Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 23:15

France-USA : les tirs amis de la guerre économique

lundi 11 février 2013

Tags : Amesys , Vupen

 

Affaires Vulpen et Amesys : les attaques sournoises des Etats-Unis contre des intérêts économiques français

JPEG - 25.6 ko

La guerre économique contemporaine est régie par un nouveau type de rapports de force que l’on peut résumer par la formule suivante : un allié est aussi un adversaire. Autrement dit, les Etats-Unis peuvent soutenir l’action militaire de la France au Mali mais aussi dans le même temps tenter d’affaiblir des entreprises françaises dans un secteur donné pour avoir la suprématie en termes de technologie et de marché.

Le buzz déclenché sur Internet par ces sociétés et leurs actions en justice sont destinées à paralyser des concurrents et à nuire à leur positionnement commercial

L’industrie de la sécurité informatique est aujourd’hui un des terrains de prédilection, non pas de l’ami mais de l’adversaire américain. Pour conserver le contrôle sur ce domaine stratégique, ils n’hésitent pas à recourir à des attaques informationnelles. Le mode opératoire est simple et efficace. Des entreprises innovantes européennes ou asiatiques sont prises à partie soit le biais par de médias et/ou des acteurs de la société civile. Ces derniers légitiment leur campagne de dénigrement en prenant le prétexte de la défense de la démocratie. Le buzz qu’ils déclenchent sur Internet est parfois relayé par des actions en justice destinées à paralyser leurs cibles et à nuire à leur positionnement commercial. Notons au passage que l’administration américaine se garde bien d’apparaître dans ce type de manipulation.

Deux affaires ont défrayé récemment la chronique : Amesys et Vupen.
En 2011, le Wall Street Journal sort un papier sur Amesys, filiale de la société française Bull, qui est mise au pilori pour avoir vendu à Kadhafi un système de surveillance électronique utilisé par le régime pour réprimer sa population. Ce scoop incite des associations à porter plainte contre Amesys devant un tribunal français. Cette affaire rappelle la manière dont NSN, filiale Siemens et Nokia, a été impliquée en 2009 dans un scandale équivalent. NSN était accusée d’avoir livré à Téhéran un système de surveillance des opérateurs téléphoniques et d’Internet. Une fois de plus, des journaux américains étaient à la manœuvre, secondés par des internautes allemands pour la résonance.

En 2012, la petite société informatique française Vupen a été prise à partie par un groupe d’activistes américains (American Civil Liberties Union) qui protestait contre la vente de bouts de code permettant d’exploiter une vulnérabilité dans un réseau informatique. Cette campagne était bien entendu relayée par des medias américains.
Il existe un point commun à tous ces cas de figure : aucune campagne d’amplitude similaire n’affecte les sociétés concurrentes américaines qui ont le même type d’activités et qui peuvent être accusées d’avoir vendu dans le passé des produits équivalents à des régimes non démocratiques.

 

http://www.lesinfluences.fr/France-USA-les-tirs-amis-de-la.html#.URlklHJHQzc.twitter

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche