Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 16:05

Illustration sur un blog à visiter : http://

 sergeadam.blogspot.com/2011/01/le-chili-reconnait-la-palestine-comme.html

 


La Russie reconnait à son tour l’Etat palestinien dans ses frontières de 1967

Publié le 19-01-2011


En visite à Jéricho (Cisjordanie) mardi, Medvedev a annoncé officiellement la reconnaissance par la Russie de l’Etat palestinien dans ses frontières d’avant le 4 juin 1967, avec Jérusalem Est comme capitale.

En Israël, les supputations vont bon train : qui sera le prochain pays sur la liste ? Pour le patron du Shin Bet (Services secrets israéliens), il ne fait pas de doute que la reconnaissance internationale d’un Etat palestinien va s’étendre. A l’occasion d’une réunion de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense au parlement israélien, Yuval Diskina a affirmé que d’autres pays, y compris des pays européens, pourraient aussi reconnaître bientôt un Etat palestinien. "L’assemblée Générale des Nations Unies pourrait déclarer un Etat palestinien sur les frontières de 1967 dès le mois de septembre", a prévenu Diskin, selon la Radio de l’Armée.

Après les pays d’Amérique du Sud (le Chili, l’Equator, la Bolivie, le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay), la Guyane et la Russie, les paris se portent désormais sur l’Espagne.

De source américaine, on s’attend à ce que la question soit posée au conseil de sécurité des nations-unies et qu’un vote intervienne à l’assemblée générale de l’ONU en septembre prochain.

 

http://www.haaretz.com/news/international/who-will-be-the-next-to-recognize-an-independent-palestinian-state-1.337834

CAPJPO-EuroPalestine  _  http://www.europalestine.org/

 

 

sergeadam.blogspot.com/2011/01/le-chili-reconnait-la-palestine-comme.html

 

 

Comme un arbre ne peut cacher une forêt, les fraises ne peuvent masquer le siège de Gaza !


Alors que le blocus inhumain de la bande de Gaza se poursuit, l’entreprise AGREXCO, dont l’Etat israélien est actionnaire majoritaire, a organisé ce 18 février, à Sète, avec le soutien du CRIF du Languedoc-Roussillon, une opération de propagande des plus nauséabondes : prétextant de la commercialisation de quelques tonnes de fraises en provenance de Gaza elle se présente comme un acteur du développement économique de cette région. C’est une véritable imposture !

L’Etat israélien impose aux producteurs gazaouis de recourir aux services de cette seule entreprise pour pouvoir exporter une petite partie de leurs productions : ils n’ont pas d’autre choix ! [1] La quantité autorisée à l’exportation est fixée au coup par coup en fonction de considérations propres à l’occupant, sans aucun rapport avec les intérêts des agriculteurs palestiniens.

Rappelons ici
-  que le siège militaire de Gaza organisé par l’Etat israélien, a provoqué l’arrêt de la quasi totalité des entreprises de production de la région. La population au chômage vit dans un dénuement extrême. Le manque de pouvoir d’achat a désorganisé un marché agricole aujourd’hui sans débouchés ou presque.
-  les destructions gigantesques de l’opération « plomb durci » de 2009… même le quota de ciment nécessaire à la reconstruction des bâtiments publics, des habitations, à la réparation des systèmes d’adduction en eau potable et des stations d’épuration est réduit à presque rien, voire interdit !

Si l’entreprise AGREXCO souhaite le développement économique de la bande de Gaza, alors qu’elle se prononce clairement pour la levée du siège… Mais gageons que son actionnaire principal, l’Etat israélien ne le fera pas !… et le CRIF Languedoc-Roussillon pas plus !

-  et que l’entreprise AGREXCO s’est spécialisée dans le commerce des produits agricoles des colonies israéliennes implantées en Cisjordanie occupée, toutes illégales au regard du Droit International.

Elle commercialise illégalement des produits cultivés sur des terres confisquées aux paysans palestiniens, tout en laissant croire à leur provenance d’Israël… L’agriculture palestinienne a été en grande partie détruite, désorganisée par cette colonisation soutenue par l’entreprise AGREXCO… une colonisation brutale avec son lot d’arrachage d’oliviers, avec ses murs, ses check points limitant drastiquement les échanges, ses destructions des infrastructures d’irrigation et le vol systématique des ressources en eau.

AGREXCO est une entreprise colonialiste de la pire espèce.

Le Bureau national de l’AFPS réitère son appel à boycotter les produits des colonies israéliennes.

Il réaffirme son engagement dans la lutte contre l’implantation de cette entreprise dans le port de Sète.

Il appelle à l’intensification de la mobilisation dans la campagne « un bateau français pour Gaza ». Cette Flottille de la Liberté sera une contribution importante dans la lutte pour la levée du siège de Gaza. Il rappelle qu’Israël est un Etat comme les autres dont les violations du droit international doivent être sanctionnées. Il est temps de mettre un terme à la politique du « deux poids, deux mesures ». Il est temps de mettre un terme à son impunité, à commencer par la suspension de l’accord d’association entre l’UE et Israël tant que ce dernier ne respecte pas le droit.

« Aujourd’hui, les producteurs de fraises Gazaouis qui veulent exporter leur production pour vivre, n’ont d’autre choix, du fait du blocus imposé par Israël, que de passer par Agrexco, qui exporte les produits agricoles palestiniens sous la marque Coral.

L’Ambassade d’Israël, qui cherche désespérément à se débarrasser de l’image repoussante qui lui colle à la peau depuis l’attaque et le blocus contre la population de Gaza, a l’outrecuidance de présenter cette situation comme une preuve de la bonne volonté d’Israël. Elle parle sans honte de « ponts que nous construisons pour la paix » ! Alors qu’il fait subir un effroyable blocus à un million et demi de Gazaouis reclus dans cette bande de terre où quasiment rien ne rentre ni ne sort, Israël a le cynisme d’ouvrir, quand il le souhaite, la frontière de Gaza vers Israël. En l’occurrence, pour le profit d’Agrexco qui achète à bas prix le travail des paysans gazaouis. C’est une honte totale, un scandale. Ce n’est donc pas le boycott des productions agricoles palestiniennes de Gaza pour lequel nous appelons à nous mobiliser. C’est contre le blocus, que rien ne justifie et qui est condamné par toutes les instances internationales, qu’il faut lutter !.... »

 

Bureau national de l’Afps, 18 01 2011

 


[1] voir notre communiqué du 11 décembre 2010http://www.france-palestine.org/art...

 

 

 

 

sergeadam.blogspot.com/2011/01/le-chili-reconnait-la-palestine-comme.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche