Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 14:35

Plan De Guerre Contre La Syrie Conçu Par Un Lobby Britannique Néo Con Sioniste HJS

Le ministre de la guerre juif sioniste Ehud Barak vient de réaffirmer que la fin du régime syrien d’Assad est proche espérant que les lobbies néo cons juifs sionistes oeuvrant de par le monde en répandant leur propagande de guerre réussissent à convaincre les responsables politiques occidentaux d’attaquer ouvertement la Syrie - ils sont déjà à l’œuvre plus ou moins clandestinement. L’un de ces lobbies néo con sionistes The Henri Jackson Society a publié en Décembre 2011 un rapport intitulé « Intervention en Syrie ? Estimation de la légalité, la logistique et les imprévus » (voir pdf doc anglais en PJ) véritable incitation à la guerre, crime de guerre passible de poursuites. Présentation d’HJS et traduction du résumé du rapport.



Plan De Guerre Contre La Syrie Conçu Par Un Lobby Britannique Néo Con Sioniste HJS

syriaintervention.pdf SyriaIntervention.pdf  (384.77 Ko)


Présentation du HJS repaire de néo cons sionistes basé en Grande Bretagne

The Henri Jackson Society think tank britannique se définit pompeusement sur son site comme suit :

« Think Tank Projet de Geopolitique Democratique basé en Grande Bretagne de toute tendance politique. Nos fondateurs et supporters sont unis par un intérêt commun pour développer un engagement fort britannique et européen pour la liberté, la démocratie constitutionnelle les droits de l’homme, les réformes gouvernementales et institutionnelles et une politique de sécurité et de défense robuste et une alliance transatlantique. »

Parmi les personnalités internationales qui soutiennent HJS (dont un grand nombre de pro sionistes) :
Max Boot du Council of Foreign Relations

Carl Gershman Président du National Endowment for Democracy

Ambassadeur Dore Gold
Ancient conseiller de politique étrangère du Premier Ministre israélien et ancien représentant permanent d’Israël à l’ONU

Bruce P. Jackson Président du Project for Transitional Democraties ancien conseiller du candidat républicain à la présidentielle US en 2008 Mc Cain

Robert Kagan (connu pour son « clash des civilisations ») du Carnegie Endowment for International Peace

William Kristol fondateur et editeur du Weekly Standard journal pro sioniste US connu pour ses positions va-t-en guerre.

Le Dr Herbert London
Président du Hudson Institute

Richard Perle un juif sioniste américain infiltré dans l’administration US pour servir les intérêts d’Israël

Natan Sharansky président de l’Agence Juive pour Israël grand propagandiste juif sioniste manipulateur de la défense des droits de l’homme ex agent de la CIA.

Pour lire la liste

Le rapport a été préparé par Michael Weiss actuellement directeur des communications et de recherche de HJS. Weiss est présenté sur le site de HJS comme suit :

« Directeur de publication et de relations publiques

Journaliste largement publié Weiss a une expertise dans le conflit Israël Palestine et droits de l’homme au Moyen Orient. Il a récemment écrit un compte rendu d’HJS pour les médias : « Réconciliation Fatah Hamas : Une Estimation Préliminaire ». Weiss a aussi publié dans Slate, le Wall Street Journal, le Weekly Standard, le Daily Telegraph, le New Criterion, le Guardian, Foreign Policy, Prospect, Standpoint, Democratiya and The New Republic. Il a un blog régulier à Foreign Policy et au Daily Telegraph sur le Moyen Orient et un sur la culture au New Criterion. »


Weiss Américain juif sioniste proche des néo cons installé en Grande Bretagne a aussi été porte parole d’une autre ONG «Just Journalism» qui a pendant un temps partagé les locaux de HJS œuvré comme Grand Inquisiteur Juif Sioniste des medias britanniques pour le compte d’Israël de 2008 à Septembre 2011 et qui a cessé ses activités faute de financement. Son but était comme affirmé publiquement de se concentrer sur « comment Israël et les questions sur le Moyen Orient sont traités dans les médias ». Autrement dit comment faire pression sur les médias pour qu’ils offrent une version falsifiée sioniste des faits et qu’ils dissimulent les crimes de guerre du régime sioniste ce que beaucoup font d’ailleurs sans même subir de pressions. Weiss utilise lui-même ses entrées dans les médias britanniques et américains comme BHL le fait en France pour faire sa propagande de guerre anti régime d’Assad pour le compte du régime sioniste.

Financement d’HJS :

Opaque car aucune précision sur le site si ce n’est un appel à donations en Grande Bretagne et USA.

Coordonnées de HJS :

8th Floor Parker Tower
43-49 Parker Street, London, WC2B 5PS
Tel : 020 7340 4520
Fax : 020 7340 4521

Plus d’infos en anglais sur HJS

Traduction du résumé de « Intervention en Syrie ? Une estimation de la légalité, la logistique et les imprévus

Un compte rendu stratégique de l’Henry Jackson society

Préparé par Michael Weiss, Directeur des communications et de la recherche de l’Henry Jackson Society.
Décembre 2011.

Résumé

Pré conditions pour une intervention


-Le CNS doit formellement accepter une intervention militaire internationale comme stratégie viable afin d’hâter la fin du régime d’Assad ; Il rejette actuellement cette option dans sa Charte Nationale Consensuelle ;

-Le CNS doit aussi s’assurer de la reconnaissance internationale particulièrement des puissances européennes et arabes en tant que gouvernement en exil et le seul représentant légitime du peuple syrien avant qu’il ne puisse convaincre d’une intervention militaire internationale ;

-Le CNS devrait s’unir avec l’ASL de même qu’avec les « brigades » rebelles indépendantes et placer toutes les opérations militaires anti Assad sous contrôle civil avec une chaîne de commandement clairement définie.

La Légalité D’Une l’intervention

-La possibilité d’une Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU (CSONU) autorisant l’utilisation de la force en Syrie est lointaine étant donné que les Russes et Chinois sont récalcitrants pour soutenir une révolution syrienne ;

-L’impasse au CSONU pourrait éventuellement être contourné en invoquant la résolution 377A « union pour la paix » qui a été utilisée pour autoriser « l’utilisation de la force armée » en Corée une façon d’échapper à l’obstruction du CSONU à l’époque par l’ Union Soviétique. Etant donné le soutient fort de l’Assemblée Générale pour la résolution sponsorisée par les Arabes condamnant Assad pour la violence en Syrie, l’«union pour la paix » pourrait être aussi faisable pour autoriser une intervention dans le cas syrien ;

-L’article 51 de la Charte des Nations Unies qui stipule le droit à l’auto défense d’un état membre pourrait être invoqué soit par la Turquie qui a subi des attaques contre son ambassade à Damas et ses consulats à Alep et Lattakié par des foules encouragées par le régime ou par le CNS lui-même à condition qu’il soit reconnu comme le gouvernement syrien en exil. Dans ce dernier cas, le CNS peut présenter une pétition pour demander une assistance internationale pour empêcher une guerre civile et vaincre une armée «d’invasion » - c'est-à-dire les forces du régime d’Assad.

Une zone syrienne sécurisée

-Une intervention multilatérale dirigée par l’OTAN ou une coalition anglo française américaine turque est nécessaire pour établir une « zone sécurisée » ou une zone protégée. La menace turque d’imposer unilatéralement une «zone tampon« a peu de chance d’être vue comme une action unilatérale ;

-La principale voie terrestre d’approvisionnement Nord Sud à travers la Syrie c’est l’autoroute M1.Une force d’intervention devra établir un contrôle total de cette autoroute pour saper la capacité du régime à transporter du personnel et des armes.

-Cette zone sécurisée ne doit pas seulement être utilisée comme base d’opérations militaires de rebelles autochtones mais aussi comme nœud politique et de communication pour l’opposition syrienne. Son rôle doit être l’équivalent de celui joué par Benghazi pour aider le CNT à renverser le régime de Kadhafi ;

-Avant d’établir une zone sécurisée, les systèmes de défense aériens du régime d’Assad devront être neutralisés par des raids de bombardements précis et l’utilisation de radars de pointe et de technologie de brouillage par satellite identique à ceux utilisés par l’armée de l’air israélienne lors de la destruction de l’installation d’armement nucléaire du régime d’Assad à Deir Azzor en 2007 (A ce jour aucune preuve formelle n’a été apportée permettant de conclure à un tel type d’installation ndlt).

- La Base aérienne d’Adena en Turquie mise à disposition de l’OTAN serait en principe bien placée pour un commandement central pour la coordination du personnel et de l’aviation nécessaires pour des frappes préventives contre les systèmes aériens de défense aérienne du régime ;

La 6ème flotte US stationnée à Bahreïn et les zones souveraines dévolues à l’aviation aérienne britannique d’Akrotiri et de Dhekelia à Chipre pourraient également être utilisées comme bases de soutien secondaire.

Capacités Militaires Du Régime

-L’armée syrienne comporte environ 304 000 troupes d’active et 450 500 réservistes. Cependant il y a des preuves crédibles que le régime n’a pas pu rappeler plus de 60% de ses réservistes et que des unités de l’armée régulières déployées pour supprimer le mouvement de protestation ont été confrontées à d’importantes défections;

(Pure propagande : il y a eu des défections certes de simples soldats d’active mais le gros des escadrons de la mort qui sévissent en Syrie sont des mercenaires arabes dont des Libyens payés par le Qatar et l’Arabie Saoudite entraînés par le Mossad, la CIA et les forces spéciales françaises et britanniques ndlt);

-Les réservistes syriens sont mal entraînés peu disciplinés et ne suivent pas de règles rigoureuses comme les réservistes des armées conventionnelles ;

-Selon des estimations crédibles les troupes d’infanterie syriennes ne comptent pas plus de 100 000 hommes;

-La démoralisation et l’épuisement dans les rangs de l’armée syrienne sont élevés et augmenteraient en cas d’intervention militaire étrangère ;

-La plupart des armements du régime sont de l’époque soviétique et vieux ;

-On estime à 357 et 611 le nombre des avions de combat et de reconnaissance opérationnels de l’armée syrienne et de 70 et 84 d’avions en rotation- mais ces chiffres sont probablement exagérés.
-L’armée de l’air manque d’entretien régulier de son matériel et de personnel qualifié pour utiliser ses équipements;

-Une mauvaise gestion rampante dans la chaîne de commandement composée principalement de membres de la famille Assad ou de loyalistes permet de plus de conclure à une capacité de combat réduite;

-La Marine syrienne est limitée en taille et envergure, avec environ 29 navires de guerre la plupart de l’époque soviétique équipés de missiles. La Marine n’a pas de porte avion de destroyers ou de sous marins et son système de défense côtier est vétuste.

Imprévus d’Une Intervention

-On rapporte des activités du Hezbollah à l’intérieur de la Syrie - tels que des tireurs d’élite sur les toits tirant sur des soldats qui refusent de tirer sur des civils non armés et des passeurs de mercenaires libanais (pur délire sioniste ndlt) porteuses du risque qu’une intervention étrangère contre les forces d’Assad puisse se transformer en conflit régional affectant le Liban. Pour cette raison la frontière entre le Liban et la Syrie doit être fermée hermétiquement et gardée de préférence par l’ASL ;

-L’ambassadeur Us en Syrie Robert Ford estime qu’il y a des dizaines de jihadistes salafistes en Syrie et non pas des centaines. Néanmoins la possible infiltration d’Irak de membres d’al Qaeda ou du groupe crée par Assad Ansar al-Islam nécessite la fermeture hermétique de la frontière Syrie Irak. La menace d’une tentative d’Assad pour fomenter des attaques terroristes à l’intérieur de la Syrie comme celles fomentées par Saddam Hussein après l’invasion de l’Irak dirigée par les US est réelle (Ces attaques du type Contras étaient Made in CIA Mossad M16 et autres mercenaires des Saoud et consorts ndlt) ;

-L’Irak doit prévoir une exacerbation d’un conflit Sunnite Shi’ite en Syrie en empêchant les milices Shi’ites de traverser la frontière. Il y a déjà des indices que le « Groupe Anbar » dans la province Anbar en Irak qui s’est montré solidaire de la révolution syrienne a réussi à bloquer le passage de telles milices ;

-Des éléments criminels - assassins violeurs voleurs contrebandiers et trafiquants de drogue - pourraient aussi être libérés en Syrie comme cela a été le cas en Irak dans le cas d’une intervention ou si le régime sent qu’il va s’effondrer ;

-L’Iran a financé et facilité la répression par le régime d’Assad depuis le début du soulèvement et il existe une forte probabilité que les Gardes de la Révolution Islamique (IRGC) augmenteront les attaques contre les troupes occidentales ou le personnel physiquement présent en Syrie. Il pourrait aussi essayer d’attaquer des cibles occidentales en dehors de la Syrie ;

La Russie a envoyé des navires de guerre au port de Tartus sous gestion russe à la fois pour transférer du matériel au régime d’Assad et pour montrer son opposition à toute intervention occidentale. Cependant les troubles politiques récents en Russie et son rôle d’obstruction identique dans le cas de la Bosnie au Kosovo et en Irak font penser que des pressions diplomatiques peuvent être exercées pour faire reculer le Kremlin ;

-Les stocks d’armes chimiques du régime constituent une menace directe à la fois à une intervention militaire e n cours et pour la sécurité de la période post Assad en syrie et donc doivent être par conséquent neutralisés ;

-Les rampes de lancement des missiles terre terre du régime sont connues des renseignements militaires occidentaux et ne présente pas de réelle menace à une force d »’intervention aériennes ;

-Etant donné la volonté du régime de déstabiliser les Hauteurs du Golan et de pousser à un conflit avec Israël il est probable que le régime essaie de nouveau d’utiliser de telles tactiques ou même lance des missiles contre Israël pour transformer une crise intérieure en conflit régional. Toute force d’intervention donc par conséquent persuader Israël de na pas mener de représailles au cas où il est attaqué. Une telle attitude a été un succès lors de la Première Guerre du Golfe et on peut le justifier par l’intérêt que présente la chute du régime d’Assad pour Israël.

Remarques

On notera que pour l’instant la déstabilisation du régime d’Assad suit effectivement le plan juif sioniste tel que présenté par Weiss du HJS et ses soutiens américains et européens. Mais Weiss sous estime largement les systèmes de défense anti missiles ultra sophistiqués d’origine russe déployés récemment sur la frontière turque, irakienne et le long des côtes syriennes parle régime d’Assad pour prévenir toute tentative de débarquement. De plus le seul porte avion dont dispose la Marine russe ses croiseurs seront à quai à Tartous dans deux trois jours. La Russie dispose de missiles à tête nucléaire probablement embarqués sur ce porte avions comme force de dissuasion notamment contre Israël. Des sous marins russes sont également dans les parages.

D’autre part ce plan omet de mentionner la vive réaction de Moscou et Pékin de même que celle de Téhéran qui sont prêts à intervenir militairement s’il le faut ce qui provoquerait le déclenchement d’une Troisième Guerre Mondiale.

C’est ce qui s’appelle chez les Sionistes et leur cohorte d’agents infiltrés dont Weiss : Mentir Par Omission. Et pour cause : les Juifs sionistes ne veulent pas être considérés comme les déclencheurs d’une 3ème Guerre Mondiale qui pourrait prendre une dimension nucléaire avec des scènes d’Apocalypse inclus en Palestine occupée par les colons juifs sionistes.

Bref dit autrement les Juifs sionistes ne veulent pas être perçus comme les responsables de dizaines voire centaines de milliers de morts Juifs et Non Juifs si un tel conflit avait lieu ni comme les responsables des dommages catastrophiques causés à l’environnement.

Il devient plus qu’urgent de neutraliser ces planificateurs de guerres juifs sionistes dont Weiss notamment par des actions juridiques menées contre eux sous la qualification d’incitation à la guerre ce qui en droit international est un crime de guerre. Ce plan de Weiss publié par HJS - avec ou sans ? dans le titre - doit pouvoir servir de base à des poursuites.

Pour une action préventive d’urgence :

Aux juristes de se montrer courageux et d’intervenir préventivement pour que la justice fasse son travail poursuive ceux qui comme Weiss incite à la guerre les condamne afin de les neutraliser.

Plutôt que de réduire la liberté d’expression en proposant des lois mémorielles anticonstitutionnelles qui ne font qu’exacerber les communautarismes, laisser les historiens «dire l’histoire» plutôt que les politiciens «dicter l’histoire» une loi devrait être proposée dans ce sens en France :

De même qu’on peut être condamné pour incitation à la discrimination ou à la haine raciale ont doit être condamné pour incitation à la guerre

En période électorale en France qui va oser la proposer ou l’inclure dans son programme ?

3 janvier 2012
.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche