Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 03:59

Le FN et "le Grand Marché Transatlantique" !

 

Marine Le Pen et Golnisch voudraient faire croire aux veaux “patriotes” qu’ils luttent contre la mondialisation. En réalité, ils l’accélèrent: dans leur sinécure dorée du Parlement européen, ils ont voté pour le “grand marché transatlantique” prévu pour 2015.

inv
A rediffuser le plus largement à tous vos listings
Les résultats du vote ici :  http://2doc.net/mb566

 
Sur le sujet: Grand Marché Transatlantique : transfert de la souveraineté européenne

 

Un grand Marché Transatlantique devrait se mettre en place d’ici à 2015 dans le plus Grand Silence. Cet « espace de liberté, de sécurité, de justice » reposerait sur le Marché libre et sur le contrôle des populations. Ce nouvel ensemble UE-US, approuvé le 28 mai 2008 par les Institutions Européennes, signifierait la transfert de la souveraineté Européenne, après la transfert des souveraineté nationales de ses Etats membres qui seraient alors institutionnellement tous sous influence et domination américaine.
Merci à Jean-Luc Mélenchon d’avoir rappelé, le 21 avril 2009 sur BFM TV, le projet de « futur Grand Marché Transatlantique » mené par l’Union Européenne et les Etats-Unis. Celui-ci reposera en 2014-2015 sur deux choses : un Marché Libre (dérégulé, sauvage) et un contrôle (surveillance des données personnelles sur facebook et Gmail, puces RDFI, Cartes Bleues, caméras, biométrie, etc) accru des populations justifié par le terrorisme, avec son acte (mythe) fondateur : les « attentats » polémiques du 11septembre 2001 (thermite active retrouvée dans les tours jumelles, absence de débris d’avion au Pentagone, etc) qui légitiment une force arbitraire. Ce nouvel « espace de liberté (surveillée), de sécurité (qui enrégimente – cf l’OTAN – et prime sur les démocraties illusoires ou affaiblies), et de Justice (avec la loi du plus fort) » voté par l’Europe en 2008 (cf Parlement européen, « Résolution du Parlement européen sur les relations transatlantiques », B6-0280/2008, du 28 mai 2008 ; Council of the European Union, « Note from Presidency to Coreper, Final Report by EU-US Hight Level Contact Group on information sharing and privacy and personal protection », 9831/08, Brussels 28 mai 2008), cet « Axe du Bien » est un bel emballage rassurant mais qui annonce l’extension de l’impérialisme américain, une nouvelle Croisade américaine (cf Samuel Hutington et son livre « le choc des civilisations), et avec elle la perte accélérée de nos souverainetés nationales, mais aussi – dans ce nouvel ensemble UE-US dominé par l’US – de la perte de la souveraineté européenne dont la démocratie – passive et limitée – n’est qu’un paravent de papier face aux lobbies privés et au Marché. Dès lors, nos nations seront dirigées par des directives européennes elles-mêmes « dictées » par les Etats-Unis. L’Union Européenne, elle-même soumise et non plus souveraine, régentera à l’Américaine nos vies quotidiennes dont la souveraineté est déjà confiée à l’Europe, qui trahit son idéal et sa culture, qui vend son âme et ses citoyens.
Il n’y a plus de clivage droite-gauche (leur alternance assure leur complicité et leur opacité – le PS ayant quitté ses racines socialistes – , toute tierce influence étant vue comme subversive, fascisante –Bayrou l’est tellement), rouges-bleus (USA), conservateurs-travaillistes (Royaume-Uni) : ceux-ci s’accordent pour un nouveau clivage population/pouvoir (Etats et entreprises privées), citoyens Européens/Institutions-lobbies, clivage dominé et régi par le libre Marché. C’est pourquoi nos gouvernants, qui ont plus une culture d’entreprise qu’une culture démocratique et républicaine, se contentent de débats démocratiques « légers », superficiels. Cette perte de souverainetés a déjà commencé avec le déni de démocratie pour réintégrer récemment la France dans l’OTAN (sans réelle contrepartie), avec le vote depuis l’Acte Unique Européen jusqu’à la Constitution-Traité de Lisbonne de textes normatifs compatibles avec le libéralisme américain. Cela semble continuer avec les efforts de Yazid Sabeg, Commissaire-fantôme à la diversité (n’apparaît pas dans le site du Gouvernement), et de sa Commission Comedd en faveur de statistiques ethniques à l’horizon 2010, pour l’instant contraire à la Constitution Française. Les Etats-Unis accepteront un espace de libre-échange à la condition d’un contrôle accru des populations et des démocraties. Nous comprenons alors mieux les timidités de Mitterrand avec Maastricht (1992), le choix maintenu par Chirac du référendum (plutôt qu’un vote parlementaire) pour le vote de la Constitution.
L’alter-mondialisme et l’anticapitalisme primaire (Besancenot) ont été caricaturés et marginalisés (ce sont des utopistes) par cette idéologie de la Mondialisation (et cette Europe) qui pourtant exclut et n’est pas solidaire et devient donc une imposture (car elle intègre le G20 mais oublie le G179). Une Economie libérale au service de l’homme oui (Economies solidaires à la Rocard), mais pas un Système libéral pervers car écrasant l’homme. La finance, l’argent, le Marché sont de bons serviteurs et de mauvais Maîtres. La devise actuelle : libre Marché et déficit démocratique. L’homme devient une marchandise, et concurrent de son frère (adieu Fraternité à la Robespierre, l’humanisme Voltairien). Libre prédation, interne et externe au Marché Commun qui s’étend. Le capitalisme n’a jamais promis la stabilité (cf le Capital de Marx) puisqu’il se nourrit de la concurrence, des inégalités, d’une domination. Pour survivre, l’homme-individu doit bouger personnellement (mobilité sociale, égalité des chances) mais ne pas faire bouger ou remettre en question (réfléchir c’est désobéir), par une action collective et citoyenne, les structures sociales que l’on présente comme désuètes (à réformer, moderniser, libéraliser, Thatchériser) ou comme une immuable fatalité contre lesquelles « on ne peut rien » quand celles-ci sont déjà « libéralisée » (voilà où se situe le protectionnisme : protéger le système libéral). Mais veulent-ils un changement, et lequel, ceux qui ont pour slogan équivoque : « Quand l’Europe veut, l’Europe peut » (UMP) ?
Le Contrat Social de Rousseau est menacé, pris en otage silencieusement, progressivement déformé et assimilé au Contrat de Travail, lui-même flouté par le libéralisme. La démocratie, la république et ses valeurs sont en jachères, comme les jachères fixées par la Politique Agricole Commune. Les Corps intermédiaires sont menacés et mis en concurrence (syndicats, associations). La culture de masse, envahit nos écrans. Elle appauvrit la culture bien plus qu’Internet.
 La loi Hadopi sert surtout à surveiller, hors des Tribunaux (une simple Commission sanctionne), la Toile qu’à protéger la Création. La culture du résultat contamine jusqu’à la Justice et la Police, les déconnectant de l’Etat de Droit impartial et de la Réalité. Le libre Marché a pour contrepartie une réduction des libertés individuelles et de la vie démocratique, citoyenne.
Un réveil citoyen, une résistance culturelle « Germinale » (cf final du roman de Zola), tous deux basés sur l’humanisme des Lumières et la citoyenneté courageuse, sont nécessaires. L’idéal Européen humaniste, aux racines judéo-chrétiennes, a été pris en otage, piraté, confisqué, transformé pour des vues impérialistes et atlantistes destinées à dominer le monde par l’Economie de Marché.
 Dès 1940, les Etats-Unis songeaient à une « Grande Zone » (cf Council of Foreigns Relations). George Orwell l’a décrite dans son roman 1984 (initialement appelé 1948). Laisserons-nous un Président français et des Institutions Européennes continuer à dévoyer, “vendre”, cyniquement notre héritage européen ?
 Je terminerai en paraphrasant René Cassin (1887-1976), Prix Nobel de la Paix 1968 et principal rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : « je tiens de ma patrie un cœur qui la déborde, et plus je suis Français, plus je me sens humain ».

http://realinfos.wordpress.com/2012/01/13/le-fn-et-le-grand-marche-transatlantique/#comment-6790
.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche