Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 10:08

 

Bloc-note de rupture avec l'Union pour une Minorité de Privilégiés (UMP)

 

NS-Lang-rester-au-pvoir-50-ans-quel-secret.jpg 

 Jeudi 13 mai 2010 4 13 /05 /2010 13:31

Capital

 

Il n'y a pas que le bouclier fiscal pour creuser les déficits et satisfaire les copains !

 

Voici comment, et à quel prix, l'Union pour une Minorité de Privilégiés (UMP) achète des adhérents... sur fonds publics, bien évidemment. 

 

Tout occupé à Défaire méthodiquement le programme du CNR  , l’UMP creuse les déficits en appliquant aussi une de ses mesures phares : la baisse de la TVA dans la restauration.

 

L’impact emploi de la mesure était à 12 000 emplois pour une perte de recettes fiscales évaluée à 2,5 milliards d’euros.

Soit 20 000 euros de privation de recettes fiscales par emploi escompté et par mois. (1)

 

A ce prix là, cela fait cher la propagande, lisez plutôt :

 

"Vous êtes restaurateur? Vous avez donc reçu un courrier de la part de Xavier Bertrand. La baisse de la TVA dans la restauration serait ainsi devenue un atout électoral pour l’UMP. Et c'est pour cette raison que le parti de la majorité présidentielle a décidé d'envoyer pas moins de 120 000 courriers à ces restaurateurs.

 

Sur France Inter et France Info, un restaurateur s'estime choqué et fait un parallèle: "si Martine Aubry avait envoyé un bulletin d’adhésion au PS à tous les salariés de France après avoir obtenu le passage aux 35 heures, tout le monde aurait crié au scandale"."

 

Lire la suite, gratinée à point, sur :

 http://www.lepost.fr/article/2009/07/01/1602439_quand-l-ump-envoie-des-bulletins-d-adhesion-aux-restaurateurs.html

 

Et sur l’impact emploi de la mesure en elle-même, cet entretien au Monde :

 

Restauration : "La baisse de la TVA risque d'être peu efficace pour l'emploi"

Source : LEMONDE.FR : Article publié le 16.03.09

 

Clément Carbonnier, économiste à l'université de Cergy-Pontoise, et auteur de "A qui profiterait une baisse de la TVA dans la restauration ?", estime que la baisse de la TVA dans la restauration à 5,5 % devrait permettre de créer 12 000 emplois.

 

Quel impact sur l'activité peut-on attendre de la baisse annoncée de la TVA à 5,5 % dans la restauration ?

Selon mes calculs, on peut attendre une hausse d'environ 4 % de l'activité. Quand on observe l'évolution après la hausse générale de la TVA de 1995 ou la baisse de 2000, on s'aperçoit que le prix s'ajuste à environ deux tiers de la variation de la taxe. Avec une TVA à 5,5 %, on peut donc attendre une baisse de prix de l'ordre de 7 % pour 11 % de baisse de taxe. Une telle baisse devrait entraîner une hausse de la demande de 4 %.

 

Que devient la différence qui n'est pas déduite du prix ?

 

Cette différence peut profiter aux employés par des hausses de salaires ou des améliorations des conditions de travail, à des chômeurs qui vont retrouver de l'emploi et évidemment aux employeurs. Tout dépendra des négociations.

 

A combien estimez-vous le nombre d'emplois créés avec cette mesure et son coût ?

 

Douze mille emplois devraient être créés, ce qui fait un coût d'environ 20 000 euros par mois et par emploi [la perte de recettes fiscales étant estimée à environ 2,5 milliards d'euros].

Il y a pire dans les mesures pour l'emploi, mais c'est effectivement peu efficace. Cela va coûter cher et va créer peu d'emploi par rapport à l'ampleur médiatique et économique de la mesure. Mais, en période de crise, on est souvent prêt à payer plus cher pour éviter des destructions d'emplois. L'amélioration de la convention collective de l'hôtellerie-restauration, qui est une des plus défavorables pour les salariés, peut être aussi une motivation pour la mesure.

Le souci est que toutes ces estimations ont été faites à partir de petites variations. Avec une très forte baisse, tous ces changements seraient à des échelles plus importantes. Les employeurs pourraient donc avoir des difficultés pour recruter. La redistribution pourrait alors plus se faire au profit des salariés, pour attirer de la main-d'œuvre. Dans un contexte de crise économique, il y a toutefois peu de chances que cela se produise.

 

A quels consommateurs va profiter cette mesure ?

 

Aux plus riches, ce qui n'est pas très surprenant. La restauration à emporter est déjà à 5,5 % et les plus hauts revenus sont ceux qui consomment le plus de restaurants. Selon une étude, la baisse profiterait six fois plus aux 10 % de Français les plus riches qu'au 10 % les plus pauvres.

Une mesure qui profiterait essentiellement aux riches ?

Sous Sarkozy ? C’est pas vrai ! Etonnant, non ?

Propos recueillis par Jean-Baptiste Chastand

 

(1) On retrouve un ordre de grandeur sensiblement plus bas du côté d’Alternatives économiques :

« L'important aux yeux du gouvernement semble être que le nombre total d'emplois progresse, quelle que soit leur qualité. Mais ces nouveaux emplois auront un coût exorbitant pour le contribuable: 2,4 milliards d'euros pour 20 000 emplois non aidés, cela représente une subvention de 120 000 euros par emploi, alors qu'un emploi coûte en moyenne, cotisations sociales comprises, 40 000 euros par an... On ne peut que s'étonner de la schizophrénie de cette politique à l'heure où est lancé le revenu de solidarité active (RSA), qui coûtera presque deux fois moins cher au budget de l'Etat: le RSA vise à réduire la pauvreté laborieuse, alors que la baisse de TVA dans la restauration risque de l'accroître. Payer pour faire et payer pour défaire n'est pas la forme la plus convaincante d'intelligence sociale! »

 

Lire l’ensemble sur :

 http://www.alternatives-economiques.fr/index.php?ogn=MODNL_96&prov=&cat=&lg=fr&id_article=43514&id_publication=851

 

…difficulté de la prévision économique.

 Mais même le chiffre de 120 000 euros annuels par emploi créé, suffit à me couper l’appétit.  

Je suis même prêt à vous laisser ma part de porc...

 

 

http://rupturetranquille.over-blog.com/article-le-sarkozysme-est-un-clientelisme-50348352.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche