Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 15:26

 

http://www.sudsdis-national.fr/wp-content/uploads/2010/07/Dialogue-social1.jpg

http://www.sudsdis-national.fr/wp-content/uploads/2010/07/Dialogue-social1.jpg

 

 

Le dialogue social, un jeu de dupes !


Le Gouvernement reçoit les partenaires sociaux
pour leur faire part de ses propositions et écouter
leurs revendications.
La proposition phare est la TVA sociale que le
gouvernement sort à trois mois de la
Présidentielle et qui n’a donc aucune chance d’être
mise en place…

François Hollande a déjà annoncé qu’il
l’abrogerait s’il est élu.


Tous les syndicats sont contre également cette TVA.
Mais ils vont quand même se rencontrer pour ce
dialogue de sourd habituel dans lequel chacun joue
sa partition pour distraire les spectateurs avec la
complicité habituelle des médias.
Les choses sont pourtant on ne peut plus simples :
Il ne peut y avoir de dialogue constructif entre
un pot de fer et des pots de terre. Pour qu’il y
ait dans ce pays une véritable concertation, il
faut que les deux camps soient à égalité , en
l’occurrence il faut que les syndicats et les
salariés en général disposent ,comme le
Gouvernement, de l’initiative et du vote de la
loi. Pour cela ils doivent tout simplement disposer
du référendum d’initiative citoyenne souhaité par
une grande majorité des français. Cela donnerait
alors au peuple la possibilité d'abroger toute loi
qu'il jugerait injuste.
Le risque de voir leur projet de loi soumis à
abrogation par les syndicats, obligerait le
gouvernement à être à l’écoute de ses partenaires
sociaux .


La Suisse qui en dispose a le 7 mars 2010 voté à
plus de 70% "Oui" à l’abrogation d’une loi de
décembre 2009, qui allait entraîner une diminution
des retraites.
Cela sans manifestations gênantes pour les citoyens
et sans jours de grève coûteux pour les grévistes.
Les Suisses ont déjà abrogé une loi sur la
flexibilité du travail jugée inéquitable par les
salariés, ils ont également refusé la privatisation
de l’électricité.


Mais vous n’avez jamais entendu un dirigeant
syndical demander l’instauration du référendum
d’initiative citoyenne qui permettrait aux salariés
de maîtriser leur destin ! Depuis une vingtaine
d’année nous leur avons posé 100 fois la question
mais en vain. Et les journalistes ne les
interrogent jamais sur ce sujet. Pourquoi ? !
Gouvernement et syndicats font leur cinéma, les
journalistes guettent les petites phrases qui
permettent d’éluder les vrais questions .
Aujourd’hui tout est dans les tuyaux pour une des
dernières farces du quinquennat !
Les questions à poser sont simples :
Aux syndicats : Pourquoi ne demandez-vous pas
l’instauration du RIC qui vous permettrait de
tenter d’abroger les lois iniques et de soumettre
directement au peuple vos propositions alternatives ?
 


Au gouvernement et au Président :
N.Sarkozy s’est fait élire député en 1993 avec en
4ème de 20 promesses l’instauration du Référendum
d'Initiative Populaire (RIP) dans l’année ! 19 ans
après on l’attend toujours...
Sommes nous dans une démocratie irréprochable quand
pendant les 5 ANS qui séparent les deux élections
Présidentielle / Législatives le peuple ne peut pas
reprendre la parole pour décider de ce qui le
regarde ?


A M.HOLLANDE et à ses amis :

Pourquoi depuis 2002
alors que le RIP était expressément inscrit dans la
profession de foi du second tour de J.CHIRAC
n’avez-vous jamais déposé une proposition de loi en
faveur du RIP pour placer l’Etat UMP sous le
contrôle du peuple souverain ?
Pourquoi vouloir continuer aujourd’hui à
confisquer le POUVOIR au Peuple ?


La Direction collégiale du Rassemblement pour l’
Initiative Citoyenne www.ric-france.fr

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche