Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 22:45

 

Jeudi 24 janvier 2013

Manifestations contre l'arrivée des missiles PatriotLes mouvements de protestation des mouvements anti-impérialistes à la livraison des missiles Patriot demandés par Ankara à l’OTAN pour renforcer ses frontières avec la Syrie battent leur plein. Avec ces missiles sont également arrivées des centaines de militaires étatsuniens et allemands. De nombreuses autres nationalités sont également représentées.

 

Selon les media turcs, un groupe de militants anti-guerre aurait attaqué au petit matin du 21 janvier des soldats allemands qui étaient en charge de la protection de deux batteries de Patriot dans le port d’Iskenderun.

 

Des militants de l’Union des jeunes progressistes (TGB) auraient également pris pour cible six militaires allemands qui se promenaient dans le centre-ville. La police turque est intervenue aussitôt pour défendre les soldats qui s’étaient réfugiés dans un magasin avant de les en extraire sous haute protection. Selon l’agence turque Dogan, vingt-six militants auraient été arrêtés.

 

Des manifestations et des incidents ont déjà eu lieu ces derniers jours à Iskenderun, où sont arrivées dimanche dernier par bateau les quatre batteries envoyées par l’Allemagne et les Pays-Bas, mais aussi à Ankara et aux alentours de la base militaire d’Incirlik, où ce sont deux batteries et 400 militaires étasuniens en charge de leur maintenance qui ont récemment débarqué.

 

De très violents affrontements ont éclaté devant cette base avec les forces de l’ordre. Vingt-six autres manifestants ont été arrêtés après qu’ils ont forcé les barrages et pénétré dans la base. Denombreuses autres manifestations ont émaillé ces derniers jours le paysage politique turc, à l’image du millier de personnes rassemblées dans les cortèges du parti communiste (TKP), à Iskenderun et Antioche.

 

Á Ankara, des rassemblements ont eu lieu devant l’ambassade des États-Unis, où les manifestants ont condamné ce qu’ils considèrent comme une inacceptable agression envers le peuple syrien. Des mouvements de foule ont également été observés devant la délégation étasunienne à Istanbul. 

 

Capitaine Martin

Partager cet article

commentaires

TGB / No Nato No War 25/01/2013 10:44


Le 22 janvier 2013, les membres de l’Union de Jeunesse de la Turquie
(TGB[1]) ont manifesté contre le déploiement des missiles « Patriot » à lskenderun, ils ont attrapé deux soldats de l’OTAN, un américain et un
allemand, et ont couverts leurs têtes avec des sacs de jute[2].


Cette manifestation témoigne d’une persévérance de la part des
membres du TGB envers ce jeu impérialiste joué sur le territoire Turque ainsi que dans le Moyen-Orient. Pour cet acte symbolique, 42 jeunes, dont le président du TGB, finissent la manifestation
en garde-à-vue.


Le principal responsable de ces événements est le gouvernement D’
Erdogan, ainsi que tous ceux qui le soutiennent de près ou de loin, et qui ne vont pas dans le sens de la stabilité ni de la paix régionale.


Durant le mois de décembre 2012, tous les TGB d’Europe, dont TGB
Suisse, on fait part de leurs inquiétudes aux pays membre de l’UE par divers moyens. Il ont été  jusqu’au Bundestag en Allemagne notamment, et ont
fait appel aux membres députés : « ne rentrez pas dans ce jeux et faire de l’Allemagne et des Pays-Bas des outils servant les Etats-Unis. Vous êtes sur la mauvaise
voie ! » 


Désormais, les Etats-Unis doivent admettre qu’ils ne sont plus le
pouvoir hégémonique du monde et doivent
immédiatement mettre une fin à ce bain de sang. Les tragédies vécues en Afghanistan, en Irak et en Lybie montrent clairement les intentions déshonorables des États-Unis. Sous le prétexte de la
démocratie et de la liberté, des millions de gens ont été massacrés.


Certaines rumeurs laissent entendre que la Syrie pourrait
utiliser les armes chimiques contre la Turquie. Cela nous rappelle le mensonge d'armes de destruction massive en Iraq (2003). Une Syrie troublé par les agitations internes qui pourrait attaquer
la Turquie, donnera aux Etats Unis et à l’OTAN l’occasion d’intervenir en Syrie. La Syrie elle-même et tous les acteurs de la politique mondiale ont conscience de ce « déjà-vu ».


Actuellement, 6 systèmes de défense aérienne
de missiles Patriot sont en cours de déploiement sous prétexte de la proximité de la crise syrienne. De plus, le contrôle de ces systèmes a été octroyé non aux forces armées turcs mais
entièrement aux forces de l’ordre de l’OTAN, composés de 1200 personnels militaires allemand, américain et hollandais. A savoir que cette décision a été prise sans avoir consulté l’Assemblée
nationale turque, ni l’opinion publique. Si pour une raison quelconque, ces missiles sont mis à feu, notre pays et toute la région se trouverait au centre d’une guerre dont l’ampleur de ses
dégâts sera imprévisible.


Une éventuelle guerre au Moyen-Orient
permettra aux États-Unis de contrôler les ressources énergétiques de la région. Cela va rendre l'Europe vulnérable et dépendant de Washington.


De Berne, de Berlin, de Londres et de Paris
nous déclarons : en prenant sa force et son bon sens des principes de Mustafa Kemal Atatürk, le peuple turc ne cèdera jamais à des fins provoquants des pouvoirs impérialistes. Les peuples de
Moyen Orient feront ainsi et ils balayeront le projet de « Grand Moyen Orient » dans les débris de l’histoire.





[1] L’Union de Jeunesse de la Turquie (TGB) a été créé le 19 mai 2006 à Ankara par 65 différents communautés des étudiants de 40 différentes universités. Aujourd’hui il existe dans plusieurs
pays, entre outre en Suisse, Allemagne, France, Belgique, Angleterre, Suède, Hollande, Amérique, Australie et d’autre pays. L’Union comprend aujourd’hui des dizaines des milliers de membres.
Les jeunes ont approprié les six principes fondamentaux d’Atatürk : L’étatisme, le révolutionnarisme, la laïcité, le populisme, le nationalisme
et le républicanisme. Le 19 mai 2012 ils se sont combattus contre l’interdiction de célébré la Journée de Jeunesse et du Sports, 250'000 jeunes ont marché à Istanbul. Le 29 octobre 2012 ils
ont lutté contre l’interdiction de fêter la fête nationale de la Turquie, cette fois à Ankara avec 2 m


Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche