Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 15:33
Crédits photo:  Un tract déposé dans une boîte aux lettres de Saint-Georges-sur-Arnon.

Dans le Berry, un village de 600 habitants devait accueillir ce samedi un concert antifasciste. Mais les militants du FN et du Bloc identitaire ont transformé la commune paisible en terrain d’affrontement idéologique. Craignant des débordements violents, le maire a décidé d'annuler l’événement.

Saint-Georges-sur-Arnon (Indre), 578 habitants, n’a jamais été connu pour être un haut lieu de la contestation. Tout juste a-t-il un maire étiqueté PCF, Jacques Pallas. Ce dernier avait accepté d’accueillir, sur le camping abandonné de la commune, le festival Rock'n resist, organisé par le Scalp ("Section carrément anti-Le Pen) et la Rafi (Résistance antifasciste) le samedi 11 juin. Au programme, un marché bio, un débat et des concerts. L’organisation attendait "100 voire 200 personnes". Pas de quoi soulever les foules.

Mais c’était sans compter sur les identitaires du département, qui, mis au courant de l’événement, ont tout fait pour tenter de l’annuler.

"Dix jours avant le concert, deux bagnoles ont déboulé. Ils ont collé des tracts sur les murs et taggué des croix celtiques sur le local du tennis-club et sur les toilettes publiques", explique le maire, Jacques Pallas.

Pendant le week-end, des petits groupes en ont également profité pour faire du porte-à-porte et déposer des tracts signés du "Comité de vigilance des citoyens du Berry" dans les boîtes aux lettres du village et des communes environnantes. Les documents mettaient en garde les villageois : Avis à la population. Incivilité – violence – drogue. Face à la racaille, ne laissez pas le festival de la haine s’installer dans votre commune. Votre tranquillité et votre sécurité sont menacées." Le maire a lui-même reçu une quarantaine de mails "de toute la France", parfois menaçants ("Il y aura un bain de sang"), lui demandant d’annuler l’événement.

(Cliquer sur l'image pour voir d'autres mails)

http://www.lesinrocks.com/uploads/tx_inrocksttnews/mails_480.jpg

Pour Olivier Lesage, porte-parole des identitaires du Berry, il s’agissait simplement de prévenir les honnêtes villageois des risques de l’arrivée d’une centaine "de punks à chiens". "On s’est senti concernés par le sort de ces habitants, qui ne se rendaient pas compte des risques d’un tel concert." De vraies brigades de la paix.

"Plusieurs habitants sont venus me voir, ils avaient peur des débordements"

Le Front national lui aussi s’en est mêlé, en demandant, par le biais de Mathieu Colombier, son secrétaire départemental,  d’annuler l’événement, dénonçant des groupes musicaux qui, "sous couvert de lutte antifasciste, répandent une idéologie fondée sur la violence morale et physique".

Dépassé, le maire du village a préféré annuler le festival.

"Plusieurs habitants sont venus me voir. Ils avaient peur des débordements. Je n’ai pas de service d’ordre, vous imaginez s'il y avait eu des affrontements entre les deux bandes ?", se désole Jacques Pallas, pourtant habitué à organiser des "méga-manifestations". "L’an dernier, on a accueilli le rassemblement de toutes les communes baptisées "Saint-Georges" de France ! Au moins 4 000 personnes !", s’emporte-t-il.

"Nous pouvons comprendre cette décision, mais pas la partager", se désole Pascal Richard, du Scalp. Lui qui préparait le concert "depuis six mois" a été pris de court par la décision du maire. Mais cherche déjà une autre salle qui pourrait accueillir le concert. Jacques Pallas s’est engagé personnellement à les aider.

Une activité qui porte une lumière inhabituelle sur le petit village. Le maire est devenu "très demandé", explique sa secrétaire. "Il a déjà fait la télé, la radio et la Nouvelle République. Son répondeur ne prend plus de messages", nous explique-t-elle.

En attendant, samedi soir, la commune organise également une soirée "andouillade". Curieusement, les identitaires n’ont rien eu à redire.

Cerise Sudry-Le Dû

 

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/66383/date/2011-06-10/article/sous-la-pression-didentitaires-un-maire-annule-un-concert-antifasciste/

 

 

Insultes online : un blogueur soupçonne une agence de com' d'Hadopi 11/06/2011
Le formaldéhyde et le styrène rejoignent la liste des substances cancérigènes 11/06/2011
PSA : les révélations de la CGT relancent les interrogations sur les aides de l'Etat 11/06/2011
Hadopignez-vous ! 11/06/2011
Des bulles magnétiques aux confins du système solaire 11/06/2011
Sous la pression d'identitaires, un maire annule un concert antifasciste 11/06/2011
Vous allez payer l'amende de corrompus en liberté. Normal ?

Partager cet article

commentaires

paul 13/06/2011 01:48



J'adore les andouilles, largement plus que la musique actuelle : suis-je fasciste ou comuniste?



locktat134 11/06/2011 23:05



Disons que je préfère mille fois le mouvement les indignés que les antimachins ou le scalp.



Eva R-sistons 11/06/2011 18:02



Lockat, je n'ai pas publié ton commentaire, je n'aime pas qu'on traite les Gauchistes, qui sont idéalistes, de "crasseux". A bon entendeur... eva



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche