Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 14:40
Totalitarisme Américain

2012 Totalitarisme Américain Sans Frontière : Obama 1er Président Noir S’Octroie Partout Un Droit De Détention Militaire Illimitée De TOUT Citoyen Américain Et Etranger

2012 Totalitarisme Américain Sans Frontière :

Obama 1er Président Noir S’Octroie Partout

Un Droit De Détention Militaire Illimitée

De TOUT Citoyen Américain Et Etranger

.

En signant la NDAA (National Defense Autorisation Act) qui confère au Président américain des pouvoirs dictatoriaux de détention militaire illimitée sans jugement de TOUS Américains et étrangers partout dans le monde Obama - premier président noir américain - détruit la Constitution US , la Bill of Rights, viole le Droit International, ouvre grandes les portes des futurs camps de concentration américains aux US et dans les pays hébergeant des bases américaines. Serait ce là un dispositif pour empêcher toute opposition à une guerre régionale (Moyen Orient : Syrie Liban Iran) initiée par Israël dégénérant en guerre mondiale dans un contexte de chaos économique organisé ?

En signant le NDAA une loi votée par le Congrés US qu’Obama avait auparavant dit qu’il ne ratifierait pas - ce n’est pas le premier mensonge ni le dernier de ce dictateur noir déguisé en « Prix Nobel de la Paix » - il vient de commettre l’irréparable contre la Constitution américaine fleuron des US.

L’administration Obama a œuvré d’arrache pied pour faire voter cette loi fasciste tout en prétendant de par le monde vouloir défendre la Liberté, la Démocratie, ceci afin que le président actuel lui-même et ceux qui le suivront aient les pleins pouvoirs en matière de détention militaire illimitée de n’importe qui américain ou étranger sur le territoire des US et partout dans le monde.

Hier Obama a ratifié la NDAA ajoutant avec le cynisme pervers dont il fait preuve depuis le début de son mandat une petite note :

« Pour progresser, mon administration interprétera et appliquera les provisions décrites ci-dessous de façon à préserver le mieux possible la flexibilité dont dépend notre sécurité dans le respect des valeurs sur lesquelles ce pays a été fondé.

« De plus je veux clarifier le fait que mon administration n’autorisera pas la détention militaire illimitée sans jugement des citoyens américains. En fait je crois que faire cela reviendrait à rompre avec nos plus importantes traditions et valeurs en tant que Nation. »


Mentant sans vergogne Obama vient de ratifier une loi qui annule le droit de chaque américain et étranger considéré comme une « menace à la sécurité » des US à pouvoir bénéficier d’un procès en bonne et due forme devant une juridiction civile. Il s’est attribué à lui-même et à tout président élu après lui le pouvoir de décider qui peut vivre libre ou en détention permanente sans possibilité de jugement impartial.

L’ACLU ( American Civil Liberty Union) a mis en garde contre cette loi qui selon elle :

« contient une clause terrifiante de détention illimitée partout dans le monde ».

Selon le directeur éxécutif d’ACLU,Anthony D.Romero :

« l’action aujourd’hui du Président Obama est une tâche sur son héritage car on se souviendra à jamais de lui comme le président qui a ratifié la détention illimitée sans accusation ni procès…

Ce statut est tout particulièrement dangereux car il n’a aucune limitation temporelle ou géographique et peut être utilisé par ce président et ceux qui suivront pour détenir militairement des personnes capturées loin de tout champ de bataille.

L’ACLU combattra partout où elle peut au tribunal, au Congrès, internationalement, toute autorité s’octroyant mondialement ce droit de détention. »


Cette loi américaine de détention militaire illimitée sans acte d’accusation ni procès partout dans le monde viole le Droit International car elle ne se limite pas à la détention de personnes dans le cadre d’un conflit armé détention qui est elle-même régie par les lois de la guerre et le Droit Humanitaire que cette loi d’Obama piétine allègrement.

On peut se demander - sans sombrer dans la paranoïa - si cette loi ne fait pas partie d’un plan militaire de guerre régionale (Moyen Orient : Syrie Liban Iran) initiée par Israël avec le feu vert des US dégénérant en conflit mondial prévu pour courant 2012 avant la présidentielle US à l’automne dans un contexte de chaos économique organisé pour « neutraliser » les populations trop occupées à survivre et aussi avec pour but de pouvoir emprisonner quiconque serait une «menace à la sécurité des US» notamment en protestant contre cette guerre.

Cette loi contient aussi des clauses qui rendent également difficile tout transfert de suspect détenu militairement ce qui peut selon le directeur du FBI Robert Mueller restreindre toute enquête criminelle. Elles restreignent aussi le transfert des détenus de Guantanamo reconnus non coupables vers des pays étrangers d’accueil ou leurs pays d’origine et par là même représente une violation flagrante d’une promesse faite par Obama de fermer Guantanamo.

Le totalitarisme s’installe aux Etats Unis avec un risque presque certain de s’étendre par delà les frontières américaines.

La détention militaire illimitée sans chef d’accusation ni procès est utilisée depuis des années en Palestine contre les détenus Palestiniens, le Congrès américain et Obama légifèrent cette pratique en droit américain détruisant la Constitution des US ce dont pourra se vanter le Lobby Juif Sioniste qui achète les membres du Congrès et les présidents US les uns après les autres.

Ron Paul (Sénateur Républicain Texas ) candidat à l’investiture républicaine US - qui semble être de plus en plus soutenu par une large partie de la population américaine- a condamné cette loi la définissant comme un «glissement vers la tyrannie » qui va accélérer «notre descente dans le totalitarisme».

Dans son livre : « Liberty Defined : 50 Essentials Issues That Affect Our Freedom » (« Définir la Liberté : 50 problèmes essentiels qui affectent notre Liberté” ) Ron Paul écrit :

« Un dictateur bénéficie d’un pouvoir sans limite sur les personnes. L’appareil législatif et l’appareil judiciaire cèdent volontairement ce pouvoir ou bien il est pris de force. La plupart du temps on l’abandonne plutôt facilement par crainte de la guerre et de troubles civils et avec le soutien du peuple bien que le dictateur accumulera également plus de pouvoir en utilisant la force ».

Le NDAA accorde un pouvoir dictatorial sans précédent inconstitutionnel et sans contrôle au Président américain en exercice, Obama, et à ceux qui lui succéderont.

Watch It, Attention : VOUS pourrez désormais où que VOUS soyez être détenu par l’armée américaine par ordre du dictateur noir en poste à Washington DC dans un camp de concentration militaire de manière illimitée sans possibilité ni de savoir de quoi on vous accuse ni de pouvoir vous défendre.

2012 Année de Résistance au Totalitarisme Américain partout par tous et pour tous.

Dimanche 1 Janvier 2012

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche