Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 21:59

NOM-tetes-de-mort.jpg

 

 1) Domination par le crime organisé international :

 

Depuis des décennies, nos dirigeants successifs ont accepté de privilégier les intérêts obscurs

et financiers de criminels internationaux, au mépris de la sauvegarde de nos intérêts vitaux

et élémentaires, de nos Droits Elémentaires, et de la préservation de notre environnement.

 

Ces criminels internationaux forment depuis plus de deux siècles, un gouvernement mondial

secret, constitué des banquiers internationaux et de leurs cliques de lobbies, regroupés au

sein de cercles d’ « élite » et de sociétés secrètes.

 

Depuis des décennies, nos dirigeants corrompus respectifs ont permis, successivement, que nous soyons maintenus sous la domination de ces criminels, après avoir participé sciemment à leur prise de pouvoir sur nous.

 

Cette domination s’exerce donc sournoisement par l’intermédiaire de nos Etats respectifs, lesquels sont sous le contrôle manifeste du crime organisé international précité.

 

Principalement, nos institutions politiques et judiciaires jouent le rôle d’interface entre ce crime

organisé international et nous, les Peuples Souverains, au point qu’elles constituent un rouage essentiel dudit crime organisé.

 

Ces institutions corrompues par leur hiérarchie, elle-même corrompue en amont, ont pour

réelle fonction de protéger les intérêts du crime organisé international, en organisant le

mensonge et la supercherie – avec la complicité active des médias.

 

L’imposture est organisée aujourd’hui au niveau européen, sur le même schéma que celui que

nous connaissons sensiblement dans chaque pays d’Europe Unie, ainsi que dans les pays

anglophones, entre autres.

 

 

2) Système monétaire imposé à notre civilisation ; fléau pour l’Humanité et pour la Vie sur Terre :

 

Parmi la longue liste des dépendances qui nous sont imposées par nos dirigeants corrompus –

énergie, alimentation, éducation, pensé, santé, information etc…- il en est une qui constitue la

source de tous nos maux :

 

La trahison principale de la part de nos dirigeants consiste à maintenir nos nations sous la

dépendance monétaire de ces banquiers criminels internationaux.

 

(En effet, la France par exemple, ne fabrique qu’à peine 5 % de sa monnaie, étant de ce fait

obligée d’emprunter les 95 % manquant, aux banquiers internationaux.)

 

Malgré ce que prescrivent nos lois, ces criminels fabriquent la monnaie à la place des Nations,

dont c’est pourtant la prérogative exclusive et élémentaire.

 

Ce ne sont que des faux-monnayeurs internationaux, crédités par nos dirigeants corrompus.

 

Les Peuples Souverains sont victimes d’un racket organisé mondialement, afin de rembourser avec des intérêts, une dette internationale qui ne devrait pas exister.

 

(En France, nous sommes soumis à cette dette inique depuis 1973, date à laquelle le président Valéry Giscard d’Estaing nous a placé délibérément sous la dépendance des faux-monnayeurs internationaux.)

 

Cette dette représente en moyenne un tiers de manque à gagner sur le niveau de vie de

chacun d’entre nous.

 

Tous les peuples des pays d’Europe Unie sont aujourd’hui sous cette même dépendance vis à

vis des faux-monnayeurs internationaux, depuis le 7 février 1992 ; date à laquelle ils ont été

trahis par leurs dirigeants, lesquels ont sacrifié le pouvoir régalien de création de monnaie de

leurs nations.

 

Cette dépendance s’est accrue à travers un texte inique rédigé, là encore, par l’Illuminati

Valéry Giscard d’Estaing ; le « traité de Maastricht » ( transposé en France dans la loi du 4 août 1993) incriminé précisément ici par son article 104.

 

Le système monétaire qui fait loi dans le monde, imposé par ces criminels internationaux, est aussi inique qu’incohérent, et est pourtant admis dans notre inconscient collectif comme étant

« normal ».

 

La raison en est que notre inconscient collectif est la cible principale d’un formatage profond et indicible, organisé par les criminels internationaux, à l’aide des moyens médias et de

communication qu’ils contrôlent pour nous désinformer, neutraliser notre libre arbitre, notre

liberté de penser, à l’échelle internationale.

 

Car, il n’est pas normal que des entité privées puissent battre monnaie à la place des

Nations ;

 

Il n’est pas normal que les Etats, ne fabriquant pas leur monnaie, doivent prélever de l’argent aux Peuples Souverains, alors qu’ils devraient leur en donner, et pourraient le faire si ils fabriquaient leur monnaie ;

 

Il n’est pas normal que la monnaie puisse se démultiplier, se reproduire toute seule,

enrichissant de façon exponentielle ceux qui en ont le plus, appauvrissant de façon toute aussi

exponentielle ceux qui en ont le moins ;

 

Il n’est pas normal que nous soyons ainsi prisonniers d’une logique de « pouvoir d’achat », de

« croissance », de propriété et d’accumulation de richesses, au détriment de nos valeurs essentielles ;

 

Il n’est pas normal que les banquiers internationaux puissent créer la monnaie ex nihilo, sur simple base de nos emprunts, sans plus aucune valeur réelle de référence ;

 

Il n’est pas normal que les banques aient le pouvoir, en pratique, d’allouer autant de crédits que ce qui leur est demandé, pour créer sur ces seules demandes d’emprunts, la monnaie sur laquelle elles se font payer des intérêts iniques.

 

 

3) Société de consommation ; ou…

 

système de racket organisé des peuples, déchéance planifiée de l’espèce humaine et mise à mort de la Nature :

 

Ce système monétaire constitue la cause majeure de la destruction organisée de notre

planète, car tout ce qui génère de la croissance et surtout des dépenses – industrialisation,

surconsommation - cause en fait l’endettement des individus et des nations, et permet donc la

création de monnaie, sur la base de leurs emprunts vis à vis des banquiers criminels qui

s’enrichissent ainsi, en vue de s’acheter le pouvoir par la corruption.

 

Sous couvert de ces frais insensés, nos politiciens prétendent agir pour notre intérêt collectif,

participant en fait à la stratégie mondiale criminelle ici dénoncée :

 

Leur mission consiste d’une part à pousser les nations et leurs citoyens à générer le plus

possible de dépenses et donc d’emprunts, à travers une course hystérique à la consommation

et à la croissance, et d’autre part à les rendre dépendants des lobbies de l’industrie.

 

A titre d’exemple pour la France, citons les dépenses faramineuses de la secte Sécurité Sociale, avec, à titre anecdotique, l’inquisition des campagnes de vaccination, qui permet :

  • L’enrichissement des lobbies pharmaceutiques

  • L’enrichissement en amont, des banquiers internationaux

  • L’empoisonnement et la dégénérescence de l’Humanité, ciblée à travers ses enfants

  • La suite du plan d’enrichissement des lobbies et des banquiers internationaux, avec la

poursuite de la stratégie d’affaiblissement de l’espèce humaine, via des traitements nocifs

imposés pour combattre soit-disant les décès et maladies causés par les vaccins, imputés du coup à d’opportunes « maladies de civilisation ».

 

L’exemple cité rejoint toutes les problématiques causées par des technologies ou modes de

vie imposés à notre espèce, au sein de son système sociétal, telles que :

 

  • Les amalgames dentaires

  • L’amiante

  • Les ondes de téléphonie mobile et autre wii-fi et micro-ondes

  • Les OGM

  • Les pesticides et engrais chimiques

  • Les aditifs alimentaires neurotoxiques, OGM, et autres (aspartam, glutamate, lécithine de soja transgénique…)

  • Les véhicules à moteur à énergie polluante

  • Les énergies polluantes, dangereuses et destructrices (nucléaire, carburants, bio-éthanol…)

  • Divers habitudes alimentaires dites traditionnelles, et provoquant des listes interminables de désordre sur notre santé (la baguette, les sucres, sels et farines raffinés, le café, les sucres omniprésents, les produits laitiers, les excès de produits d’origine animale …)

Etc…

 

Toute indépendance ou forme d’autarcie de l’humain, qu’elle soit sur le plan de l’énergie, de

l’alimentation, de l’éducation, de la santé ou autre, est combattue par une inquisition généralisée, conduite par notre Etat aux ordres du crime organisé international.

 

 

4) Notre système sociétal ; chef d’œuvre du crime organisé international :

 

Nous admettons tout ce qui est inadmissible, pour la grande majorité d’entre nous, dans l’ignorance totale générée par des campagnes générales et massives de désinformation et de propagandes - principalement les publicités - qui constituent la stratégie de manipulation des masses de notre système sociétal ; du moins, du système sociétal qui nous est imposé.

 

Car si le système monétaire mondial constitue l’œuvre des criminels internationaux, il en est de

même, à la base, en ce qui concerne notre schéma sociétal, de façon que leurs règles iniques

y soient admises de façon irrévocable et indiscutable, sous couvert d’une imposture de

démocratie, et par le biais d’une manipulation de notre inconscient collectif et de l’information.

 

Le système sociétal criminel qui nous est imposé est, à la base, axé sur la surconsommation et

la croissance, à travers une forme de technologie volontairement destructrice et

empoisonneuse, aux multiples déclinaisons et industries ; ce, au détriment de notre qualité de vie, de nos besoins vitaux élémentaires, de nos valeurs élémentaires et de notre environnement, pour ne faire le jeu, au bout du compte, que du crime organisé

international.

 

Le système sociétal crée toujours plus de besoins, et nous conditionne pour la quête de plus de « pouvoir d’achat » pour satisfaire les dits besoins, au mépris de nos valeurs humaines et morales élémentaires.

 

Nous acceptons d’abandonner notre qualité d’Humain pour n’être plus que des « consommateurs », générant – outre le saccage de notre planète - des dépenses et des dettes, et donc des bénéfices pour les banquiers internationaux, qui peuvent ainsi corrompre qui ils désirent.

 

La corruption et le crime organisé ne constituent pas un phénomène marginal qui

viendrait infiltrer une société saine, mais constitue ses fondations élémentaires, ce depuis sa

création.

 

La lutte contre la corruption et le crime organisé, prétendument menée par nos institutions

politiques et judiciaires, n’est que mensonges éhontés, que vaste escroquerie, que trahison

fondamentale.

 

Nos institutions couvrent en fait les exactions du crime organisé dans notre société, sous ses

formes les plus variées et les plus odieuses :

La raison principale en est que nos dirigeants et autres notables n’ont accès au pouvoir qu’à

travers leur cooptation dans diverses sociétés secrètes qui organisent leur compromission,

et leur corruption.

 

C’est ainsi que la traite et l’exploitation des êtres humains les plus vulnérables par les plus

puissants, constitue, sous nos yeux, un phénomène de société aussi répandu que puissamment protégé et passé sous silence, par les criminels mêmes qui jouissent de statuts leur offrant impunité totale, directement, ou indirectement.

 

A ce titre, les réseaux de criminels pédophiles et de traite d’êtres humains se développent

impunément, dans une parfaite omerta institutionnelle organisée par nos notables, essentiellement du monde politique et judiciaire, principale cible commerciale de ces trafics :

 

Il en est de même concernant la spoliation organisée de nos aînés, par les institutions

tutélaires, judiciaires, psychiatriques avec la participation massive et formelle des juges, experts psychiatres, avocats, notaires, assureurs et brocanteurs divers, entre autres.

 

Dans notre société : De « consommateur », l’être humain est appelé à devenir produit de consommation, comme les autres espèces qu’il est conditionné à massacrer sans état d’âme.

 

Notre système sociétal est, après examen, profondément criminel ; ceux voulant échapper à la compromission et dénoncer ces faits, devenant victimes à leur tour de terrorisme d’Etat.

 

Nous pensons trop souvent, à l’énoncé de ces monstrueuses réalités, qu’elles ne sont pas

« possibles », parce que nous ne voyons pas de logique dans le fait que nos dirigeants puissent

délibérément œuvrer pour notre perte, se conduire en prédateurs vis à vis des plus vulnérables

d’entre nous, entre corruption, compromission, débauche innommable et assouvissement d’un pouvoir malsain :

 

Beaucoup d’entre nous, n’ayant pas la vision globale apportée ici, pensent que ce qui est

dénoncé ne peut être vrai, convaincus que notre société ne le permettrait pas, qui de plus est, dans de telles proportions ;

 

Beaucoup d’entre nous se rassurent en répétant ce qu’argumentent les criminels imposteurs, à savoir « qu’il ne faut pas généraliser » ; or, le crime et l’imposture sont bien une généralité de notre société, dont la perception est possible dès que l’on accepte de prendre une vue globale de notre système sociétal.

 

Ce système sociétal tend par son essence même, à tromper, à corrompre et à compromettre les individus insidieusement formatés et affaiblis, qui en son sein, massivement, suivent sa logique criminelle, prenant exemple sur la prétendue élite.

 

Dans cette matrice maléfique qu’est notre société, nous sommes toutes et tous plus ou moins corrompus et compromis, qu’on le veuille ou non.

 

Ce système sociétal pervers constitue le moyen utilisé par les banquiers internationaux et leurs

cliques criminelles, pour nous maintenir sous leurs multiples dépendances, nous pousser

individuellement et collectivement à l’endettement pour leur enrichissement, nous

compromettre et nous pervertir à travers la quête d’une place avantageuse et confortable dans la société, nous maintenir dans un état de peur indicible censé nous interdire tout « écart ».

 

Ce système sociétal constitue également un moyen de provoquer dès notre plus jeune âge, notre déchéance en profondeur sur les plans physique, intellectuel, spirituel et moral ; de provoquer la dégénérescence de notre espèce ; de créer nos divers conflits et divisions, et de s’assurer de notre manœuvrabilité, et de notre parfait contrôle.

 

Pour cette raison, nous devons inscrire notre exigence de licencier nos dirigeants corrompus dans une démarche fondamentale, en vue de changer notre système politique et notre système sociétal, afin de recouvrer notre indépendance, notre liberté et de construire un monde meilleur sur des bases radicalement neuves.

 

 

5) La Crise et le Nouvel Ordre Mondial :

 

(Vue sur la France : Chapitre à adapter pour chaque pays concerné)

 

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une crise annoncée comme « sans précédent » par nos propres dirigeants, qui prétendent exploiter l’événement tragique pour se faire mousser un peu plus, et nous manipuler un peu plus.

 

A l’occasion de cette crise, …Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa… participe sciemment, tout comme ses homologues européens, à l’asphyxie de notre Nation, en prétendant renflouer les banques nationales :

 

Or, l’argent qu’il dilapide au nom du Peuple Souverain est - puisque l’Etat ne le fabrique

pas – emprunté aux banquiers internationaux pour lesquels la crise est un événement

réjouissant, prévu de longue date ; l’aboutissement de leurs plans criminels !

 

Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa…, sa clique et leurs donneurs d’ordres, organisent sciemment la faillite de notre Nation, en ce moment même.

 

Cette crise n’est donc pas une surprise pour nos dirigeants ; elle constitue, outre l’ouverture

des vannes pour leurs donneurs d’ordres, l’occasion tant attendue de nous plonger dans plus de misère, plus de violence, plus de dépendance, au point que nous implorions nos dirigeants pour que ceux-ci daignent trouver une solution.

 

Cette solution est déjà prévue, puisque la stratégie des criminels internationaux consiste depuis

toujours à créer les malheurs qui font leurs fortunes et notre perte, pour apporter les solutions

qui font également leurs fortunes et notre perte.

 

Cette solution est d’ailleurs plébiscitée par Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa… et ses homologues européens : il s’agit de l’avènement du Nouvel Ordre Mondial, avec une monnaie unique, un gouvernement mondial unique.

 

Cette monnaie unique doit appauvrir les Peuples Souverains un peu plus que ne l’a fait l’Euro, dans la même logique criminelle, et connaît déjà son précurseur ; le « Special Drawing Rights »,  glissé discrètement dans le système bancaire international, et se prétendant une alternative passagère à la crise.

 

Quant au gouvernement mondial unique prévu pour régner en maître sur l’Humanité entière, il ne s’agit que du gouvernement mondial ici dénoncé, qui sévit dans le secret de ses multiples sociétés secrètes :

 

Ordre Illuminati ; Franc-maçonnerie ; Groupe de Bilderberg ; Bohémian Club ; Skull and Bones ; Commission Trilatérale ; Siècle ; Council on Foreign Relations ; Magestic 12 ; Commettee of 300 etc…

 

A propos du Nouvel Ordre Mondial ; les campagnes de propagandes commencent à

convaincre une large partie de l’opinion publique désinformée et manipulée par des médias

parfaitement aux ordres des traîtres.

 

Ce Nouvel Ordre Mondial, comme nous l’a précisé récemment Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa en France, doit intervenir dans le sillage de la crise, avec ou sans notre consentement.

 

L’individu ose d’ailleurs affirmer que rien ni personne ne pourra s’y opposer !

 

Jusque là, prolifération de virus mortels – produits grâce à nos impôts et à nos dons pour

la recherche -, guerres civiles et guerre mondiale sont au programme, afin :

 

  • de réguler notre démographie mondiale (exterminer un fort pourcentage de

population mondiale)

 

  • de détruire plus en profondeur la Nature (qui constitue aux yeux des criminels de la

haute finance et de l’industrie, une concurrence inacceptable qu’il convient d’éradiquer)

 

  • de relancer les économies effondrées ( générer de nouveaux emprunts exorbitants

auprès des banquiers internationaux)

 

  • d’imposer, par la loi martiale, les mesures terroristes destinées à l’asservissement total

des survivants et à la neutralisation de toute Résistance (implantation obligatoire de la micro-puce ; « démantèlement » des communautés alter-mondialistes désignées comme foyers de terrorisme ; traque des activistes alter-mondialistes ; réquisition par l’Etat de terrains appartenant à des communautés alternatives, etc….)

 

Tous les ingrédients nécessaires à la guerre civile ont été réunis sous nos yeux, depuis des décennies, sur bon nombre de nos territoires respectifs, en Europe, comme c’est le cas en France :

De nouvelles armes de contrôle de masse attendent d’être employées.

 

Tous les prétextes nécessaires au déclenchement d’une troisième guerre mondiale ont été

placés sur l’ « échiquier international », en particulier au Moyen Orient :

De nouvelles armes inédites de destruction massive attendent d’être employées.

 

Concernant l’emploie d’armes biologiques sur des populations civiles :

Le prétendu virus HIV produit sur demande et répandu via des campagnes de vaccination par les gouvernements respectivement concernés des Etats-Unis - est un exemple concret de ce dont sont capables nos dirigeants, avec la complicité criminelle d’organismes tels que l’OMS. (Informations accessibles uniquement à travers une recherche d’information indépendante.)

 

 

  1. Argumentaire ciblé contre les dirigeants respectifs des pays concernés :

 

Chapitre à part, à traiter par pays.

 

Concernant la France, et Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa :

 

 

 

1) Le VRP international et multicartes :

 

Nicolas Sarkösy de Nagi-Bocsa se fait ouvertement le commercial des lobbies criminels à travers la monde, à l’instar de ses homologues européens, abusant de la confiance du Peuple Souverain, ainsi que de ses fonctions, et participant activement à la stratégie globale des criminels internationaux.

 

Ainsi, essentiellement, l’individu enfonce notre pays dans une politique de prolifération du nucléaire ; ce, au mépris des dangers incontrôlables - pour le monde entier - de cette technologie irresponsable, et de sa réelle nocivité sur les populations et leur environnement, ainsi exposés d’autorité.

 

Ces vérités concernant le nucléaire font l’objet également d’une épaisse campagne d’omerta et de désinformation à l’échelle mondiale, organisée par les criminels internationaux et leurs complices.

 

2) Salaire et impôts : Au dessus des lois et de tout le reste…

 

Il est à propos de rappeler qu’une des premières mesures prises par Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa à sa prise de fonction à la tête de notre Nation, a été d’augmenter son salaire de 150 %, bien évidemment sans avoir concerté notre Peuple Souverain :

 

L’individu s’est bien gardé de réviser cette décision révoltante, lors du déclenchement de la

crise…

Il est à propos de rappeler que ce même individu qui prétend nous administrer, et nous faire

payer des impôts utilisés largement à notre détriment, ne paye lui, aucun impôt que se soit

depuis 1995 !

 

Nous avons ici deux arguments qui, à eux-seuls, justifient que nous exigions sa démission, ainsi que celle des membres du gouvernement qui cautionnent, de par leur silence, cette injure faite à notre Peuple Souverain.

 

 

3) Quelques réformes en passant …

 

- Privatisation de l’Armée Française et des forces de l’ordre – amenées à devenir toutes deux les forces de « l’Ordre »… :

 

Suppression de 56 000 postes de militaires pour 2009 ; fermeture de brigades de gendarmerie un peu partout en France - alors que l’insécurité augmente toujours, puisque étant provoquée par le pouvoir politique…

 

Ces mesures insensées cachaient bien une manœuvre criminelle :

 

Depuis ses fonctions au Ministère de l’Intérieur, Nicolas Sarkösy de Nagi-Bocsa fit passer discrètement une loi augmentant les prérogatives d’entreprises de sécurité privée  vis à vis des

municipalités ; les maires peuvent dorénavant sous-traiter la sécurité de leurs communes avec les entreprises privées de sécurité, afin de leur confier des prestations de patrouille.

 

Nos gendarmes, déjà bien malmenés entre le détournement de leur idéal et leurs conditions de travail inhumaines, sont amenés à être remplacés dans les communes – et peut-être dans les manifs ! - par des entreprises de sécurité privée, dont il est clair que les dirigeants et actionnaires feront partie des cercles d’initiés, aux règles comptables permettant des largesses « commerciales » particulières.

 

Quant à nos forces armées traditionnelles, trop proches du Peuple Souverain du point de vue des criminels ; le modèle de l’administration Bush en viendra à bout, avec la prolifération d’agences privées, dans la lignée des « Black Water » , « Ali Burton », et autres agences de mercenaires sans fois ni âme…

 

Aujourd’hui, le Ministère de la Défense est protégé par une société privée de surveillance ; ONET, dont la spécialité principale était à l’origine… …le nettoyage industriel !

 

Nous payons des impôts dont un pourcentage part dans les caisses d’entreprises privées, et pour voir notre Nation dépouillée de ses appareils les plus précieux.

 

 

- Suppression des juges d’instruction :

 

Des réformes radicales s’imposent de toute urgence en matière de Justice ; il est inconcevable que celle-ci dépende d’un ministère, et d’un appendice tel que le Conseil Supérieur de la Magistrature présidée par le chef de l’Etat, étant donc totalement dépendante du pouvoir politique, et donc du crime organisé international.

 

Il est anormal qu’un juge d’instruction puisse ambitionner de devenir procureur, puis procureur général, et passer du judiciaire à l’exécutif, ce qui est la porte ouverte à des compromissions carriéristes menaçant un peu plus une illusoire indépendance de la Justice.

 

Dans cet esprit, il est tout aussi incongru qu’un auxiliaire de justice (avocat) puisse projeter de devenir magistrat.

 

Au lieu d’intervenir pour restaurer l’indépendance de la Justice, Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa, fidèle à lui-même et à ses engagements criminels, prétend au contraire pulvériser ce qu’il en reste :

 

L’individu entend supprimer les juges d’instruction, pour basculer leurs fonctions judiciaires entre les mains du pouvoir exécutif, c’est à dire des parquets.

 

- Augmentation des pouvoirs terroristes du milieu psychiatrique, à la mode des pays de l’Est d’hier :

Certains praticiens de la profession se sont insurgés contre les récentes mesures permettant plus de pouvoir carcéral et répressif aux établissements psychiatriques, associées à de précédentes mesures prévues pour la prise en charge de plus de détenus de droit commun par lesdits établissements ; il ne faut pas oublier que d’autres lois avaient également été passées dans notre dos, afin que les maires puissent faire interner d’office toute personne susceptible de troubler l’ordre public ; notion laissée à l’appréciation des élus...

 

- Prison à vie sans jugement ; ou reconductibilité des durées d’emprisonnement au delà des peines jugées ; quand le pouvoir politique détruit ce qui reste de nos Droits Elémentaires et Libertés Fondamentales :

Récemment encore, nous est passé sous le nez une loi surprenante qui permet au pouvoir politique – indéfini – de décider de la reconduction année après année, de la peine d’emprisonnement d’un détenu, au motif de sa « dangerosité publique », dont ladite « dangerosité publique » serait estimée, par ces mêmes autorités indéfinies, selon des critères encore plus indéfinis…

 

La dictature prend forme sans perdre de temps, et sans plus en perdre pour sauver les apparences ; le Nouvel Ordre Mondial est en marche !

 

4) Quelques mesures et prises de position criminelles, en passant…

 

  • L’envoie de nos soldats en Afghanistan, affichant une prise de position délibérément pro-sioniste, et pour participer au renforcement du trafique de cocaïne des USA…

  • La décision de faire rentrer la France dans l’OTAN, afin de permettre l’explosion d’une troisième guerre mondiale, et d’officialiser sa participation à la campagne sioniste

  • Le renforcement des mesures totalitaires sous le prétexte de renforcer notre sécurité

  • Le détournement de l’idéal des forces de police et de gendarmerie, utilisées contre les intérêts du Peuple Souverain, et pour entacher l’image que celui-ci a de ses forces de l’ordre

  • Le renforcement du climat d’insécurité dans les banlieues, par diverses provocations et incitations à la haine raciale, dans l’optique d’une imminente guerre civile

Etc…

 

 

5) Quelques complicités criminelles, en passant…

 

- Terrorisme international ; crimes contre l’Humanité :

 

Nicolas Sarkösy de Nagi-Bocsa participa – et participe encore aujourd’hui - fort activement à la propagande criminelle internationale, destinée à couvrir les véritables auteurs et co-auteurs des attentats du 11 septembre 2001, ainsi que leurs commanditaires, et à en utiliser la terreur pour faire accepter à l’opinion publique internationale plus de privation de ses libertés.

 

Dans ce cadre de terrorisme international, appliqué par ceux-là mêmes qui prétendent le combattre en nos noms à tous, Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa est également suspecté de ; « participation à une entreprise terroriste » et de « complicité de crimes contre l’Humanité », dans le cadre des attentats de Madrid, de Londres et de Paris qui se déroulèrent milieu des années 90, durant ses fonctions de Ministre de l’Intérieur.

 

Une enquête indépendante citoyenne en association avec des membres de services spécialisés est actuellement relancée.  

 

 

- Traite d’êtres humains et réseaux de criminels pédophiles sataniques ; crimes contre l’Humanité :

 

Dans le cadre de ses actuelles fonctions de garant de l’indépendance des institutions, et de président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa fut saisi récemment sur des faits de « dénis de justice » et de violences judiciaires, appliqués à un enfant du Peuple Souverain – « l’affaire Vincent » – , victime de violences sexuelles et témoin dans une affaire de réseau de criminels pédophiles sataniques, sur Perpignan.

 

Dans le sillage de cette saisine citoyenne publique, demeurée sans réponse à ce jour, il fut également saisi publiquement sur des faits gravissimes de traite et d’exploitation sexuelle d’enfants en Europe, par dizaines de milliers, par des réseaux pratiquant le viol, la torture avec acte de barbarie, et même la mise à mort – « Affaire des CD ROM de Zandvoort » -

 

Nicolas Sarkozy de Nagi-Bocsa, là encore, refusa de daigner intervenir, apportant de fait, sa protection à ces réseaux de monstrueux criminels, interdisant à leurs innombrables victimes toute assistance et toute justice, et permettant la persistance et l’aggravation de ces crimes, demeurés impunis à ce jour.

 

Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa est donc actuellement complice passif de criminels pédophiles et complice passif de « crimes contre l’Humanité ».

 

Son comportement provoqua tout récemment l’ouverture d’une enquête citoyenne sur des crimes sataniques perpétrés dans les régions de Toulouse« Maison de Noé » - et de Perpignangare ferroviaire -, où il est, là encore, suspecté de couvrir des réseaux de traite d’êtres humains, ainsi que d’avoir participé lui-même à des crimes sadiques en réunion.

 

L’enquête est actuellement en cours, avec le recueil de témoignages jusque là objets de mesures de terrorisme d’Etat.

 

Dans le même registre, Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa est suspecté de couvrir un trafic d’êtres humains – des enfants destinés principalement à servir de cobayes humains – entre le Tchad et la France, sous couvert de l’ONG « l’Arche de Zoé » pour le compte d’une agence de recherche médicale administrée par l’un de ses frères.

 

Dans ce cadre également, une enquête indépendante est en cours, par le recueil de témoignages spontanés de membres des forces armées françaises ayant été amenés à participer de près ou de loin à cet holocauste ; la persistance et l’aggravation de ce crime présumé contre l’Humanité sont, là encore, potentiellement permises, en toute impunité.

 

NB : Aucune poursuite judiciaire à son encontre n’étant envisageable dans notre république criminelle, le présumé coupable Nicolas Sarközy de Nagi-Bocsa ne peut bénéficier ici d’une quelconque mesure de « secret d’instruction », toute instruction judiciaire étant impossible en l’état actuel de l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire…

 

Et, à propos de cette instrumentalisation ; l’auteur des présentes mises en cause attend sereinement de nouvelles poursuites en « justice » pour « diffamation », et n’en tiendra aucunement compte, étant donné le climat d’imposture de l’appareil judiciaire, dénoncée ici.

Stan MAILLAUD

Par RRR
 

 

Par ailleurs, nous-nous engageons solidairement en signant cette pétition :

 

 

a) Pour l’année 2010 :

 

A ne plus à payer aucun impôt ; ce à titre de :

 

  • contre-mesure à la crise

 

  • refus de se soumettre au Code des Impôts, parfaitement abusif et illégal

 

  • contestation de l’usage criminel, contraire à l’Intérêt Collectif, fait desdits impôts

 

  • mesure générale de désobéissance civique au crime organisé international

 

  • refus de collaborer avec le crime organisé international

 

 

b) Dès aujourd’hui :

 

  1. A participer de la façon la plus radicale et engagée au Grand Boycott* de toutes les

sources de domination qui nous sont imposées par le crime organisé international; ce à titre de :

 

  • mesure sanitaire individuelle et collective ;

 

  • solidarité et d’assistance vis à vis de la Nature martyrisée ;

 

  • solidarité vis à vis des concitoyens opprimés en premier plan

 

(victimes de violences judiciaires et du terrorisme d’Etat ; victimes de la mafia médico-pharmaceutique ; victimes des empoisonnements de masse par les industries criminelles ; victimes des réseaux d’exploitation d’êtres humains ; petits producteurs etc…)

 

  • mesure de solidarité de l’ensemble de nos congénères trahis et empoisonnés le plus

souvent à leur insu.

 

 

2) A réagir par la désobéissance civique radicale* par tous moyens possibles défendant

l’Intérêt Collectif Mondial et les Droits de la Vie.

   

 

*Exemples de boycott :

 

  • la grande distribution ;

 

au moins, dans un premier temps, concernant l’alimentation ; se tourner vers les petits producteurs (et les système type paniers « AMAP » en France)

 

  • les « fast-food » et chaînes telles que « Mac Donald » ou « Buffalo Grill »

 

  • les technologies délétères et utilisées pour nous surveiller et/ou nous contrôler

 

(téléphone portable ; télévision…)

 

  • le système sociétal dans ses axes les plus sensibles ;

 

en soldant ses comptes en banques et en jetant sa carte bleue ; en utilisant une monnaie alternative ou un système de troc ; en se radiant de l’organisme d’Etat de sécurité sociale ; en tournant le dos à la médecine traditionnelle pour revenir vers la médecine naturelle, etc…

 

  • la consommation de façon générale ;

 

avec révision de nos réels besoins, à titre de mesure de survie ; de restauration de notre condition d’Être Humain, reléguée au rang de « consommateur » ; de sauvegarde de notre santé et de notre environnement, notre bien commun

 

Ou encore :

 

  • Ne plus donner prises aux multiples craintes, peurs et tentations, insufflées par le crime

organisé international, qui servent à nous conditionner pour que nous recherchions ses sources de dominations plutôt que de les repousser, et pour que nous-nous comportions en lâches égoïstes tout juste plaintifs, et honteusement passifs, plutôt qu’en Êtres-Humains dignes de ce nom…

 

 

 

*Exemples de désobéissance civique radicale :

 

 

  • Ne plus payer aucun impôt, dès aujourd’hui, sans attendre 2010

 

  • Ne pas vacciner ses enfants ;

 

sous aucun prétexte ! (se renseigner d’urgence et sérieusement sur la réalité des vaccins tueurs et dégénérescents )

 

  • Livrer son témoignage publiquement ;

 

quand celui-ci dénonce des faits graves commis ou couverts par des détenteurs de l’autorité publique, ou quelconques prétendus intouchables ; refuser de craindre quelques représailles que se soient, mais restaurer son Intégrité, son Honneur et sa Dignité

 

  • Ne pas se soumettre à l’autorité criminelle ;

 

sous quelque forme que se manifeste son expression, de façon générale 

 

  • Ne se soumettre à aucune autorité, ni aucune influence extérieure ;

 

qu’elles soient politique, sociale ou religieuse ; mais restaurer sa Souveraineté Intérieure, et se placer sous l’autorité exclusive de son Âme, de sa Conscience et de son Libre-Arbitre

 

  • Rechercher l’Intérêt Collectif plutôt que le sien ;

 

ce qui est le seul moyens de régler en amont et en profondeur ses propres problèmes, lesquels doivent impérativement être relégués au second plan ; tout comme notre ego qui doit lui, se placer au service de notre Âme

 

  • Mettre son pouvoir individuel - mu par sa Souveraineté Intérieure ainsi

restaurée - au service de l’Intérêt Collectif ;

 

à travers l’Action Sacrée individuelle, que chacun doit définir en son Âme et Conscience de façon exclusive, en fonction du rôle de chacun sur cette planète, en cette période charnière, et de la réalité de notre situation actuelle générale…

   

 

 
 
Voyez ce que vont devenir notre armée, nos policiers, nos gendarmes, tous privatisés à terme, mercenaires sans foi ni loi !
 
Et hier, je citais sur mon précédent post (sur http://r-sistons.over-blog.com ):
 
La France risque d’être trahie par ses politiciens et éliminée de la politique mondiale.
 
Ils vont tuer la France indépendante, toute son identité, au moment même, bande d'hypocrites, où ils osent organiser des débats sur l'identité de notre pays !!!! eva
 
 

 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-alerte-le-crime-organise-international-dirige-tout-voici-ce-qu-on-vous-cache-52131791.html

 

 

Liste complète

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche