Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 15:34
Drapeau mapuche
Intérieur et métier à tisser, Chili
Réunion mapuche à Tirúa, Chili
Rehue, symbole sacré mapuche (Isla Teja, Chili)

 

Petite communauté mapuche, en 1897 Wikipedia

 

Mardi 21 septembre 2010 2 21 /09 /2010 15:56

A Caracas au Venezuela s'est constitué aujourd'hui un comité permanent de solidarité avec les "Indiens" (aborigènes) mapuche du Chili.

 

Le 18 septembre la présidente du conseil national de Lonko de l'Assemblée Mapuche de gauche Ximena Cumicán a estimé que les Mapuches ne se sentaient pas concernés par le bicentenaire de l'indépendance du Chili - déclaration liée au fait que les Mapuche ont joui d'une plus grande autonomie sous la couronne espagnole qu'au sein du Chili indépendant.

 

Selon le recensement officiel de 2002, les Mapuche représentent 4% de la population chilienne (87,3% des indigènes), soit un peu plus de 600 000 personnes. D'autres statistiques en donnent un nombre plus élevé. Ils vivent dans le centre du pays. Selon Raul Zibechi, contributeur du livre Atlas alternatif, la survie des Mapuche en tant que peuple est menacée par l'industrie forestière chilienne qui depuis la dictature de Pinochet est entre les mains de deux grands groupes. "Malgré les plaintes relatives à la détérioration environnementale et sociale, malgré la résistance de dizaines de communautés mapuche mais aussi maintenant de pêcheurs et d’agriculteurs, et,  à la poursuite accélérée, en dépit des analyses d’organismes publics nationaux qui préviennent de ses dangers, du développement de l’industrie forestière, la quantité de bois disponible aura doublé en 2018 par rapport à ce qu’elle était en 1995, selon ce qu’indique la Corporation du Bois" explique-t-il dans un article de 2007.

 

Malgré le retour à la démocratie en 1989, et à la différence de ce qui s’est produit dans d’autres pays d'Amérique latine, en 1992, le Parlement a rejeté la convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et la reconnaissance constitutionnelle des Mapuche comme peuple.

 

Aujourd'hui il est fréquent que désespérées, beaucoup de communautés envahissent les terres dont se sont emparées les entreprises forestières, et pour cela soient accusées de « terrorisme ». Depuis le début de l'été 34 prisonniers politiques mapuche sont en grève de la faim, répartis dans six prisons.

 

Les organisations mapuche de gauche demandent l'abrogation de la loi anti-terroriste héritée de Pinochet et l'adoption d'une nouvelle constitution qui reconnaisse les droits de leur peuple.

 

Le président de la République chilienne Sebastián Piñera s'attache à diminuer la représentativité d'organisations comme celle de Ximena Cumicán et promet une aide de 4 milliards de dollars en investissements dans les constructions d'écoles et d'infrastructures pour les Mapuche. A supposer que la promesse soit tenue, il est peu probable que cela suffise à enrayer l'effet destructeur du productivisme néo-libéral sur cette population.

 

 

 

F. Delorca

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-les-mapuche-victimes-de-l-exploitation-capitaliste-et-du-centralisme-chiliens-57460570.html
.
Un blog remarquable, à découvrir ici :
.

Atlas Alternatif
Ouvrage Collectif - Le temps des cerises
Essai - Actualité internationale - Histoire Contemporaine
ISBN : 2-84109-532-0 - 372 pages - Format : 150 x 240
Paru le 22-05-2006 - Disponible
20 €
Ajouter au panier
Au cours des quinze dernières années, la violence de l’exploitation capitaliste n’a cessé de se développer de par le monde, encouragée par des structures étatiques nationales ou multinationales. Cette violence s’est accompagnée, sur le plan politique, d’une forme de néo-colonialisme généralisé. Privé des alibis de la guerre froide, l’impérialisme politique et militaire occidental s’est abrité sous les oripeaux médiatiques de la défense des droits de l’homme pour renforcer l’hégémonisme de la superpuissance américaine et de ses alliés.
Afin de contribuer à l’information des opinions publiques façonnées par le point de vue unilatéral des grands groupes médiatiques, et à la mobilisation des forces de résistance, il nous est apparu nécessaire de publier un ouvrage qui présente, sans ethnocentrisme, une vision objective et factuelle de l’état de la domination occidentale dans le monde et des méfaits qu’elle occasionne.
Pour ce faire, nous avons réuni une équipe de 42 contributeurs (journalistes, universitaires, militants) issus d’horizons culturels très variés. Situé résolument à gauche, l’éventail des contributeurs reflète la diversité du courant progressiste (socialisme libertaire, communisme(s), altermondialisme…)
On peut ainsi espérer que cet ouvrage, comme instrument de connaissance et de luttes, contribuera à renforcer l’opposition aux technostructures dominantes, dans la poursuite d’un idéal d’émancipation des peuples.

Ouvrage collectif dirigé par Frédéric Delorca - Préface de Jean Bricmont
avec Amady Aly Dieng, Samir Amin, Nils Andersson, Dennis Arnold, Nicolas Bárdos-Féltoronyi, Bert de Belder, Wim Benda, Georges Berghezan, Chris Black, André Bourgeot, Wim De Ceukelaire, Frédéric Delorca, Bruno Drweski, Jean Duval, Alvise Forcellini, Bernard Founou, François Gobbe, Claudio Gramizzi, Antoine Hermant, Rémy Herrera, Henri Houben, Raoul Marc Jennar, Diana Johnstone, Georges Labica, Karim Lakjaa, Rubén Laufer, Ivan Lavallée, Lauren Leve, Mwadhini O. Myanza, Kim Petersen, Vijay Prashad, André Prenant, Mario Rapoport, Emir Sader, Aasim Sajjad Akhtar, Riza Saygili, Morad Shirin, Julien Thorez, Pierre Thorez, Pol de Vos, Raúl Zibechi, Felix Zorba Castillo.

Consultez la table des matières
.
Pour plus d'information rendez-vous sur le blog de l'Atlas Alternatif

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche