Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:06

 

 

Samedi 10 mars 2012

 

 

http://www.freedomsphoenix.com/Uploads/Graphics/001/10/001-1007135133-Pax-Americana.jpg

 

.http://www.freedomsphoenix.com/Uploads/Graphics/001/10/001-1007135133-Pax-Americana.jpg

 

 

 

Liste  d'interventions criminelles 

commises  par les Etats-Unis


 La faiblesse de la force est de ne croire qu’en la force » Paul VALERY

 

On parle souvent de la Pax Americana pour dénommer l’ordre résultant de l’hégémonie des Etats-Unis. Cette position de force n’est pas un gage d’équilibre et de paix à l’échelle mondiale. C’est ainsi que les États-Unis avec le concours de leurs partenaires interviennent de façon chronique lorsque leurs intérêts stratégiques sont menacés comme dans la Guerre de Corée (1950-1953), dans la Guerre du Viêt Nam (1968-1975) ou plus récemment dans la Guerre en Irak (2003). Les gendarmes sont censés assurer l’ordre public et non le troubler. Contrairement à ce que laisse entendre ce terme, les Etats-Unis ne sont pas un facteur de stabilité ayant pour vocation de préserver le statu quo. Les néo-conservateurs tout imprégnés d’un élitisme nietzschéen et d’un messianisme expansionniste fustigent l’immobilité et font de la force une vertu et de la guerre une démonstration. Conformément à leur vision anthropologique désabusée, l’homme auquel ils attribuent un caractère naturellement mauvais doit être commandé par la force.


Aux fondements de la politique étrangère américaine se trouve le concept de « destinée manifeste », au relent religieux indéniable. Il n’y a qu’un seul destin possible pour l’humanité et c’est bien évidemment aux Etats-Unis de le manifester. Après s’être étendu vers l’ouest, le modèle américain doit s’étendre à l’est et au sud. C’est la voie évidente de la nation américaine, inspirée de Dieu, de s’étendre et de conquérir l’ensemble d’abord du continent et ensuite du monde. Les Indiens, dont la culture communautaire était irréductible au modèle de référence, devaient se laisser civiliser de gré ou de force. Il en va de même aujourd’hui des Arabes auxquels on dénue toute forme de civilisation. On les considère comme inhumains, sans compassion, inculte, cruel. Cette approche dédaigneuse adossée à un complexe de supériorité sanctifie le clivage du civilisé et du barbare par le biais de l’occupant et de l’occupé.

 

Les interventions sont justifiées par un discours moralisateur insufflant une vision du monde manichéenne dans lequel l’Amérique fait offrande de sa démocratie aux peuples barbares. Montaigne disait avec à propos que « chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage ».


Depuis ses origines, l’histoire de ce pays à peine double centenaire est entachée de sang. Un regard furtif sur les nombreuses interventions hors de son territoire nous en convaincra :


1846 : Guerre américano-mexicaine : les États-Unis d’Amérique annexent la moitié du territoire mexicain.

1852 et 1853 : Argentine : intervention en vue de protéger les intérêts américains suite à une révolution.

1853 : Nicaragua : protection des citoyens et des intérêts américains pendant des troubles politiques.

1854 : Nicaragua : intervention suite à un acte d’insubordination.

1859 : Chine : protection des intérêts américains à Shanghai.

1893 : Hawaii : intervention en 1893 et annexion définitive en 1898.

1894 : Nicaragua, intervention pour protéger les intérêts des États-Unis suite à une révolution.

1898 : guerre hispano-américaine en vue de s’approprier les colonies de Porto Rico, Guam et les Philippines. Intervention militaire à Cuba avec comme motif la libération de la tutelle espagnole. Les États-Unis imposent un droit d’ingérence dans les affaires intérieures du pays connu sous le nom de l’amendement Platt.

1903 : Colombie : mise en place d’une révolte, visant à la séparation de ce qui deviendra la république de Panama en vue de la construction du Canal +de Panama.

1915 : intervention à Haïti en 1915 et occupation jusqu’en 1934.

1916 : intervention en République dominicaine.

1916-1917 : expédition punitive au Mexique suite à l’incursion de l’armée de Pancho Villa aux Etats-Unis.

1917 à 1918 : participation américaine à la Première Guerre mondiale

1941 à 1945 : protagoniste de la Seconde Guerre mondiale, en Europeet dans le Pacifique.

1945 et 1946 : envoi de troupes et bombardements en Chine. 1946 : soutien au gouvernement philippin en proie à une insurrection.

1947 : soutien logistique militaire au régime mis en place par le Royaume-Uni en Grèce.

1950 à 1953 : Guerre de Corée

1953 : organisation d’un coup d’état en Iran.

1954 : renversement du gouvernement progressiste de Jacobo Arbenz au Guatemala.

1958 : bombardements en Indonésie.

1960 : bombardements au Guatemala.

1961 : Cuba : débarquement de la baie des Cochons qui se soldera par un cuisant échec.

1961 à 1972 : Guerre du Viêt Nam. Intervention au Laos et au Cambodge.

1965 : Indonésie, aide au gouvernement dans la répression d’un complot pro-chinois.

1967 à 1969 : bombardements au Guatemala.

1970 : Oman : aide logistique à l’Iran pour contrer une insurrection à la demande de ce pays.

1973 : Chili : organisation d’un coup d’État, mise en place du général Augusto Pinochet par la CIA.

1975 à 1999 : Timor oriental : soutien à la junte militaire Indonésienne puis aux forces de l’ONUpour son indépendance.

1980 à 1990 : Salvador : aide militaire au gouvernement et aux Escadrons de la mort pour déloger la guérilla.

1981 à 1988 : Nicaragua, soutien des contras au Honduras pour renverser les sandinistes du Nicaragua.

1983 : Invasion de Grenade.

1986 : bombardement de plusieurs villes et bases militaires en Lybie.

1989 : intervention à Panama et renversement du général Manuel Noriega.

1991 : Guerre du Golfe

1993-1994 : intervention militaire en Somalie.

1994 : intervention à Haïti pour installer le Président élu Jean-Bertrand Aristide.

1995 : intervention dans le cadre de l’Otan en Bosnie.

1998 : bombardement de l’Irak.

1998 : bombardement circonscrit du Soudan.

1999 : bombardement et intervention terrestre de l’OTAN dans la guerre du Kosovo.

2001 : déclaration de la guerre au terrorisme suite aux attentats du 11 septembre 2001.

2001- ? : intervention en Afghanistan dans le cadre de cette guerre.

2003- ? : envahissement et occupation sans mandat onusien de l’Iraq avec le soutien du Royaume-Uni et d’autres nations.

2004 : intervention militaire à Haïti en intelligence avec la France pour chasser du pouvoir le président élu Jean-Bertrand Aristide.

2007 : Iran ?

De même que l’on n’imaginait pas qu’ils pousseraient la vilenie jusqu’à pendre court comme dans une scène de western le président Saddam Hussein, on conçoit toujours avec peine l’attaque probablement imminente contre l’Iran. Le bruit des bombes couvrira une fois encore les babillages stériles dans l’enceinte de l’ONU, les cris d’indignation dissonants des Européens et le mutisme assourdissant des dirigeants Arabes. Une sombre ligne viendra s’ajouter à l’interminable martyrologue des Etats-Unis fondé sur la violence et le mépris.


Emrah KAYNAK

 

Commentaire 1l fallait que quelqu’un dresse la liste des exactions militaires des USA, c’est chose faite. Et cette liste est impressionnante ! Elle le serait beaucoup plus encore, si on pouvait, au regard de chaque intervention « pacifiste », connaître le nombre de morts « collatéraux » (vous savez, ces morts qui ne sont, parait-il, pas voulus par le meurtrier, et dont celui-ci est, de facto, forcément irresponsable !). Quoiqu’il en soit, la liste a été dressée, et on ne peut que remercier celui qui la dressée. Je vous remercie Monsieur Emrah Kaynak de faire savoir au monde entier quelles sont les exactions militaires des USA.


 

 

http://1.bp.blogspot.com/_RT34XJXFs7c/S6zpVHhW3PI/AAAAAAAAAVA/odwjbfcBlMo/s400/america_warlong.jpg

 

http://1.bp.blogspot.com/_RT34XJXFs7c/S6zpVHhW3PI/AAAAAAAAAVA/odwjbfcBlMo/s400/america_warlong.jpg

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Lundi 27 février 2012 1 27 /02 /Fév /2012 06:20

USA: Liste des 66 interventions extérieures

 

49859961.jpg1775-1776 : Au Canada1 et dans l'Atlantique au cours de la guerre d'indépendance des États-Unis.

1798 à 1800 : Quasi guerre Conflit naval contre la France Révolutionnaire. Mer des Antilles et côtes nord-américaine de l'Atlantique. Terminé par le traité de Mortefontaine.

1801 à 1805 : Guerre de Tripoli plus connue sous le nom de guerre barbaresque, le bey de Tripoli et ses alliés de Tunis et de d'Alger déclarent la guerre aux États-Unis qui ne voulaient plus payer de tribut pour le passage de leurs navires.

1815 : expédition navale contre la régence d'Alger, dirigée par le Commodore Stephen Decatur, qui force le dey Omar à signer un traité mettant fin aux attaques de navires américains par les corsaires barbaresques.

1838, 2 janvier : Mucke à Sumatra, un détachement de Marines protége des citoyens américains.

1843 : Combat en Cote d'Ivoire dans le cadre de la lutte contre le commerce des esclaves2

1846 : Guerre américano-mexicaine, les États-Unis d'Amérique annexent la moitié du territoire mexicain. Ce territoire est maintenant réparti en États : la Californie, le Nevada, l'Utah, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, et une partie du Colorado.

1852, 3 au 12 février, 17 septembre et en avril 1853 : Argentine, Les Marines s'installent à Buenos Aires pour protéger les intérêts américains durant une guerre civile.

1853 : Nicaragua, protection des citoyens et des intérêts américains pendant des troubles politiques.

1853 et 1854 :

Japon, le commodore Matthew Perry oblige le Japon à s'ouvrir à l'Occident avec la Convention de Kanagawa en 1854

Îles Ryukyu et Îles Bonin. Le contre-amiral Perry utilise la force de dissuasion de sa flotte navale envers les autorités de Naha, sur l'île d'Okinawa, qui lui accordent la gestion d'une concession minière, les îles de Bonin, ainsi que des facilités commerciales.

1854, 12 juillet : Nicaragua, en représailles à une offense faite au ministre-résident américain en poste au Nicaragua par une rébellion qui voulait percevoir des taxes, bombardement de Greytown (San Juan del Norte).

1855, 25 au 29 novembre : Uruguay, intervention américaine et européenne en Uruguay pour protéger leurs intérets lors d’une tentative de révolution à Montevideo.

1859, 31 juillet au 2 aout : Chine, protection des intérêts américains à Shanghai

1860 : Angola, intervention afin de protéger les citoyens et des biens américains lors d'une révolte indigène à Kissembo contre le Portugal.

1893 : Hawaii, afin de protéger les vies et les biens des États-Unis, mise en place d'un gouvernement provisoire sous l'autorité de Sanford D. Dole, annexion définitive en 1898.

1894 : Nicaragua, intervention à Bluefields afin de protéger les intérêts des États-Unis suite à une révolution.

1898 : Guerre hispano-américaine avec comme motif la libération de Cuba de la tutelle espagnole. Les États-Unis imposent la possibilité d'investissements financiers et un droit d'ingérence dans les affaires intérieures du pays. Construction d'une base militaire.

1898 :

Porto Rico, Hawaï, Wake, Guam

Philippines

1900 : Chine, participation à l'Alliance des huit nations qui intervient à Pékin pendant la révolte des Boxers.

1903 : Colombie, aide à une révolte, visant à la séparation de ce qui deviendra la république de Panama en vue de la construction du Canal de Panama.

1914 : troupes d'occupation à Vera Cruz, Mexique3.

1915 : troupes d'occupation en Haïti

1916 : troupes d'occupation en République dominicaine

1916-1917 : expédition dans le nord du Mexique suite à l'incursion armée de Pancho Villa aux États-Unis4

1917 à 1918 : Les États-Unis pendant la Première Guerre mondiale

1926 : Nicaragua : défense des intérêts des citoyens américains pendant des troubles politiques intérieurs5.

1941 à 1945 : participation américaine à la Seconde Guerre mondiale, en Afrique, en Europe, et dans le Pacifique.

1945 et 1946 : envoi de troupes en Chine pour désarmer les forces de l'armée impériale japonaise et rapatrier les ressortissants japonais après la capitulation de ce pays6.

1946 : Philippines soutien au gouvernement face à une insurrection.

1947 : Grèce, soutien logistique militaire au régime royaliste engagé dans la guerre civile grecque soutenu auparavant par le Royaume-Uni.

1950 à 1953 :Guerre de Corée.

1953 : Iran : la CIA organise un coup d'État pour renverser le Premier Ministre Mohammad Mossadegh.

1954 : Guatemala, renversement du gouvernement en place.

1958 : bombardements par des avions de la Civil Air Transport (futur Air America) de la CIA en soutien à un mouvement de guérilla en Indonésie.

1960 : bombardements au Guatemala.

1961 : Cuba, échec du débarquement des opposants à Fidel Castro dans la baie des Cochons (n'est pas une intervention officielle des États-Unis)

1961 à 1972 :

Guerre du Viêt Nam, soutien au gouvernement de la République du Viêt Nam (Sud Viet Nam) contre la République démocratique du Viêt Nam (Nord Viet Nam) et le Viet Cong. Guerre marquée par des conflits intérieurs aux États-Unis et de nombreux crimes de guerre sur place.

Intervention au Laos et au Cambodge.

1964 :

Au Brésil, soutien au renversement de João Goulart par la junte militaire qui instaure une dictature sur la période 1964-1985

Panama

bombardements en République démocratique du Congo.

1965 :

Indonésie, renseignements au gouvernement dans la répression du Mouvement du 30 septembre 1965 en Indonésie.

Occupation de la République dominicaine par les États-Unis suite à une intervention dans une guerre civile avec l'appui de l'Organisation des États américains.

1967 à 1969 : Formation des forces armées du Guatemala par les Special Forces.

11 septembre 1973 : Chili, Encouragement à un coup d'État du général Augusto Pinochet.

3 juillet 1979 : Afghanistan, « programme afghan » (1979 à 1992), armement par la CIA des moudjahidines afghans de divers groupes pour la guerre d'Afghanistan (1979-1989) contre l'URSS.

1980 à 1990 : Salvador, aide militaire au gouvernement et aux Escadrons de la mort, pour chasser la guérilla. 100 000 morts dans cette guerre civile.

1981 à 1988 : Nicaragua, soutien des contras situées au Honduras, afin de lutter contre les sandinistes du Nicaragua.

1983 :

Liban : Force multinationale de sécurité à Beyrouth, départ après double attentats contre les QG américains et français.

25 octobre 1983 - 15 décembre1983 : Grenade : Invasion

1986, 14 avril : opération El Dorado Canyon, bombardement de plusieurs centres politiques et bases militaires en Libye, 45 morts libyens, deux pilotes américains tués suite à des attentats anti-US en Europe.

1988, 18 avril : Bataille des plates-formes pétrolières Sassan et Sirri face à l'Iran.

1989 :

1er au 7 décembre : Philippines, soutien au gouvernement contre un coup d'État7.

Panama, 20 décembre : Invasion du Panamá par les États-Unis, renversement du général Manuel Noriega.

1991 : Guerre du Golfe (opération Tempête du désert) suite à une requête du Koweït (occupé par l'Irak) à l'ONU. Avec le soutien de l'ONU et une coalition internationale

1993 : Macédoine, 350 hommes dans une force de maintien de l'ONU

1993-1994 : Somalie, Opération Restore Hope, intervention militaire des É.-U. pour soutenir les Opération des Nations unies en Somalie.

1994 : Haïti, intervention pour installer le Président élu Jean-Bertrand Aristide.

1995 : Bosnie-Herzégovine, soutien aérien aux forces de l'ONU/OTAN sur place puis déployement d'une force de maintien de la paix.

1998 : Irak, quatre jours de bombardement aérien sur des objectifs militaires et industriels.

1998 : le 20 août, Double bombardement d'une usine de médicaments (soupçonnée d'appartenir à Ben Laden) au Soudan et de camps d'entrainement terroriste en Afghanistan suite aux attentats des ambassades américaines en Afrique le 7 août 1998.

1999 :

Bombardement et intervention au sol de l'OTAN dans la guerre du Kosovo et déploiement depuis d'une force de maintien de la paix.

 : Timor oriental : Soutien logistique aux forces de l'ONU pour son indépendance.

2001 : La Guerre contre le terrorisme est déclaré suite aux attentats du 11 septembre 2001

2001-en cours : Intervention en Afghanistan dans le cadre de cette guerre en accord avec l'ONU

2002 : Philippines, dans le cadre de la Guerre contre le terrorisme en soutien du gouvernement philippin contre des guérillas.

2003-2011 : Guerre d'Irak, les États-Unis envahissent l'Irak avec le soutien du Royaume-Uni et d'autres nations en se passant de l'accord de l'ONU.

2004-en cours : Attaques aériennes américaines au Pakistan en aide au gouvernement pakistanais dans le cadre du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan.

2004 : Haïti les États-Unis, dans une intervention militaire et avec l'aide de la France, chassent le président haïtien Jean-Bertrand Aristide du pouvoir.

2005 : Asie du Sud-Est, réponse humanitaire au tremblement de terre du 26 décembre 2004 avec 16 500 militaires

2006 : Bombardements aérien de cibles d’Al-Qaïda en Somalie, avec l'accord du gouvernement de ce pays.

2011-en cours : Zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

 

 

.
http://rlv.zcache.com/pax_americana_tshirt-p235239403973339575zx4pp_400.jpg
http://rlv.zcache.com/pax_americana_tshirt-p235239403973339575zx4pp_400.jpg
Pax, ou Guerre americana ?

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche