Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 02:40
Des combattants de l'Armée syrienne libre dans la localité de Qusair, près de Homs, le 5 mai 2012.
Des combattants de l'Armée syrienne libre dans la localité de Qusair, près de Homs, le 5 mai 2012. (Photo stringer. Reuters) - http://www.liberation.fr/monde/2012/06/02/syrie-assaut-de-l-armee-sur-des-bastions-rebelles-avant-une-reunion-arabe_823147

 

Les unités de l’ « Armée syrienne libre » en action dans la province de HOMS

 

Les vidéos filmées par les milices armées elles-mêmes, sont glaçantes. Elles nous permettent de comprendre comment procèdent ces miliciens -présentés chez nous comme des « libérateurs »- et comment ils s’attaquent à des villageois.
27 juin 2012 | Thèmes (S.Cattori) : ONU Syrie

 

On peut suivre la façon dont s’est déroulée l’attaque que les milices ont lancée contre le village de Dmeyneh, proche de Homs, le 29 mai 2012, et dont les médias traditionnels n’ont bien sûr pas parlé. Ils disent, en résumé, qu’ils font la prière du matin avant d’aller conduire une opération spéciale avec leur brigade Al-Farouk, et que le photographe qui a filmé cette attaque a été tué. Voir leur vidéo :

Le 29 mai, après cette attaque dans le village de Dmeyneh, voici ce qu’un témoin nous avait raconté : « À 5 heures du matin, environ 500 hommes sont entrés par divers côtés dans notre village qui dormait. On a été réveillés par les tirs et les hurlements « Allah Akbar ». Ils ont occupé plusieurs maisons, tiré sur l’église, tué un soldat, et en ont blessé un autre. Au bout de deux heures de combat avec les forces de l’ordre, les hommes armés, dont 20 ont été tués, ont battu en retraite. Nous avons eu la vie sauve grâce aux renforts arrivés rapidement en soutien aux forces de sécurité. Nous étions terrorisés et sommes restés enfermés. Nous avons peur qu’ils reviennent… ».

Les habitants de Dmeyneh pensent avoir échappé, ce matin là, à un genre de carnage tel que perpétré à Houla quatre jours avant [1], grâce au fait que les forces de sécurité étaient présentes en nombre quand les quelques 500 hommes armés ont envahi leur village.

Dmeyneh est un village chrétien de 3’000 âmes. Il est situé à 12 kilomètres de Qusseir, une ville de 150’000 habitants à majorité musulmane qui est utilisée comme base arrière et logistique par les milices de l’ASL qui campent depuis l’été passé dans la ville de Homs. C’est à Qusseir que les hommes de la brigade Al-Farouk et d’autres groupes liés à l’ASL campent. Ce sont ces milices qui sont, selon nos témoins, les auteurs des massacres dans la province de Homs. Les groupes qui commettent des actes de barbarie – ils kidnappent des gens, les égorgent, coupent les corps en morceaux - agissent de manière séparée, mais font tous partie de l’ASL et pratiquent la même politique de la terreur.

Dmenyeh avait déjà subi une première attaque de la part des rebelles le 18 mai où 3 personnes ont été tuées par leurs tirs. Voir la vidéo :

Dmeyneh a encore été attaqué le 22 juin sur le même mode par les combattants de l’ASL et autre groupes de barbus dont l’objectif est de plonger le pays dans une guerre civile confessionnelle, de faire fuir par la terreur les minorités alaouite et druze, et de faire monter la pression sur le gouvernement en attribuant les atrocités qu’ils commettent aux forces armées syriennes. Les habitants d’un village sunnite situé aux alentours ne sont pas davantage en sécurité ; plusieurs familles sont venues chercher protection auprès de leurs voisins chrétiens de Dmeyneh.

Or, il n’y a jamais eu de problèmes entre les diverses religions. Voici ce que nous disait, en mai, un chrétien qui habite dans la province de Homs : « S’il n’y avait pas eu ces bandes, étrangères à la Syrie, qui agissent en-dehors de la loi, nous vivrions ici comme avant, en paix. Nous avons toujours vécu ensemble comme des frères. Nous ne savions pas si celui-ci était chrétien, celui-là alaouite ou sunnite. » [2].

Les miliciens de l’ASL peuvent tuer tout Syrien qui soutient son gouvernement. Mais à Genève, aussi ahurissant que cela puisse paraître, le Conseil des droits de l’Homme continue d’accuser les forces du gouvernement Assad d’être les auteurs des massacres. Ce qui a conduit aujourd’hui, 27 juin, le délégué de la Syrie auprès du bureau de l’ONU à Genève, Fayçal al-Hamwi, à se retirer de la séance du Conseil des droits de l’Homme consacrée à l’examen du rapport sur le massacre de Houla. « La délégation de mon pays ne participera à cette séance en protestation contre la partialité et la politisation flagrante qui visent à porter atteinte à la Syrie, à son peuple, et au sang des martyrs » , a-t-il précisé.


Il n’y a plus de droit international. À l’ONU, la politisation « des droits Humains » est flagrante et scandaleuse. Les représentants des États occidentaux se servent des « droits de l’Homme » pour des objectifs autres.

Silvia Cattori

 


[1] Voir :
- « Journalist Marat Musin about Houla Massacre », par Marat Musin, maramus.livejournal.com, 30 mai 2012.
http://www.silviacattori.net/article3284.html
- « Le massacre de Houla était planifié et a été instrumentalisé », 3 juin 2012.
http://www.silviacattori.net/article3283.html
- « Le massacre de Houla perpétré par la rébellion syrienne », par Rainer Hermann, Frankfurter Allgemeine Zeitung, 7 juin 2012.
http://www.silviacattori.net/article3310.html
- « Syrie : Les rebelles sont responsables du massacre de Houla », par John Rosenthal, National Review Online (USA), 9 juin 2012.
http://www.silviacattori.net/article3303.html
- « « L’extermination » par les rebelles sunnites », par Rainer Hermann, Frankfurter Allgemeine Zeitung, 13 juin 2012.
http://www.silviacattori.net/article3340.html

[2] Voir : « Des atrocités sont perpétrées par l’« armée syrienne libre » », par Silvia Cattori, propos recueillis le 11 mai 2012.
http://www.silviacattori.net/article3224.html

 

 

VIDEOS sur le site :

 

 

http://www.silviacattori.net/article3384.html

 

 

.___________________________________________________________________

 

 

 

 

(..).

Bien entendu, dans les pays occidentaux, tout cela est caché :

 

Les médias sont sous contrôle. Ils sont là pour manipuler l’opinion publique. Comme avec les couveuses du Koweit :

http://www.youtube.com/watch?v=BsOZnGAviL8&feature=player_embedded#!


Même en Israël ! Le 20 novembre 2011, des centaines de journalistes, dont des présentateurs vedettes de la radio télévision, ont dénoncé les menaces qui pèsent selon eux sur la liberté de la presse, lors d’un rassemblement à Tel Aviv. “L’attaque contre la liberté de la presse est inséparable de l’offensive contre l’indépendance de la justice”, a mis en garde Ilana Dayan, reporter de la seconde chaîne de télévision privée. Les aveux des officiers turcs arrêtés en Syrie en février 2012 , révélaient que Tel Aviv était impliqué dans le mouvement d’insurrection. 7 des 49 officiers turcs arrêtés ont reconnu avoir été entrainés par le Mossad israélien pour perpétrer des opérations terroristes. L’un d’entre eux indique même que des commandos israéliens se sont infiltrés dans le territoire syrien et apportent leur aide à l’armée syrienne libre (ASL). Selon lui, le Mossad a aussi dépêché une équipe en Jordanie pour entrainer des membres d’Al-Qaida venus de la Libye et les envoyer en Syrie combattre l’armée régulière. La Turquie est bien sûre de mèche avec l’entité sioniste vu qu’elle a envoyé ses officiers suivre des entrainements en Israël. Les aveux dévoilent notamment les activités du Mossad dans plusieurs pays arabes, au Bahreïn, au Qatar, en Arabie Saoudite et en Jordanie. Selon le site en ligne du journal arabophone Al-Bina, la région située entre Ramtha et le nord de la Jordanie est désormais une zone militaire fermée comptant 11.000 terroristes armés, de nationalité libyenne et autres, qui ont pour mission de mener le Jihad contre la Syrie en échange de 1.000 $ chacun par mois, financés par Riyad et Doha.

 

Mais  la chaîne américaine NBC a révélé qu’un “bon nombre” de drones militaires américains opèrent au-dessus de la Syrie pour suivre les attaques des militaires contre l’opposition. Pourquoi ?

Par ce que les Américains s’aperçoivent qu’ils risquent de se faire doubler. Le Qatar a en fait pris le contrôle d’Al Qaida. Cette nébuleuse créée par la CIA du temps des Russes en Afghanistan, commence à leur échapper. D’où leur surveillance par drones interposés de leur évolution de peur qu’ils s’emparent des armes chimiques de la Syrie.

 

La France elle même est impliquée dans cette manipulation :

B.H. Lévy n’a-t-il pas été jusqu’à dire aux arabes de suivre le talmud ?

http://www.youtube.com/watch?v=kvIQrvu0gpU

“La révolte syrienne, n’en doutons pas, est positive  pour Israël” :

Mais pas pour la France. Ce fut une faute monumentale d’avoir intégré l’Otan ! Cela l’a obligé à trahir de nombreux pays : La Libye, la Syrie, l’Afghanistan, certains pays africains…. A être plus pro-Israël que pro-palestinien ! Et surtout cela a un coût ! Le surcoût annuel est actuellement de l’ordre de 72 millions d’euros par an. Ces sommes s’ajoutent à la cotisation annuelle française qui est de l’ordre de 170 M€ (135 M€ en 2005). La France contribue à hauteur de 11,62% du budget militaire de l’Alliance (chiffres 2011).

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/02/19/otan-le-retour-dans-le-commandement-integre-c-est-pres-de-70.html

Sans oublier sa déloyauté envers la Côte d’Ivoire !

http://www.cotedivoire-lavraie.fr/article-la-tyrannie-et-ses-mensonges-retour-sur-la-desinformation-des-medias-internationaux-doc-a-par-99684774.html#fromTwitter

On n’est donc pas surpris quand le 13 février 2012, Thierry Meyssan, autre journaliste indépendant, révélait sur la première chaîne de télévision russe que la Syrie avait fait des prisonniers militaires français. Pour les délivrer, la France devra payer en sous-main des indemnités de guerre particulièrement lourdes, soit en numéraire, soit sous forme de privilèges économiques. Le président risquant d’être traduit devant la Haute Cour (articles 35 et 68 de la Constitution) il ne fallait pas que cela ne s’ébruite, surtout avant les élections.(..)

 

http://effondrements.wordpress.com/2012/06/14/kofi-annan-tout-aussi-ambigu-dans-sa-vie-quen-syrie/

 

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche