Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 19:38

Azouz Begag, ancien ministre délégué à la Promotion de l’Égalité des Chances sous le gouvernement de Villepin.Azouz Begag, ancien ministre délégué à la Promotion de l’Égalité des Chances sous le gouvernement de Villepin.

Discrimination et mépris : Le cas de l’ex-ministre Azouz Begag


En France, l’islamophobie et la xénophobie ont des racines anciennes que nous avons déjà expliquées dans nos précédents articles et communiqués. Des hommes politiques au pouvoir (aux plus hauts niveaux) ont subi ces comportements qui semblent spontanés. Un témoignage précieux nous en a été donné par M. Azouz Begag, ancien ministre délégué à la Promotion de l’Égalité des Chances du 2 juin 2005 au 5 avril 2007, dans le gouvernement de Dominique de Villepin.

Azouz Begag a eu tout loisir d’apprécier les propos et comportements de certains, dont Brice Hortefeux. Ce dernier, alors bras droit de Nicolas Sarkozy, ne savait adresser la parole à M. Begag qu’en utilisant des expressions discourtoises et vulgaires en usage au Maghreb pendant la période coloniale (il est facile de retrouver ces propos sur Internet). Cela veut tout simplement dire que pour M. Hortefeux, Azouz Begag – bien que ministre d’un gouvernement français – reste un étranger, un colonisé, à qui on peut parler comme on parlait dans l’Algérie coloniale. Malgré le temps qui a passé, la mentalité reste et la coupure est toujours là. On n’est donc pas surpris que Brice Hortefeux ait été condamné, par la suite, pour propos racistes. C’est une première pour un ministre de l’Intérieur qui est aussi ministre des Collectivités locales et des Cultes !  Cela nous rappelle qu’à l’époque où il était ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy avait également eu des propos dégradants à l’égard de l’ex-ministre Azouz Begag (des vidéos en témoignent sur Internet).

M. Begag, en acceptant le portefeuille ministériel que lui avait proposé Dominique de Villepin, n’imaginait pas les camouflets qu’il devrait subir ainsi que les couleuvres à avaler. Il est pourtant resté jusqu’à la fin du gouvernement de Villepin, croyant peut-être changer quelque chose à un système qui ne peut pas être réformé. C’est ce que M. Begag n’a pas compris ou n’a pas voulu comprendre, ne voyant pas les lourdes séquelles que le colonialisme a laissées dans les mentalités et pratiques de ses « collègues ». Il a attendu d’être sorti du gouvernement pour dénoncer de telles pratiques racistes et discriminatoires. Il n’est pas trop tard pour lui de saisir la justice s’il le juge opportun, le Parti Anti Sioniste le soutiendra.

Mais, M. Begag devrait tirer toutes les conclusions de son expérience ministérielle. Qu’il se demande pourquoi tous ces islamophobes et xénophobes sont également des soutiens inconditionnels d’Israël et du sionisme. Qu’il se demande s’il n’y a pas en France un lien entre le racisme anti-arabe, l’islamophobie et le sionisme, et si la campagne actuelle visant la communauté musulmane de France ne profite pas à un lobby qui tient tous les leviers de l’État, avec des gens comme Brice Hortefeux précisément. Voilà des réflexions intéressantes pour un universitaire comme Azouz Begag, qui sait ce que discrimination veut dire. Et si ses conclusions rejoignent un tant soit peu les nôtres, alors qu’il n’hésite pas à les faire savoir ouvertement. Cela ne pourra qu’aider ces millions de Français qui, comme lui, se sentent rejetés (sans toutefois avoir eu le privilège d’être ministre).


Yahia Gouasmi
Président du Parti Antisioniste

 

 http://www.partiantisioniste.com/communications/discrimination-et-mepris-le-cas-de-l-ex-ministre-azouz-begag-0563.html

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche