Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 04:36

La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/2422199-3395715.jpg?v=1290018119


http://www.alterinfo.net/photo/art/default/2422199-3395715.jpg?v=1290018119

 

jeudi 21 juillet 2011, par Visiteur (Date de rédaction antérieure : 15 mai 2010).


Extraits d’une biographie de Georges Pompidou :

Georges Pompidou fit parti du cercle restreint des proches du général de Gaulle, et cette proximité lui valut d’être nommé chef de son cabinet d’avril 1948 à 1953.

En 1953, il entra à la banque Rothschild, où il occupa rapidement les fonctions de directeur général et d’administrateur de nombreuses sociétés. Ce fut pour lui l’occasion de participer à la vie économique du pays, d’accroître le champs de ses compétences et d’établir un éventail plus large de relations.

Il rédigea néanmoins, durant cette période d’intense activité, trois présentations de classiques illustrés sur Racine, Taine et Malraux.

Le général de Gaulle élu à la présidence, Georges Pompidou retourna pendant quelques temps vers le monde de l’entreprise en réintégrant la banque Rothschild.

Membre du conseil constitutionnel en 1959, il profita également de cette période pour rédiger une anthologie de la poésie française.

Georges Pompidou s’installa à l’Élysée le 15 juin 1969. Son mandat fut écourté par son décès le 2 avril 1974 à Paris.

3 janvier 1973, réforme de la Banque de France

Dans la loi portant sur la réforme des statuts de la banque de France, nous trouvons en particulier cet article 25 très court, qui bloque toute possibilité d’avance au trésor :

« Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France. »

Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ; alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.

Autrement dit : auparavant, l’État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même coup légué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux dépends de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin.

Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.

L’accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine précisément là. Voici en effet un graphique représentant l’évolution de la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la dette constatée, calculée avec les intérêts.

http://mai68.org/spip/local/cache-vignettes/L500xH323/Dette_evolution_avec_et_sans_interets-9b307.jpg

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La dette à fin 1979 était de 239 milliards d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327 milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts.

1327 - 1306 = 21 Milliards d’Euros ! : Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques privées —, la dette publique serait quasiment inexistante aujourd’hui.

Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ; il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’il ait fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild.

C’est pourquoi, cette loi, je propose de l’appeler désormais la loi Rothschild.

NOTE (*) : La dette à la fin 1979 était en réalité de 82,8 milliards d’Euros, soit 21% du PIB ; mais en tenant compte de l’inflation, cela fait aujourd’hui 239 milliards d’Euros.

 

 

.http://www.alterinfo.net/La-loi-Rothschild-cause-de-l-endettement-de-la-France_a50918.html

 

.

 

.

L’INFLATION, C’EST ROBIN DES BOIS !
  

 
Il faut quitter l’Euro et l’Europe, puis supprimer la loi Rotschild pour que la France recouvre son droit de battre monnaie ; ce qui nous permettra non seulement de régler définitivement le problème de la dette, mais aussi de faire tourner la planche à billets, de faire un maximum d’inflation, afin d’appauvrir les riches pour enrichir les pauvres.
 
     Bonjour à toutes et à tous,
 
Autour de nous, il n’y a que des rois et des reines. Parmi les divers pays d’Europe, seuls deux ont la séparation de l’Église et de l’État, la France depuis 1905 et le Portugal depuis la révolution des oeillets, le 25 avril 1974. L’Europe, si elle se constitue pour de vrai, ne pourra par conséquent être qu’une espèce de monarchie religieuse. Je n’en veux pas !
 
Pour en savoir plus sur l’Europe :
 
 
Quant à la monnaie, le principal problème, c’est la loi Rothschild qui est très bien expliquée au lien ci-dessous :
 
 
Maintenant, il faut bien comprendre aussi qu’en faisant perdre à la France son droit de battre monnaie, la loi Rothschild n’est pas seulement la cause de l’endettement de l’État ; en effet, par définition, elle lui interdit de faire tourner la planche à billets, c’est-à-dire de jouer sur l’inflation pour mieux répartir les richesses.
 
Aussi, faut-il sortir au plus vite de la loi Rothschild !
 
Mais, pour en sortir, il faut quitter l’Euro et l’Europe, puisque la constitution européenne de Lisbonne, copie conforme de la constitution Giscard que nous avons massivement refusée lors du référendum du 29 mai 2005 (*), intègre la loi Rothschild dans son article 123.
 
(*) 55% de NON, malgré une triche énorme en faveur du Oui de la part des deux principaux partis, l’UMP et le PS, qui étaient souvent seuls à surveiller le dépouillage des bulletins alors que tous deux étaient pour le Oui !
 
Quant au taux de conversion Euro-Franc à appliquer lors du retour au Franc, je proposerai dans un premier temps de respecter le taux officiel de 1 Euro pour 6,55957 Francs, afin d’être à peu près sûr que les Français n’y perdent rien, et conservent leur vieille intuition de la valeur de l’argent (beaucoup raisonnent toujours en Franc et en anciens Francs, il faut en tenir compte et penser aux vieux).
 
Puis, très vite après avoir quitté l’Euro et l’Europe, supprimer la loi Rothschild pour que la France recouvre son droit de battre monnaie ; et, peut-être, selon l’avis d’économistes conséquents, procéder à une dévaluation intelligente du Franc calculée de façon à ce que l’intuition de la valeur de la monnaie puisse s’y retrouver facilement. Par exemple, dix Francs pour un euro.
 
Enfin, profiter de ce que la France aura recouvré son droit de battre monnaie pour faire tourner la planche à billets et faire un maximum d’inflation afin d’appauvrir les riches pour enrichir les pauvres. En effet :
 
Faire tourner la planche à billets augmente la masse monétaire ; par conséquent, l’argent perd de sa valeur et les prix augmentent. C’est ce qu’on appelle l’inflation.
 
Mais, cela ne retombe que sur les riches qui ont beaucoup d’argent ; car, si on fait tourner la planche à billets, c’est pour financer la sécurité sociale et les services publics, c’est pour augmenter les salaires, les retraites et les pensions… bref, si on fait tourner la planche à billets, c’est pour enrichir les pauvres au dépend des riches.
 
Et, c’est vraiment prendre aux riches pour donner aux pauvres ; car, en procédant ainsi, l’inflation fait passer une énorme proportion de la masse monétaire, et donc de sa valeur, depuis les poches des riches vers celles des pauvres ; parce que la masse monétaire augmente énormément, mais uniquement dans les poches des pauvres !
 
L’INFLATION, C’EST ROBIN DES BOIS !
 
    Merci pour votre attention,
    Meilleures salutations,
    do
    http://mai68.org/spip
 
Post-scriptum :
 
Le pseudo-argument du pouvoir contre l’inflation ne tient évidemment pas. Il ose en effet prétendre que ça ne sert à rien d’augmenter les salaires si les prix augmentent en même temps. Mais, ce qu’il oublie consciencieusement de nous dire, c’est que le système inflationniste fait augmenter les salaires plus vite que les prix, comme pendant les trente glorieuses, c’est-à-dire avant la loi Rothschild du 3 janvier 1973. Tout simplement, comme expliqué dans l’article, l’inflation fait progressivement passer les richesses des poches des riches dans les poches des pauvres. Bien sûr, ça ne plaît pas aux riches. Mais, on ne peut pas plaire à tout le monde !
 
FAIRE CIRCULER.

Partager cet article

commentaires

blablagouille 06/12/2011 15:34


sans cette loi, on aurait comblé le déficit par création de monnaie mais qui dit création de monnaie dit inflation et l'inflation appauvrit précisément ce qui ont la plus forte propension à
consommer cad les plus pauvres et les classes moyennes. En conclusion, sans la loi de 1973, la France serait peut être moins endettée (à prouver) mais ses habitants seraient certainement plus
pauvres.

Eva R-sistons 03/11/2011 15:52



Merci à tous les 2 pour ces nécessaires précisions, ajoutées,


cordialement, eva


Qui est à l'origine de la dette qui empoisonne nos vies ? Tout
savoir



Rolland 03/11/2011 08:52



Le seul moyen qu'a la France pour se sortir de ce traquenard (mais aussi les autres nations de la zone euro), c'est d'appliquer l'article 50 du traité de Lisbonne, c'est àdire sortir de l'union
européenne qui est une machine a broyer la Démocratie et donc les Peuples.


Je préfére une république souveraine "une et indivisble", qu'une didacture technocratique unioniste.



babelouest 03/11/2011 08:46



Pompidou :


Banquier, il fit à son pays son boulot d'usurier


Automobiliste, il lança les transports sur une fausse piste


Consommateur, il incita le paysan à abuser d'engrais et poisons


Homme d'État, il invita l'ennemi (économique) british à venir le gruger


Donc ce fut un grand homme, c'est pourquoi


http://bab007-babelouest.blogspot.com/2011/06/pompidou-au-ban-de-la-nation.html



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche