Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 23:16

http://www.7sur7.be/static/FOTO/pe/4/15/9/media_xl_4124334.jpg?20110331130705

http://www.7sur7.be/static/FOTO/pe/4/15/9/media_xl_4124334.jpg?20110331130705

Secrétaire général OTAN

 

 

Lettre ouverte de médecins expatriés en Lybie

au Président et Premier Ministre de Russie

 

29 Mars 2011

 

Au début de la crise libyenne j'avais objectivement manifesté deux etonnements qui m'ont poussé à me libérer de la pression médiatique et à prendre mes distances voir à dénoncer l'imposture du CNT libyen que les spécialistes montrent, avec preuves à l'appui, que c'est une émanation de la CIA. Le premier étonnement est l'acharnement médiatique d'Al Jazeera qui a perdu toute crédibilité en donnant crédit à des informateurs anonymes et invisibles décrivant une situation insurrectionnelle et une riposte disproportionnée de Kadhafi contre les civiles sans donner la parole à un avis contradictoire. Le second étonnement est l'annonce de la fuite de 90 000 infirmières asiatiques. J'ai fait un calcul rapide et il m'a donné la Libye comme parmi les pays en terme de santé 15 paramédicaux pour mille habitants alors que la France dans les meilleurs arrondissements atteint 7 paramédicaux pour mille habitants;

 
Ou bien il y a l'annonce d'une catastrophe humanitaire que les chiffres démentent car ils placent la Libye en meilleure place sur l'indice humain de développement.
Juste après d'autres impostures, autres que celles de BHL de l'Arabie saoudite, sont visibles à vue d'oeil. Elles sont visibles et tellement surprenantes que des questions légitimes se posent sur la lecture de la gauche mais aussi des islamistes "wassatiya" qui se prétendent capables de lire le monde et sa dérive capitaliste et impérialiste.

La grande surprise est la présidence du CNT et le commandement de sa branche militaire. Moustapha Abdeljalil Président du CNT était ministre libyen véritable chef d'orchestre du drame vrai ou faux des  cinq infirmières bulgares et du médecin palestinien accusés d'avoir innoculés le virus du SIDA à des enfants  dans un hopital libyen.  Khalifa Hifter, le commandant militaire des insurgés est un  ancien colonel de l’armée libyenne déserteur aux états-unis après l' "aventure militaire désastreuse" de la Libye au Tchad à la fin des années 1980. Tout le staff militaire est une organisation paramilitaire et militaire composée de deserteurs et de militaires récupérés en Ouganda et au Tchad puis pris en charge au Kenya avant d'être envoyés dans les camps de la CIA en Virginie. Nous assistons à la plus grande supercherie américano sioniste de l'histoire. Faire porter Allah Akbar par les traitres, les incompétents et les revanchards.

 

Voici une lettre des medecins, infirmiers et travailleurs de l'ex URSS en Libye qui confirme la supercherie occidentale et l'imposture des révolutionnaires libyens qui se comportent comme des agents de subversion que comme des libérateurs :

 

 

LETTRE OUVERTE

Président de la Fédération de Russie Medvedev DA
Premier ministre de de la Fédération de Russie VV Poutine  

De simples citoyens de l'Ukraine, Biélorussie et Russie, qui travaillent et  vivent en Libye

24 mars 2011, Tripoli, Libye


Chers M. Medvedev et Vladimir Poutine,

Vous avez dit que les citoyens de l'ex-Union soviétique étaient destinés  à devenir des citoyens de différents pays slaves de la CEI - Ukraine,  Biélorussie et Russie. Malgré cela, nous croyons tous que c'est la Russie en tant que successeur de l'URSS, qui est notre unique garantie pour les  intérêts de nos pays et la sécurité de ses citoyens. Par conséquent, nous  faisons appel à vous pour vous demander aide et justice.

Aujourd'hui, nous assistons à une flagrante agression des Etats-Unis et de l'OTAN contre un pays souverain - la Libye. Et si quelqu'un ose en douter, nous pouvons répondre que cette évidence est connue de tous, parce que tout  ceci se passe sous nos yeux, et les actions des États-Unis et de l'OTAN  mettent en danger non seulement la vie des citoyens de la Libye, mais aussi les  vies de ceux qui comme nous sont sur son territoire. Nous sommes indignés par  les bombardements barbares sur la Libye, qui sont actuellement menés par une coalition constituée par les États-Unis et l'OTAN.

Les bombardements sur Tripoli et d'autres villes en Libye visent non  seulement les infrastructures de la défense aérienne et de la force aérienne  lybienne, et, sans s’en tenir à l'armée libyenne, visent aussi les infrastructures militaires et civiles. Aujourd'hui, 24 Mars 2011, les avions de  l'OTAN et des États-Unis ont bombardé toute la nuit et toute la matinée la banlieue de Tripoli - Tajhura (où, en particulier, se situe le centre lybien de  recherche nucléaire). La défense aérienne et les installations de l’armée dans Tajhura ont été détruits dès les 2 premiers jours après le début des attaques et une partie des installations militaires dans la ville est resté intacte, mais aujourd'hui les cibles des bombardements sont les casernes de l'armée libyenne, à proximité desquelles se trouvent des zones parmi les plus densément peuplées de Lybie. Les civils et les médecins ne pouvaient supposer que les quartiers résidentiels seraient passibles d’être détruits, de sorte qu'aucun des résidents ou des patients hospitalisés n’a été évacué.

Des bombes et des roquettes ont frappé des lieux d'habitation et sont tombés près de l'hôpital. La structure en verre du Centre de Cardiologie a éclaté, et dans le bâtiment abritant la maternité pour les femmes enceintes souffrant de maladies cardiaques, nous avons assisté à l’effondrement d'un  mur et d’une partie du toit. Il en est résulté une dizaine de fausses  couches qui ont provoqué la mort des bébés, les mères ont été placées en  soins intensifs et les médecins se battent pour leur vie. Nos collègues et  nous même travaillons sept jours par semaine pour sauver les gens. Il s'agit  d'une conséquence directe de la chute des bombes et des missiles dans les  bâtiments résidentiels faisant des dizaines de morts et de blessés, qui sont  examinés et soignés aujourd'hui par nos médecins. Le nombre de blessés et  de tués, à cette heure, dépasse le nombre total de morts pour toutes les  précédentes émeutes en Libye. Et c'est ce qu'on appelle « protéger la population civile»?

Nous prenons la responsabilité d’affirmer, en tant que témoins et acteurs  de ce drame, que les États-Unis et leurs alliés sont en train de commettre un  génocide contre le peuple libyen - comme ce fut le cas en Yougoslavie, en  Afghanistan et en Irak. Ces crimes contre l'humanité, perpétrés par les  forces de la coalition sont semblables à ceux commis par les pères et  grands-pères des dirigeants occidentaux actuels à Hiroshima et Nagasaki au  Japon, à Dresde en Allemagne, où des civils ont également été tués afin de  parvenir à briser la volonté du peuple à résister. Aujourd'hui, ils veulent de cette manière que la population libyenne renonce à soutenir le leader et le gouvernement légitime lybien pour ensuite offrir avec gratitude les richesses  pétrolières nationales aux pays de la coalition.

Nous comprenons qu’en appeler à la « communauté internationale » pour sauver le peuple de Libye et nous qui vivons en Libye, est inutile. Notre seul espoir - c'est la Russie qui a le droit de véto à l'ONU, et plus particulièrement ses dirigeants - le Président et le Premier ministre.

Nous avons encore de l'espoir en vous, comme on l’a eu dans le passé, lorsque nous avons pris la décision de rester en Libye et d'aider son peuple, notre devoir de médecins primant sur le reste. Après un putsch manqué à la fin février, la situation s'était calmée en Libye et le gouvernement avait réussi à rétablir l'ordre. Pour tout le monde en Libye, il était clair que sans l'intervention américaine dans le pays, tout serait bientôt revenu à la
normale. Convaincus que la Russie, qui a un droit de veto, ne permettrait pas  l'agression des États-Unis et ses alliés, nous avons décidé de rester en  Libye, mais nous nous sommes trompés: la Russie, malheureusement, a semblé  croire les mensonges des américains et ne s’est pas opposée à la décision de la France et des Etats-Unis.

Nous sommes des Ukrainiens, des Russes et des Biélorusses, des gens de  professions diverses (principalement médecins), travaillant en Libye depuis  plusieurs années (2 à 20 ans). Pendant cette période, nous avons appris à  connaître la vie du peuple libyen et le comportement de l'Etat avec ses  citoyens. Ici, ils ont droit à des soins gratuits, et les hôpitaux offrent ce  qui se fait de mieux comme équipement et matériel médical. L’éducation en Libye est gratuite, et les plus méritants des étudiants ont la possibilité d'étudier à l'étranger aux frais du gouvernement. Lorsque vient le moment de se marier, les jeunes couples reçoivent 60.000 dinars libyens (environ 50.000 dollars US) d'aide financière. Les prêts de l'Etat sont sans intérêt, et comme le montre la pratique, non daté. Grâce aux subventions du gouvernement, le prix des voitures est beaucoup plus faible qu'en Europe, et elles sont abordables pour toutes les familles. Le prix de l’essence et du  pain sont dérisoires, et il n’y a aucune taxe pour les agriculteurs. Le  peuple libyen est calme et paisible, les gens ne sont pas enclins à boire, et sont très religieux.

Aujourd'hui, les gens souffrent. En février, la vie paisible du peuple a été troublée par des bandes de criminels et de jeunes drogués - que les médias occidentaux pour une raison que nous ignorons ont appelé "manifestants  pacifiques". Ils ont utilisé des armes pour attaquer des postes de police, des  organismes gouvernementaux, des unités militaires avec pour seul objectif de faire couler le sang. Ceux qui les dirigent poursuivent un objectif clair:  créer le chaos pour justifier la prise de contrôle sur le pétrole de la  Libye. Ils ont désinformé la communauté internationale qui a dit que les  Libyens se battaient contre le régime. Dites-nous, qui ne voudrait pas d'un  tel régime? Si un tel régime existait en Ukraine ou en Russie, nous ne serions  pas venu travailler ici, nous serions resté profiter du confort social à la  maison, dans nos propres pays et aurions œuvré de toutes les manières  possibles pour qu'un tel régime soit maintenu.

Si les États-Unis et l'Union Européenne n'ont rien à faire pour s’occuper, qu’ils tournent leur attention sur le sort du Japon, les bombardements israéliens sur la Palestine, l'audace et l'impunité des  pirates somaliens, ou le sort des immigrés arabes en France, et qu’ils  laissent les Libyens eux-même résoudre leurs problèmes internes. Nous voyons qu’aujourd'hui en Libye, ils veulent faire un autre Irak, la mise à  l’exécution du génocide de tout un peuple et ceux qui se trouvent avec lui.  Nous effectuons notre devoir médical car on peut pas laisser les Libyens seuls dans cette difficulté, en les laissant être détruits par les forces de la coalition, et en plus, nous savons que lorsque tous les étrangers seront  partis, il ne restera plus personne pour témoigner et dire la vérité (la petite équipe des missions diplomatiques sont depuis longtemps réduits au  silence), à savoir que les Américains vont faire couler ici un bain de sang. Notre seule chance de survie, c’est une position affirmée de la Russie au  Conseil de sécurité des Nations unies.

Nous espérons que vous, Monsieur le Président, et vous, Monsieur le Premier  ministre, en tant que citoyens de Russie, et que les gens honnêtes ne  permettront pas aux fascistes américains et européens du 21e siècle de détruire le peuple épris de liberté de Libye et ceux qui aujourd'hui sont  parmi eux.

Par conséquent, nous demandons instamment que la Russie utilise son droit de  veto, le droit acquis par les millions de vies sacrifiées du peuple soviétique  pendant la Seconde Guerre mondiale pour arrêter l'agression contre un Etat  souverain, pour demander la cessation immédiate des bombardements américains  et de l'OTAN et demander l’introduction de troupes de l'Union africaine dans les zones de conflit en Libye.

Note: Les délégués du conseil de l'Union africaine pour la Paix et la  Sécurité qui avaient été accepté par le gouvernement libyen et les chefs  rebels pour négocier une solution pacifique entre les différentes parties, se sont vus refuser l’entrée en Libye par le Conseil de sécurité des Nations  unies. Ce geste doit être condamné par la Russie et la Chine, qui devraient  étudier les résolutions de l’Union Africaine, et promouvoir et soutenir ses
sages décisions.

Qu’on ne touche plus à la Libye!

Avec respect et espoir

Pour votre sagesse et honnêteté,

Les citoyens de l'Ukraine, la Biélorussie et la Russie, vivant en Libye

Bordovsky S., Vasilenko, S., Vegerkina A., Henry IV, Henry H., L. Grigorenko,
DraBragg, A., Drobot V. Drobot, N., Yemets E., Kolesnikova, T., Kuzin, I.,
Kuzmenko, B., Kulebyakin V. Kulmenko T., Nikolaev AG, Papelyuk V. Selizar V.
Selizar About . Smirnov, O. Smirnova, R., Soloviev DA, Stadnik VA, Stolpakova T.
Streschalin G. Stakhovich Yu, Sukacheva L. Sukachev V. Tarakanov, T., Tikhon N.
Tikhonov VI, Tkachev AV, Hadareva E., Tchaikovsky, O., Chukhno D. Chukhno O.
Yakovenko D

 

http://liberation-opprimes.net/index.php?option=com_content&view=article&id=878:lettre-ouverte-de-medecins-expatries-en-lybie-au-president-et-premier-ministre-de-russie-

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche