Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 23:23

Le Marité amarré au quai Ernest Renault (à coté du quai de la Fosse). L'île de Nantes est à droite. La grande tour située un peu plus au fond de l'image est la tour Bretagne.

Nantes, wikipedia

 

Le top des villes de France où il fait bon vivre

 

 

Vous déménagez bientôt, et vous vous posez mille questions : Quelle est la ville la plus fleurie ? Où l’immobilier est-il le moins cher ? Quelles sont les infrastructures disponibles, les places en crèches ? Où sont les pôles universitaires les plus réputés ? Voici un condensé de votre ville idéale, avec en bonus notre sélection personnelle …

Depuis 2008, toutes les études s’accordent sur un point : Nantes est la ville idéale. Indétrônable de la tête du classement, elle semble cumuler toutes les réponses aux attentes des Français. Immobilier abordable, vie culturelle animée, bassin d’emploi, proche de la mer, la ville de Rennes à deux pas, Nantes attire de plus en plus de citadins. La troisième marche du podium revient à Lyon, là aussi unanimement. Grande ville, proche des pays limitrophes (vacances en Italie, ski en Suisse ou week-end culturel en Belgique) troisième ville de France en terme de population, Lyon séduit aussi par sa gastronomie et son fort taux d’activité.

A la deuxième place, on retrouve Lille selon Psychologies Magazine et Toulouse selon Le Point. Une ville en plein redynamisme, à une heure de Londres, avec des banlieues actives économiquement (Marq-en-Baroeul par exemple) et une université réputée chez Martine Aubry ; un tramway, des maisons abordables et du soleil dans la ville rose. Strasbourg, Rennes, Bordeaux, Montpellier et Dijon se battent pour les places suivantes dans un ordre variable.

En terme d’augmentation de la population et donc, d’attractivité, la Corse et le Langedoc-Roussillon enregistrent les plus grosses augmentations. Globalement, c’est la côte Ouest de la France qui attire avec +7% de population en moyenne, dont une grande partie de cadres trentenaires. Originaires de régions, ils s’installent à Paris puis repartent avec leurs enfants vers de vertes contrées. Paris, en tout cas, n’est jamais sur aucun classement…

Selon le classement, la ville idéale …

  • N’est ni trop grande, ni trop petite :

Les villes moyennes ont la côte : 290 000 habitants pour la championne Nantes, 85 000 pour Poitiers, 137 000 pour Tours. Apparemment, les Français ne sont pas fans des mégalopoles (à l’exception de Lyon, troisième ville de France) : ils préfèrent associer plusieurs petites ou moyennes villes en réseau, à l’image de Nancy-Metz  ou Montpellier-Perpignan.

  • Garde un œil sur la capitale :

Bien que délaissé car trop grand, trop cher, trop peuplé, Paris continue de séduire. Pour des raisons professionnelles ou touristiques, nombreux sont les provinciaux à s’y rendre régulièrement. Grâce à un réseau ferroviaire développé et à un système centralisé (pouvoir exécutif, patrimoine historique, grands lieux touristiques, sièges des grandes entreprises se trouvent à Paris) les Lillois, les Nantais ou les Dijonnais sont à moins de deux heures de la ville lumière.

  • Possède un immobilier accessible :

La nouvelle lubie des jeunes trentenaires : devenir propriétaire. Le prix du mètre carré devient un critère primordial lors d’une mutation. A l’exception de Lyon (à 3500 €/m2), les cinq premières villes citées par l’une ou l’autre enquête ont un prix au mètre carré inférieur à 2500 €. Les mairies développent des programmes immobiliers d’accession à la propriété (Rennes et Nantes par exemple), une façon de fidéliser les électeurs et de relancer l’économie locale.  Certains visent même l’écologie, comme les « éco-quartiers » de Strasbourg ou Bordeaux. (http://www.ecoquartier-ginko.fr/ )

  • Favorise la circulation piétonne et les fleurs :

Les villes françaises sont construites sur le même modèle, dit circulaire : un centre ville historique, les quartiers résidentiels, les zones commerciales et industrielles. La préservation du centre ville est une priorité esthétique et économique : c’est ici que ce concentrent restaurants, bars et boutiques. Des rues entières sont interdites aux automobilistes. Certaines villes, comme Dijon, mettent en place un programme de rénovation, respectueux de l’environnement : rues piétonnes, centre ville interdit aux voitures, Velodi, tramway, … il y a même des taxis-vélos (www.cyclindijon.fr) Pour apprécier un endroit, rien de tel que des fleurs : toutes les villes citées ont été primés au concours « Villes et villages fleuris » !

  • Développe des infrastructures à la pelle

Les villes rivalisent d’imagination pour satisfaire leurs habitants (et électeurs) : Piscines, salles de concerts, expositions, palais des sports … La championne de cette catégorie est sans conteste Lille, capitale européenne de la culture 2004 : avec ses 2 500 manifestations et plus de 9 000 000 de participants dans toute l’eurorégion, la ville a marqué les esprits. Désormais, lille3000 poursuit cet élan en allant à la rencontre de nouvelles cultures : en 2006, la première édition « Bombaysers de Lille » a permis une incroyable rencontre encore la culture flamande et la culture indienne. La deuxième édition "Europe XXL" s'est déroulée du 14 mars au 12 juillet 2009 autour de l’Europe élargie. Autre critère important, surtout pour les jeunes couples : les modes de garde. La mairie de Toulouse édite un guide pratique qui répertorie les modes de gardes possibles pour les petits toulousains (http://www.toulouse.fr/education/petite-enfance/accueil-petits-toulousains ).

Elles sont hors classement, mais ils les aiment !

Nancy vu par Maxime et Elodie, 28 ans, pharmaciens :

« Pour nous Nancy est une super ville à vivre, on y serait resté si on en avait eu l'occasion. C'est une ville de 100.000 habitants qui se vit au quotidien comme une petite ville. Tu vas facilement d'un quartier à l'autre à pied. Le centre ville n'est pas très étendu mais associé une ville ancienne à l'attrait culturel et une ville nouvelle qui offre son lot de services: centre commercial, nombreux magasins (enseignes nationales...), nombreuses écoles, toutes les facultés, installations sportives (tennis, foot, basket, piscine, aviron, kayak...), musées (beaux arts, école de Nancy, aquarium), sport de haut niveau (foot ligue 1, basket pro A, volley, pro B...). La vie nocturne est très présente Zénith, l'autre rive, salle Poirel), 2 cinémas multiplexes et des salles d'art et d'essai. Festival de jazz en octobre, opéra, ballet, boite de nuit. La ville organise de nombreuses manifestations : saint Nicolas, feu d'artifice, mise en lumière et jardins sur la place Stan, marchés aux puces, braderie, foire internationale, cirque, foire avec manège... Le centre ville est desservi par le tram, la gare TGV relie Paris en 1h30. »

Levallois vu par Marlène, 27 ans, rédactrice :

" A Levallois, les rues sont très sécurisées. Une fois, une fille s'est fait voler son sac en bas de chez moi: dans la minute trois types ont arrêté le voleur et récupéré le sac ! Un jour, j'ai oublié mon ordinateur au parc dans sa sacoche, avec papiers et mon livret de famille à l'intérieur... une dame me l'a rapporté chez moi ! Les élus sont aussi très à l'écoute, ils nous reçoivent facilement et traitent tous les dossiers de façon personnalisée. Il y a 3 fois plus de places en crèche qu'ailleurs, en moyenne, et les élèves de collège se voient offrir un iPod par la mairie, pour leur rentrée en 6è, pour apprendre l'anglais"

 

Mâcon vu par Guillaume, 30 ans, agent de production :

« Nous avons emménagé à Mâcon il y a 2 ans, suite à la mutation de ma compagne. Nous nous y plaisons beaucoup : c’est une ville à taille humaine, à trente minutes de Lyon. Il y fait bon vivre, les gens sont aimables et accueillants. La ville est très bien entretenue : fontaines, squares fleuris. On voit que la mairie soigne les mâconnais : médiathèque flambant neuve, centre aquatique, auditorium, théâtre. Durant les grandes vacances, l’été frappé propose des concerts en plein air, des jeux pour les enfants, des expositions. De plus, la mairie a mis en place pour les écoliers de l’aide aux devoirs (PISAP) et des activités de loisirs (TAE). Mon moment préféré : le marché du samedi matin sur l’esplanade Lamartine, le long des quais de Saône. »

 

Marseille vue par Hassan, 42 ans, gérant de société :

« Marseille est la plus belle ville du monde ! D’ici, on peut aller partout. Les plages et les calanques sont à trois minutes en bus, la ville brasse plusieurs cultures différentes, les gens sont chaleureux, on discute beaucoup même avec des inconnus. Il y a peu d’emplois salariés qualifiés certes, et l’immobilier est cher, mais la vue ensoleillée sur la mer n’a pas de prix. »

Alice Buckler

 

http://fr.biz.yahoo.com/17092010/395/le-top-des-villes-de-france-ou-il-fait-bon.html


Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche