Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 11:37

 

Guerre De L'Information

Syrie: Dictat De La Ligue Arabe En Flagrante Violation De La Constitution Syrienne Et Du Droit International

Pas étonnant ! La Ligue Arabe dominée par les dictatures monarchiques du Golfe vient de montrer son insupportable arrogance violant dans ses propositions pour la Syrie la Constitution syrienne et le Droit International. Qui va leur rappeler à ces dictateurs arabes tous plus corrompus les uns que les autres asservis pour conserver leurs trônes aux Américano Sionistes le Droit International garant de la sécurité et de la paix mondiale ?


Syrie: Dictat De La Ligue Arabe En Flagrante Violation De La Constitution Syrienne Et Du Droit International

La LA passe à la phase suivante du plan de déstabilisation
de la Syrie fomenté par les USIONISTES et L’UE
La Ligue Arabe vient de transmettre son dictat au régime syrien de Bashar Al Assad en violant a souveraineté nationale de la Syrie foulant au pied sa Constitution tout processus démocratique exprimant ainsi son profond mépris du peuple syrien.

Ce dictat que Le Figaro la Pravda de Dassault - ce dernier compte Mélanchon comme admirateur de ses prouesses comme marchand d’armes et accessoirement producteur de logiciels - appelle «diplomatie « ("La Ligue Arabe Tente la diplomatie en Syrie" article du 24/01/2012 sur son site internet) est le suivant :

Le dictat de la Ligue Arabe adopté dimanche au Caire vise clairement à un changement de régime en Syrie en demandant au président syrien Bashar Al Assad de renoncer à sa fonction en déléguant ses prérogatives au vice-président qui devrait former un gouvernement d’union nationale dans les deux mois ayant pour mission d’appliquer le plan arabe (retrait militaire des villes, libération des prisonniers) et de préparer des élections législatives et présidentielle. La LA demande aussi au gouvernement syrien - sans son président Bashar Al Assad - et à tous les courants de l'opposition d'engager un dialogue sérieux dans un délai ne dépassant pas deux semaines pour former ce gouvernement d'union nationale.

Il se trouve que ce vice président à qui serait dévolue la tâche de former ce gouvernement d’union nationale n’est autre que Farouk al-Sharaa un Sunnite bien connue en Occident et dans les monarchies dictatoriales du Golfe dont les dictateurs sont majoritairement des sunnites whahhabites comme ceux du Qatar, de l’Arabie Saoudite…

En d’autres termes les propositions de la LA ont comme objectif de placer à la tête de la Syrie un Sunnite obéissant aux dictatures monarchiques du Golfe qui elles-mêmes pour survivre obéissent aux Américano Sionistes.Les revendications légitimes du peuple syrien pour des réformes démocratiques la LA n’en a cure.

Le Qatar et l’Arabie Saoudite avaient déjà essayé d’imposer au Liban un gouvernement sunnite (Saad Hariri) sans
succès. Ce qu’elles veulent imposer au peuple syrien c’est un scénario comme celui imposé au Yémen : départ du
président yéménite après qu’il ait été victime d’un attentat terroriste que certains attribuent à des extrémistes payés par l’Arabie Saoudite voisine qui était déjà intervenue militairement sans succès. Sauf que la Syrie n’est pas le Yémen et que le peuple syrien n’acceptera jamais une telle interférence étrangère arabe ou autre.

Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si le représentant du Qatar s’est rendu aux US il y a une semaine pour se faire dicter la suite du plan de déstabilisation de la Syrie visant la chute de Bashar Al Assad avant le Jour J : une attaque contre l’Iran dont il est un fidèle allié.

Ces nouvelles propositions de la LA «Made in USIONISTE» ne prennent pas en compte le rapport des observateurs arabes stationnés en Syrie depuis un mois.

Le rapport des 150 observateurs note une baisse de la violence pendant leur séjour une présence de miliciens armés du coté des opposants qui tirent sur l'armée, des attentats terroristes, des exagérations faites par des médias étrangers dont la chaîne Qatarie Al Jazzeera et saoudienne Al Arabiya qui incitent aux affrontements inter ethniques comptent les blessés parmi les morts pour gonfler les chiffres et mentent en attribuant la responsabilité de tous les morts à l'armée.

D’ailleurs selon le quotidien libanais asSafir, les ministres arabes présents Dimanche au Caire n’ont pas du tout discuté le rapport présenté par le chef de la délégation des observateurs arabes le général soudanais Moustafa al Dabi provoquant sa colère.

Selon asSafir qui a recueilli des propos de diplomates arabes présents :

«Le but en Syrie ne réside pas dans le fait de protéger la vie des civils ni de défendre les droits de l’homme».

La LA a d’autres objectifs. Les. Saoudiens et Qataris n’ont pas arrêté Dimanche de demander le retrait des observateurs arabes- retrait auquel ils viennent de procéder en ce qui concerne les leurs plus ceux des autres dictatures monarchiques du Golfe - et de réclamer le transfert du dossier syrien au Conseil de sécurité une demande soufflée par Sarkozy et autres responsables du régime dictatorial de l’UE obéissant à Washington et Tel Aviv.

Un brouillon du communiqué final de la LA ne faisant aucune mention du rapport des observateurs arabes contenait selon ce diplomate « des erreurs exécutives et des violations du traité de la Ligue arabe". Parmi ces violations le fait d’exiger de déléguer les fonctions du président syrien au vice-président au mépris de la Constitution syrienne.

Les dictatures monarchiques du Golfe mènent une course contre la montre pour renverser le président syrien avant de léguer la présidence de la Ligue Arabe actuellement assumée par le Qatar à l’Irak le mois de mars prochain.
C’est également au mois de Mars que les réformes entamées par le gouvernement de Bashar al Assad entreront dans une phase avancée : organisation d’un référendum sur la nouvelle Constitution, organisation d'élections législatives et formation d'un nouveau gouvernement.

Il va sans dire que les dictatures monarchiques du Golfe et leurs Parrains occidentaux dont Sarkozy font tout pour faire échouer ces réformes y compris en armant des mercenaires extrémistes arabes opérant à partir de la Turquie pour provoquer une guerre civile inter ethnique en Syrie.

La LA est profondément divisée sur le dossier syrien et grâce à l’insistance de certains pays (Liban, Algérie, Soudan, Irak…) les 55 observateurs des pays du Golfe en Syrie seront remplacés par des experts d'autres pays arabes et islamiques et la mission des observateurs arabes en Syrie va continuer selon des déclarations aujourd’hui au Caire du secrétaire adjoint de la Ligue arabe Ahmed Ben Halli.

"Plusieurs pays arabes et islamiques se sont déjà déclarés prêts à envoyer leurs spécialistes en qualité d'observateurs de la Ligue arabe en Syrie pour remplacer les représentants des monarchies du Golfe", a indiqué M.Ben Halli lors d'une conférence de presse.

La Syrie vient d'accepter le prolongement de la mission des observateurs arabes d'un mois c'est à dire jusqu'au 23 Février sans les observateurs des dictatures monarchiques du Golfe.

Damas et Moscou savent à quoi s’en tenir et tiennent bon

Pour l’instant, le gouvernement syrien de Bashar Al Assad réagissant aux propositions de la LA a dénoncé une «ingérence flagrante» qui "porte atteinte à la souveraineté nationale".

"Fini les solutions arabes", a dit Walid Mouallem le ministre des affaires étrangères lors d'une conférence de presse à Damas, après avoir accusé les Arabes de "comploter" pour internationaliser la crise et de prendre des décisions "en sachant qu'elles seront rejetées" par les autorités syriennes. "C'est une nouvelle étape du complot qu'ils fomentent contre la Syrie, en l'occurrence l'internationalisation de la crise", a-t-il noté en accusant la Ligue Arabe de "n'avoir pas tenu compte du rapport du chef des observateurs".

Walid Mouallem a aussi affirmé que la Russie, alliée de Damas, n'acceptera jamais une intervention étrangère contre la Syrie."Personne ne peut douter de la relation syro-russe, car elle est historique et sert les intérêts des deux peuples. La Russie n'acceptera jamais une intervention étrangère en Syrie, c'est une ligne rouge", a-t-il indiqué.

De son côté la Russie insiste sur le règlement politique de la situation en Syrie sans ingérence étrangère a déclaré mardi le ministère russe des Affaires étrangères à l'issue d'une rencontre du représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient Mikhaïl Bogdanov avec le sous-secrétaire d'Etat américain Jeffrey Feltman (un juif américain pro sioniste notoire qui a été longtemps en poste à Beyrouth y semant la zizanie interférant sans cesse dans les affaires internes du Liban poussant à la guerre civile).

"M.Bogdanov a confirmé que la Russie juge nécessaire de régler la crise syrienne par le biais d'un dialogue national et en utilisant des méthodes politiques et diplomatiques, sans ingérence étrangère et tout en respectant la souveraineté syrienne", a indiqué le ministère.

W. Mouallem a déclaré que le régime syrien était déterminé à combattre les groupes armés de l'opposition impliqués dans la violence en Syrie.

"Il est du devoir du gouvernement syrien de décider de ce qui est nécessaire pour traiter avec ces groupes armés qui sèment (le chaos) dans certains gouvernorats", a affirmé M. Mouallem ajoutant que le peuple appuie "la solution sécuritaire" pour mettre fin à la crise.

Violation flagrante du Droit International par les dictatures monarchiques du Golfe et la LA

Les monarchies arabes ont accentué la pression mardi sur le régime syrien, avec une demande à l'ONU d'appuyer leur plan sur un départ à terme du président Bachar al-Assad.

La Ligue Arabe dominée par ces dictatures monarchiques du Golfe vient de montrer son insupportable arrogance en violant allègrement dans ses propositions pour la Syrie le Droit International.

Ces dirigeants de la LA n’ont aucune légitimité pour dicter au peuple syrien ce qu’il doit faire. Leurs propositions sont contraires au Droit International.

Ci-dessous ce que dit le Droit International - Convention de Montevideo de 1933 et Charte des Nations Unies

La Convention de 1933 de Montevideo sur les Droits et les Devoirs des Etats stipule dans son Article 3 :

«L’existence politique de l’état est indépendant de la reconnaissance par les autres états. Même avant la reconnaissance l’état à le droit de défendre son intégrité et son indépendance pour assurer sa survie et sa prospérité et par conséquent de s’organiser lui-même comme il l’entend pour légiférer selon ses intérêts administrer ses services et définir la juridiction et compétence de ses tribunaux ».

L’Article 4 précise que les états sont « juridiquement égaux » avec les mêmes droits que les autres.

L’Article 5 déclare que les droits fondamentaux des états « ne sont pas susceptibles d’être modifiés de quelque manière que ce soit ».

L’Article 8 stipule qu’ « aucun état n’a le droit d’intervenir dans les affaires intérieures et extérieures d’un autre. »

Selon l’Article 10 « les différents entre états doivent être résolus par des méthodes pacifiques reconnues »

L’Article 11 déclare la «souveraineté territoriale de l’état comme inviolable … »

La Charte des Nations Unies quant à elle reconnaît aux états les Droits et Obligations suivantes :

Souveraineté

Egalité entre tous les états

Non ingérence dans leurs affaires intérieures

Auto détermination

Non ingérence dans les affaires internes des autres états

Résoudre les différents pacifiquement

S’abstenir de toute menace d’utilisation de la force.


En Octobre 1970 l’Assemblée Générale a approuvé la Déclaration de Principes du Droit International concernant les relations amicales et la coopération entre états dans le respect de la Charte des Nations Unies.

Tous les Droits cités ci-dessus y sont inclus et les états membres de l’ONU sont tenus de les respecter.

Cela vaut pour les pays membres de la LA mais aussi pour leurs « Parrains » occidentaux dont les USIONISTES et la Sarkosie.

Quant aux médias propagandistes ils sont tenus de respecter les Conventions sur le Droit Humanitaire héritées de Nuremberg qui fait de l’incitation à la guerre un crime de guerre.


Mardi 24 Janvier 2012

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche