Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 12:42

 

La Chronique Agora

 

Les banques centrales ont sauté d'une falaise... Vous entraîneront-elles à leur suite ?

 
Eric Fry

 

 

▪ "Je me fiche de ce que font les autres enfants", me disait ma mère. "Toi, ne fais pas ça !... Si les autres enfants sautent d'une falaise, le feras-tu ?"

Jusqu'à récemment, j'ai toujours pensé que sa question était purement rhétorique. Mais à présent je réalise que la bonne réponse aurait été : "oui".

Toutes les grandes banques centrales ont sauté de la falaise la semaine dernière... suivies par la Banque centrale européenne (BCE).

A la quasi-unanimité, tous ceux qui ont observé cet événement ont salué "l'intervention coordonnée des banques centrales" comme étant une étape forte et courageuse vers une "sortie de crise".

Mais une intervention des banques centrales ne met jamais fin à une crise ; elle ne fait qu'y prétendre. Hier, lorsque les principales banques centrales ont sauté de la falaise dans le "ravin de l'hyperinflation", elles ne se sont pas envolées vers une résolution ; elles ont plongé vers une destruction.

Une "action coordonnée" n'est a priori pas une "action constructive". Les lemmings eux aussi coordonnent leurs actions. Et même s'ils s'imaginent voler lorsqu'ils sautent d'une falaise, leur petit corps poilu s'écrasera néanmoins sur les rochers en contrebas.

 

(..) La métaphore est on ne peut plus claire, mais je la file tout de même : les plus grandes banques centrales de la planète sont des lemmings... et aucun investisseur qui souhaite sauver sa peau ne devrait les suivre... du moins pas sans un parachute doré.

Selon les déclarations officielles à la presse :

"La Réserve fédérale, la Banque d'Angleterre, la Banque centrale européenne, la Banque du Japon, la Banque du Canada et la Banque nationale suisse annoncent aujourd'hui des mesures coordonnées pour étendre leur capacité à fournir des liquidités au système financier mondial. Le but de ces actions est de soulager les tensions sur les marchés financiers et, partant, de minorer les effets de telles tensions sur l'offre de crédit aux ménages et aux entreprises afin de stimuler l'activité économique".

"Les banques centrales ont convenu d'abaisser de 50 points de base le taux appliqué dans le cadre du dispositif temporaire existant d'échanges réciproques de devises"...

"A titre de procédure de secours, ces banques centrales ont également décidé de mettre en place des dispositifs bilatéraux temporaires d'échanges de liquidités qui leur permettront, si les conditions prévalant sur le marché l'exigent, de fournir de la liquidité, dans chaque pays, et dans l'une ou l'autre de leurs devises... Ces lignes de swap sont autorisées jusqu'au 1er février 2013".

▪ Qu'est-ce que cela signifie ? A première vue, pas grand-chose. Cette annonce promet simplement de réduire de 0,5% les taux d'emprunt de dollars à une banque centrale. Autrement dit, les crédits très court terme libellés en dollar sont devenus un peu moins chers. Génial !

Les institutions financières trop endettées -- voire fatalement endettées -- qui profiteront de cette mesure seront tout aussi endettées demain qu'elles le sont aujourd'hui. Un crédit moins cher ne résout rien ; il fournit juste une condition rabotée de fonctionner un peu plus longtemps.

"En réalité, la Fed a réduit les frais d'entrée des alcooliques au bar, mais elle n'a pas changé le fait que les gens au bar sont alcooliques", observe Dan Greenhaus, directeur de la stratégie globale chez BTIG. "Cela n'a pas affecté la raison pour laquelle les gens exigeaient des dollars, c'est-à-dire la nervosité dans la Zone euro".

Même la BCE a rallié le mouvement, malgré plusieurs déclarations officielles affirmant le contraire. Ainsi, selon la chancelière allemande Angela Merkel, l'Allemagne n'autorisera jamais la BCE à s'engager dans une "monétisation de la dette" -- c'est-à-dire faire marcher la planche à billets. Mais ce qui s'est passé hier suggère que cette position ferme pourrait être remise en question.

La BCE pourrait ne pas s'engager ouvertement -- et d'elle-même -- dans l'émission de monnaie. Mais si tous les autres enfants le font, c'est autre chose. Après tout, si tous les autres déprécient leur monnaie en même temps, peut-on réellement parler de dépréciation de monnaie ?

"Les banques centrales veulent par tous les moyens soulager les tensions qui agitent le système bancaire mondial", explique Dan Amoss, chroniqueur au Strategic Short Report. "Elles ne veulent pas voir que la plupart des banques européennes sont insolvables et offrent à ces banques un accès de plus en plus facile à des financements long terme".

"Une fois que les banques centrales commencent à prêter à des banques insolvables, il ne peut y avoir de sortie méthodique. Lorsque les défauts souverains auront lieu, on verra un recours accru aux planches à billets pour maintenir le système en état".




Qui sait ce qui arrivera ensuite ?

 

Sans doute pouvons-nous nous attendre à une nouvelle ère

de sauvetages clandestins, à des facilités de prêt détournées

affublées d'acronymes énigmatiques

et à un jeu monétaire mondial

qui ressemblera fort à une grande opération

de blanchiment d'argent.



Mauvaise nouvelle pour les monnaies fiduciaires,

bonne nouvelle pour l'or.

 

Retrouvez-nous en ligne sur :
http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

 

 

http://abdoumenfloyd.a.b.pic.centerblog.net/jfsclcyu.jpg

http://abdoumenfloyd.a.b.pic.centerblog.net/jfsclcyu.jpg

 

 

Chère amie, cher ami,

 

Notre « Appel pour la fidélité à l’œuvre de la Libération »

est désormais en ligne,

et il est possible de le signer en allant sur le lien

 

http://www.mesopinions.com/Appel-pour-la-fidelite-a-l-%C5%93uvre-de-la-Liberation-petition-petitions-0e47c2901eadcc6dd37c28dee3af01a2.html

 

Ce qui est la solution la plus simple pour signer l’appel.

Nous remercions sincèrement ceux qui ont déjà

pris la peine de signer et d’envoyer,

soit par la poste soit en scannant l’appel signé.

 

Amitiés militantes

 

Marc Lacroix

Président

 

.

 


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche