Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:02
Vendredi 30 décembre 2011 5 30 /12 /Déc /2011 11:19

Plusieurs médicaments pris par les aînés liés à un déclin cognitif et une augmentation de la mortalité



personne-agee-alzheimer-sante-maladie-vieux-seul_scalewidth.jpg

Plusieurs médicaments consommés régulièrement par les personnes âgées augmentent les risques de déclin cognitif et de mortalité, selon une étude britannique publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society. Ces médicaments, vendus sans ordonnance ou prescrits, ont un effet anticholinergique, c'est-à-dire qu'ils réduisent les effets de l'acétylcholine, un neurotransmetteur du cerveau (les neurotransmetteurs transmettent l'influx électrique d'une cellule nerveuse à l'autre).

Ces médicaments incluent notamment (les noms commerciaux sont anglais ou américains):

 

- des antidépresseurs (amitriptyline, imipramine et clomipramine)
- des tranquillisants (chlorpromazine et trifluoperazine), 
- des antitussifs (Broncalene, Broncorinol),
- des antihypertenseurs (Atenolol),
- des diurétiques (Aldalix, Furosemide),
- des antiashmatiques, dont certains sont parfois utilisés comme somnifères (chlorphenamine, Asmabec, Beclojet, Nytol, Sominex, Unisom),
- des antiépileptiques (Tegretol),
- des médicaments utilisés pour le traitement du glaucome (Azarga, Combigan, Cosopt),
- des médicaments utilisés pour le traitement des incontinences urinaires (oxybutynin).

Chris Fox de l'Université de East Anglia et Carol Brayne de l'Université de Cambridge ont, avec leurs collègues, mené cette étude avec 13.000 personnes de plus de 65 ans pendant deux ans.

20 % des participants qui prenaient plusieurs médicaments ayant un effet anticholinergique sont décédés durant les deux années de l'étude comparativement à 7 % de ceux n'en prenant pas.

Bloquer l'action de l'acétylcholine a un effet sur les processus involontaires de l'organisme, et des effets typiques sont la bouche sèche, une diminution de la sécrétion de mucus, une augmentation du rythme cardiaque, un ralentissement du transit intestinal (provoquant la constipation), et la rétention urinaire. Les médicaments peuvent également avoir un effet sur les fonctions cérébrales, ce qui affecte la concentration, la mémoire et l'attention, et provoque la confusion. Ils peuvent aussi entraîner des troubles de l'équilibre et de la vision ou encore une faiblesse musculaire.

Il existe souvent, soulignent des chercheurs, des alternatives n'ayant pas cet effet anticholinergique. Ils recommandent d'éviter de combiner plusieurs médicaments ayant une telle action.

 

Il est l'heure, vraiment l'heure, de tuer ceux qui cherchent à nous tuer.

 

Source: http://www.psychomedia.qc.ca/medicaments/2011-07-06/action-anticholinergique-effets-secondaires-chez-les-personnes-agees

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche