Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 00:54

« … Les Syriens ont la responsabilité de restaurer l’ordre, R2RO, comme le font toutes les nations souveraines face à une ingérence étrangère admise, bien documentée, manifeste… Si on cherche à montrer du doigt et a blâmer quiconque pour le bain de sang en Syrie on peut commencer par Michael Posner du département d’état US et ses déclarations et ceux qui ont autorisé l’aide de 50 millions de $ US utilisés pour saper la stabilité en Afrique du Nord et au Moyen Orient, et les architectes même de cette oligarchie mondiale. »



R2P Versus R2RO Responsabilité De Restaurer L’Ordre : La Syrie Face A Une Rébellion Armée Financée Par Les US


Les boîtes à penser payées par la finance internationale ont déroulé leur acronyme rusé « R2P » ou « Responsabilité De Protéger » comme moyen de formuler la dernière excuse d’une longue série d’excuses intenables pour justifier récemment pour la Libye des guerres impériales d’expansion. Les médias de masse ont expliqué avec empressement aux lecteurs influençables comment le R2P autorisait les US à bombarder jusqu’à soumission toute nation qui essayait de déployer des forces de sécurité contre tous les manifestants « pacifiques ».

Sans mentionner qu’en fait les «manifestants » libyens sont des rebelles armés combattant tout simplement dans le cadre d’une campagne de guerre vieille de 30 ans financée par l’étranger contre le gouvernement libyen. R2P est déjà agité de manière menaçante en direction de la Syrie de même qu’en direction des états nations du monde défendant leur souveraineté.

Difficile d’imaginer une nation sur terre tolérant une rébellion financée par l’étranger, le pillage, et des émeutes sans que celle-ci veuille restaurer l’ordre. En fait toute nation qui n’essaierait pas de restaurer l’ordre face à une rébellion financée par l’étranger serait certainement coupable de négligence et d’incompétence. Donc alors que des torchons comme le Foreign Policy Magazine, l’Economist, et des boîtes à penser comme le Brookings Institution font la promotion du R2P peut être devrions nous envisager le R2RO ou « Responsabilité de Rétablir l’Ordre ».

Dans le cas de la Syrie le fait que l’opposition dans les rues est financée par l’étranger est connu publiquement. Dans une dépêche AFP d’Avril 2011 Michael Posner l’assistant au secrétaire US pour les Droits de l’Homme et le Travail a déclaré que « le gouvernement US a voté un budget de 50 millions de $ ces deux dernières années pour développer des nouvelles technologies pour aider des activistes à se protéger d’arrestations et poursuites judiciaires par des gouvernements autoritaires ». La dépêche continuait en expliquant que les US « ont organisé des sessions de formation pour 5000 activistes dans différentes parties du monde. Une session qui s’est tenue au Moyen Orient il y a 6 semaines a rassemblé des activistes de Tunisie d’Egypte de Syrie et du Liban qui sont retournés dans leurs pays respectifs avec pour objectif de former leurs collègues là bas ». Posner a ajouté : « Ils sont retournées et voilà l’effet de vague ».

Cet « effet de vague » bien sur c’est l’agitation que nous voyons dans les rues de plusieurs villes syriennes. Sky News dans un moment de lucidité a rapporté que des 22 millions de Syriens en fait très peu participaient aux manifestations. Cela fait penser à des mouvements de populace mais en fait tout comme en Tunisie en Egypte ces manifestations ne sont pas spontanées mais créés par des groupes d’opposition et des groupes d’opposition politique financés par l’étranger et un réseau d’ONG opérant sous couvert d’ »organisations des droits de l’homme ».

Ces poches d’agitation sont alors montées en épingle par une propagande fourbe des médias de masse avec des articles aux affirmations fantastiques chacune ponctuée d’un péremptoire «affirment des activistes des droits de l’homme » Ces deux activités de l’oligarchie financière mondialiste se font en tandem pour créer une hystérie allant crescendo à partir de là l’Occident intervenant avec des sanctions économiques puis soutien apporté ouvertement à l’opposition sur le terrain et si besoin est une intervention militaire. C’est exactement ce qui a été fait pour la Libye et c’est précisément ce qui est tenté pour la Syrie.

Pour renforcer le doute sur la nécessité d’imposer en Syrie la R2P déjà elle-même questionnable, il y a le fait que ces « manifestants pacifiques » ont commis ouvertement des actes de vandalisme dans tout le pays. Des reportages ont commencé à apparaître faisant état d’éléments armés qui opéraient également parmi les manifestants et qu’une troisième partie de tireurs mystérieux dont des tireurs d’élite sur les toits s’en prenaient à la fois aux forces de sécurité syriennes et aux manifestants pour tenter d’escalader la violence.

Alors que ceux parmi les médias de masse qui font la publicité pour la version officielle et les menteurs fourbes que sont les « dirigeants « occidentaux relativisaient l’ingérence des US on doit étudier de près le rapport du Brookings Institutions » Which Pass to Persia »* pour voir à quel point l’ingérence est profonde et fourbe.

« Which Pass to Persia « écarte d’emblée la discussion pour savoir si ces manifestations sont ou non financées par l’étranger si c’est une insurrection financée par l’étranger, et si même monter des coups d’état militaire dans des pays étrangers faisaient partie de la politique étrangère des US. Ils en font certainement partie. Non seulement c’est détaillé très précisément dans le rapport mais c’est soutenu de façon vérifiable en Iran depuis des années pour un changement de régime favorable non pas à la sécurité des US mais pour perpétuer son hégémonie à travers le Moyen Orient.

Le rapport affirme qu’ «en ce qui concerne l’option même changement de régime, une administration américaine peut choisir l’ensemble des trois voies spécifiques - révolution populaire, insurrection, et coup - du fait qu’en faisant ce choix cela augmentera les chances que l’une d’entre elles réussissent. De plus, utiliser les trois simultanément peut créer parmi elles des synergies bénéfiques. i[« Par exemple si le régime se retrouve enliser dans des combats contre différentes insurrections alors l’armée iranienne pourrait être convaincue que la direction doit être remplacée et qu’il y a une opportunité de le faire.»

Il continue en mentionnant spécifiquement l’utilisation de l’aide militaire pour perpétuer des révolutions populaires en déclarant « par conséquent, si les US réussissent à déclencher une révolte contre le régime clérical Washington pourrait considérer s’il faut lui fournir un certain soutien militaire pour empêcher Téhéran de l’écraser. » En Libye c’est à l’évidence ce qui a été fait les US fournissant ouvertement aux rebelles un appui aérien, le Qatar et l’Egypte faisant passer des armes et les sénateurs US appelant à dépenser des milliards pour renverser Qadhafi alors même que l’économie des US implose. De même des preuves émergent que la même chose est faite pour la Syrie.

S’attendre à ce que le gouvernement syrien n’écrase pas complètement ce complot étranger c’est nier totalement le concept de souveraineté nationale. Cela présuppose également que le gouvernement syrien, incluses la police et l’armée, doivent abandonner leurs devoir de maintien de l’ordre - ordre qui protège non seulement leurs institutions politiques mais protège aussi ce que eux et leurs familles appellent leur maison. Effectivement la police et l’armée syrienne ont le devoir de maintenir l’ordre comme le font partout dans le monde polices et armées selon les lois et constitutions nationales et non pas internationales. Les Syriens ont la responsabilité de restaurer l’ordre, R2RO, comme le font toutes les nations souveraines face à une ingérence étrangère admise bien documentée, manifeste.

C’est juste ce que fait la Syrie. Elle a décidé tout comme l’Iran l’avait fait face à une ingérence ouvertement financée par l’étranger en 2009, la « Révolution Verte » qu’elle protégerait à tout prix sa souveraineté nationale. Tandis que c’est regrettable que des jeunes bien intentionnés soient pris dans cette violation fourbe de la souveraineté de l a Syrie l’autre option ce serait de permettre à une populace soutenu par l’étranger de renverser la nation et de la laisser à la merci de la « communauté internationale » montrant des signes évidents de mégalomanie impériale et de psychose. Si on cherche à montrer du doigt et a blâmer quiconque pour le bain de sang en Syrie on peut commencer par Michael Posner du département d’état US et ses déclarations et ceux qui ont autorisé l’aide de 50 millions de $ US utilisés pour saper la stabilité en Afrique du Nord et au moyen Orient, et les architectes même de cette oligarchie mondiale.

Tony Cartalucci 08/05/2011

Note

Cet article contient des liens vers d’autres informations pour les lire voir l’article d’origine:

Article en anglais

Tony Cartalucci édite et rédige pour le site

Land Destroyer Report

*Which Pass To Persia PDF

 

 

Fascisme Juif Sioniste | Guerre De L'Information | Liban | Peste Brun

 

 

http://www.planetenonviolence.org/R2P-Versus-R2RO-Responsabilite-De-Restaurer-L-Ordre-La-Syrie-Face-A-Une-Rebellion-Armee-Financee-Par-Les-US_a2425.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche