Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 02:02

 

 

Je suis né à Rodez dans l’Aveyron il y a 51 ans, et je suis installé en pays catalan depuis une vingtaine d’années.

J’habite à Collioure, un superbe village du bord de mer.


Artiste et militant

Plusieurs sujets me passionnent vraiment, mais la création artistique y tient une place très importante. Artiste moi-même, essayiste et peintre abstrait essentiellement, j’ai exprimé dans mon dernier livre, Le voyage éphémère, l’idée que l’artiste n’est pas seulement l’amuseur, le décorateur, ou l’acteur complaisant d’une société de spectacle abrutissante.

Il a, et de très loin, une part de responsabilité dans la construction de la société qu’il habite, puisqu’il en est, soit l’acteur engagé dénonçant les chaos irréversibles, soit la marionnette rémunérée pour complaire au public. Se taire et ne rien faire, c’est déjà capituler. Le silence n’est qu’une ombre complice. D’où mon engagement militant.

Je regarde toujours avec effarement la construction forcée et militarisée du soi-disant ordre mondial, qui découle davantage de Dark Vador que du Mahatma Gandhi. Et dont la construction européenne fait tristement partie.

Le totalitarisme étasunien est très préoccupant, car il met en péril des peuples entiers. Sous couvert de droits de l’homme qu’ils ne respectent même pas, et de démocratie qu’ils foulent aux pieds magistralement, ces donneurs d’ordre et de leçons, de par leur histoire, ne sont qu’hégémonie et barbarie institutionnalisées. Sortir de cette tutelle macabre est d’une urgence absolue, et l’une des raisons majeures de mon engagement à l’UPR.


J’ai milité au Front de gauche, mais ma désillusion a été totale.

J’ai milité au Front de gauche pendant plusieurs années. Mais ma désillusion a été totale. Au début, les idées exprimées correspondaient à mes convictions. Puis, peu à peu, tout s’est effrité.


Il y a quelques années, lors d’un rassemblement, j’ai posé deux questions à M. Mélenchon :

1°) « Que pensez-vous de la puce RFID ? »

À mon grand étonnement, il m’a répondu qu’il ne savait pas ce que c’était.

J’ai reformulé la même question. Mais, visiblement agacé, il s’est retourné pour changer d’interlocuteur.

J’étais abasourdi. Comment un homme politique pouvait-il ignorer un tel sujet, ou bien l’éluder aussi facilement ?


2°) « Pourquoi appelez-vous systématiquement à voter pour le PS ? »

Un peu plus tard dans la même soirée, je lui ai dit que je trouvais dommageable, et non révolutionnaire, pour le Front de Gauche d’appeler à voter PS systématiquement au second tour des élections. Je lui ai demandé pourquoi il agissait ainsi.

Nouvelle volte-face du personnage, visiblement très agacé. Je commençais à déchanter sérieusement.

Mais c’est la guerre contre la Libye qui m’a définitivement écarté de son prétendu « Front de Gauche ».

M. Mélenchon a fait partie des va-t’en guerre à prétexte humanitaire. Et, lorsque les atrocités commises par l’OTAN et ses mercenaires ont été dénoncées sur les sites d’information comme Agoravox et bien d’autres, il n’a pas bronché. Pas l’ombre d’un regret.

Pourtant, le génocide de Syrte est comparable à celui de Guernica, dont Picasso a dépeint l’horreur.

Bien triste désillusion alors, à propos de ce tribun délibérément docile au nouvel ordre mondial !

Malgré ses déclarations emphatiques, M. Mélenchon a fait du prétendu « Front de Gauche » une machine à broyer les idées pertinentes pour les recycler en objets divers, tels que des brosses à reluire et autres chiffons utiles à cirer les godasses d’un PS complice de la nouvelle inquisition mondialiste.


Chaque pays doit avoir le droit de décider de son avenir en toute indépendance


J’éprouve un intérêt grandissant pour la sauvegarde et le respect des diversités culturelles, expressions humaines de tous les peuples et de tous les pays.

Je pense que le droit fondamental de chaque pays est de décider de son avenir, en toute indépendance, de par ses décisions irrévocables et démocratiques, et sans avoir à se justifier de ses choix fondamentaux devant tel ou tel organisme étranger impérialiste.

L’Amérique Latine, dans son ensemble, me passionne justement pour ça, et plus particulièrement les pays de l’ALBA. J’aime lire les informations venant de Russie ou de Chine, et de bien d’autres pays, pour avoir un avis différencié de l’actualité.


Il faut rompre avec 4 mauvaises habitudes électorales et prendre notre destin en main

Quatre animaux, quoique sympathiques, me semblent correspondre, de façon humoristique, aux mauvaises habitudes électorales :

1) le mouton apathique, qui suit le troupeau sans trop se poser de questions
2) le pigeon, qui écoute les bonimenteurs et se fait toujours pigeonner
3) l’autruche, qui ne veut rien savoir et qui pense échapper au danger en laissant son croupion bien en vue
4) et le perroquet quasi convaincu, qui débite inlassablement ce que les médias lui ordonnent de dire pour paraître respectable en public.

Un sursaut citoyen est donc nécessaire, mais de façon raisonnée et intelligente.

http://www.u-p-r.fr/responsables?resp_id=58

Partager cet article

commentaires

jean 30/12/2012 08:45


"droit fondamental de chaque pays est de décider de son avenir"


Il ne s'agit pas de l'avenir des pays qui à imaginer dans un monde fermé, rond et perdu dans l'espace. Il s'agit de l'avenir de chaque humain qui peuple cette terre, à disposer de sa liberté en
toute conscience.

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche