Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 03:24

 

 

 

LIVRE NOIR

SUR L’AVENIR DE LA FONCTION PUBLIQUE

 

 

 

FAIRE DES SERVICES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

DES VAUTOURS POUR LA FRANCE

 

 

 

 

 

Le Livre Noir sur l’avenir de la Fonction publique a été remis par le rapporteur général de la niche, Chien Guevara, conseiller des tas, aujourd’hui 17 avril au ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, Eric Woerth et au secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, André Santini.

 

 

Ce Livre noir est l’aboutissement d’un débat national d’une ampleur sans précédent sur les valeurs, les missions et les métiers de la Fonction publique voulu par Eric Woerth et André Santini.

Lancé le 1er octobre 2007 en présence du Premier ministre, François Fion, et des ministres Eric Woerth et André Santini, ce débat a impliqué les trois fonctions publiques (Etat, collectivités territoriales et hospitalière). Il s’est achevé en mars 2008 après six mois de galère.

 

Près de 400 000 visiteurs (non fonctionnaires) se sont rendus sur le site dédié (ensemblefonctionpublique.org), 20 000 contributions (de droite) y ont été déposées, et plus de 30 déplacements et rencontres inutiles et couteuses à Paris, en région et à l’étranger, ont été effectués par les sinistres et les chiens rapporteurs. Enfin une centaine d’auditions ont été conduites par le chien dominant . Fonctionnaires, représentants syndicaux, usagers, parlementaires, experts… tous ont été écartés judicieusement de ce premier débat depuis 1946 sur la fonction publique.

 

Synthèse de cette vaste consultation nationale, le Livre Noir de Chien Guevara constitue une base de travail, afin que les pouvoirs publics et les organisations syndicales de la fonction publique puissent s’engager dans une nouvelle phase : celle de la concertation et de la négociation sur l’évolution de la fonction publique française.

 

 

Faire des services publics et de la fonction publique des atouts pour la France

 

Cette conférence nationale, très riche, a permis de dégager deux constats essentiels :

 

  •  

  • Un très fort attachement de tous, agents publics comme citoyens, au modèle français des services publics ; d’où la volonté du gouvernement d’y mettre fin !

     

 

  •  

  • Et une formidable attente de modernisation (entendre " privatisation ")

     

     

Le Livre Noir avance plus de 40 propositions pour moderniser le service et la fonction publics en France.

 

Le Livre Noir propose notamment d’évoluer vers une fonction publique de métiers dans laquelle une nouvelle organisation statutaire reposant sur 7 grandes filières métiers remplacerait la segmentation actuelle fondée sur plusieurs centaines de corps. En effet, tout le monde sait qu’il n’existe que 7 métiers différents sur terre ! (au fait, 7, ce serait pas le nombre de pêchés capitaux capitalistes par hasard ?)

 

D’autres propositions incluent :

 

  •  
    •  

    • La création d’une charte des valeurs du service et de la fonction publics et d’une commission nationale des valeurs du service et de la fonction publics ; en bref, on revoit les " droits et obligations des fonctionnaires "

       

       

      •  
        •  

        • La professionnalisation des modes de recrutement en donnant plus de place aux compétences qu’aux connaissances trop académiques et en ouvrant les jurys de concours à des professionnels du recrutement ; en bref, des recrutements sur contrats avec des chasseurs de tête comme jury.

           

 

  •  
    •  

    • La création d’un véritable marché de l’emploi public en mettant en place une " bourse de l’emploi public " sur internet qui préciserait le ou les postes vacants, les modes de recrutement et les profils recherchés, et où les fonctionnaires pourront mettre en ligne leur CV ; Bon, là, on nage déjà en plein secteur privé…bravo, le méga réseau " emploi public " sur Facebook !

       

       

       

      Le remplacement de la notation par une évaluation, devenant l’élément central de l’évolution de carrière d’un agent et notamment de sa promotion  ou de son licenciement, en cas d’évaluation non satisfaisante.

       

 

  •  
    •  

    • La reconfiguration du régime de rémunération des agents qui comprendrait deux composantes : l’une liée au grade (donc à la qualification et à l’ancienneté de l’agent), l’autre liée à son emploi, donc au contenu de ses fonctions ; cette composante fonctionnelle serait constituée d’une part fixe et d’une part variable liée aux résultats. Et vas-y que je te rémunère au mérite !

       

Les deux prochaines étapes sont l’ensorcellement de toutes les parties prenantes et l’élaboration d’un projet de loi, qui sera voté par l’assemblée et, suite à de nombreuses journées de pertes de salaires pour manifester, ratifié, en supprimant une ligne (celle qui intègre mon pseudo, lol ?), par le sénat.

 

 

Chien Guevara, futur ex-fonctionnaire vous salue bien…

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Le livre BLANC sur l'avenir de la fonction publique

 

FAIRE DES SERVICES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

DES ATOUTS POUR LA FRANCE

 

 

 

 Le Livre Blanc sur l’avenir de la Fonction publique a été remis par le rapporteur général de la conférence nationale, Jean-Ludovic Silicani, conseiller d’Etat, aujourd’hui 17 avril au ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, Eric Woerth et au secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, André Santini.

 

 

Ce Livre blanc est l’aboutissement d’un débat national d’une ampleur sans précédent sur les valeurs, les missions et les métiers de la Fonction publique voulu par Eric Woerth et André Santini.

Lancé le 1er octobre 2007 en présence du Premier ministre, François Fillon, et des ministres Eric Woerth et André Santini, ce débat a impliqué les trois fonctions publiques (Etat, collectivités territoriales et hospitalière). Il s’est achevé en mars 2008 après six mois de consultations.

 

Près de 400 000 visiteurs se sont rendus sur le site dédié (ensemblefonctionpublique.org), 20 000 contributions y ont été déposées, et plus de 30 déplacements et rencontres à Paris, en région et à l’étranger, ont été effectués par les ministres et les rapporteurs. Enfin une centaine d’auditions ont été conduites par le rapporteur général. Fonctionnaires, représentants syndicaux, usagers, parlementaires, experts… tous ont participé activement à ce premier débat depuis 1946 sur la fonction publique.

 

Synthèse de cette vaste consultation nationale, le Livre Blanc de Jean-Ludovic Silicani constitue une base de travail, afin que les pouvoirs publics et les organisations syndicales de la fonction publique puissent s’engager dans une nouvelle phase : celle de la concertation et de la négociation sur l’évolution de la fonction publique française.

 

 Faire des services publics et de la fonction publique des atouts pour la France

 

Cette conférence nationale, très riche, a permis de dégager deux constats essentiels :

 

  •  

  • Un très fort attachement de tous, agents publics comme citoyens, au modèle français des services publics.

     

 

  •  

  • Et une formidable attente de modernisation

     

 

Le Livre Blanc avance plus de 40 propositions pour moderniser le service et la fonction publics en France.

 

Le Livre blanc propose notamment d’évoluer vers une fonction publique de métiers dans laquelle une nouvelle organisation statutaire reposant sur 7 grandes filières métiers remplacerait la segmentation actuelle fondée sur plusieurs centaines de corps.

 

D’autres propositions incluent :

 

  •  
    •  

    • La création d’une charte des valeurs du service et de la fonction publics et d’une commission nationale des valeurs du service et de la fonction publics ;

       

 

  •  
    •  

    • La professionnalisation des modes de recrutement en donnant plus de place aux compétences qu’aux connaissances trop académiques et en ouvrant les jurys de concours à des professionnels du recrutement ;

       

 

  •  
    •  

    • La création d’un véritable marché de l’emploi public en mettant en place une " bourse de l’emploi public " sur internet qui préciserait le ou les postes vacants, les modes de recrutement et les profils recherchés, et où les fonctionnaires pourront mettre en ligne leur CV ;

       

 

  •  
    •  

    • Le remplacement de la notation par une évaluation, devenant l’élément central de l’évolution de carrière d’un agent et notamment de sa promotion ;

       

 

  •  
    •  

    • La reconfiguration du régime de rémunération des agents qui comprendrait deux composantes : l’une liée au grade (donc à la qualification et à l’ancienneté de l’agent), l’autre liée à son emploi, donc au contenu de ses fonctions ; cette composante fonctionnelle serait constituée d’une part fixe et d’une part variable liée aux résultats.

       

Les deux prochaines étapes sont la concertation avec toutes les parties prenantes et la décision par l’élaboration d’un projet de loi.

  

 

http://forget.e-monsite.com/rubrique,avenir-d-fonctionnaires,1109584.html

 

 

Vu sur  http://www.dazibaoueb.fr/

 

Partager cet article

commentaires

Eva R-sistons 30/05/2010 19:28



Horrible société, Roland, je plains nos enfants ! Cordialemnt eva



roland 20/05/2010 22:07



horrible



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche