Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 06:21
Vendredi 8 juillet 2011

Rowan Contraho, 28 juin 2011

 

 

Shiv Chopra

Shiv Chopra, microbiologiste Canadien connu pour avoir fait  arrêter  l’utilisation de l’hormone bovine de croissance recombinée (rBGH) à cause de ses relations possibles avec le cancer. La loi disait qu’aucune usine dans laquelle on pouvait trouver ne fût-ce qu’une crotte de rat ou même une plume ne pouvait être déclarée saine. L’hormone bovine de croissance recombinée (rBGH) provoquait des mammites chez les vaches ; ce qui entraînait du pus dans leur lait. On pouvait donc dire que le rBGH transformait les vaches en usines à pus.

 

Wikipedia (dont les articles sur les vaccins semblent avoir été écrits par l’industrie), écrit «  Les vaccins sont considérés parmi les plus grandes réussites de la médecine moderne. »

Le Dr Chorpa, lui, les appelle des « bombes à fragmentation ».

 

Il est dit que : « un vaccin est une préparation biologique qui améliore l’immunité vis-à-vis d’une maladie déterminée. » -  Pour le Dr Chopra les vaccins n’ont rien à voir avec cela parce qu’en fait, dit-il, ils violent les lois les plus élémentaires de la biologie. 

 

Comme  il l’a fait pour le rBGH, le Dr Chopra possède le talent de rendre les choses très compréhensibles, de les présenter comme des faits indéniables et quand il s’agit des vaccins, il commence par le tout début en décrivant la manière dont fonctionne le système immunitaire pour protéger les personnes contre la maladie.

 

Il explique qu’il existe une guerre permanente entre l’intégrité du corps humain et les organismes envahisseurs.

 

La plupart des gens comprendront facilement cette « guerre » en pensant aux rejets d’organes (greffés). Le même rejet se produit à un niveau microscopique – vis-à-vis des virus et des bactéries. Le fait de rejeter tout ce qui est étranger, quelque en soit la taille, ne constitue pas simplement une bonne chose, ou « la manière dont le système immunitaire protège le corps »,mais constitue la raison majeure, le but ultime de protection de l’intégrité corporelle. (Voir article ci-dessous : « Barrières de protection et de défense »)

 

La définition « d’intégrité » est cruciale pour comprendre la brillante intelligence du système immunitaire. « l’intégrité » : l’état ou la qualité de complétude ; un état non perturbé, non altéré, une totalité, une entièreté, un état non diminué,  intact ; une condition parfaite… »

 

Dans les termes les plus simples, le Dr Chopra explique que le système immunitaire a pour fonction de maintenir cet état de condition parfaite, d’intégrité face à quelque envahisseur que ce soit. Ou autrement dit « le soi » contre le « non soi ».

 

C’est précisément cette condition parfaite, cette intégrité que les vaccins détruisent .

 

La fonction du système immunitaire est de décomposer tout élément étranger qui pénétrerait dans le corps – que ce soit une protéine, de la graisse, des amidons ou du sucre – en simples molécules dans le système digestif. Les amidons et les sucres doivent être décomposés en glucose, les graisses en acides gras et les protéines en acides aminés. Le corps reprend ces deux derniers éléments pour les reconstruire en ce qui est propre à la personne ; il ne s’agit dès lors plus du tout de protéines ou de graisses étrangères. Tout ce qui reste étranger est, et doit être rejeté.

 

L’intégrité physique doit être maintenue. Le système immunitaire rejette donc les envahisseurs en les décomposant, les réduisant en morceaux, les détruisant ou en les rejetant.

 

Dans ce contexte on comprend facilement que l’éternuement, la toux, la diarrhée, les vomissements constituent en fait des mécanismes protecteurs de l’immunité destinés à se débarrasser de protéines étrangères ou autres matières. Les matières qui parviendraient à pénétrer dans le corps sont décomposées dans l’intestin et la fièvre est stimulée pour pouvoir affaiblir ou détruire ces envahisseurs.

 

Ayant compris cette base il est relativement facile de réaliser qu’en quatre étapes, le Dr Chopra met à nu le caractère faussement scientifique des vaccins.

 

Chopra explique que quiconque connaît les bases de la biologie devrait savoir :

 

  1. Que, de par leur nature, tous les vaccins sont des antigènes et que par définition tout antigène doit être une protéine étrangère… ;
  2. Qu’aucune protéine étrangère ne peut être absorbée dans le flux sanguin à moins d’avoir été digérée et transformée dans le système digestif en acides aminés de base ;
  3. Que ce sont ces acides aminés qui, après avoir été absorbés dans le sang, sont transformés pour devenir nos propres protéines. Ce sont ces protéines qui permettent de distinguer le soi du non soi.
  4. Toute interférence, modification ou altération de ces lois de la vie sont susceptibles de provoquer des désastres dans l’immunité, comme par exemple l’autisme, etc.

 

 

Pourquoi des désastres ?

 

On sait que les vaccins introduisent de force des protéines étrangères dans le corps, en contournant tous les mécanismes utilisés par le système immunitaire pour éviter pareille invasion.  (peau, muqueuses digestives, respiratoires, uro-génitales…)

Pensez un peu aux transplantations d’organes. Le système immunitaire veut se débarrasser de tout ce qui est étranger. Il n’arrêtera que quand il arrivera à ses fins. Il s’attaquera lui-même si nécessaire – tellement est fondamentale la loi d’intégrité du soi vis-à-vis de l’envahisseur.

 

 Seringues-enfants-qui-courent.jpg



 

Essayez d’imaginer que ceci se passe dans votre propre maison. Les maisons ont des portes, des fenêtres, des systèmes d’alarme pour pouvoir précisément arrêter les envahisseurs. En général on pense que ces envahisseurs viennent pour voler ; mais essayez maintenant d’imaginer qu’ils envahissent votre maison pour s’y établir, l’occuper et s’en emparer.

Dans ce cas, ne feriez-vous pas l’impossible pour les éjecter et reprendre votre maison, et ce sans discontinuer. Essayez d’imaginer que ces envahisseurs ne soient pas rentrés par les portes, les fenêtres prévues pour les arrêter, mais qu’ils aient pénétré par la cheminée, le système de ventilation, le système électrique et qu’il soit impossible de les mettre dehors et de s’en débarrasser. Dans ce cas votre maison serait-elle encore vôtre ? Seriez-vous en sécurité ?

 

Seriez-vous encore capable de fonctionner normalement ou seriez-vous en état de stress permanent vous efforçant par tous les moyens et sans arrêt de vous  débarrasser de ces envahisseurs ? Enragés, vous ne pourriez vous empêcher lancer divers objets, peut-être même d’abîmer les murs, les meubles et finalement saccager votre propre maison. Ne risqueriez-vous pas de vous épuiser physiquement à cette tâche, mais pourriez-vous vous empêcher d’essayer sans relâche ? Serait-ce même encore votre propre maison ? Pourriez-vous finalement encore la distinguer de la leur ? Votre maison serait peut-être même davantage devenue la leur après vous avoir vaincu ?

 

 

Qu’est-ce qui se passe avec le système immunitaire quand les vaccins permettent de passer outre la neutralisation des protéines étrangères avant qu’elles ne puissent pénétrer dans le flux sanguin et qu’en outre des produits étrangers sont directement injectés dans le sang ? Tout comme vous le feriez, le système immunitaire se doit d’attaquer tout ce qui est injecté dans le corps et comme il ne peut se débarrasser de ces éléments ou les décomposer, il ne peut s’empêcher de passer à l’attaque encore et encore, jusqu’à attaquer le corps lui-même. Ce sont alors les réactions auto-immunes dirigées contre le corps lui-même.

Au plus il y aura de vaccins, au plus il y aura des protéines étrangères qui seront  injectées dans le corps et au plus il y aura de réactions, le corps se retournant de plus en plus contre lui-même.

 

Contrairement à ce qui a été dit, les vaccins « n’améliorent pas l’immunité ». La plus élémentaire compréhension du fonctionnement du système immunitaire devrait rendre la chose ultra claire. Les vaccins contournent les défenses du système immunitaire pour introduire dans le corps des éléments étrangers qui n’y ont rien à faire et qui n’auraient normalement jamais pu passer directement dans le sang. Ces éléments étrangers, le système immunitaire est incapable de s’en débarrasser. La matière étrangère est logée en permanence dans un corps brisé, déficient. L’intégrité du corps est littéralement brisée.

 

[…] Ce ne sont pas uniquement les virus ou bactéries étrangères qui provoquent des problèmes. Chopra écrit :

 

«  Les protéines étrangères contenues dans les vaccins ne proviennent pas uniquement d’organismes infectés ; infections contre lesquelles on veut créer des anticorps. Ils contiennent aussi des produits étrangers dans lesquels ces organismes sont en culture. Ici on peut évoquer le sérum de veau, le sérum de cheval, les œufs de poule, les reins de singe, des cellules d’insectes et même des cellules de fœtus humains avortés.

 

« Outre les protéines étrangères, les vaccins peuvent aussi contenir d’autres substances dangereuses comme le mercure, l’aluminium, le formaldéhyde, les adjuvants huileux, etc.  plus un nombre indéterminé de virus parasites qui pourraient provoquer le cancer, le sida, l’hépatite etc.

 

En prétendant que les vaccins « améliorent l’immunité », l’industrie pharmaceutique ne semble avoir aucune idée du fait que le but même du système immunitaire n’est pas seulement de réagir mais surtout de protéger l’intégrité biologique qui est le cœur même de la santé et de la vie. En lieu et place l’industrie remplit le corps de protéines étrangères qui affaiblissent le système immunitaire. Ils utilisent des vaccins contenant de l’ADN étranger, ainsi qu’une longue liste de substances toxiques qui «  explosent à l’intérieur du corps, touchant chaque partie du corps, chaque cellule, chaque molécule » - la « bombe à fragmentation » dont parle Chopra.

 

Le Dr Raymond OBOMSAWIN qui a fait une étude approfondie du problème des vaccinations déclare : «  Il est répréhensible que pareilles actions continuent d’être encouragées ou rendues obligatoires par les autorités, alors que les parents, les personnels de santé ne possèdent aucune connaissance pratique des dangers qui sont pourtant connus et que prévaut encore une ignorance générale des conséquences à long terme. »                                                                               "Immunization Public Health Protector?," Issued under NIB National Office of Health Development, Ottawa, Canada, 1979, pp. 1 and 2

 

 

«Je pense qu’il est grand temps de demander un moratoire international sur les vaccins, au moins sur les vaccins rendus obligatoires pour les enfants, les professionnels de santé et le personnel militaire jusqu’à ce que ces problèmes soient revus, discutés ouvertement et avec la participation active du public. »

Shiv Chopra

 

http://coto2.wordpress.com/2011/06/28/vaccines-as-%E2%80%98cluster-bombs%E2%80%99/

 

.

http://expovaccins.over-blog.com/article-les-vaccins-des-bombes-a-fragmentation-78873775.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche