Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 15:06

 

Mes chers amis,

 

j’ai bien réfléchi: il s’avère que je ne puis continuer à poursuivre le chemin de croix de l’actualité… Et cela a culminé avec ce texte de Fidel, non pas parce qu’il était terrible ou disait des choses insoutenables, mais parce que loin d’être antisémite il partait de l’idée ancienne qui avait poussé l’Union soviétique a être le premier pays à reconnaître Israël: il fallait une patrie pour les juifs. Une sorte de reconnaissance du caractère abominable de l’extermination nazie et du martyre millénaire de ce peuple. Résultat dans le raisonnement, il était impossible de glisser la moindre différence entre le fait d’être juif et celui d’être israélien, voir même entre un peuple et un Etat…

 

Avec cette reconnaissance, les communistes se rangeaient donc au projet sioniste qui lui n’avait l’assentiment que d’une infime minorité de juifs. Et surtout pas l’accord des habitants du lieu probablement les descendants des anciens hébreux à qui on n’avait pas demandé leur avis, les palestiniens.  Un double effet des folies meurtrières de l’Europe: le colonialisme, l’antisémitisme, les camps d’extermination… Un vrai triomphe de l’irrationnel impérialiste… Auquel les communistes avaient apporté leur caution par sympathie pour la souffrance des juifs…

Je pense profondément depuis toujours que ce projet était une folie, parce que et sur ce point je suis d’accord avec Einstein qui pourtant a appuyé la création d’israël, le peuple juif n’est pas fait pour avoir ni frontière, ni Etat, ni armée, pour qu’Israêl s’identifie à cela il faut vraiment rompre avec l’histoire de ce peuple d’une manière totalement artificielle.

Car à mes yeux il y a peuple juif- le peuple n’est pas une donnée ethnique mais historique- est une construction historique mélangeant un fait religieux, une oppression millénaire et une organisation familiale,des pratiques professionnelles longtemps commerciales transnationales, un peuple peut apparaître, disparaître, se fondre dans un autre…

Le peuple juif est ce que marx Weber analyse comme « le peuple paria », un peuple caste vivant dans les nations effectivement comme une caste et remplissant dans les sociétés féodales une fonction d’échange. Ce que Staline dans son étude de 1905 sur la nation réponse à Bauer en particulier sur la question juive interroge avec sa tendance à la simplification, qu’est ce que ce peuple sans paysannerie et sans terre ? Longtemps les juifs ont eu en Europe un statut particulier, ils étaient directement rattachés au souverain comme ses « serviteurs », esclaves mais aussi liés à cette fonction de communication, on les retrouve chez Charlemagne mais aussi beaucoup plus tard chez Abdel kader. Marx a trés bien vu cela lorsqu’il parle du rôle des juifs dans la société polonaise comme les pores de la peau mais dans le livre I du capital, il note qu’il s’agit d’un archaïsme et que le protestantisme avec son culte de l’homme abstrait est beaucoup mieux adapté au capitalisme, idée reprise par Weber dans l’éthique protestante.

En fait nonobstant la figure de Rothschild, le juif reste un colporteur alors qu’est en train de naître l’accumulation industrielle. La fin des royaumes, l’apparition des nations européennes, l’influence de la Révolution française tout cela va libérer les juifs de cette caste, beaucoup d’entre eux voient dans les études, les lumières, la nation et le service public la voie de leur émancipation, le père de Marx en est une illustration, fils d’un rabbin, il est quasiment voltairien et ne craint pas de se convertir pour devenir avocat.(1)

les juifs se libèrent de l’antique malediction chrétienne avec la laïcité, ils vont se ranger soit du côté de la bonne bourgeoisie libérale et même socialisante, mais aussi du côté des Révolutions qui balaye l’ordre féodal et imagine une avenir messianque de réconcialition universelle. Il existe des poches rétrogrades, arriérées, en Europe centrale, dans l’empire tsariste où l’on poursuit la haine du juif, du peuple déicide, invention par parenthèse des pères de l’Eglise comme saint jean Chrysotome. Je n’ai pas le temps de décrire tout cela mais il existe une abondante littérature sur la question.C’est de là et de l’injustice de l’affaire Dreyfus que va partir l’idée sioniste. C’est  aussi contre cette influence révolutionnaire que se développe le projet sioniste et que le nazisme allié du grand capital va en faire des boucz émissaires. bref au moment où tout tend vers l’assimilation, où les juifs participent à leur manière d’une nouvelle citoyenneté que l’on va inventer la folie sioniste, les camps nazis, l’extermination de masse lui donneront une nouvelle vie… Mais je le répète ce choix est celui d’une infime minorité…

Honnêtement je n’ai pas de haine pour le sionisme mais je considère qu’il s’agit là d’une idélogie nuisible et qu’il est tout à fait logique qu’avec des premisses pareils on en arrive à la folie actuelle d’israêl avec son obsession de purification ethnique.

C’est pour cela que je traque obstinément cette idée d’une patrie pour les juifs, elle conduit à une vision d’extrême-droite d’une manière parfaitement logique sans que pour autant il soit besoin de retrouver les vieux mythes antisémites ou ce qui va avec l’idée d’une malediction qui voudrait que les survivants de l’holocauste deviennent à leur tour des nazis.

C’est une imbécilité, comme la pseudo domination juive, le complot du protocole des sages de Sion et l’ennui c’est quand les dirigeants israéliens finissent par s’en convaincre, il faut arrêter toutes ces âneries…

et je dois dire que je supporte de plus en plus en plus mal qu’à chaque fois que l’Etat voyou israélien tue une dizaine voir une centaine de ses voisins, ce qui est inadmissible et l’impunité ne s’explique que par le soutien impérialiste, on me balance que c’est l’holocauste.

Toujours avec cette idée de la patrie juive qui désormais unit d’une manière mystificatrice non seulement sionistes et antisémites mais quelqu’un d’aussi supérieur politiquement que Fidel castro. Mais est-ce que vous ne voyez pas que c’est un mythe et que quand on commence à jouer avec les mythes on fait du grand n’importe quoi.

Résultat non seulement on fait un paquet cadeau de tous les israéliens – alors que les Cubains ont bien soin de ne jamais confondre dirigeants nord-américain et peuple- mais on enrôle dans l’affaire tout sorte d’individus qui n’ont rien demandé et qui ne sont même pas citoyens israéliens, qui pour certains soutiennent israël, d’autre commencent à le détester sérieusement d’une manière tout aussi irrationnelle, et enfin l’immense majorité aimerait qu’on leur fiche la paix…

Je suis trés pessimiste sur l’avenir d’israêl à cause de la politique de terre brûlée de ses dirigeants, mais si ce pays a quelque chance de survie ce sera en pacifiant ses relations avec les Palestiniens, en acceptant lui-même de ne pas être un Etat juif et en considérant que l’existence d’arabes israélien est une grande chance pour aller vers cette paix.

Je crois que le principal obstacle est le rôle dévolu par l’impérialisme à israël, de ça il est difficile de se dépétrer. Et ce n’est certainement pas en tout cas en disant n’importe quoi sur l’holocauste, en trafiquant la conscience des juifs du monde entier en leur balançant qu’ils sont de fait solidaires d’un Etat juif qu’on y arrivera.

 Bref tout cela m’énerve au plus haut point. Et je ne dois pas m’énerver, on m’a détecté un souffle au coeur, je vis depuis toujours avec avec une tension de 11/6 ce qui créé des évanouissements, bref que je meure n’est pas trés important mais je ne veux pas devenir hemiplégique, donc comme je ne supporte plus ce que j’estime être une des nombreuses manifestations de l’ignorance et de la connerie humaine, je renonce à me battre, débrouillez vous sans moi…

Danielle bleitrach

(1) Il faudrait également analyser comment chez les juifs il va y avoir avec cette mutation révolutionnaire un véritable patriotisme (le seul suicidé à cause de la défaite de l’Allemagne en 1914 est juif), une adhésion à l’Etat nation… Autant qu’à l’internationalisme… Comment tout cela a-t-il été dirigé vers ce cul de sac israélien, mystère… Ou plutôt faut-il repenser à la phrase d’Abraham Berg: « j’ai été naturalisé israélien… je refuse que mon identé soit déterminée par Hitler…

 

 

http://socio13.wordpress.com/2010/06/16/trop-cest-trop-debrouillez-vous-sans-moi-par-danielle-bleitrach/

 

 

Voici le premier des commentaires :

 

Bonjour,

Très bon texte…Un petit bémol cependant..Vous soutenez implicitement, même si vous appelez de vos voeux, la fin de l’état « juif »…, une solution à 2 états…

Je pense à titre personnel que la solution à 1 seul état Multi-confessionnel et laïc sur l’ensemble Israël, territoire palestiniens est la solution la plus viable…

Le problème aujourd’hui c’est comment dissoudre cette haine accumulé depuis tant d’années de chaque côté du mur..

Et puis quelle garantie pour chacune des communautés ?

——–

Pour ceux qui ne l’aurait pas encore lu, je conseille le merveilleux livre de Shlomo Sand « Comment le peuple juif fut inventé ? »

Ici chez Mermet

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1503&var_recherche=sand

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche