Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 00:54

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/category/rumeur

Lettre à François Hollande

Jean-​​Claude Lefort, AFPS, mardi 11 décembre 2012

Paris, le 6 décembre 2012

 

http://www.france-palestine.org/Lettre-a-Francois-Hollande


Monsieur le Président de la République,

Le 29 novembre, à l’Assemblée générale des Nations unies, la France a fina­lement fait le choix de dire « oui » à la demande pales­ti­nienne d’admission à l’ONU comme Etat non-​​membre, entraînant avec elle cer­tains de ses par­te­naires européens.

Avec toutes celles et ceux pour qui la paix ne peut venir que d’un règlement poli­tique de la question israélo-​​palestinienne stric­tement basé sur l’application du droit inter­na­tional, notre asso­ciation qui s’est amplement mobi­lisée pour ce vote positif, s’en est très sin­cè­rement réjouie.

Dès après ce vote vous avez exprimé le souhait que les négo­cia­tions reprennent « sans condi­tions ». Il est important de pré­ciser : « sans condi­tions sup­plé­men­taires » par rapport aux para­mètres fixés par la com­mu­nauté inter­na­tionale dans la réso­lution votée le 29 novembre les­quels consti­tuent le cadre de ces négo­cia­tions.

Mal­heu­reu­sement la réponse des diri­geants israé­liens a été celle qu’on attendait : la fuite en avant dans la colo­ni­sation et d’inacceptables mesures de rétorsion financière.

Tout en condamnant ces déci­sions contraires au droit inter­na­tional et très dan­ge­reuses à tous points de vue, vous avez déclaré ne pas vouloir « entrer aujourd’hui dans une logique qui serait celle de sanctions. »

Il s’agit pour nous, au-​​delà des mots, de savoir ce que la France peut et doit faire qui soit efficace pour ouvrir la voie de ce règlement politique.

Il est clair que des négo­cia­tions, dans un rapport de forces tota­lement inégal avec une partie qui refuse clai­rement le droit, ne peuvent être aujourd’hui que faux-​​semblant si on ne lève pas, en par­ti­culier, l’hypothèque de la colo­ni­sation israé­lienne qui sape les fon­de­ments mêmes de la solution à deux Etats.

Selon nous, et dans la conti­nuité de son vote, la France doit donc agir en prenant, notamment, des mesures concrètes contre la colonisation.

Le droit français le permet : la com­mer­cia­li­sation en France de pro­duits des colonies sous l’étiquette « Made in Israël » constitue, par exemple, une trom­perie sur leur origine. Elle doit être condamnée et empêchée. De même les entre­prises fran­çaises doivent être mises en garde et dis­suadées d’intervenir dans les colonies ou d’établir des tran­sac­tions finan­cières ou com­mer­ciales avec les entre­prises qui y sont ins­tallées ou qui pro­fitent direc­tement de la colonisation.

Mais la France à nos yeux peut aller plus loin : puisque les colonies sont illé­gales selon le droit inter­na­tional et qu’elles consti­tuent un obs­tacle majeur sur le chemin de la paix, elle doit prendre l’initiative d’un embargo sur les pro­duits qui en sont issus.

Par ailleurs le vote des pays de l’Union euro­péenne, à l’exception d’un seul, ouvre la voie, selon nous, à la mise en œuvre de l’article II de l’Accord d’association UE-​​Israël qui subor­donne son appli­cation et sa mise en œuvre au respect des droits humains fon­da­mentaux. La France doit s’en saisir et agir pour sa suspension.

Elle doit enfin marquer la force de son enga­gement en recon­naissant l’Etat de Palestine tel que défini dans la réso­lution du 29 novembre 2012. C’est ce qu’ont déjà fait 132 pays dans le monde.

Par son vote, la France s’est située dans la logique de ses posi­tions constamment réaf­firmées en faveur d’un règlement fondé sur le droit. Face aux obs­tacles déli­bé­rément et obs­ti­nément posés par les diri­geants israé­liens sur le chemin de la paix elle doit aujourd’hui aller plus loin et dire hau­tement que la limite de l’acceptable est dépassée.

Elle œuvrera ainsi au retour de la com­mu­nauté inter­na­tionale dans le règlement de cette question qui la concerne direc­tement en appli­cation de la Charte, ceci pour enfin imposer une solution conforme au droit et aux intérêts des deux peuples.

Je serai heureux de pouvoir m’entretenir des pro­po­si­tions concrètes faites dans cette lettre avec un membre de votre cabinet.

Je vous prie de croire, Mon­sieur le Pré­sident de la Répu­blique, en l’assurance de toute ma considération.

Jean-​​Claude Lefort

Député honoraire

Président de l’Association France Palestine Solidarité

Documents joints

http://www.france-palestine.org/Lettre-a-Francois-Hollande

 

.

Des représailles intolérables

http://www.france-palestine.org/Des-represailles-inadmissibles


Le 11 décembre, l’armée israélienne, pénétrant à Ramallah, a attaqué et vandalisé les bureaux de plusieurs ONG dont ceux du Réseau des ONG palestiniennes et d’Addameer, ONG de défense des prisonniers palestiniens.

C’est la première fois depuis 2002, que des ONG palestiniennes sont attaquées par l’armée israélienne à Ramallah au cœur de la « zone A », selon les accords d’Oslo. Cette agression s’inscrit dans la série de représailles provocatrices suite à l’admission de la Palestine à l’Assemblée générale de l’ONU.

Venant après l’annonce de l’extension de la colonisation à l’est de Jérusalem et le vol des taxes dues à l’Autorité palestinienne, elle n’aurait pu avoir lieu sans la certitude de l’impunité. Démonstration est faite, s’il en était besoin, de l’inefficacité des condamnations verbales dont la France et l’Europe sont coutumières.

Il faut stopper la fuite en avant des autorités israéliennes et prendre enfin de réelles sanctions et mesures de rétorsion.

Dans l’immédiat, l’AFPS demande au gouvernement français un soutien clair aux ONG agressées, une initiative en direction de nos partenaires européens pour mettre en œuvre l’embargo sur les produits de la colonisation et le rappel de l’ambassadeur de France à Tel-Aviv.

Le Bureau National de l'AFPS

Le 12 décembre 2012

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche