Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 06:13

2503310036_2823bdcdf5.jpg

Le 22 sept 2011, France Info nous apprenait que les laboratoires Servier étaient rayés de la liste des organismes autorisés à être représentés dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Cette suspension « à titre conservatoire » a été décidée dans l'attente d'une décision définitive du bureau de l'Assemblée qui se réunira le 12 octobre, a précisé Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale, dans une lettre adressée au député UMP Yves Bur, président de la délégation chargée des représentants d'intérêt et dont l'AFP a obtenu une copie.

 5356387359_017e4c19cf.jpg

Depuis juillet 2009, des  représentants d'intérêts publics ou privés figuraient sur une liste de personnages bénéficiant de badges, valables une journée, ouvrant des droits d'accès à certaines parties du Palais Bourbon, ce qui leur permettaient d’influencer certains députés, mais avec quelques restrictions.

Après la divulgation du scandale du Mediator, M. Bur et le député communiste Jean-Jacques Candelier avait proposé le retrait de cette liste de Servier, et de sa représentante, Corinne Moizan, retrait qui devrait être définitif après la réunion du bureau qui se tiendra le 12 octobre prochain.

Corinne_Moizan.jpg

Or, dans une interview accordée au Parisien le 29 septembre 2011, Corinne Moizan, qui est aussi conseillère municipale UMP, se prétend « abasourdie » par sa suspension et s'insurge contre cette mesure. « Je suis arrivée en 1999 chez Servier, où je me suis spécialisée dans le lobbying avec les parlementaires […] je dois cibler les députés et sénateurs médecins et pharmaciens. Il s'agit en particulier d'une dizaine de parlementaires qui comprennent le mieux nos problématiques. Je les rencontre dans leurs bureaux à l'Assemblée, ou j'organise des déjeuners avec eux ». Il est certain que ce n’est pas pour parler de la pluie et du beau temps, mais pour essayer de les enrôler dans la protection et la promotion des laboratoires.

Et benoitement, au cours de l'interview, elle citait ses interlocuteurs parlementaires : Jean-Pierre Door, cardiologue du Loiret, Michel Heinrich, pharmacien du Haut-Rhin, Dominique Leclerc pharmacien du Loiret, tous trois députés UMP, mais aussi des élus PS comme Marisol Touraine, d’Indre et Loire, conseillère d'État, et Catherine Lemorton pharmacienne, de Haute Garonne. « Ce sont des bons connaisseurs du secteur. » Corinne Moizan avait le droit d'accéder à la salle des quatre colonnes de l'Assemblée nationale, mais devait la quitter à 14 h 30 avant l'arrivée des journalistes. On se demande pourquoi. Cacherait-on des informations aux journalistes ?

4628978722_bd2698a3e5.jpg

Les socialistes ont immédiatement publié un communiqué pour dénoncer ces affirmations. « Notre groupe reçoit tous les groupes socio-professionnels qui en font la demande. C’est le travail normal des députés, dans le cadre de l'examen de projets de loi. Mais nous démentons formellement toute connivence entre nos parlementaires et le groupe Servier et toute rencontre particulière avec Mme Moizan, dont le travail n'a jamais eu la moindre influence sur le travail législatif du groupe. Plusieurs documents en attestent. »

Il est exact que le rapport de Catherine Lemorton de 2008 sur la pharmacovigilance a très clairement dénoncé l’interférence de l’industrie pharmaceutique dans la politique du médicament et à plusieurs reprises, l’industrie pharmaceutique a exercé de vives pressions pour que Catherine Lemorton ne soit plus leur interlocutrice. En outre, le groupe socialiste a été, au Parlement, le premier à dénoncer le scandale du Médiator et à demander que toute la lumière soit faite sur la responsabilité du laboratoire Servier.

Jean-Pierre-Door.jpg

Quant à Jean-Pierre Door, il admet avoir rencontré la lobbyiste, car : « Cela fait partie du travail des parlementaires de s'informer, mais ce n'est pas parce qu'on rencontre des gens qu'on est influencé ». Pour sa part, Michel Heinrich a déclaré avoir « peut-être rencontré une fois Mme Moizan il y a près de dix ans, mais il l’a oublié, et Dominique Leclerc a aussi affirmé avoir rencontré Corinne Moizan à plusieurs reprises dans le cadre de la préparation des budgets de la Sécurité sociale, car il « est normal d'entendre les uns et les autres ».  

En résumé, pour ces députés UMP : « Ce n'est pas parce qu'on rencontre des gens qu'on est influencé ». Ces affirmations rejoignent les discours des « experts » ayant des liens avec les laboratoires qui crient haut et fort que cela ne les influencent en rien dans leurs jugements. Il n’y a qu’eux pour les croire.

JBl7y5ESjt4JAinsi, le laboratoire Servier est interdit de lobbying à l'Assemblée nationale, mais les autres, ceux qui restent sur la liste qui leur permet d’influencer certains députés, sont toujours là. Or, officiellement « le rôle d'un lobby est d'infléchir une norme, d'en créer une nouvelle ou de supprimer des dispositions existantes ». C’est grâce à ce laxisme que l’on infléchit les normes existantes et qu’on nous laisse croire ce que les laboratoires veulent nous faire croire. Ne serait-il pas grand temps, en cette époque de crise et de restrictions budgétaires, de cesser ces pratiques scandaleuses qui se répandent à travers le monde et le rend bien malade ?

 

http://www.sylviesimonrevelations.com/article-le-lobbying-a-l-assemblee-nationale-85997568.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche