Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 03:46

 

 

Lettre ouverte aux Elus, Lettre de la France d'En-Bas à la France d'En-Haut

Le Cri, de Munch

 

Mes amis

 

Voici une Lettre aux Elus. Vous aurez donc un instrument "prêt à poster", à envoyer à votre Elu, quel qu'il soit, Député, Sénateur, Conseiller Général, Maire... Votre eva.

 

 

Lettre de la France profonde aux Elus,

par eva R-sistons

 

 

.

.

 

Monsieur, Madame (Député, Maire...)

 

Parmi les articles qui paraissent sur Internet, souvent excellents d'ailleurs car comme vous le savez, aujourd'hui, la bonne information se trouve sur le Net, ou sur des supports indépendants comme Médiapart, parmi ces articles, donc, j'ai déniché une perle, l'histoire de Maryse. Pourquoi une perle ? Parce qu'elle traduit fidèlement la réalité d'aujourd'hui, parce qu'elle est criante de vérité, de douleur, parce qu'elle réflète la souffrance de tant de Français dans la société actuelle, de plus en plus dure et inhumaine.

 

A l'instant, j'apprends qu'une famille vient par hasard de découvrir, dans le carré des indigents, la tombe du fils décédé à quelques mètres de là, chez lui, quelques semaines plus tôt. Les Services concernés n'ont pas dû faire des recherches poussées pour ne pas retrouver l'identité de cet habitant du village ! Ce fait-divers est révélateur: Les vies humaines, aujourd'hui, n'ont-elles plus de prix ? Ne sommes-nous que des consommateurs, des électeurs, des numéros ?

 

Or, lorsqu'on lit le témoignage de Maryse ( Une histoire vraie: Les aventures de Maryse au Pôle Emploi), ou celui de ce chômeur ( Maryse, miroir de notre société impitoyable... cri d'eva R-sistons face à l'intolérable ), on ne peut pas ne pas penser à tous ceux qui, aujourd'hui, connaissent les affres du chercheur d'emploi, du "client" du Pôle Emploi, du chef de famille qui ne peut plus subvenir aux besoins des siens. On se demande, d'ailleurs, si le Pôle Emploi ne sert plus qu'à radier les chômeurs pour que les statistiques soient favorables au Pouvoir qui, justement, ne fait aucun cas de la souffrance de la France d'En-Bas.

 

A-t-on réalisé que la vie humaine n'a plus de prix, plus de valeur ? A-t-on réalisé qu'on est en train, en radiant un chômeur, de RADIER UNE VIE, de provoquer du désespoir, du suicide, du divorce, de la violence sociale, de la délinquance, etc, va-t-on vers une société abominablement à l'américaine, où une part non négligeable de la population croupit (ce qui coûte d'ailleurs très cher à la Collectivité) en prison, prête, à la sortie, à commettre mille irréparables ? Le but des Gouvernements est-il de radier, radier, radier, et réprimer, réprimer, réprimer ? Ne vaudrait-il pas mieux utiliser l'Argent public à créer des emplois et donc de la richesse nationale, plutôt qu'à radier et à réprimer ?

 

Elu(e), en vous tendant ces témoignages, ces tranches de vies désespérées, je vous tends un MIROIR de notre société française, un miroir de la société que par vos décisions, ou par votre indifférence, vous êtes vous-même en train de mettre en place. Quelle idée vous faites-vous de votre fonction ? Juste permettre au Parvenu à la tête de notre pays de faire passer dans les Lois tous ses caprices, les caprices de Celui qui n'a qu'un seul objectif, servir les intérêts de ses amis les plus puissants, quitte à sacrifier la France moyenne et d'En-Bas ? Juste avoir une fonction honorifique, indéfiniment bien rémunérée jusqu'au seuil de votre mort ? Non, Elu(e), nous vous avons confié un mandat pour que vous en soyez pleinement responsable, pour que vous ayez le pouvoir de choisir les Lois qui serviront le pays, ses habitants, des habitants de plus en plus malmenés par cette Mondialisation qui n'a qu'un but, servir un Marché lui-même tyrannique, aveugle, impitoyable, et si contraire aux intérêts de chacun...

 

Dois-je vous rappeler vos devois d'Elu(e) ? Nous attendons de vous que vous compensiez par de JUSTES LOIS la dureté du Marché, pas que vous la renforciez. Aujourd'hui, de plus en plus de Français sont "largués" du Système, jetés sur le bord du chemin, abandonnés à leur sort... voulez-vous qu'en quittant les statistiques du Chômage ils viennent grossir les statistiques de la délinquance, ultime voie pour ceux qui ont tout perdu ?

 

Elu(e), le premier devoir n'est-il pas de donner un Emploi à chacun pour qu'il puisse vivre dans la dignité ? La société d'aujourd'hui les supprime les uns après les autres, industriels, paysans, dans la Fonction publique, partout... Et vous êtes complices de cette abomination par votre incurie ou par votre indifférence ! De surcroît, vous contribuez à la casse de toutes les protections sociales, les unes après les autres... C'est une société MONSTRUEUSE que vous êtes en train de bâtir avec nos bulletins de vote !

 

Ne voyez-vous pas ce que les Français souffrent ? Lisez, relisez ces témoignages, imprégnez-vous en, comprenez, passez aux actes, cessez d'être une Chambre d'enregistrement des oukases du Roitelet qui n'aime pas la France, ne la comprend pas et la détruit jour après jour, avec votre assentiment implicite. Si vous persistez à rester aveugle, sourd aux cris des malheureux, craignez que demain ceux-ci ne votent plus pour vous, vous déligitimant, pire encore, qu'ils ne se retournent contre vous.

 

Elu(e), il est temps de sentir la souffrance monter, monter, monter, et se transformer en colère; En son temps, Louis XVI et Marie-Antoinette proposaient des brioches aux Français affamés. Ils ont fini la tête coupée... Les privilèges pour quelques-uns, la souffrance pour les autres, ça suffit. Il est temps pour vous de réaliser que la situation est explosive, que la souffrance a ses limites, et que demain, très vite, elle va se retourner contre ceux qui, par leur actes ou par leur passivité, sont responsables de la montée des détresses et des mécontentements...

 

Ecoutez le cri de Maryse et de ce Chômeur, miroirs de notre société, de la société que par vos décisions, vous contribuez à rendre invivable...

 

Un sursaut est nécessaire. Sans lui, vous risquez d'être débordé(e), un jour, par le trop-plein de souffrances que vous n'aurez pas voulu voir ou entendre...

 

Eva R-sistons à l'intolérable 

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-ouverte-aux-elus-lettre-de-la-france-d-en-bas-a-la-france-d-en-haut-55690646.html

 

  resister.jpg

 

Revolution-ass.nle.jpg

 

A l'instant, je trouve ce post:

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=15099 , "Insurrection"

 

 

revolution.jpg

 

 

Reçu à l'instant ce courriel du Chômeur :


Ce sont des situations habituelles au Sarkoland. Demande un peu à ceux qui ont le RSA quel parcours du combattant ils subissent.
Notre société est violente, l'insécurité émane d'abord de l'Etat qui est d'une violence extrême (demande un peu aux Roms).
De plus en plus de gens vivent dans insécurité terrible qui fait qu'on sait pas de quoi on vivra demain, ni même si on pourra vivre.
Seulement la violence engendre la violence, et le jour où ça pètera ça ne sera pas beau à voir, j'en ai bien peur.

 


 

 

 

Rappel:

 

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française
par Thierry Meyssan*

 

Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d’après sa personnalité. Mais lorsque son action surprend jusqu’à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s’interroger sur les alliances qui l’ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d’écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l’exception de deux imputations, signalées par l’auteur qui en assume seul la responsabilité. Article ici : 

 

http://www.voltairenet.org/article157210.html

 

 


 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche