Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 12:18

 

Les compagnies privées auront accès au bouclier nucléaire


Vitali Radnaev
Jeudi 15 Novembre 2012


Les compagnies privées auront accès au bouclier nucléaire

Les entreprises privées pourront être invitées à participer à l'élaboration des armes nucléaires en Russie. Cette initiative a été proposée lundi par le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine.

Les projets auxquels pourront participer les entreprises privées russes peuvent concerner notamment des composants électroniques et l’élaboration des nouveaux matériaux. Selon Rogozine, le volume des investissements privés dans l’industrie de la Défense devrait augmenter d’un tiers, ce qui permettra d’accroître également la concurrence dans ce secteur, tout en le boostant, expliquent les experts.

Le gouvernement russe souligne qu’il ne s’agit pas de laisser les entreprises privées accéder à la fabrication d’armes stratégiques. Les spécialistes interrogés par La Voix de la Russie partagent l’opinion du vice-premier ministre russe, affirmant que cette sphère doit être entièrement contrôlée par l’Etat. Il s'agit de la coopération au stade du développement et cette coopération pourrait être très profonde, avec jusqu’à 400 entreprises participant à ce projet, affirme Dmitri Rogozine. Actuellement, plus de 1 300 entreprises travaillent dans le secteur militaro-industriel russe.

Il s’agit pour l’instant d’une proposition, mais les perspectives d’accès des investisseurs privés au secteur de la Défense sont bien réelles, estime le directeur du Centre de la conjoncture stratégique Ivan Konovalov.

« Rogozine a le pouvoir nécessaire pour résoudre les problèmes liés à la modernisation de l’armement dans le pays. Il a vraiment carte blanche. Cette décision a été mûrie depuis longtemps. Il faut attirer de nouvelles unités de production dans ce secteur : c’est ainsi qu’est organisée la production actuelle et ce marché. Si l'on prend les Etats-Unis pour exemple, les producteurs privés qui y participent sont sous un contrôle rapproché de l’Etat. Il est nécessaire d’établir donc un contrôle ferme, car ce domaine est très sensible ».

Le vice-premier ministre parle lui-même du contrôle et de la sécurité. Selon Rogozine, pour travailler dans le secteur de la défense, les entreprises privées doivent subir une série de vérifications. Mais Rogozine n’y voit aucun problème. Selon les experts, le problème pourrait survenir au sein du ministère, car le lobby « anti-privé » y prédomine, surtout s’il s’agit de l’armement nucléaire. Toutefois, sans des changements importants, ce secteur va rapidement dégrader et il ne s’agit pas uniquement de la baisse de qualité de la production.

« Depuis l'époque soviétique, les grands bureaux de construction ont monopolisé le développement des armes dans le domaine des forces nucléaires stratégiques et la construction d’aéronefs », affirme l’analyste militaire Igor Khokhlov. « Très souvent, ils n’étaient pas en mesure de donner un prix juste aux produits qu’ils fabriquaient. Ce qui importait, c’était le résultat. La question du coût du projet n’était même pas posée. Cependant, il devrait y avoir une concurrence sur ce marché. Il s'agit d'une approche très logique, car elle permet de résoudre de nombreux problèmes d'ingénierie et faire baisser considérablement les coûts en réduisant les délais de réalisation des projets ».

 

Personne ne parle de l’accès des entreprises étrangères aux élaborations techniques des armements nucléaires, soulignent les experts. D’ailleurs, l'explosion du nombre de fabricants d’armement en Russie forme un cycle complet de fonctionnement des forces nucléaires stratégiques, souligne Igor Khokhlov.

« Les unités de construction des missiles soviétiques étaient basés surtout en Ukraine. Kiev se dirige actuellement vers l'adhésion à l'OTAN et n’a plus très envie de collaborer activement avec la Russie en matière de maintenance des missiles construits à l’époque soviétique. C’est donc important de fermer le cycle de production de ces missiles en Russie. Et d'autre part - éviter que ce marché soit contrôlé par deux bureaux de construction. Car dans ces conditions, les dirigeants du pays deviennent les otages des ingénieurs qui ne sont pas toujours en mesure de relever les défis qui leur sont posés par le gouvernement. La nouvelle génération du bouclier nucléaire russe devrait être d’un meilleur niveau. Surtout que les États-Unis travaillent intensivement dans le domaine de la défense antimissile en ce moment ».
À l'heure actuelle, c’est le Bureau de construction Makeev et l’Institut de technologie thermique de Moscou, qui sont responsables des armes stratégiques de Russie. La première société s’occupe principalement des missiles marins, notamment pour les systèmes Topol-M. Les experts soulignent que l’accès des sociétés privées à ce secteur de la défense se fera progressivement. Il s’agit le plus probablement du travail sur une base concurrentielle.

 

http://www.alterinfo.net/Les-compagnies-privees-auront-acces-au-bouclier-nucleaire_a83591.html
http://french.ruvr.ru

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche