Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 00:04

 

Du choix délibéré du mot « nazification » :

Nazi n’est bien sûr pas à prendre dans le sens historique de « national socialisme » mais dans son sens violent qui frappe les esprits comme lorsque l’on traite quelqu’un de « facho » à fin de stigmatisation, le nazisme étant considéré encore plus que le fascisme comme l’archétype du système totalitaire, dictatorial à l’intérieur et avec une volonté implacable de puissance hégémonique, de domination forcenée et absolue à l’extérieur, régime honni d’entre les régimes honnis, sans doute un des pires de tous et c’est bien pourquoi ce terme s’applique pour caractériser la tendance prise par le régime actuellement en place aux Etats Unis, cette qualification infâmante de « nazification » ne doit évidement concerner que l’élite dirigeante des USA et non les Américains qui sont et restent un grand peuple valeureux aujourd’hui dramatiquement abusé.

hiero1

Par Amérique il faut bien sûr comprendre les Etats Unis.

1) sur la montée en puissance de ce totalitarisme obtenue par ruse, mensonge et meurtre

Le processus date historiquement du XX siècle, on peut distinguer 3 étapes majeures :

1ère étape - la création de la FED en 1913 et la prise de pouvoir par l’oligarchie financière

hiero2


La création de la FED a constitué un véritable coup d’état financier qui a scellé le sort des Etats Unis, désormais tous les politiques devront passer sous les fourches caudines de ce consortium bancaire privé étant donné son pouvoir démesuré, il n’y aura plus désormais de président élu que provenant des 2 grands partis institutionnels, également subventionnés par la FED et faisant encore semblant de s’opposer sur des points de détail, l’uniformité règne ;

A la suite de ce 1er coup d’état chaque entrée en guerre des USA, non souhaitée par le peuple américain, a correspondu à la volonté de ses dirigeants qui pour cela se sont livrés à une manip (tromperie) de l’opinion par des attentats sous faux drapeau (Lusitania, Pearl Harbour) ces entrées en guerre « forcées » démontrent la puissance du complexe militaro industriel, elles pouvaient être également incitées par des puissances extérieures (lobby sioniste, finance apatride) mais ont été à chaque fois contraire aux vœux du peuple américain.

2ème étape - l’assassinat de JF Kennedy en 1963 et la montée du complexe militaro industriel

Cet assassinat, car c’en est un, commandité par les plus hautes instances à l’intérieur de l’appareil d’état américain est un véritable coup d’accélérateur qui démontre bien le cynisme de ces « décideurs de l’ombre », car Kennedy, président patriote, entendait agir dans l’intérêt de ses concitoyens, parmi ces « décideurs » sans doute (mais pas que) la FED qui était directement menacée dans son monopole exclusif d’émission de la monnaie contre lequel Kennedy s’apprêtait justement à réagir ..

hiero3

Evènements ayant suivi l’assassinat de JFK :

La guerre du Vietnam, déclenchée elle aussi par un attentat false-flag, un très bon coup pour le complexe militaro-industriel ;

La rupture des accords de Bretton Woods décidée par Nixon en 1971, autre véritable coup d’état financier, désormais le Dollar ne reposerait plus sur rien ou plutôt sur la seule force de persuasion des canons américains, c’est une devise purement virtuelle tout en étant la valeur de référence mondiale !

La guerre du Kippour en 1973 avec pour conséquence un 1er choc pétrolier et la généralisation du Dollar comme monnaie de règlement des hydrocarbures, apparition des « pétrodollars » ;

Le renversement en 1979 du Shah d’Iran, trop indépendant et nationaliste, ce qui entrainera l’arrivée au pouvoir des islamistes et un 2ème choc pétrolier contre l’économie européenne ;

Le piège afghan en 1980 (tendu à l’URSS), à chacun son « Vietnam » ;

Le programme de la guerre des étoiles en 1983, voulu par l’administration américaine, qui entrainera un développement exponentiel des dépenses militaires provoquant un endettement considérable même si le but principal (et d’ailleurs atteint) était de faire « craquer » l’Union soviétique ;

Enfin durant toute cette période l’instrumentalisation par la CIA des réseaux terroristes Gladio, surtout en Italie, ce qui a été officiellement reconnue récemment, c’est quelque chose d’incroyable qu’il n’y ait eu aucune protestation parmi les états européens, preuve de leur parfait assujettissement, qu’on se souvienne de l’attentat de la gare de Bologne qui a été un carnage horrible ou des « tueurs fous du Brabant », des milices terroristes sanguinaires et impitoyables !

3ème étape - la chute de l’URSS en 1991 suivie de la volonté d’hégémonie totale

Ce sont les années Bush et Clinton, marquées par un emballement généralisé à croire que la machine devient folle !

Dès 1991 eut lieu la 1ère guerre d’Irak qui mettra le pays sous embargo durant 10 ans, encore au début y mettaient-ils les formes (résolution de l’ONU) ;

Puis les choses se gâtent avec l’instrumentalisation des guerres de Yougoslavie, premier conflit démontrant la puissance de feu des médias occidentaux ;

L’attentat d’Oklahoma en 1995 qui fut très utile à la réélection de Clinton, voila pour ceux qui croiraient encore aux « gentils » démocrates ;

L’extension de l’Otan aux pays d’Europe de l’est contrairement aux promesses qui avaient été faites ;

Puis fin 2000 les premières élections visiblement truquées, celles de 2004 le seront aussi mais plus discrètement (grâce aux machines à voter) comme quoi la démocratie déjà factice est en plus délibérément bafouée !

hiero4

Le plus beau restait à venir, les fameux attentats du 11 septembre, prodigieuse mise en scène, fantastique opération d’intoxication, c’est le crime fondateur de la politique américaine du XXI siècle, on change d’échelle et on passe la vitesse malgré les révélations d’internet ..

S’en est suivie la 2ème guerre d’Irak qui vit la mise à mort de l’ennemi vaincu comme lors des procès de Nuremberg, il ne suffit pas de vaincre il faut en sus faire disparaitre, tout cela au nom du droit, de la morale et de la justice, s’entend bien.

2) les événements actuellement en cours, présage à un développement encore bien plus dramatique

- le Patriot Act promulgué juste après les attentats du 9/11 et qui voit l’amorce de la fin de la démocratie par une série de mesures liberticides

- la crise financière programmée, débutée avec la crise des subprimes (crédits de second rang) en 2007, puis des crédits default swap (permutation d’impayé), elle semble avoir été délibérément provoquée (voir à ce sujet M. Drac “crise ou coup d’état”) et n’en finit plus de rebondir, car le système financier mondial est définitivement condamné, mais dans ce jeu cynique les principaux responsables (les financiers américains) tachent de faire payer à d’autres le poids de leurs erreurs, ainsi sacrifier l’Euro pour sauver (ne fut ce que temporairement) le Dollar !

- les révolutions téléguidées parées du beau titre de printemps :

2010 ou le « printemps » arabe, largement piloté de Washington dans le cas de la Tunisie et de l’Egypte, dans le cas de la Libye il a fallu user de méthodes militaires car le « soulèvement » populaire ne suffisait pas, à cette fin des supplétifs Otanesques (France + Grande Bretagne) permettent de faire le sale boulot sur place, liquidation du chef inclus, le prochain pays qui était prévu (la Syrie) semble plus récalcitrant, il faudra s’armer de patience et de duplicité, ah révolution, quand tu nous tiens !

- la Loi d’autorisation pour la défense nationale, National Defense Authorization Act, adoptée en décembre 2011, trouvera son application dès 2012 et transformera le territoire états-unien en vaste champ de bataille où tout résident pourra être abattu arbitrairement !

- puce RFID bientôt obligatoire pour tous les citoyens américains, cela ressemble à une blague mais n’en est pas une, rendue obligatoire dès 2013 en principe pour raison médicale, elle permettra ensuite n’importe quel contrôle transformant la population d’un Etat en un immense troupeau, il suffisait d’y penser !

Plus concrètement et directement prés de nous le 11 novembre 2011 (11-11-11) les dirigeants grec et italien ont été débarqués fissa pour être remplacés par des hommes liges de Goldman Sachs, idem à la BCE, n’y a-t-il pas plus merveilleux symbole que celui de la chute de Rome et d’Athènes le même jour pour le plus grand profit de l’oligarchie financière Talmudique ?

Si vous ne voyez pas là la preuve manifeste de la chute de notre civilisation chrétienne, ce vieux monde gréco-romain, terrassé par son ennemi de toujours, la puissance usuraire des Pharisiens, je ne sais pas ce qu’il vous faut comme symbole ?

3) les causes de cette fuite en avant, de ce désir de puissance éperdu

- le caractère messianique de la nation américaine, nation jeune, enfant terrible :

Ces populations pionnières venues d’Europe à partir du XVII siècle pour ensemencer le nouveau continent, n’avaient la plupart du temps que la Bible comme seul ouvrage de lecture d’où la grande profusion de mouvements dits « évangéliques », ces nouveaux immigrants étaient donc très marqués par la lecture de l’Ancien Testament et en particulier les pérégrinations du peuple Hébreu dans lequel ils ont pris l’habitude de se reconnaître, ce fait permet de comprendre le processus d’identification avec le « peuple élu » qui ne cessera de grandir dans une grande partie du peuple américain, celui-ci voyant le sol du Nouveau Monde comme une nouvelle Jérusalem et considérant qu’il a une mission divine à accomplir pour l’humanité, cet élément de la culture des mouvements évangéliques est très inscrit dans la mentalité américaine et se trouve démontré par l’attitude nettement pro-israélienne du corps électoral américain !

- le basculement au début du XX siècle vers l’Amérique du centre de gravité économique :

Les grandes fortunes mondiales, la finance apatride, avaient élu domicile depuis le début de la révolution industrielle essentiellement en Grande Bretagne, les individus qui composent cette superclasse mondialisée avant l’heure se caractérisent par un pragmatisme absolu (comprendre : cynisme) et une cupidité et âpreté au gain inégalables, point chez eux question de limite ou de scrupule, tous les moyens sont bons pour dominer, écraser l’autre avec tout de même une prédilection pour la subtilité, la ruse et la traitrise, tradition de nature tout a fait anglo-saxonne, tout est pris à l’autre mais cela est effectué le plus souvent avec finesse et en se revendiquant comme légitime de surcroit, c’est une nation de gentlemen ne l’oublions pas !

- l’économie réelle de plus en plus cannibalisée par une économie virtuelle hyper-vorace :

« L’argent va à l’argent » c’est un truisme de l’énoncer, c’est aussi ce qu’ont compris depuis bien longtemps les financiers qui dominent le monde depuis l’ère capitaliste et qui se sont depuis des décennies installés aux Etats Unis dont ils contrôlent la politique, leur activité « d’ingénierie financière » économie purement virtuelle basée uniquement sur la spéculation possède un vice originel, c’est que ne produisant rien pour rester les maîtres il leur faudra « voler » toujours plus les autres et pour cela élaborer des systèmes de plus en plus sophistiqués et trompeurs, de pure arnaque en fait, mais qui ont obligatoirement une limite !

Il y a forcément un moment où la réalité refait surface et où tous les montages financiers (basés en sus sur une monnaie totalement décrédibilisée) en viennent au point de s’effondrer ce qui n’est pas tolérable, alors que fait-on ? Si la tromperie, la duplicité et l’intimidation permanente ne suffisent plus, on décide de passer en force en utilisant la méthode forte autrement dit militaire, or nous sommes tout prêts de cette échéance (Loi d’autorisation pour la défense nationale).

hiero5

4) face à cette menace majeure, une opinion publique française passive comme hypnotisée

Toute vérité n’est pas bonne à dire, mais tout de même, bah non même pas un petit peu, l’opinion française ne voit vraiment rien venir, pourquoi l’opinion publique est telle aussi passive ?

- Conditionnée par des réflexes dus au passé :

L’Amérique est vue positivement à presque tous les niveaux comme l’exemple de la réussite de peuples européens lorsqu’ils sont libres, réussite économique, technique, militaire, culturelle (Hollywood), politique comme le pays alliant stabilité et liberté mais surtout les Américains sont les libérateurs du vieux continent dans l’histoire officielle (écrite par les vainqueurs), ce dernier aspect étant sans doute celui qui pèse le plus dans l’inconscient collectif des Européens.

- Prisonnière de dogmes historiques :

« A l’est le totalitarisme, à l’ouest la liberté » exemple récent : les élections législatives en Russie aussitôt qualifiées de fraude car le parti de Poutine ressortait largement vainqueur même s’il avait beaucoup perdu par rapport aux fois précédentes, c’est un peu fort lorsque l’on sait (mais ne dit pas) que Bush junior a par deux fois été élu frauduleusement face à son concurrent !

- Subjuguée par les mensonges des médias :

Qu’il suffise de se remémorer la dose de propagande qu’on nous faisait avaler quotidiennement avant la révolution Internet, or la population liseuse de blogs (et de cet article ?) reste très minoritaire, le citoyen lambda n’a pas le temps de surfer pour dénicher l’info alternative et d’ailleurs qu’en ferait il ? Et quand on sait de quel lobby communautariste dépend la quasi totalité des médias, on n’a pas de peine à imaginer que la soupe soit servie en priorité aux Etats Unis et à leurs alliés…

hiero6


5) en opposition à cette démesure violente et prédatrice, les contre exemples chinois et russe

Mais tout pays qui devient une super puissance n’est il pas forcement amené à un « toujours plus » prédateur ?

Non, heureusement non et il y a des contre exemples historiques ;

- la sagesse de la Chine, qui se vit comme empire du milieu, et n’a jamais manifesté de volonté expansionniste envers ses voisins au cours de l’histoire, il lui suffisait d’être et elle ne recherchait que sa protection, point la conquête alors qu’elle en aurait eu largement les moyens, elle a par exemple laissé les Russes s’emparer de la Sibérie.

- l’empire Russe des Romanov, devenue ensuite l’URSS a fait le choix de se saborder, preuve de la bonhomie un peu rustre et grossière des Russes, qui se sont toujours tenus à une ligne relativement pacifique, visant en tout cas à éviter une politique du pire durant la guerre froide. Lorsqu’ils se sont retrouvés face à une défaite inéluctable (programme américain de la guerre des étoiles) ils ont préféré jeter l’éponge et s’avouer vaincus que de risquer le tout pour le tout en embrasant la planète entière, offrant ainsi au Monde une formidable occasion de paix, qu’ont donc fait ensuite leurs adversaires de cette occasion ?

hiero7

Opinions énonçant très clairement la réalité de cette menace, qui n’est donc pas un fantasme ;

Michel Drac « Crise, le moment décisif approche » :

Selon lui une dictature d’un nouveau type est en train de se mettre en place, ce sera dictature sans conflit (le mieux) ou dictature avec conflit, limité ou global ..

Aymeric Chauprade énonce lors d’une émission radiophonique :

« .. les américains ont l’horizon de la guerre ce que les européens ont perdu .. »

« .. je ne vois pas comment les Etats Unis pourront rester No 1 mondial sans guerre .. »

Une lueur d’espoir face à cette menace « nazie » d’outre atlantique ?

Se remémorer la sagesse des anciens : « rien de trop » énonçaient-ils ;

Toute démesure finit tôt ou tard en autodestruction, elle doit finir ainsi ..

Enfin avant qu’elle ne survienne, seul hic, quelques dégâts « collatéraux » !

Sur ce, Bonne Année

Hieronymus, janvier 2012

 La Nazification de l’Amérique, une réalité cauchemardesque
Guerres USA :
Lire aussi,

En prélude à une attaque sur l’Iran , Obama déploie des milliers de soldats en Israël

US : Une armée pour dominer le monde

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Eva R-sistons 11/01/2012 22:36


Ce sont les + de 20 millions de morts russes qui nous ont sauvé des nazis


La guerre de 40 a été provoquée en partie par les Américains, qui ont créé Hitler (famille Bush etc)


C'est à cause des Ricains que le monde va s'embraser bientôt (guerre mondiale nucléaire), en attendant ce sont les Yankees qui dévastent la planète, guerres partout (70 !), conflits, pillages,
vols, déstabilisations, bombardements, crises etc, ces adorateurs de Mâmon sèment partout pauvreté, ruines, mort.. Si les USA n'existaient pas, et la City, le monde respirerait !  La
politique des Américains est diabolique ! Etes-vous aveugle ? eva

zarmagh 10/01/2012 15:40


Si les ricains n'étaient pas là


Vous seriez tous en germanie...


http://www.pvr-zone.ca/ricains.htm

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche