Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 14:50

 

ts-prisonniers.jpg

Six dangers mortels pour la civilisation

 

Pas d'accord, pour moi ce qui menace le plus la civilisation humaine, et la vie sur terre, c'est l'Axe du Mal: GB, USA, Israël et maintenant Europe... des Berlusconi, Sarkozy etc, car dirigeants fous, avides, prédateurs, impérialistes, va-t-en guerre. Dangers ? Le capitalisme, l'OTAN, les multinationales de mort, la technocratie, Big Brother, Big Pharma, les guerres "permanentes, préventives, nucléaires", etc.  M. Stein défend un point de vue... celui de l'Occident ! eva R-sistons

 

 

Matthew Stein, auteur du livre When Technology Fails (Quand la technologie échoue), décrit la «parfaite tempête» qu'affronte notre civilisation. La conjonction de six évènements majeurs qui chacun séparément peuvent mettre à bas notre mode de vie. «Si nous ne sommes pas capables de calmer cette tempête, elle va détruire, sans aucun doute, la vie sur terre telle que nous la connaissons» écrit-il dans le Huffington Post.

Matthew Stein ajoute que «la définition de la démence est de faire la même chose encore et encore en espérant un résultat différent. Si nous continuons à nous comporter comme nous l'avons fait au cours du siècle dernier, les six tendances vont continuer à faire décliner et s'effondrer les systèmes de la nature qui forment les fondations de notre civilisation et le sang de l'économie mondiale».

Voilà les six dangers mortels pour la civilisation humaine selon Matthew Stein:

 

1. Le changement climatique: avec un degré de certitude de 90%, les plus grands scientifiques mondiaux estiment que le climat de la terre est en train de changer à un rythme qui s'accélère et que ces changements ont une origine humaine.

 

2. La fin du pétrole: l'économie mondiale et notre culture sont construites en grande partie sur la dépendance envers un pétrole bon marché. Depuis les voitures que nous conduisons, les avions dans lesquels nous volons, les immeubles où nous habitons, la nourriture que nous mangeons et les vêtements que nous portons, tout cela est transporté avec du pétrole, fabriqué à partir du pétrole ou avec des machines utilisant du pétrole. La production de pétrole a sans doute atteint son maximum, «peak oil», en 2005-2006 et baisse depuis. Pendant des années, les gouvernements ont rejeté les théories du «peak oil». Mais en avril, l'armée américaine a publié un rapport affirmant que «d'ici 2012 la capacité de production excédentaire de pétrole dans le monde aura entièrement disparue et à partir de 2015, les besoins non satisfaits pourraient atteindre 10 millions de barils par jour».

 

3. L'effondrement de la vie dans les océans. Ce n'est pas pour rien si 11 des 15 plus grandes zones de pêche au monde sont en train de disparaître. Le plancton, la base de la chaîne alimentaire dans les océans, disparaît.

 

4. La déforestation. Plus de 50% des forêts dans le monde ont disparu. La déforestation est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre supplémentaires presque le double des émissions provenant des transports et de l'industrie (14% chacun). Les forêts sont une composante essentielle du système climatique et de la préservation et de l'entretien des nappes phréatiques.

 

5. La crise alimentaire mondiale. Les sols, le climat et l'eau. Pour la première fois depuis que la révolution agricole a commencé,  le monde produit moins de nourriture chaque année en dépit de l'augmentation de la population.

 

6. La surpopulation. C'est un problème que peu acceptent de regarder en face. Au cours des dix dernières années, la population de la planète s'est accrue de plus de personnes que toutes celles ayant existé entre la naissance de Jésus Christ et celle d'Abraham Lincoln. En l'an 1 000, la population mondiale était d'environ 500 millions d'habitants. Environ 800 ans plus tard, elle a atteint un milliard. Il lui a fallu 130 ans pour atteindre 2 milliards en 1930. Elle sera de 7 milliards en 2012. Nous n'avons pas d'avenir si la population continue à augmenter à ce rythme là.

Dans un autre article publié par The Huffington Post, Matthew Stein, détaille les douze changements majeurs que nous devrions adopter pour sauver notre civilisation.

 

 

[Lire l'article sur les dangers mortels pour la civilisation dans The Huffington Post]

LIRE EGALEMENT SUR LE MEME SUJET: Surpopulation: phobie démographique et La richesse n'enfante ni la paix, ni le bonheur

 

 

http://www.slate.fr/story/21845/mort-civilisation-climat-petrole-oceans-forets-nourriture

 

 

_______________________________________________________________________________________

 

 

 

7. Eliminate population growth. Reduce global population growth to the point where the population of our planet levels off, followed by a decline in world population. On a planet where the estimated long-term carrying capacity is on the order of 1 to 2 billion people, if we can't control our own population growth, nature will do it for us. Most people would agree that it is much more humane to provide family planning education and birth control materials for all people on Earth than for the population to find its natural level through starvation, plagues, and wars.

 

8. Share the wealth. Develop binding multinational regulations and governing bodies to ensure that the world's oceans and forests are harvested sustainably. Develop some form of resource equity-sharing program to reward third-world countries for conserving their resources, such as rainforests, topsoil, and sensitive ecosystems. We must revamp our economic systems which currently reward businesses that are causing great ecological harm, by allowing them to reap higher profits due to the fact that they are not charged for the harmful resource depletion and environmental degradation resulting from their business practices. Simply exporting our polluting heavy industries to the third world, where they are not as well controlled or monitored as in the west, makes the global sustainability problem even worse.

 

9. Reach out to developing countries. The developing countries of the world all want what the Western countries already have. They must not be left out of the equation. We have the potential to rapidly develop and deploy technologies to shift our economy from a carbon-intensive energy base to one based on renewables. By sharing this technology with the developing world, we can help to significantly improve their average standard of living while at the same time allowing them to leapfrog older coal and oil-based technologies, much as how the cell phone created the opportunity for most of the developing world to bypass line-based phone systems. If we miss this opportunity, our chances of avoiding catastrophic global climate changes, or economic and ecological collapse, are practically zero.

 

10. Replace coal-burning power plants. If we are to stand a chance for capping greenhouse gas emissions, current coal-burning power plant technology must be replaced. If a successful carbon dioxide sequestering technology proves feasible, we could continue to burn coal, but only when the new technology is in place.

 

11. Global relocalization: buy local. Economies are bound to relocalize as energy and transportation costs rise, making it once again both environmentally and economically beneficial to live, work, produce, grow, and buy locally. Buying local helps keep our dollars circulating locally in what is known as the "local multiplier effect." When we buy foreign oil, produce, or material goods, these dollars often leave our country for good.

 

12. Make all decisions based on sustainability. All business decisions should be made while giving serious consideration as to whether that particular decision contributes toward sustainability or takes us farther from the goal of creating a sustainable world.


Matthew Stein is the author of When Technology Fails: A Manual for Self-Reliance, Sustainability, and Surviving the Long Emergency from Chelsea Green. For more information, visit chelseagreen.com and whentechfails.com.

 

 

http://www.huffingtonpost.com/matthew-stein/making-the-shift-to-susta_b_115827.html 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Le Futur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche