Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:27
Sarko71.jpg
Sarko71.jpg
Sarko70.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

 

LE SENS DE

LA RUPTURE SARKOZIENNE

(P.L. Vincent)

 

Ce qui m'est apparu comme une évidence dans cette affaire, c'est que le sens du mot "rupture" qu'a utilisé Nicolas Sarkozy pendant sa campagne électorale, est à présent clair. Il s'agit de la rupture avec le gaullisme. Avec Sarkozy, la France a tourné le dos au gaullisme, sans que les Français s'en aperçoivent, et il est probable que ce tournant est définitif. 

 

Voici les 3 raisons qui illustrent cette rupture :

 

1 - Pour la première fois, le chef de l'état reconnaît un gouvernement d'opposition à un chef d'état étranger. Jusqu'à présent, tous nos chefs d'état ne faisaient que reconnaître les états et non les gouvernements. C'est ainsi que De Gaulle fut le premier homme d'état à reconnaître la Chine populaire, bien que le régime en place fut responsable de dizaines de millions de morts. N. Sarkozy avait déjà montré ce changement dans notre politique étrangère en soutenant le candidat Ouattara contre Gbagbo, bien avant le résultat de l'élection et en i

ntimant l'ordre à ce dernier de quitter le pouvoir après sa défaite électorale. Avec la guerre lybienne, un pas supplémentaire est franchi en soutenant militairement une faction d'opposition. C'en est donc fini des peuples à disposer d'eux-mêmes. Les peuples doivent être dirigés par les hommes désignés par la gouvernance mondiale.

 

2 - En décidant d'intégrer le commandement de l'Otan et de suivre les intérêts américains, en participant notamment à la guerre d'Afganistan, et maintenant à celle de Lybie, la France tourne le dos à la politique pro-arabe qui fut celle de tous les chefs d'état qui se sont succédés depuis Charles de Gaulle. La France fait volte face et applique désormais une politique pro-israélienne.

 

3 - En décidant de déclarer la guerre au colonel Kadhafi, sans aucune concertation avec nos partenaires de l'Union Européenne, et contre la volonté de l'Allemagne, nous mettons un terme à l'entente franco-allemande, qui fut l'axe autour duquel toute notre politique étrangère s'articulait depuis le Traité de L'Elysée. Cet axe est rompu au profit d'un nouvel axe franco-britannique. Comme la politique étrangère du Royaume Uni est entièrement dépendante de celle des Etats-Unis, cela signifie que mettons un terme à notre indépendance nationale, pour rentrer dans le rang d'un état satellite à la super puissance américaine.

 

La Grande Rupture de Nicolas Sarkozy aura des conséquences qu'il ne nous est pas possible d'évaluer complètement aujourd'hui, mais dont l'on subodore qu'elles seront lourdes de conséquences.

 

a - l'Allemagne, blessée dans son amour-propre, ne passera pas l'éponge. Il est probable qu'elle se rapproche de sa zone d'influence traditionnelle et qu'elle développe ce que les Allemands appellent l'Ost-Politik : établissement d'une vaste zone géo-politique comprenant la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, L'Autriche et la Hongrie. La conséquence de cette politique sera un isolement de la France au sein de l'Union Européenne qui peut très bien déboucher vers un éclatement de la zone Euro, laissant les mauvais élèves (PIIGS et France) a leur triste sort.

 

b - Les pays arabes vont vite comprendre que la France, ayant perdu sa souveraineté, n'est plus un partenaire sur lequel ils peuvent compter pour faire le tampon entre les intérêts israéliens et les intérêts arabes ou musulmans. Cela fera le jeu des Russes qui ont su garder une attitude plus neutre, et, à terme, le jeu des autres pays dits "BRICS" (Brésil, Inde, Chine). Nous pouvons même y perdre notre siège permanent au Conseil de Sécurité.

 

L'enjeu est donc de taille. La guerre en Lybie a été dénommée par les Américains : Aube d'une Odyssée. L'aube est le moment de la journée juste avant le lever du Soleil. Odyssée fait référence à la Grèce antique et donc à la Méditerranée. Nous ne sommes donc qu'au tout début de la conquête du bassin méditerranéen, voulue par les Américains pour péréniser l'état d'Israël.

 

Nicolas Sarkozy a choisi son camp, pour la France et pour les Français, sans leur demander leur avis. Cela montre la grande fragilité de nos institutions et une absence de démocratie. Un homme et un seul, comme du temps de la royauté, peut encore et toujours décider de l'avenir de tout un peuple. Puissions-nous ne pas avoir à le regretter.

Commentaire 1 - Patrick-Louis Vincent

http://r-sistons.over-blog.com/article-la-grande-trahison-de-la-france-defense-et-de-l-occident-en-libye-69827650-comments.html#comment78846602

 

 

la_rupture

 

 

http://tropicalboy.canalblog.com/tag/la%20rupture

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche