Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 11:54

UN SCANDALE DE CORRUPTION INTERNATIONALE SECOUE LA BCE !

29 novembre 2011 Posté par Un lecteur du blog sous Vos alertes-infos

ÉNORME ! Si on avait un seul tout petit doute, le voilà effacé ! LE SYSTEME FINANCIER EST POURRI JUSQU’A LA MOELLE !

Traduction: Chasouris19

Par Wolf Richter – testosteronepit.com

Ce nouveau scandale de corruption arrive au pire moment pour la Banque Centrale Européenne. Déjà quotidiennement aux prises avec la crise de la dette dans la zone euro et défendant son indépendance contre les demandes d’imprimer des quantités illimitées d’euros et les demandes d’achat d’obligations souveraines merdiques des membres les plus faibles de la zone euro, voici maintenant qu’ Ewald Nowotny, membre du Conseil d’administration de la BCE, se trouve plongé dans l’eau chaude jusqu’au cou.

Un porte-parole du Procureur de la République de Vienne (Autriche), a annoncé lundi qu’une enquête criminelle portant sur une affaire de corruption internationale qui couvait depuis un certain temps, avait été étendue à plus de 20 suspects. Six administrateurs actuels de la Banque nationale autrichienne (OeNB), notamment son gouverneur Ewald Nowotny (Handelsblatt http://www.handelsblatt.com/politik/international/ezb-ratsmitglied-im-visier-der-justiz/5897404.html ), sont mêlés à cette affaire. 

Le scandale est centré sur une division de l’OeNB, l’Oesterreichische Banknoten-und Sicherheitsdruck GmbH, (OeBS), qui ferait littéralement des affaires lucratives avec la planche à billets. L’OeBS aurait joué un rôle actif  lors de la sollicitation pour des billets de banque provenant de gouvernements étrangers depuis l’année 2000. Sur son site, http://www.oenb.at/en/rund_ums_geld/bargeldinfrastruktur/oebs/oesterreichische_banknoten-_und_sicherheitsdruck_gmbh.jsp l’OeNB prétend qu’elle « excelle à combiner des fonctions de sécurité innovantes avec des conceptions modernes ».  Apparemment, elle excelle également dans la corruption, les commissions occultes et le blanchiment d’argent.

Selon l’accusation, l’OeBS aurait payé 17 millions d’euros en pots de vin à des fonctionnaires syriens dans le but d’obtenir des commandes du gouvernement syrien (Wiener Zeitung http://www.wienerzeitung.at/nachrichten/wirtschaft/oesterreich/414727_OeBS-Krimi-Verfahren-gegen-Nationalbanker.html ). Des paiements auraient été acheminés vers des établissements offshore, telles que la société de mailbox panaméenne Venkoy, via des représentants en Suisse.  Le procureur enquête également sur 1,7 millions d’euros de dessous de table qui auraient été retournés vers l’Autriche (Die Presse  http://diepresse.com/home/wirtschaft/economist/707600/OeBSAffaere_Provisionszahlungen-von-Wien-gesteuert?from=rss ). Des arrangements similaires avec l’Azerbaïdjan sont aussi examinés. Il y a deux semaines, quatre personnes – le directeur du management et le responsable du marketing de l’OeBS ainsi que deux avocats – auraient été arrêtés. Des bribes de cette affaire auraient commencé à voir le jour en Juin dernier lorsque des questions avaient été soulevées par les autorités fiscales autrichiennes concernant la déductibilité de ces paiements.

L’OeNB a confirmé lundi que des poursuites pénales avaient été engagées contre six de ses administrateurs, parmi lesquels son gouverneur Ewald Nowotny, son vice-gouverneur Wolfgang Duchatczek, et son directeur Peter Zöllner, qui seraient accusés d’avoir eu connaissance de la corruption d’agents publics étrangers dans le cadre de l’acquisition de commandes d’impression de billets de banque. Bien sûr, l’OeNB a défendu ses administrateurs arguant que les accusations étaient fondées sur des déclarations d’employés licenciés et  que par conséquent cela n’impliquait rien d’autre qu’une vengeance. Elle a déclaré que, se basant sur l’information dont ils disposaient à l’époque, les administrateurs avaient supposé que les paiements correspondaient à des services réels et légitimes et que l’acquisition de commandes respectait toutes les règles et lois applicables.

Mais le 9 Novembre, le journal quotidien Kurier  http://kurier.at/wirtschaft/4313511.php basé à Vienne a créé l’émoi lorsqu’il a annoncé avoir obtenu une copie du procès-verbal des réunions des admnistrateurs du conseil d’administration de l’OeNB. Selon ce document, les administrateurs étaient au courant depuis des années que des millions d’euros de pots de vin étaient versés pour acquérir des commandes de billets de banque de la part de gouvernements étrangers.

Par exemple, le 24 Mars 2010, le directeur général de l’OeBS informait le Conseil d’administration de l’OeNB d’une possible commande de 150 millions de billets de banque de la part de l’Azerbaïdjan assorti d’une « commission » de 10%. Et comment le Conseil d’administration a-t-il réagi ?  « Duchatczek a demandé au Directeur général de démarrer les activités d’acquisition de telle sorte que les années 2011 et 2012 seraient à pleine capacité. »

Au fil des années, le document montre que Nowotny, Duchatczek, et leurs collègues avaient posé des questions au sujet de différents paiements, mais n’avaient rien fait. Par exemple, le 15 Décembre  2008 Nowotny a questionné au sujet du montant d’une commission et du destinataire en Azerbaïdjan. Le directeur général l’a alors « informé qu’il y a un représentant en Suisse » et que la Commission se monterait à 20% de la commande. Et ce fut tout.

L’OeNB avait déjà essayé d’éteindre le feu et de protéger ses administrateurs en tirant sur le directeur général et sur le directeur du marketing de l’OeBS. Raison invoquée http://www.friedlnews.com/article/oenb-dismisses-management-of-money-printing-subsidiary ? Un audit interne révélait des « actions illégales et une dissimulation d’information de la part du Conseil de Surveillance. » À l’époque, la corruption des fonctionnaires syriens avait déjà fait surface, avec 600.000 euros de «dépenses inhabituelles. »

Selon le Handelsblatt, la peine maximale pour corruption est de dix ans de prison,. Mais étant donné l’impunité avec laquelle les banquiers centraux agissent, je doute que Nowotny ou les autres banquiers centraux ne feront jamais face à de sérieux risques de se retrouver emprisonnés. Nowotny pourrait même ne pas perdre son emploi à l’OeNB et à la BCE. Et son avenir, étant donné qu’il s’agit d’un banquier central, semble brillant.

La Proton Bank en Grèce avait siphonné plus d’1 milliard de dollars dans un schéma de fraude, de détournement de fonds, de blanchiment d’argent et de sociétés-écrans offshore. Et elle a obtenu d’être renflouée.  Depuis, une bombe a explosé ….  Le Fonds de sauvetage européen paye pour le blanchiment d’argent grecque et la fraude http://www.testosteronepit.com/home/2011/11/17/european-bailout-fund-for-greek-money-laundering-and-fraud.html .

Wolf Richter – testosteronepit.com pour ZERO HEDGE.

*Déjà en aout 2011, le journal Libération avait abordé ce sujet épineux.
Il s’agissait à l’époque du business entre l’Autriche et la Syrie: ICI

L’enquête sur la corruption en Autriche s’élargit au gouverneur de la banque centrale, Ewald Nowotny‏

L’enquête sur la corruption en Autriche s’élargit au gouverneur de la banque centrale, Ewald Nowotny

VIENNE, 28 nov (Reuters) – Le parquet de Vienne élargit son enquête pour corruption présumée dans l’Unité de fabrication de billets de la banque centrale autrichienne « OeBS » afin d’y inclure le gouverneur Ewald Nowotny et d’autres membres du conseil de surveillance.

« Le conseil de surveillance de l’OeBS rejette fermement les accusations formulées à son encontre »,  a déclaré la banque centrale autrichienne dans un communiqué publié lundi.
Elle déclare que les membres du conseil n’étaient pas au courant de la corruption de fonctionnaires étrangers en vue d’obtenir des contrats, ainsi qu’un  ancien membre du personnel de l’OeBS l’a allégué.

La déclaration ne nomme pas les membres du conseil de l’OeBS faisant l’objet d’une enquête, mais un porte-parole de la banque centrale a confirmé qu’ils incluent Nowotny, le vice-gouverneur Wolfgang Duchatczek et le  Directeur exécutif Peter Zoellner.

Les procureurs ont élargi l’enquête à l’OeBS « en raison de la suspicion de connaissance de la corruption de fonctionnaires étrangers lors de la signature de contrats pour l’impression de billets de banque. Cette suspicion est fondée sur les déclarations d’un ancien membre du personnel de l’OeBS accusé d’abus de confiance. »

La banque centrale a suspendu le responsable du management de l’OeBS en Octobre après avoir découvert des irrégularités dans un audit de routine interne. Elle avait cité à l’époque « des indications sur la conduite d’affaires illégales ou du refus de transmettre l’information au conseil de surveillance ».  Le conseil de l’OeBS avait informé les autorités et avait suspendu un responsable du management ainsi qu’un chef de département à l’OeBS, a t-elle ajouté.

Selon son site internet, l’OeBS compte parmi ses clients la Banque Centrale Européenne et d’autres banques centrales nationales à travers le monde.

Un porte-parole des procureurs de Vienne a déclaré lundi que l »enquête se focalise sur les frais payés pour obtenir des contrats de fabrication de billets, y compris en Syrie et en Azerbaïdjan.  Les autorités ont étendu l’enquête jusqu’à y inclure des membres du conseil de surveillance » de l’OeBS, car il y a des détails compromettants et la suspicion amène à les inclure», a t-il dit. Il a précisé que l’enquête en est à ses premiers stades.  Des condamnations pourraient entraîner une peine maximale de 10 ans en prison.

(Reportage par Michael Shields, Angelika Gruber et Sylvia Westall)

 

source


C’est une bombe cette info!!!! Nous a-t-on pas déjà dit qu’en cette période « d’apocalypse », tout serait mis au grand jour, que le voile tomberait? ;)

C’est une jouissance totale de voir tous ces scandales éclater un à la suite de l’autre, principalement avec celui-ci, mais il faut absolument trouver un moyen d’abolir cette impunité dont profitent ces banquiers centraux et tous les foutre en prison.


Jo ^^

Source  : Zero Hedge via l’éveil2011
By: heaventramp


http://lesmoutonsenrages.fr/2011/11/29/un-scandale-de-corruption-internationale-secoue-la-bce/#more-17027

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche