Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 23:55

Lettre ouverte aux généraux, aux officiers supérieurs, aux officiers, aux sous-officiers et à la troupe.


Abdelkader Rahmani
Jeudi 5 Janvier 2012


Lettre ouverte aux généraux, aux officiers supérieurs, aux officiers, aux sous-officiers et à la troupe.
« La vérité est comme la mer, elle n’apparaît qu’une fois rejetée sur le rivage. Quel dommage qu’il faille tant de naufrages pour enfin l’apercevoir. » Abdelkader Rahmani.



Du Lieutenant Abdelkader Rahmani votre ancien de l’arme blindée et de cavalerie, Compagnon de France, Chantiers de Jeunesse, instructeur à Cherchell (repli de Saint Cyr Quoët Quidan), Chef du peloton d’exécution du ministre Pucheu, occupation de l’Allemagne, Procès de Nuremberg, pelotons d’exécutions de Nuremberg et de Rastadt, survivant du génocide de Sétif -1945-, premier et seul officier « indigène » d’active admis à l’ONU, Guerre de Corée, Affaire des Officiers Algériens. Légion d’honneur à 30 ans, citations françaises, américaines, coréennes. Médaille militaire des Nations Unies -1953- 5 blessures. Grand invalide de Guerre.
Deux arrêts de forteresse pour m’être opposé à la guerre d’Algérie, deux fois mis au secret dans les  prisons de Fresnes, une tentative de « corvée de bois », sauvé par le curé de Castres, Claude Julien directeur du Monde en vacance, une association juive et des médecins… Avancement interrompu et carrière brisée. 16 ans en retrait d’emploi. Toujours officiellement en résidence surveillée avec une retraite minable de 1922, 96 euros après 32 ans de services et sacrifices. Jamais jugé. Jamais réhabilité en quoi que ce soit, ni dans mon honneur, ni dans mes grades, ni dans mes soldes.
Co-fondateur des « Citoyens du Monde », de la « Francophonie » et des « Villes Jumelées. »

« Civis pachem para bellum » César
« Qui veut la paix prépare la guerre. »

Cette maxime impériale qui depuis deux mille ans justifierait la préparation de la guerre est à double tranchant. Comprenez-vous qu’il faille faire absolument la guerre, ou comprenez-vous comme moi que si  vous engagez votre honneur et risquez vos vies, c’est avec la paix pour seul objectif ?
En tout cas au 21ème siècle, l’armée, la Défense, sont là pour garantir la paix, rien d’autre. Sommes-nous militaires pour le plaisir de broyer des vies et perdre notre âme, ou pour servir l’humanité et la sublimer?
Mais aujourd’hui, et depuis 20 ans, ce n’est plus l’armée qui garantie la paix, mais les gouvernements civils qui la fragilisent en poussant l’armée française dans des guerres extérieures injustifiées et injustifiables. C’est une faute historique et morale de les laisser faire plus longtemps. C’est la raison de cet appel.

Une renommée particulière entoure et lie les généraux Leclerc, de Lattre de Tassigny, en Indochine, et de Bollardière, le colonel Barberot, Jean-Jacques Servan Schreiber en Algérie. Leurs engagements pour la paix, leurs désobéissances, leurs renoncements n’ont pas terni leurs honneurs en notre mémoire à tous, bien au contraire. Des hommes ! Sans oublier Mendès France qui a également eu cette conscience et ce courage universels dans le cadre de la décolonisation du Viêt-Nam et de la Tunisie. Et tant d’autres comme Teitgen, chef de la police, démissionnaire contre la torture en Algérie…

Alors c’est à vous aujourd’hui, militaires d’active, de « forcer » la société civile devenue démente, décadente, dans un projet de paix pour le 21ème siècle. C’est à vous de refuser les guerres d’Israël et de l’Otan. Non comme des pacifistes béats, mais comme des hommes conscients du sens de l’histoire de ce siècle. Ce n’est pas en faisant les guerres de l’Otan en position de vassaux que vous ferez l’histoire mais en vous y opposant. La France ne brille de par le monde que par ses « Lumières » qui appellent sans cesse à la paix, et son courage dans la fronde. Cambronne réveille-toi ! (Nom de mon char de commandement.)
Par vous, la France peut se redresser et sauver son honneur. Par vous la France peut retrouver sa souveraineté et un réel rayonnement au cœur du concert des nations en insufflant une politique de paix et de détente en méditerranée, en Afrique et en Asie. Le 21ème siècle est l’enjeu. La paix le levier. Le peuple et la jeunesse ont besoin d’un idéal fort, la paix, et de chefs honnêtes et éclairés pour passer devant. Ainsi la France maintiendra le cap et brillera comme un phare dans l’inconnu du 21ème siècle.

« Ubi solitudinem faciunt pacem appelant » Tacite
« Où ils fondent un désert, ils disent qu’ils font la paix »

César avait tord ! Sa politique de la force n’a pas apporté la paix et l’a conduit à son propre assassinat. La colonisation par la force conduit à la décolonisation par la force. Rome fut plusieurs fois pillée par les vandales, les huns et les carthaginois. Aujourd’hui de même, derrière les belles paroles et les beaux discours justifiant les bombardements démocratiques, ils fondent les déserts de demain.
Aujourd’hui la sagesse et les connaissances universelles accumulées, autant que les grands drames du 20ème siècle, montrent sans cesse le chemin de la paix, de l’entente, de la négociation, de l’échange diplomatique. C’est un chemin plus difficile qu’il ne parait, car les fauteurs de guerre ; les banques internationales et leurs affidés, sont puissants et au pouvoir.
Utilisez votre force pour la paix, réelle, avec le peuple pour allié, car le peuple français ne veut aucune des guerres en cours. Votre force doit être la garantie de la paix et non la cause de guerres, de haines et de ruines. « Faites » la paix. Organisez-vous, faites ce que vous avez à faire en groupe ou individuellement. Dans l’ombre ou au grand jour. Vous êtes l’Armée d’un peuple souverain qui demande la paix. Exécutez la totalité de vos devoirs de soldats et d’officiers, imposez la paix à la France, par la désobéissance s’il le faut. (Cf. Le règlement de l’armée, 3ème partie.)
Souvenons-nous des paroles de l’amiral Pierre Charles de Villeneuve, commandant en chef de la flotte française à Trafalgar face à la Royal Navy de Nelson : « Je n’avais qu’un seul défaut, je ne savais pas désobéir à Napoléon. »

Je suis prêt à porter avec vous ce combat malgré mon âge canonique et vous apporter le fruit de l’expérience de l’incroyable affaire des officiers algériens où 52 d’entre nous, d’entre vous, officiers, tous Légion d’Honneur pour faits d’armes, refusèrent en bloc de servir dans la guerre d’Algérie et proposèrent leurs services pour négocier…Cette action fit prendre conscience à l’opinion et à nombre d’hommes politiques de la réalité de la situation en Algérie…

Opposez-vous à la guerre et préparez la paix du 21ème siècle. Ayez le courage d’en être les héros. Et dans l’urgence, refusez d’utiliser les munitions à l’uranium qui préparent le grand génocide du 21ème siècle. Les médecins de Falludjah demandent aux femmes de cesser de faire des enfants dont 80% naissent difformes et fatalement malades. Refusez d’utiliser des munitions aux métaux lourds. Si on vous demande des explications, dites que l’ordre vient de votre conscience, de votre citoyenneté planétaire, de votre humanisme. La charte des Droits de l’Homme étant supérieure aux ordres de politiciens corrompus.

L’empoisonnement de l’humanité orientale à l’uranium est un génocide qui dépassera tout ce que l’humanité a connu. Osez, vous renseigner de manière indépendante. Osez, faire une recherche photo sur Internet des effets de l’uranium sur les enfants à naître. Pensez à votre propre descendance. La dissémination par les vents et les pluies empoisonneront nos propres enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants, et ainsi de suite. Me suis-je tant battu pour en arriver là ? Mes compagnons d’armes sont-ils morts pour ça ? Officiers, sous-officiers, soldats, les cadavres de vos camarades du 20ème siècle, dont vous êtes redevables, vous regardent. Ces armements sont des armes de destruction massives incontrôlables et vous devez les refuser dés aujourd’hui. Le 21ème siècle est réellement entre vos mains.

Les guerres en cours provoquent empoisonnement, « écocide » et haine pour plusieurs décennies, esprit de vengeance aussi. Les gouvernants civils ont perdu la France alors qu’un militaire, de Gaulle, l’avait rendue libre. Quel honneur avec de telles vassalités ? Quelle gloire avec de tels bombardements ? Quelles perspectives de paix avec de tels criminels en cols blancs aux commandes ? Jusqu’à quand accepterez-vous qu’un BHL dicte votre conduite, joue votre honneur, votre âme, votre courage et votre sang-froid pour le compte d’Israël ? Êtes-vous des militaires français ou des mercenaires qui font tout ce qu’on leur demande du moment qu’on les paye ?


Rejetez, refusez, maudissez les munitions à l’uranium.
Désolidarisez-vous de ces crimes !


Hô mes  « p’tits co », mes frères d’armes, il en va de l’honneur de nos morts, il en va de l’honneur de la France, il en va de l’honneur de notre âme et de notre conscience, de nos sacrifices et de notre sang. Il en va de l’honneur de l’Armée. Il en va de la République ; il en va de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité entre les peuples, ce qui n’est pas rien. Forcez la paix, c’est un ordre ! Un devoir d’homme. Un devoir de Français. Un devoir de Républicain. Un honneur de Soldat.
Je n’appelle nullement à la démission ou à la rébellion, bien au contraire, j’appelle à  changer le cours de « l’Histoire » de l’intérieur par la fermeté dans la pédagogie, la persuasion et l’honneur. Prenez le peuple souverain pour témoin et assumez vos responsabilités de militaires de la République. Secouez une opinion caviardée par la société de consommation, car vos consciences d’hommes d’honneur sont, je vous le dis comme un testament, les derniers remparts des idéaux universels de la Vème République avant le chaos ou la dictature.

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 24 juin 1793 – article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, (ndlr : dont les militaires) le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
Déclaration Universelle des Droits de l’Homme - article 19 : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Bonne année et bon courage aux serviteurs de la paix de la part du
Lieutenant Abdelkader Rahmani. Amazigh !
Le 1er janvier 2012
rahmaniabdelkader@sfr.fr

Amazigh : L’homme Libre.  « La terre n’est qu’un seul pays dont tous les hommes sont les citoyens, un seul village à la suite des découvertes scientifiques et de l’interdépendance indéniable des nations. On peut aimer tous les peuples du monde tout en aimant son propre pays. » A.Rahmani

Auteur :
« L’affaire des officiers algériens » éd Seuil, réed Trois mondes.
« Les Berbères : nos ancêtres les Gaulois ou nos ancêtres les berbères ? » ed Trois mondes
Bande Dessinée Economie franche, ed Citm

Revues (Archives Nationales) :
       -    Trois Mondes (capitalisme, marxisme, tiers-mondisme),
       -    Amazigh
       -    Judéo-arabe.
       -    Hors-série Trois Monde 1991. « La guerre des pauvres : guerre du Golfe » Aujourd’hui, 2012, il a fallu 21 ans pour que ma vérité sur cette guerre soit rejetée par le naufrage du génocide Onusien. (Diffusion ed Trois-Mondes)

Lettres ouvertes LR/AR
      -     François Mitterrand, Président
Nicolas Sarkozy, Président
Jacques Chirac, Président
Simone Veil, ministre
Elisabeth Guigou, ministre

Fondateur (journal officiel) :
      -    Collège International du Tiers-Monde
      -    Académie berbère d’échanges et de recherches culturelles,
      -    Université de l’Ignorance (UDI)
      -    Economie franche.


Nota bene : Lettre ouverte adressée en LR/AR à Shimon Peres,(1) au chef des armées françaises, à Matignon, au Quai d’Orsay, aux perchoirs du Sénat et de l’assemblée Nationale, au ministre des anciens combattants.
Adressé par courrier à l’Etat-major des armées, Ecoles de saint-Cyr, Saumur, la flèche, école de guerre des Invalides, Cercle International des Armées, Amnesty Internationale.
 Adressé par email à l’Onu, l’Otan, la Maison blanche, l’Union Africaine, la Ligue Arabe, Human Right, le Secours Catholique.
A la presse à laquelle je suis abonné :, Le Monde, Le Monde diplomatique, Le Point, Paris Match, Canard Enchaïné, Jeune Afrique, Marianne, Le Monde des Religions, Le Nouvel Observateur, Le Figaro, Alternatives Internationales, Alternatives Economiques, l’Histoire, Le Magazine du monde, la lettre de la société des Gens de Lettre,  Manière de voir, Balkan Infos, Science et Avenir, La Vie, courrier International, et diffusion publique sur Internet. A TF1, au groupe France Télévision, Arte, LCP, BFM.

(1) Monsieur Shimon Peres, Président d’Israël. Souvenez-vous de notre rencontre secrète au palais présidentiel de Senghor au 1er anniversaire de l’indépendance du Sénégal. A ma libération des prisons de Fresnes, je fus mis en résidence surveillée. J’ai décidé d’accepter l’invitation du Président Senghor. Le gouvernement français demanda au Président Senghor de m’arrêter à ma descente d’avion à Dakar. La réponse du président fut ferme et claire : « le Lieutenant Rahmani a pris l’avion à Orly, il vous appartenanit de l’arrêter, pas à moi ! » La présence de la DST à la réception nous obligea à nous rencontrer derrière les buissons du parc de la présidence, avec pour gardes du corps les ministres français Robert Buron et André Malraux. Il a été convenu qu’à Chypre me serait remis un passeport israélien et qu’à Tel-Aviv je serai reçu par Golda Meir, alors ministre de vos affaires étrangères, et sans doute par Ben Gourion le  président d’Israël, en qualité d’émissaire du gouvernement provisoire de l’Algérie –GPRA- dont l’audience internationale était incontestable. Le GPRA était alors le seul intermédiaire crédible pour tenter la paix entre Israël et la Palestine. Israël me reçut presque comme un chef d’Etat alors que l’embargo arabe, suite à Suez, interdisait à tout musulman tout contact avec Israël. Il serait sanctionné par la peine de mort.
Un vendredi matin alors qu’avec Golda Meir dans son bureau nous allions signer une convention de paix arriva un fax du Caire : « moi, Ben Bella, futur chef du gouvernement algérien, je déciderai d’envoyer 100 000 milles algériens détruire Israël. »
Ben Bella s’étant déclaré contre les accords d’Evian et anti-français, il fut mis en résidence surveillée loin d’Alger par le GPRA. Il fut évadé par l’aide d’un curieux pays…la France !!!
Ma mission fut compromise et terminée par un ex adjudant de l’armée française. Au lieu de rejoindre Paris j’ai continué de défier la condamnation des pays arabes en débarquant à Damas, reçu par le président syrien,  puis par le président Fayçal d’Arabie Saoudite et tous les chefs des Emirats arabes.

Que la France cesse de nommer, cautionner, soutenir des mercenaires africains à la tête des états africains et d’outre-mer. Le pillage des ressources fabuleuses de l’Afrique fait la richesse de l’occident. L’ancien continent Afrique/Brésil  doit s’unir à nouveau pour juguler la famine dans le monde.
Le Niger, premier producteur d’uranium exploité et pillé par la France et d’autres pays occidentaux. Les peuples nigériens et tchadiens sont les plus affamés de la planète.
En résidence à Manaus (capitale d’Amazonie) j’ai assisté aux premiers coups de canons qui commençaient à dévaster sa forêt, poumon de la planète.



ANNEXE 1 :
Ce que les informations télévisées se gardent de dire ; l’effroyable boucherie humaine.

Extraits du livre de Nicolas Skrotzky ( !) « Guerres : crimes écologiques » -1991- ed Sang de la terre.
Je recommande vivement sa lecture ! Les passages soulignés le sont par moi-même.

P7 : « Je dédie ce livre a tous les hommes, les animaux et les arbres assassinés, à tous les offensés et les brimés au nom de profit, à la terre saccagée, la plus belle des planètes, la nôtre.
P13 : « Les guerres ne se contentent  pas de tuer des hommes et leur imposer de terribles souffrances, par des mécanismes qu’il serait intéressant d’analyser et de comprendre, pour y porter remède. […] leur spirale mortelle détruit aussi le milieu même qui permet la vie.
Dans ce livre, j’ai tenté un « bilan », aussi précis que possible, des destructions perpétrées au cours de l’histoire, et une « analyse », elle-aussi documentée, des risques mortels que font courir à l’environnement les techniques nouvelles sans cesse améliorées par les militaires, que les hommes politiques incitent à cette escalade.
Ce comportement suicidaire des humains est parfaitement illustré par la récente guerre du Golfe : cette guerre, absurde à tous point de vue, portait en elle tous les germes d’une catastrophe, qu’une récidive amplifié rendrait totale et définitive.
P15 à 28 :« C’est le 2 aout 1990 que les troupes de Saddam Hussein, amassées à la frontière du Koweït, envahissent d’un seul élan le territoire de ce que l’Irak considère comme l’une de ses provinces. […]
    Le 6 aout, le Conseil de sécurité réuni d’urgence adopte la résolution 661, décrétant l’embargo complet de l’Irak et le Koweït occupé. Cette résolution est immédiatement mise en application par toute une armada de navires de guerre. Dans un Koweït quarante fois plus petit que la France s’entassent en conquérants près de 500 000 irakiens. […] On compte au total 4 400 chars lourds et légers, 1 600 pièces d’artilerie, 120 hélicoptères et une flotte aérienne d’environ 500 avions de combat, eux aussi camouflés sous le sable. […] Plus de 500 000 mines truffent le sol. […]
    La résolution 678 du Conseil de Sécurité, adoptée le 2 novembre 1990, autorise l’emploi de la force. […] C’est alors que se forme une coalition groupant, sous le commandement des Etats-Unis, plus de 600 000 hommes, 4 000 chars et blindés, 3 600 canons. A ces énormes moyens terrestres il faut encore ajouter fusées, roquettes et missiles de croisières à la précision diabolique. 1 300 avions – les plus modernes, chasseurs, bombardiers, avions furtifs, avions de détection et de brouillage – 1900 hélicoptère forment le flotte aérienne. S’y ajoutent 400 appareils appartenant aux autres coalisés. Sur mer, veille une puissante flotte de combat, composée elle aussi de navires de différentes nationalités. Toutes les forces terrestres se sont installées dans la zone aride et plate du nord-est de l’Arabie Saoudite, avec l’accord et la participation de cette dernière. […]
    Et le 16, à 22 h 50, la « tempête du désert » se déclenche, par une opération encore jamais réalisée : une flotte aérienne spécialisée, marquée de la lettre E (Electronic) vient aveugler par des ondes électromagnétiques les radars ennemis, interrompre les faisceaux de communication et par-là même, détruire tout le système nerveux de commandement et de défense aérienne. A 23 h 30, des nuées de chasseurs bombardiers, qui vont pilonner les pistes d'envol irakiennes, décollent de toutes leurs bases saoudiennes, ainsi que des sept porte-avions américains. Ils font partie de l'ensemble du système placé sous le commandement du général américain Norman Schwarzkopf.
Prennent aussi le départ les fameux avions furtifs américains, qui vont aller détruire les cibles prioritaires: postes, de commandement, centres de télécommunications, défenses anti-aériennes, rampes de lancement de missiles.
Les Tomahawk, missiles de croisière volant à très basse altitude avec une précision de tir remarquable (marge d'erreur: trois mètres!) frappent leurs cibles sans défaillance. Privés dès les premières minutes de tout moyen de réponse aux attaques aériennes des alliés, les Irakiens sont cloués au sol. Ils ne bougeront plus, comme paralysés. Pendant ce temps, l'offensive, dite « chirurgicale » en raison de la précision des tirs, se poursuit à un rythme soutenu. Le 17 janvier, 1200 sorties de bombardement poursuivent l'œuvre de démolition des cibles prioritaires. Si l'objectif officiel du conflit est la libération du Koweït, l'autre but, moins clairement avoué, est la destruction du potentiel militaire irakien présent et futur. Usines et centrales nucléaires, laboratoires et usines chimiques sont visés: à l'armement classique qu'ils ont acheté à l'étranger - ce qui n'était pas pour déplaire aux industries d'armement -, les Irakiens comptent ajouter les armes nucléaires, biologiques et chimiques. Ils ont d'ailleurs déjà usé de ces dernières, contre les Iraniens et les Kurdes.
Dans cette Mésopotamie où est née la civilisation occidentale, inventant l'élevage, l'agriculture, la céramique […]
Saddam Hussein […] construisait son rêve de grandeur en dépensant annuellement plus de 13 milliards de dollars pour développer son armement, alors que son revenu global (PIB), tiré essentiellement du pétrole, s’élevait à 45 milliards par an. Ainsi plus du quart du revenu du pays était consacré aux achats de matériel militaire. […]
Sur les 90 500 tonnes de bombes lancées sur les Irakiens, 28 365 tonnes seulement ont atteint leurs objectifs! Les rampes de lancement mobiles des Scud ne sont en effet pas neutralisées et les fusées viennent frapper aveuglément des quartiers urbains d'Israël et d'Arabie. Les antimissiles Patriot rapidement mis en œuvre, se montrent, eux, d'une grande efficacité - face, il faut le préciser, à des fusées largement dépassées. […]
La deuxième phase de la destruction des objectifs militaires irakiens se poursuit par le « tapis de bombes » distribué par les gros porteurs B 52. Les vieux stocks de bombes américains vont ainsi être largués par milliers de tonnes, sur les positions irakiennes, rassemblements de blindés, postes de commandement, voies de communications. […]
Les blindés français, américains, égyptiens, syriens et saoudiens foncent  en longues colonnes dans
Le désert. Personne ne s'avise de les surprendre par le flanc, ce qui semblerait si facile! Il s'agit d'enfermer les forces irakiennes et d'atteindre leur fameux noyau vital, la garde prétorienne: 40 divisions de blindés, dit-on. En même temps, la division Daguet attaque sur le front sud.
Pour franchir les zones minées, plusieurs systèmes ont été mis au point: des blindés poussent devant eux des sortes de herses qui labourent le terrain. D'autres blindés propulsent un rouleau compresseur. De son côté, l'aviation bombarde à l'aide d'engins terrifiants. La plus nocive de ces bombes est remplie d'un combustible liquide dispersé et mis à feu par un explosif à une altitude calculée. Une gigantesque déflagration se produit alors, couvrant un terrain d'un kilomètre carré. L'onde de chaleur calcine tout, y compris les pâquerettes, d'où son surnom de « Daisy cutter. » L'onde de choc aérienne est suffisante pour secouer le terrain et faire sauter les mines. L'oxygène de l'air étant consumé, les êtres vivants, même enfermés dans des abris, sont asphyxiés et ont les poumons brûlés. Cette arme possède des performances similaires à celles d'une bombe atomique tactique, sans avoir l'inconvénient de disperser des produits radioactifs. On imagine les ravages que peut causer un tel engin sur la flore et la faune fragiles de ces régions semi-arides. S'y ajoutent les bombes à chaînes de chapelets qui, elles aussi, ont pour objectif principal le nettoyage des champs de mines devant les troupes. Ainsi, en une cavalcade éperdue, les forces alliées avancent sans combattre, sans être attaquées. Les pertes seront de quelques dizaines de morts seulement, chiffre proche du bilan habituel des grandes manœuvres! On peut  se demander comment, en dix jours seulement, 40 divisions ont pu être annihilées. Que sont devenus les 400 000 soldats irakiens On a décompté cinquante mille prisonniers, et une centaine de milliers de blessés Combien de morts Cent cinquante mille, dit-on. […]
    En une nouvelle diabolique alliance, cette guerre a donc marié les techniques les plus sophistiquées à la tactique de la terre brûlée, véritable « écocide » venu d’un autre âge. […]
    Pendant la guerre du Vietnam, de 1961 à 1975, les américains ont lâché 20 millions de bombes de différentes tailles, 230 millions d’obus et 100 millions de grenades. Ces explosifs continuent de tuer. Des milliers de personnes ont-été mutilés après la guerre ; les paysans en labourant, les enfants en jouant, les ouvriers en travaillant. Dans le district de Binh Tri Thieu, 5 000 accidents dus à des mines ont eu lieu depuis 1975. […]
        Les organismes internationaux spécialisés sont incapables de faire le compte des dégâts subis par ce qui restait de la faune sauvage de ces régions, outardes et gazelles par exemple. Fort heureusement, les espèces les plus rares des grandes antilopes d'Arabie Saoudite, les oryx, déjà décimées par les riches Saoudiens (qui les chassent en hélicoptère) et réintroduites dans les réserves d'Arabie, se trouvaient loin des zones de combats.

Cette mer fermée  qu'est le golfe Persique, «respirant» par le seul détroit d'Hormuz, subit depuis des années les nombreuses pollutions dues aux activités pétrolières. Deux cent mille tonnes de brut se sont écoulées des plates-formes pétrolières entre 1980 et 1990, s'ajoutant aux 740 000 tonnes issues de navires touchés par faits de guerre, ou par fortune de mer. Il faut savoir par ailleurs que le pétrole suinte naturellement dans les fonds marins… […]
L'étendue du désastre - près de 500 kilomètres de littoral atteints par le brut -, avait contraint les autorités saoudiennes à limiter, faute de moyens, les actions à entreprendre. Ce n'est qu'avec la cessation des hostilités que les travaux de pompage ont pu commencer. »

« L’Ecocide est un crime tout aussi grave que le génocide. »A.R


ANNEXE 2 :

Afghanistan
Paris Match aout 2008 : Benoît Puga, actuel chef d’état-major particulier de Sarkozy, lorsqu’il se vantait de « la raclée » qu’il avait livrée à la population afghane en vengeance de l’embuscade qui avait vu périr dix de nos soldats. « Les bombardements ont duré trois jours. Ils ont fait 40 morts civils et des dizaines de blessés. Plus de 150 maisons ont été détruites. Les trois villages ont été évacués, le bétail est mort. Plus de 2000 personnes sont désormais regroupés dans un camp… »
Côte-d’Ivoire
Figaro du 3 avril 2011 : « Les enquêteurs de l'ONU dépêchés à  HYPERLINK "http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/04/01003-20110404ARTFIG00653-cote-d-ivoire-duekoue-le-nombre-de-refugies-a-quadruple.php" \t "" Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, où un massacre a été signalé la semaine dernière, ont découvert près de 200 corps dans une fosse commune. Le Comité international de la Croix-Rouge a fait état vendredi d'au moins 800 morts dans cette localité de la «boucle du cacao» tombée le 29 mars aux mains des forces fidèles à Alassane Ouattara. »

Canard Enchaîné du 6 avril 2011 : "Selon plusieurs témoignages d'officiers supérieurs au "Canard", la France a appuyé la conquête du sud du pays par les forces de Ouattara. L'un d'eux, proche de l'Elysée, se félicite de "notre efficacité dans l'organisation de la descente sur Abidjan." (...) Un autre galonné, membre des services de renseignements, confie : "On a fourni des conseils tactiques aux FRCI", mais aussi "des munitions et des Famas (fusils d'assaut). […] quatre hélicos PUMA, soutenus pas des MI 24 de l’Onuci, commencent leur pilonnage, frappant au passage des objectifs aussi stratégique que le CHU et un supermarché du quartier de Cocody. »


Libye
Nouvelle République septembre 2011 : Le n° 2 de l'armée de l'air « On sait, en revanche, qu'on n'a jamais autant tiré de munitions ! » a expliqué le général qui, tout en assurant que « l'armée de l'air a de quoi durer tant que durera l'opération » n'a pas caché que son coût obligera à « demander un budget supplémentaire ». Notamment pour reconstituer le stock de munitions... De fait, on apprendra plus tard que le patronat français estime à 200 milliards le « gâteau » de la reconstruction de la Libye, ce qui démontre l’ampleur des destructions civiles et des munitions utilisées.


Bibliographie recommandée :

-« Pour avoir dit Non, actes de refus dans la guerre d’Algérie » d’Hélène Bracco, ed Paris Méditerranée.

-« Le fléau de la Balance » de Maître François Sarda, ed Archipel.

-« Histoire de la IVème République » trois tomes, de Georgette Elgey, ed Fayard.

-« La guerre d’Algérie, genèse et engrenage d’une tragédie » du Colonel Pierre Montagnon, ed Pygmalion/Gérard Watelet.

-DVD : Collection « Le choix des hommes » (8x52 minutes) de Georges Mourier
    -« Combattre ?» (2x52 minutes) Abdelkader Rahmani
    -« Croire ?» Georges Soubirous
    -« Agir ?» Gilbert Brustlein
    -« Trahir ? » Paul Nothomb
    -« Tricher ? » Jacques Rossi
    -« Servir ? » Colonel Hélie de Saint Marc


Conclusion :

Les citoyens français selon le Général Bigeard, qui me réclamait auprès de lui, sont fiers de l’être grâce au foot ! Ils ne trouvent plus le temps de lire, accaparés par l’abrutissement de la TV ; « Qui veut gagner des millions ! » et autres jeux, sans oublier la sordide publicité qui n’incite qu’à se bâfrer vulgairement. Ils ne voient pas les millions de bombes sophistiquées qui tombent sur les populations et vont interdire à jamais l’enfantement. Qui restera-t-il sur notre terre ? Continuons les guerres démentielles, il n’y aura plus d’enfants ni d’animaux. Proverbe africain : « La terre ne nous appartient pas, elle est pour nos enfants et petits-enfants. »

Les torches vivantes, brulées au napalm en Allemagne, les forêts d’Indochine, de Madagascar, d’Algérie et de Corée calcinées, l’Amazonie en feu restant gravées en ma mémoire et mon âme.

Militaires et citoyens de la planète, mon souhait le plus profond pour 2012 est le réveil de votre lucidité !
http://www.alterinfo.net/Lettre-ouverte-aux-generaux-aux-officiers-superieurs-aux-officiers-aux-sous-officiers-et-a-la-troupe_a69157.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche