Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 07:59

 

Suicide comme la seule issue possible


Ksenia Plotnikova, Rédaction en ligne
Mardi 17 Juillet 2012

 

Suicide comme la seule issue possible

4 millions de décès par suicide sont enregistrés annuellement à travers le monde. La Lituanie se classe première d’après le nombre de suicides : 31,5 personnes se donnent la mort sur 100 000 personnes de la population. En Russie, 22 personnes sur 100 000. Selon les experts, le nombre croissant de suicides est lié aux idéaux de la société de consommation.

En France, le deuxième PDG de France Telecom a été mis en examen pour harcèlement moral. En Grèce, quelques retraités incapables de lutter contre les conséquences de la crise se sont suicidés en public. Il s’agit d’un des plus grands paradoxes du XXIème siècle : plus nos bien-être se multiplient, plus de personnes décident d’en finir avec leur vie.

4 millions de personnes se suicident tous les ans dans le monde entier. La Lituanie se classe première d’après le nombre de suicides : 31,5 personnes se donnent la mort sur 100 000 personnes de la population. Vient ensuite le Kazakhstan, le Japon. En Russie, 22 personnes sur 100 000. Ces données n’incluent pas les cas d’euthanasie.

Les médias russes parlent de plus en plus souvent de l’épidémie de suicides et citent des statistiques effrayantes. « 1 500 enfants par an en finissent avec leur vie, 400 font des tentatives de se suicider. Ce n’est pas une épidémie, c’est une tragédie au niveau étatique », écrit le portail MIGNews.com citant de Pavel Astakhov, délégué aux droits de l'enfant auprès du président russe.

Le président du Centre de la psychologie de crise Mikhaïl Khasminski ne partage pas ce point de vu et accuse les journalistes qui adorent des sensations :

« Aucune épidémie de suicide n’a existé et n’existera jamais, c’est du mensonge et de la boue ! Des assassinats, des suicides et des viols sont des sujets chauds pour les médias, ils suscitent l’intérêt chez les lecteurs, dans la plus part des cas peu surchargés de capacités intellectuelles ».

Néanmoins, la possibilité et la perspective d’une mort bénévole intéressaient toujours les gens quels que soient leurs niveau intellectuel, nationalité ou âge. En févier dernier, deux écolières russes se sont suicidées en sautant ensemble du toit d’un immeuble. Une femme âgée s’est faite exploser à Moscou. Le leader du groupe Nirvana Kurt Cobain et le grand penseur Socrate se sont tués…

Selon l’étudiante Maria S. (deux tentatives de suicides), les intellectuels portés aux réflexions sont plus exposés aux suicides :

« Notre époque est très agressive. Les enfants commencent à fumer, à boire, à se droguer très tôt. Tout cela influence directement le système de nerfs. Les amours malheureux, les problèmes en famille, ainsi que le sentiment de solitude et de non compréhension figurent parmi les raisons les plus fréquentes ».

Selon Mikhaïl Khasminski, l’hygiène religieuse est la meilleure prévention de l’envie de se tuer. Les gens qui ont la foi comprennent très bien ce que signifie un suicide.

Maria est d’accord avec ce point de vue. Pourtant la religion n’est pas une panacée contre un suicide, mais un moyen de comprendre que « la vie ne nous a pas été donnée pour rien, que le monde a besoin de toi ».


Dans ce contexte, on ne rencontre presque pas de suicidaires dans les pays de l’Afrique et de l’Océanie. Plusieurs peuples locaux vivent dans une attente d’un bonheur qui leur tombe sur la tête de tel ou tel culte religieux. Par ailleurs, leur tête n’est pas remplie des problèmes de l'existence, mais de solutions aux problèmes quotidiens.

french.ruvr.ru

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche