Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 16:51
27

Voici une lettre ouverte, à partager et à diffuser partout! Je remercie Dominique Melay. Désolée pour le bug à l’affichage, dites moi si ça fonctionne à présent..

Image/ibuzzyou.fr

 

Lettre ouverte aux inconnus actionnaires de la FED, de la BCE, des banques en
général, et de tous autres organismes financiers parasites.


Chers inconnus,
Votre système financier mis en place, non sans arrière pensées manichéennes, s’écroule.
Oh, je sais que cela ne vous effraie pas car c’est le but occulte que certains de vous, visez depuis fort longtemps, pour arriver à une domination et une soumission totale des êtres humains de la planète.
En créant d’abord le chaos par les guerres et les divisons et en venant ensuite, par le truchement de nos hommes politiques, proposer vos solutions d’un nouvel ordre mondial régit par on ne saurait qui, c’est-à-dire vous chers inconnus, vous cherchez à rassurer les peuples de tous les états du monde pour mieux les manipuler.

Ce que je n’ai pas encore complètement saisi, et je ne dois pas être le seul, c’est la finalité de cet objectif, mais j’ai bien peur qu’il ne soit joli, joli !
Le maintien des peuples dans l’oisiveté, l’ignorance et l’inculture vous ont permis depuis des lustres de faire croire aux gens que la finance et la gestion des démocraties étaient des sciences si compliquées qu’il fallait vous les laisser.
Vous avez même réussi, avec la complicité d’homme politique à vos bottes, à ôter aux états leurs indépendances financières et aujourd’hui, tel des dieux, vous seuls, chers inconnus, avez le pouvoir de créer l’argent !
Mais qu’est ce que l’argent ? Est ce que l’argent fait pousser les légumes ? Est ce que l’argent construit des logements pour tous, des routes ? Est ce que l’argent met à la disposition de tous de l’eau, de l’électricité ? Est ce que l’argent peut nous élever
spirituellement et nous faire comprendre le monde et l’univers qui nous entourent. NON, Je dis non, tout ce que nous faisons tout ce que nous créons, tout ce que nous apprenons nous vient de cette terre qui est la mienne, la notre, autant que la votre chers inconnus.

Nous avons seulement besoin de bras humains, de volonté et d’intelligence pour le faire. Pour satisfaire chaque être humain, il nous faut simplement trouver le mécanisme qui fera que chacun selon ses compétences participera à l’effort commun.
Travailler toute une vie n’est pas une fin en soi. Participer un temps donné à l’effort commun est un devoir.
Trimer toute une vie pour vous, chers inconnus, qui nous faites croire que nous accéderons par le travail au nirvana d’avoir de l’argent et, exclusivement grâce a cela, une vie plus décente, est un leurre.
Il y a fort longtemps les humains et plus récemment nos parents, que vous exploitiez déjà, vivaient aussi dans des maisons construites sur des terrains de cette planète. Ils
plantaient, ils cultivaient, ils fabriquaient de tout et de rien, eux aussi. Et pourtant ils n’ont pas eu besoin de cette masse d’argent qu’aujourd’hui, plus encore qu’hier, vous voulez nous faire vénérer en pensant que nous ne pourrions vivre voir survivre sans.

Les évolutions techniques et pratiques dont nous profitons aujourd’hui sont dues a l’avancée et aux développements des connaissances et de l’intelligence humaine pas a la multiplication de vos billets.
D’ailleurs les scientifiques, les chercheurs et tous les travailleurs hommes et femmes qui, de tout temps, ont fait avancer l’humanité n’ont jamais été les plus riches et les mieux payés. Non, les plus nantis sont les improductifs : financiers, sportifs, artistes, traders,
etc. Preuve s’il en est que ce ne sont pas vos billets qui font évoluer le monde mais la sueur et l’abnégation de millions d’anonymes. Votre système monétaire n’est la que pour avilir les populations.

CELA DOIT CESSER.

Aujourd’hui, ou nous continuons de croire que seuls vous, chers inconnus, êtes capables, avec nos hommes politiques à vos ordres, de régler l’insoluble problème des dettes mondiales que vous avez sciemment engendrées et nous restons les pantins de votre théâtre apocalyptique.
Ou, NOUS peuples de tous les pays de notre planète commune, décidons que la manipulation par votre système esclavagiste n’a que trop durée et qu’il y a assez d’hommes sains, compétents et altruistes sur cette planète pour réfléchir et changer notre futur et le futur de nos enfants avec ou sans vous.

La conscience humaine évolue. Personne à ce jour ne peut accepter de continuer à être géré par une poignée d’aigrefins qui avance à visage couvert.
Chers inconnus, actionnaires de la FED de la BCE et autres qui voulez régenter le monde, et qui vous cachez derrière des marionnettes politiques, nous voulons voir vos visages et entendre vos paroles. Montrer vous et venez expliquer aux peuples du monde pourquoi vous seriez les dirigeants inamovibles du présent et du futur de la planète.
L’avenir est sombre mais rien n’est figé dans le marbre, l’espoir demeure.
De tous temps, Il y a eu des hommes pour contrer vos desseins morbides, aujourd’hui des millions d’hommes à travers internet veillent et veulent savoir.
©Dominique Melay
Un homme en colère de plus.

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2011/08/17/lettre-ouverte-aux-inconnus-actionnaires-de-la-fed-de-la-bce-des-banques-et-de-tout-autres-organismes-financiers-parasites/

 

 

.

 

4

Ont ils vraiment peur les riches de France, qu’ils seraient prêts à payer « provisoirement » de vrais impôts?

Monique Pinçon-Charlot. MPC

 

Certains riches veulent être plus taxés pour éponger les déficits publics. Une vaste hypocrisie, dénonce la sociologue Monique Pinçon-Charlot, spécialiste de la bourgeoisie…

Le patron de Publicis, Maurice Lévy estime que les Français les plus riches doivent participer à la réduction du déficit sous la forme d’une contribution fiscale exceptionnelle. Pierre Bergé y est également favorable. Mais pour Monique Pinçon-Charlot, co-auteur du Président des riches*, ce n’est rien d’autre que de la poudre aux yeux. Elle décrypte les vraies motivations des riches. 

 

Comment analysez-vous l’appel de Maurice Lévy au paiement par les plus riches d’une contribution exceptionnelle pour éponger les déficits?

Cette idée est dans l’air du temps. Elle circule dans les cercles privés et les résidences huppées. Avec les révolutions arabes, les émeutes en Angleterre, la classe dominante sent les dangers explosifs de la situation actuelle.

A la suite de la sortie de notre livre Le Président des riches, nous avons passé 8 mois à sillonner la France.  Nous avons pu mesurer à quel point il y a un sentiment de révolte dans le pays de Nicolas Sarkozy parmi les classes moyennes et populaires.

Compte tenu des affaires Servier, Tapie, Bettencourt et Wildenstein qui touchent de près le président de la République, ses amis se devaient de faire un geste pour apaiser la tension. C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre la tribune de Maurice Lévy.

 

L’idée que les riches paient une contribution exceptionnelle est quand même une bonne nouvelle?

Payer une contribution exceptionnelle est le moyen pour les riches de se légitimer. Surtout qu’elle ne serait pas très contraignante. Maurice Lévy parle bien d’une taxe exceptionnelle. Cela sous-entend qu’elle sera provisoire.

Pour réellement bien faire, les riches devraient payer enfin leurs impôts en mettant fin à l’optimisation fiscale. Il faudrait une réelle réforme fiscale progressive où tous les revenus du travail et du capital seraient prélevés à la source pour éviter les niches et l’évasion.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ne dit-elle pas que l’impôt «doit être également réparti entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés?»

Mais quand bien même, une contribution exceptionnelle serait appliquée, le montant resterait très symbolique au regard de leur richesse.

 

Pensez-vous qu’avec cette crise, en France, les riches vont devenir plus solidaires?

Rien ne va changer. Souvenez-vous en 2008, l’Etat français a volé au secours des banques à coup de milliards. Tout est rentré dans l’ordre très vite pour ces institutions. La preuve, elles se sont remises à verser des bonus à leurs dirigeants et à leurs traders. Regardez cette année, le plan de sauvetage de la Grèce. Il va alourdir l’endettement de la France de 15 milliards d’euros. Mais c’est un cadeau inouï aux grandes fortunes grecques qui sont les principales créancières du pays. Conclusion: on fait toujours des cadeaux aux plus riches.

 

A partir de quand est-on considéré comme très riche en France?

La grande richesse est multidimensionnelle. Bernard Arnault est l’homme le plus riche de France avec 21 milliards d’euros. Jean-Paul Gaultier, qui est la 500e fortune hexagonale selon Challenges est à la tête de 60 millions d’euros.  L’écart entre les deux est très important.

Mais la richesse est de plusieurs ordres. Au-delà de la richesse matérielle, il y a la richesse culturelle (tableaux et autres œuvres d’art…), sociale (cercles, réseaux…) et la richesse symbolique. Le riche est plutôt mince et redressé alors que le pauvre a tendance à souffrir d’obésité. Jamais les individus n’ont autant porté l’origine de leur classe sur leur corps.

La grande richesse, c’est comme un iceberg. Quand on en voit une partie, il faut se dire qu’il y en a 100 fois plus en-dessous.

*Une nouvelle version enrichie du Président des riches sortira en librairie le 15 septembre aux éditions La Découverte.

Propos recueillis par Mathieu Bruckmüller

SOURCE

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche