Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 01:38

Jacques Attali sur le site du CFR (council on foreign relation)

«Pour éviter la disparition imminente de l’euro, l’UE aura besoin d’introduire un budget fédéral, des euro-obligations, et la coordination stricte des budgets des État-nations, dit Jacques Attali, fondateur et premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement» est-il écrit sur le site officiel du CFR (think tank mondialiste non sous controle du gouvernement US) dans l’introduction de l’Interview d’Attali par Christopher Alessi, journaliste titulaire pour le CFR le 11 aout dernier
Ils veulent le contrôle total des budgets Européens
, la franc-maçonnerie en profite un max et tente de prendre le pouvoir des budgets des nations Européennes pour le donner aux ultra mondialistes. Il fait partie de cette pourriture comme Herman Van Rompuy (dit la serviette mouillée) de mondialistes qui veulent nous faire payer des impôts Européens, payer encore et encore pour éponger les pertes colossales des milliards et milliards par les financier internationaux qui jouent au casino avec notre epargne.
.
Jacques Attali juif sioniste franc-maçon, ancien directeur de la BERD (banque européenne de reconstruction...bla bla bla) et proche de Sarko le nain qu'on ne présente plus, fait partie de l'élite ultra mondialiste et il est le promoteur du nouvel ordre mondial avec un "gouvernement global", en France. Il essaye avec toute sa perversité de faire croire au petit peuple que la politique mondialiste ultra libérale est la meilleure des solutions pour faire face aux problèmes économiques et sociaux. Le projet c'est de libéraliser le monde, les frontières, la circulation des personnes, des marchandises, la libre concurrence, pour que seule l'oligarchie financière et corporatiste puisse faire sa loi. Lorsqu'ils auront toute les possessions des matières premières, des energies fossiles, et seront propriétaires de toutes nos terres, ils feront un gouvernement global dictatorial....
.
>

Jacques Attali franc-maçon menace de trancher la gorge à celui qui dit la vérité
.
.

La haute finance, une nouvelle forme d’impérialisme

En attendant de publier, lundi soir, la deuxième partie de notre article Ce n’est pas une crise, c’est une reconfiguration de l’économie mondiale, qui portera sur la destruction de la classe moyenne, nous vous livrons cette excellente analyse d’Eberhard Hamer, traduite par nos camarades zurichois d’Horizons & Débats, et qui complète parfaitement notre propos.

Une nouvelle forme d’impérialisme

Par Eberhard Hamer
Certains aspects des crises de l’euro et de la finance mondiale qui nous paraissent absurdes pourraient obéir à une stratégie :
- Pourquoi les citoyens américains ont-ils dû endosser la responsabilité étatique des spéculations ratées des banques de la haute finance?
- Pourquoi les Etats de l’UE ont-ils dû assumer la responsabilité des pertes des banques spéculatrices?
- Pourquoi la Réserve fédérale (FED), qui appartient à la haute finance, a-t-elle réduit à zéro le taux d’intérêt pour les banques qu’elle possède?
- Pourquoi les banques spéculatrices internationales ont-elles imposé aux pays des crédits dont ils ne peuvent payer les intérêts à des taux normaux et surtout qu’ils ne peuvent pas rembourser?
Pourquoi Sarkozy, Trichet, Strauss-Kahn et Obama, qui étaient liés au milieu des «banksters» avant d’entrer en politique, ont-ils forcé les pays sérieux de la zone euro à endosser les dettes des Etats surendettés et transformé l’UE en une union de transfert au mépris de tous les statuts et traités?
- Pourquoi la Banque centrale européenne (BCE) a-t-elle, contrairement à ses statuts, racheté plus de crédits pourris pour les Etats endettés (Grèce, Portugal) qu’elle n’a de fonds propres?
- Pourquoi les banques internationales qui ont accordé des crédits pourris aux Etats en faillite ne peuvent-elles pas participer à la garantie de ces crédits?
- Pourquoi, après les superprofits réalisés sur ces produits financiers pourris, on ne peut discuter que de responsabilité et de remboursements socialisés?
Pourquoi l’industrie financière mondiale et les gouvernements serviles refusent-ils avec une telle obstination de reconnaître l’insolvabilité des Etats débiteurs (Grèce, Portugal, Irlande, etc.) qui existe depuis longtemps?
 

Libellés

 

 

La BCE trahit les citoyens européens PDF Imprimer Envoyer

Lundi, 15 Août 2011 09:55

 

La politique monétaire européenne est décrite par l'expert financier Wolfgang Gerke comme un «abus à l'égard du contribuable» et une «trahison des citoyens". La BCE monétise la dette de certains pays. «À l'insu des citoyens, la Banque fédérale allemande est ainsi assise sur plus de 300 milliards de mauvaises créances à l'encontre de la  BCE."



L'expert financier Wolfgang Gerke accuse la politique monétaire européenne de ne pas respecter le traité de Maastricht. Selon lui les plans de sauvetage des pays européens surendettés constituent une «trahison des citoyens"

Par la violation de la clause de non-assistance du traité de l'UE dans le sillage des plans de sauvetage l'Europe abuserait des contribuables pour sauver le secteur financier européen, écrit le président du Centre bavarois des Finances, dans un commentaire pour le "Frankfurter Rundschau" ce lundi.

La BCE monétiserait la dette de certains pays. Elle imprime de l'argent pour la Grèce, l'Irlande, le Portugal, l'Italie et l'Espagne. "À l'insu des citoyens, la Banque fédérale allemande est assise sur plus de 300 milliards créances à l'encontre de la BCE", a écrit Gerke. Avec cette "bad bank", les plans de sauvetage, et bientôt même avec des Euro-obligations, la politique européenne serait arrivée au stade d'une union de transfert interdite et 'vendrait' toujours cela aux contribuables comme son seul salut.

Celui qui voudrait réellement sauver l'euro, devrait tenir compte des accords de Maastricht et se concentrer sur la restauration de la compétitivité de tous les pays de l'Euro. "Cela ne fonctionnera pas sans coupes douloureuses. La politique actuelle constitue plutôt un report de la solution sur la prochaine génération."


L'expert financier conseille aux citoyens de se protéger contre l'inflation. Elle favorise les  débiteurs et nuit aux épargnants et aux retraités. Comme débiteurs puissants les Etats et les banques déterminent le taux d'inflation. Prenez peur de leurs décisions. "


http://www.news-26.net/econmie/926-la-bce-trahit-les-citoyens-europeens.html

 

 

.

 


 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche