Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 22:53

 

http://www.richard3.com/photos/etatgeneraux.jpg

http://www.richard3.com/photos/etatgeneraux.jpg

 

Le vrai François Hollande faux socialiste

au service du FMI, de l'UE, du Nouvel Ordre Mondial 

par eva R-sistons

 

 

Alerte ! François Hollande est mis en avant par les Médias inféodés au Lobby qui régente tout en France, le CRIF. A lui seul, ce fait devrait rendre ce candidat suspect.  Comme je l'ai souligné sur ce blog, Martine Aubry est certes encadrée par les ultra-libéraux du Sérail "crifien", mais elle est de tradition catholique sociale. C'est encore trop pour les actifs supporters d'Israël en France, et elle est quotidiennement salie comme Ségolène Royal et désormais Eva Joly. Il ne fait pas bon, dans la France d'aujourd'hui, s'écarter tant soit peu du moule de la Pensée Unique, "CRIFienne" et "MEDEFienne", si je puis m'exprimer ainsi. Passons, et voyons ce qu'il en est pour François Hollande le remplaçant de DSK, et le favori des sondeurs comme des médias aux ordres. Je ne m'étendrai pas sur le piétinement de l'indépendance nationale, si outrageusement réel. Mais sur le pseudo "socialisme" de cet imposteur à la faconde hélas si joviale : Une nouvelle façon de nous illusionner !

 

Or donc, le sieur en question veut plaire au Centre. Quel Centre, d'ailleurs ? Un Centre furieusement libéral, lui aussi ? Au risque de sacrifier les classes moyennes et d'enfoncer encore un peu plus les "couches" populaires (je déteste ce mot, mais je l'emploie pour ne pas répéter deux fois le mot classes, et uniquement pour cela). 

 

Et pour plaire au Centre, tous les renoncements "socialistes" sont bons. On savait le bonhomme social-démocrate, pas de quoi en effet enthousiasmer les classes populaires. Mais là, il dépasse en audace l'ex-chef d'orchestre du FMI, DSK, semble-t-il ! En tous cas, comme lui il privilégie la réduction des déficits, au risque, on le sait, du sacrifice de toutes les conquêtes sociales obtenues par nos ancêtres souvent au prix de leur vie. Concrètement, cela veut dire austérité pour nous tous, accentuation de la précarité au seul bénéfice du Cartel bancaire, du Marché, appelez ça comme vous voulez.

 

Et ce n'est pas tout. J'avais écrit sur R-sistons que l'Europe était le tremplin du Nouvel Ordre Mondial, une étape vers ce Grand Désordre Planétaire criminel. Tout y est concentré, mis entre les mains de technocrates indifférents aux réalités locales et au sort des populations, tout est au service de la Haute Finance et des Grands Industriels. Oui, l'UE tremplin du NOM ! Et pour Hollande, ce n'est pas suffisant. Il en redemande, il en rajoute une couche ! On voudrait servir la Mafia du Nouvel Ordre Mondial - d'essence nazie, génocidaire, et bien sûr sacrifiant tous nos emplois, nos libertés, nos droits, nos protections sociales, nos services publics, et même notre souveraineté - qu'on ne s'y prendrait pas autrement !

 

Comme l'Administrateur du blog gaulliste-villepiniste, je le dis avec force : Non seulement F. Hollande est un faux socialiste, mais un adversaire de la démocratie ! Et nous devrions lui faire confiance ?

 

Non, nous avons le devoir de lui faire barrage, car non seulement nous n'avons RIEN à attendre de lui, mais nous serons sûrs de voir la France que nous aimons, à laquelle nous étions habitués, perdre son âme, ses valeurs, son indépendance, ses traditions sociales !

 

Dehors Hollande, dehors le candidat du CRIF, du MEDEF, de l'UE et en définitive du Nouvel Ordre Mondial totalitaire, anti-social et génocidaire ! Faites-le savoir aux militants sincèrement socialistes !

 

Eva R-sistons aux impostures

 

 http://r-sistons.over-blog.com 

 

 

 

http://lemediascope.fr/wp-content/uploads/2011/05/Fran%C3%A7ois-Hollande-DSK-lemediascope.fr-.png

http://lemediascope.fr/wp-content/uploads/2011/05/Fran%C3%A7ois-Hollande-DSK-lemediascope.fr-.png


 

François Hollande, « socialiste » antisocial et irresponsable

 

L’ancien premier secrétaire du PS a trouvé son créneau : il sera le « socialiste responsable », qui s’aligne sur les objectifs les plus ambitieux de réduction du déficit, également favorable à une plus grande intégration européenne. Un condensé de pensée unique.

 

Le choix des marchés contre le peuple


A quel point de dégénérescence mentale peut arriver un responsable « socialiste » pour prendre de telles positions ? François Hollande ne cherche pourtant pas à être le candidat d’un parti libéral professant sa foi absolue dans le marché, mais bien d’un parti dit « socialiste ». Mais le député-maire de Corrèze veut tellement faire la course au centre qu’il finit par dépasser DSK sur sa droite. Ainsi il calque soigneusement ses positions sur la pensée dominante.

C’est ainsi qu’il contredit le programme socialiste pour lequel il faut décaler d’un an le retour à un déficit de 3% du PIB et s’aligne sur les objectifs du gouvernement (qui ne seront pas faciles à atteindre). Il prévoit une grande réforme fiscale, dont certains principes (inspirés par les propositions de Thomas Piketty et Camille Landais) sont intéressants. Mais il est assez incompréhensible qu’un dirigeant « socialiste » priorise ainsi la réduction des déficits sur la lutte contre le chômage.

En fait, tout cela n’est pas surprenant. Yann parlait de « grande purge libérale » au sujet du PS et dénonçait la prise de position de François Hollande sur la monétisation, qui refuse de faire ce que même les Etats-Unis et la Grande-Bretagne font ! Et le choix par Martine Aubry de Daniel Cohen comme conseiller sur l’économie démontre que l’actuelle première secrétaire ne sera pas plus ouverte que l’ancien aux idées alternatives, comme le rapporte Bertrand Rothé.

 

L’irresponsabilité européenne


En complément à ce discours d’une orthodoxie relativement stricte sur les questions budgétaires, François Hollande a également pris position pour « sauver la zone euro », dénonçant les atermoiements des dirigeants européens, et proposant d’aller plus loin dans l’intégration de l’Union Européenne, en fusionnant le poste de président du Conseil et de président de la Commission, et en mettant en place des euro obligations et un « fédéralisme budgétaire et fiscal ».

Pourtant, les euro obligations sont un mécanisme profondément irresponsable puisqu’il s’agit de permettre aux pays les moins bien évalués de bénéficier des mêmes conditions de crédit que les pays les mieux évalués : en clair, on pénalise les plus sérieux et on favorise les moins regardant vis-à-vis de l’argent public. C’est exactement ce que les marchés ont fait à la création de l’euro, aboutissant aux excès qui ont contribué à nous amener à la crise des dettes souveraines.

Car le système que François Hollande nous propose est extrêmement dangereux dans la mesure où il pénalise les comportements vertueux et favorise les comportements irresponsables. Du coup, il y aurait fort à parier qu’il faudrait alors mettre sous une tutelle stricte les budgets nationaux pour éviter tout dérapage : c’est sans doute ce qu’il appelle « fédéralisme budgétaire et fiscale ». Heureusement que l’Allemagne freine de toutes ses forces sur ces questions…

L’Europe et la conversion au « laisser-faire » ont fait du PS un parti antisocial et antidémocratique, que François Hollande représente bien. En ce sens, sa victoire aurait le mérite de clarifier la situation et de bien montrer aux Français qu’il n’y a rien à espérer de ce pari « socialiste ».».

 

 

 

 

...

Terra Nova, le think-tank préféré des industriels

(Hollande veut la même politique, note d'eva)

 


 

 

Terra Nova a reçu mercredi 29 juin le trophée du « think tank français de l’année », dans le cadre de la première « cérémonie des Trophées des Think-Tanks » », organisée par l’Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie, l’Observatoire français des think-tanks et le groupe de communication et de lobbying i&e. Ce prix vient récompenser une habile stratégie de communication et des positionnements modernes et audacieux...

6 juillet
Terra Nova, le think-tank préféré des industriels

 

 

 

(Attac France) On se souvient en effet de l’innovation majeure préconisée par Terra Nova pour le financement des retraites : faire payer les retraités. Récemment, le think-tank proche du Parti socialiste faisait plus fort encore : son rapport titré « Gauche, quelle stratégie pour 2012 ? » [1], invite la gauche sociale-démocrate à tirer définitivement un trait sur le vote des ouvriers – ringards, réactionnaires et acquis au Front National.


Les mauvais esprits ne manqueront pas d’avancer que c’est la social-démocratie qui s’est éloignée des classes populaires, en appliquant, partout en Europe, les politiques « pro-marchés » qui ont mené à la crise. Terra Nova leur réplique du tac au tac, le 6 juin dernier [2] : rassurer les marchés, et non les peuples, voici l’horizon de la vraie gauche européenne.


En effet, pour l’auto-proclamé « think-tank progressiste », les Grecs, non les banques, sont responsables de la crise de la dette publique en Europe : il faut donc continuer l’austérité, récuser toute restructuration de la dette et soumettre les budgets nationaux au veto du Conseil européen. Voici le « saut fédéral majeur » dont rêve M. Trichet… Un saut dans le vide néolibéral ?


Il faut préciser que l’audace iconoclaste de Terra Nova est assurée par des financements assurés à 80% par des entreprises connues pour leur sens civique telles Microsoft, Areva, Total, Cap Gemini, EADS, RTE…[3] qui « garantissent son indépendance » comme l’explique sans rire sa plaquette de présentation.


Attac France félicite Terra Nova pour la franchise avec laquelle, en un temps de confusion idéologique, elle réaffirme avec constance le programme d’une véritable gauche de droite. En invitant le Parti Socialiste à suivre la voie résolument moderne empruntée par les sociaux-démocrates portugais, espagnols et grecs, elle dessine pour lui des horizons prometteurs, riches en futures démissions et déroutes électorales.

http://www.france.attac.org/terranova


1 - Gauche : quelle majorité électorale pour 2012 ? http://www.tnova.fr/essai/gauche-qu..., 11 mai 2011.

2 - Dette grecque : l’Europe ou le chaos http://www.tnova.fr/note/dette-grec...

3 - Listes des financeurs sur le document de présentation de l’institut : http://www.tnova.fr/sites/default/f...

 

http://dessousdebruxelles.ellynn.fr/spip.php?article151

Partager cet article

commentaires

locktat134 19/07/2011 04:12



Message bien reçus :


 


Si Hollande, Aubry, Valls deviennent l'un ou l'autre gagnant de la primaire. C'est sur et certain, ils se soumettront aux banksters, si ils gagnent la Présidentielle.
ON EST PREVENU, ON NE POURRA PAS DIRE QU'ON NE SAVAIT PAS.


 


 


Pour Montebourg et Royal, on verra !



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche