Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 01:42

Marine Le Pen agit en alliée indéfectible d’Israël.

Le nouveau visage du sionisme décomplexé.


Marine Le Pen est dans le sens de l’histoire de l’occident arrimé à l’empire americano-sioniste qui a décrété que l’Islam devait être pourfendue pour être détruit. Elle a tout à fait repositionner l’image du FN qui était auparavant vu comme un parti anti-juif et qui maintenant devient un parti ouvertement islamophobe et protégé par la LDJ ! …


C’est bien vu car c’est le bon moment. L’occident joue à fond la carte de l’islamophobie pour détourner les regards de sa propre incurie sociétal: l’explosion des injustices, la dégradation des conditions de vie, la maltraitance des travailleurs etc…Tout cela n’a rien à voir avec l’Islam mais pourtant il sert d’excuse et de paravent à la détresse sociale.


C’est bien vu aussi car ça regagne le terrain sur Sarkozy qui avait tenté de l’instrumentaliser lui aussi mais ne peut le faire aussi ouvertement que le FN. Marine Le Pen revendique haut et fort l’islamophobie pour son parti ce sera un fond de commerce important en vue de 2012. Ainsi elle se retrouve dans les pas des groupes d’extrême-droite accueillis en grande pompe par Israël qui entend agiter en Europe le péril islamique pour faire accepter aux peuples européens l’éventualité d’une frappe militaire ici ou là.

 

Vidéo

 

Préparons-nous donc gaiement à donner nos vies pour aller défendre l’état fasciste d’Israël au nom de l’occidentalisme décomplexé incarné si bien par Marine Le Pen. Il faut dire qu’elle a fait tout ce qu’il faut pour puisqu’elle faisait partie de la commission France-Israël au parlement européen depuis 2005, ce qui explique peut-être les liens d’amitié avec cette entité sioniste et raciste qu’est Israël.

Alors peuple de France ouvre bien les yeux. Toi qui défends ouvertement Israël tu fais le jeu du FN et de la droite extrême en Europe. Le raciste c’est toi. Ceux qui dénoncent cette dérive fasciste de l’occident le font au nom des valeurs de la république et de la démocratie citoyenne. A bon entendeur.


PS: Au fait si on ne veut pas voir les musulmans, deuxième religion de France, prier dans les rues il serait peut-être temps que l’on accepte de leur construire des mosquées comme on a chez nous des églises et des temples.

 

http://lesouffledivin.wordpress.com/author/asse42/

 

 

 

Sur ce blog,

 

Ségolène Royal est le dernier espoir politique.

  Je cherche comme tout le monde le meilleur chemin pour 2012 et pour mon pays la France. En tant que citoyen je cherche une candidature qui pourrait amener un autre esprit dans le pays que la haine et la … Continuer la lecture

 

(Eva: Ségolène Royal dérange beaucoup - d'où les scandaleuses et injustifiées campagnes de dénigrement contre elle -  car elle aime la France, elle, elle la défendrait contre les intérêts de l'Etranger..)


BHL le guerrier de l’anti-France.)

  Il faut écouter et entendre BHL avant de juger. Toujours. C’est ce que je fais n’en déplaise aux détracteurs et aux illuminés fanatiques de loin les plus dangereux. Pour combattre les ennemis de la France il faut les connaître. … Continuer la lecture


Lorsque la France intégrera aussi bien ses minorités religieuses que l’Iran…

  …Les choses iront beaucoup mieux dans notre pays. A force de vouloir les stigmatiser on fait des musulman la source de tous nos maux dans la société ce qui est loin d’être le cas bien sûr. Chez nous les … Continuer la lecture


 

 

 

Contre l'islam,

l'extrême droite européenne avec Israël

Heinz-Christian Strache sort d'un plateau TV pendant les élections régionales, à Vienne (Autriche) (Leonhard Foeger/Reuters).


Les 22 et 23 décembre, malgré les protestations des dirigeants de la communauté juive de Vienne, Ayoub Kara, le vice-ministre israélien du Développement du Néguev et de la Galilée (Likoud), a rencontré en Autriche Heinz-Christian Strache, qui dirige le Parti autrichien de la liberté (FPÖ), parti d'extrême droite naguère présidé par Jörg Haider.

Ayoub Kara, un « faucon » qui n'est pas juif mais Druze, assume : « Selon mes recherches, le FPÖ est le seul parti en Autriche qui a soutenu Israël après le raid sur la flottille turque », a-t-il déclaré au quotidien israélien Yediot Aharonot. Il a ajouté :

« Strache compte m'accompagner jeudi à une cérémonie au mémorial viennois de l'Holocauste et il appelle à renforcer la nation juive et l'Etat d'Israël. »

Cet arabe israélien proche de Netanyahou qui fait l'éloge du FPÖ, une formation qui a recyclé tous les épurés (et les non- épurés ! ) du national-socialisme, est-il un illuminé marginal ou annonce-t-il un rapprochement de fond entre la droite nationaliste israélienne et l'ultra-droite européenne ?

Soutenir Israël pour balayer les accusations d'antisémitisme

Pour comprendre, retour à Jérusalem, le 4 décembre. Ce jour-là le chef de file du Parti de la liberté (PVV), le néerlandais Geert Wilders, converse avec le ministre de l'Intérieur Avigdor Lieberman. Voyage banal : l'homme qui veut interdire l'islam en Hollande est habitué aux visites dans l'Etat hébreu.

Plus étonnante est la visite, le lendemain, d'une délégation de l'Alliance des partis européens pour la liberté et les droits civils, organisation parapluie rassemblant des partis d'extrême droite de la quatrième génération.

Focalisés contre l'islam (et non contre l'islamisme), ancrés dans la théorie du « Choc des civilisations », partisans de la démocratie directe contre les élites, ces mouvements veulent, question d'image et de crédibilité, se débarrasser des oripeaux encombrants de l'antisémitisme.

Pour faire jonction avec cet intérêt tactique, ils partagent une croyance : à tout prendre, Israël mérite d'être soutenu parce qu'il est un rempart de l'Occident contre la progression de l'islam.

Une délégation de philosémites…. convertis

Dans cette délégation, dont la venue en Israël est un événement dans l'histoire de l'extrême droite d'après 1945, tous ne sont pas, ou n'ont pas toujours été, des philosémites convaincus.

  • Le riche promoteur immobilier allemand Patrick Brinkmann, avant de devenir président du mouvement anti-islam Pro NRW et d'opérer une spectaculaire conversion philosémite, militait dans l'orbite du NPD puis de la DVU, partis des plus radicalement « antisionistes ».
  • Filip Dewinter et Frank Creyelman sont des élus flamands du Vlaams Belang qui poursuit depuis quelques années une opération de séduction à grande échelle vis-à-vis de l'importante communauté juive d'Anvers en Belgique, qui est confrontée à une montée considérable de l'antisémitisme dans la jeunesse issue de l'immigration marocaine.

Une réalité qui ne doit pas faire oublier qu'à l'origine, le Vlaams Belang est le parti qui réclame l'amnistie pour les collaborateurs flamands du nazisme. Ce qui donne une certaine saveur à sa déclaration faite en Israël :

« Israël vit et existe sur la ligne de front du conflit entre les civilisations. Le conflit israélo-arabe incarne le combat entre la civilisation occidentale et l'islam radical. Le combat entre ceux qui chérissent la liberté et ceux qui veulent soumettre le monde à la théocratie musulmane. »

Ce voyage avait également mobilisé deux autres élus :

  • Le député berlinois René Stadtkewicz, qui vient de lancer le parti Die Freiheit après avoir été exclu de la CDU pour avoir invité Geert Wilders ;
  • le député suédois des Sverigedemokraterna, Kent Ekeroth. Celui-ci, stagiaire au titre du volontariat à l'ambassade de Suède à Tel-Aviv en 2006, en avait été prestement viré lorsque les Affaires étrangères suédoises avaient découvert son militantisme dans un parti qui puise ses racines dans l'ultra-droite la plus racialiste. Une décision plus tard jugée illégale par la justice suédoise, qui accorda à Ekeroth réparation financière…

Visite de la Bande de Gaza et réception à Knesset

Qu'à fait cette délégation en Israël ? Elle a participé à un colloque au Collège académique d'Ashkelon, sur le thème « La plénitude de la loi des actes militaires appliqués par un Etat souverain contre les attaques terroristes des islamistes fondamentalistes ».

Parmi les organisateurs figuraient le maire d'Ashkelon, Benny Vaknin et un représentant de la fraction Manhigut Yehudit, l'aile radicale nationaliste identitaire du Likoud.

Elle s'est ensuite rendue sur la frontière entre Israël et la Bande de Gaza où un officier de haut rang de l'armée israélienne lui a expliqué la situation sur place. Elle a été reçue par le maire de Sderot David Bouskila.

Enfin, le 7 décembre, elle a été reçue à titre privé à la Knesset par le député Arié Eldad, du parti Union nationale, qui préconise le transfert en Jordanie de la population palestinienne.

Pour Strache, Molzer et Dewinter, personnalités importantes de la vie politique dans leurs pays et classés à l'extrême droite, cette visite est une « première ».

Tant le FPÖ que le Vlaams Belang ne se sont pas affiliés à l'Alliance européenne des mouvements nationaux qu'ont mise en place Bruno Gollnisch et le Front national en octobre 2009. Cette visite en Israël va sans aucun doute accentuer encore le fossé.

« Une responsabilité particulière vis-à-vis de ce pays prospère »

La question souvent posée est : cette évolution pro-israélienne est-elle sincère ? A s'en tenir aux déclarations officielles, aucun doute. Ainsi Strache a-t-il affirmé :

« Nous portons une responsabilité particulière vis-à-vis de ce pays prospère. Il a été édifié par des gens qui viennent d'Europe, certains volontairement mais la plupart suite aux persécutions des nazis. »

La « déclaration de Jérusalem », signée par les visiteurs le 7 décembre situe parfaitement le plan sur lequel est scellée la nouvelle alliance entre la droite ultra-nationaliste israélienne et ses homologues européennes :

« Nous avons vaincu les systèmes totalitaires comme le fascisme, le national-socialisme et le communisme.

Maintenant, nous nous trouvons devant une nouvelle menace, celle du fondamentalisme islamique, et nous prendrons part au combat mondial des défenseurs de la démocratie et des droits de l'homme. »

De tels propos ne devraient pas manquer de susciter des réactions contrastées au sein de partis comme le FPÖ et le Vlaams Belang où les « occidentalistes » partisans du rapprochement avec Israël au nom de la lutte contre l'islam, côtoient des antisionistes souvent proches de l'antisémitisme traditionnel à l'extrême droite.

A Yad Vashem, casquette pangermaniste plutôt que kippa

Les esprits chagrins font d'ailleurs remarquer que le philosémitisme de ces pélerins d'un genre nouveau n'exclut pas leur goût pour les réminiscences du passé.

Heinz-Christian Strache (Derstandard.at).Comme le montre, photo à l'appui, le quotidien viennois Der Standard, Heinz-Christian Strache a jugé bon de visiter le mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, la tête couverte, comme le veut la tradition juive.

Sauf qu'au lieu d'utiliser la kippa qui est proposée à l'entrée du mémorial, il a revêtu la casquette de la corporation d'étudiants à laquelle il appartient, la Burschenschaft Vandalia. Les corporations étudiantes autrichiennes restent des bastions de l'idéologie pangermaniste et droitière.

Photos et illustration : Heinz-Christian Strache sort d'un plateau TV pendant les élections régionales, à Vienne (Autriche), le 10 octobre 2010 ; (Leonhard Foeger/Reuters). Heinz-Christian Strache (Derstandard.at).

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

 

http://www.juif.org/go-news-143020.php

 

Contre l'islam, l'extrême droite européenne avec Israël

 

Les 22 et 23 décembre, malgré les protestations des dirigeants de la communauté juive de Vienne, Ayoub Kara, le vice-ministre israélien du Développement du Néguev et de la Galilée (Likoud), a rencontré en Autriche Heinz-Christian Strache, qui dirige le Parti autrichien de la liberté (FPÖ), parti d'extrême droite

en lire plus

 

Commentaire (..)
qui se ressemble s'assemble...
car c'est bien l'extrême droite qui est au pouvoir en Israël.

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche