Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 10:14

 

.

Mohamed Merah - Les dessous de l'affaire

 

 

..
..

 

inv

Affaire Merah :

on veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes

inv
Gilles Munier.
Chaque jour qui passe apporte son lot d’informations qui laisse penser que les versions données par Claude Guéant, Bernard Squarcini et Amaury de Hauteclocque – patron du RAID, petit-neveu du Maréchal Leclerc – du parcours et de la mort de Mohamed Merah, sont un montage – pour le moins malhabile - destiné à tenir en haleine les médias et l’opinion publique en période électorale… et à brouiller les pistes. A nous faire prendre des vessies pour des lanternes…


Que ce soient ses voyages (notamment en Israël), son entraînement en Afghanistan, son passeport (français, puis algérien), l’origine de ses moyens financiers, ses armes, sa mort… tout est à remettre en question, y compris maintenant les meurtres dont il est accusé.


En effet, Maître Zahia Mokhtari, avocate du père de Mohamed Merah, doit donner à la justice française deux vidéos identiques d’une vingtaine de minutes où le « djihadiste » dit, notamment, à son interlocuteur des services de sécurité: « Pourquoi me tuer ? Je suis innocent ! ». Les armes découvertes dans sont appartement sont « des preuves fabriquées de toute pièce » dit-elle.


Le journaliste algérien Ramdane Belamri – du quotidien El Khabar - va plus loin. Il se demande même si Merah est l’auteur du meurtre des enfants juifs et du rabbin de Toulouse : « En plus des ambiguïtés sur le lien entre Mohamed Merah et les renseignements intérieurs » écrit-il, «il y a des informations cruciales sur la famille Merah qui pourraient aider à comprendre l’affaire et les meurtres de trois militaires français, trois enfants et un rabbin, qui lui ont été attribués. Ces informations qu’a obtenu El Khabar indiquent par exemple qu’un des frères de Mohamed était légalement marié à une femme de confession juive, et qu’une de ses sœurs vivait avec un ami de religion juive et qu’ils n’étaient pas encore mariés. Les observateurs doutent donc que Mohamed Merah ait réellement tué les enfants et le rabbin pour venger les enfants palestiniens, parce que s’ « il était l’auteur il aurait d’abord tué l’épouse de son frère ou l’ami de son frère, l’ami de sa sœur était probablement la plus proche personne à tuer, premièrement pour défendre l’honneur de la famille et deuxièmement parce que l’islam interdit à la femme musulmane d’épouser un non musulman » (1).


Selon une témoin du mitraillages des parachutistes à Montauban, le meurtrier était « assez corpulent » et avait « un tatouage ou une cicatrice au niveau de la joue gauche » (2). Ce signalement ne correspond en rien à celui de Mohamed Merah. S’agit-il de l’inconnu qui a expédié à Al-Jazeera les vidéos des tueries de Montauban et de Toulouse ?
_____________

(1) Un français d’origine maghrébine avait recruté Mohamed Merah dans les renseignements, par Ramdane Belamri (El Khabar – 1/4/12)

http://fr.elkhabar.com/?Un-francais-d-origine-maghrebine

(2) Montauban. Militaires exécutés. Témoin, elle a « vu le visage du tueur » (La Dépèche -18/3/12)

http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/18/1309048-montauban-militaires-executes-a-montauban-temoin-elle-a-vu-le-visage-du-tueur.html

*
http://www.france-irak-actualite.com/
.

Retour d’infos sur le Tony Montana du Maghreb

Le « Tony Montana du Maghreb », un petit surnom bien trouvé pour Mohammed Merah qui comme dans le film aurait résiste aux forces de l’ordre présentes en masse! Nous ne pouvons le nier, cette histoire n’est qu’une gigantesque arnaque, une manipulation comme il y en a rarement eu, avec ses rebondissements et sa propagande, à croire qu’ils ne craignent même plus de ne pas être crédibles… Donc le scooter était noir, puis blanc, c’était des racistes d’extrême droite puis un musulman qui allait en boite de nuit et faisait la fête, un ancien de Al Qaïda qui au final n’est pas allé chez eux mais est passé par Israël, etc…

Mohamed Merah – Les dessous de l’affaire

Les moutons enragés

Toutes des questions et des petits détails émis dans les différentes versions contradictoires des médias, qu’une personne le moindrement éveillée qui a su garder intact son sens critique, aurait du se poser et remarquer avant d’accepter les yeux fermés le scénarios qu’on nous a proposé…Mais il ne faut pas s’en faire, il y en a encore qui croit dur comme fer, 10 ans plus tard, à la version officielle du 11 septembre.

..
..

Interrogation sur les liens entre Merah et la DCRI

dcri.jpg

L’ancien patron de la Direction de la surveillance du territoire (services secrets intégrés maintenant à la Direction centrale du renseignement intérieur) trouve étonnantes les relations entre la DCRI et l’immigré Mohamed Merah.

« Pour reprendre le mot d’Alain Juppé, y a-t-il eu des « failles » dans l’affaire Mohamed Merah ?
 

La Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI), c’est vrai, connaissait Mohamed Merah.
Est-ce pour autant que la DCRI a failli en ne le mettant pas sous surveillance plus importante, plus serrée ? Je ne pense pas qu’il faille aller jusque-là parce que c’est toujours difficile de savoir ce que quelqu’un a l’intention de faire. Je le sais par expérience. De plus, il ne faut jamais oublier que la surveillance d’une personne nécessite des moyens considérables et qu’aujourd’hui, s’il y a une faille, c’est dans la modicité des moyens de nos services de sécurité. Indiscutablement, les moyens qui sont mis à la disposition de la DCRI ne sont pas suffisants pour couvrir la totalité des besoins. Je parle des moyens matériels, mais surtout, humains.

Pourtant, des éléments interpellent. Le 10 septembre 2010, le patron de la DCRI, Bernard Squarcini, expliquait au Journal du Dimanche qu’il plaçait en tête des menaces du terrorisme islamiste « le Français converti qui se radicalise et monte son opération seul » et les djihadiste français « qui partent en Afghanistan ». Comment expliquer que Merah repéré, la DCRI n’ait pas vu de risque après avoir eu un entretien avec lui, le 14 novembre 2011 ?

Ce qui, personnellement, me paraît poser question, c’est que le garçon avait manifestement des relations avec la DCRI comme on l’a appris à travers les déclarations de Bernard Squarcini lui-même. C’est-à-dire qu’il avait un correspondant au Renseignement intérieur. Alors appelez ça « correspondant », appelez ça « officier traitant »… je ne sais pas jusqu’où allaient ces relations, voire cette « collaboration » avec le service, mais on peut effectivement s’interroger sur ce point.

Pour mettre un mot sur les choses, était-il un indicateur de la DCRI ?

Eh bien voilà… c’est exactement ça le problème. Car ce qui interpelle, quand même, c’est qu’il était connu de la DCRI non pas spécialement parce qu’il était islamiste, mais parce qu’il avait un correspondant au Renseignement intérieur. Or avoir un correspondant ce n’est pas tout à fait innocent. Ce n’est pas anodin.

On a évoqué aussi un retard au début de l’enquête. Qu’en pensez-vous ?

Oui, il y a eu du temps perdu par les juges. On aurait dû dès le départ considérer que c’était un acte terroriste. Tuer des militaires gratuitement est un acte terroriste. Mais il faut reconnaître, et c’est malheureux, qu’on s’est moins intéressé aux assassinats de militaires qu’aux assassinats d’enfants. Ce qui est un autre débat. Mais oui, dès le départ, un juge antiterroriste aurait dû être saisi et c’est bien un problème judiciaire, car dès qu’il y a un crime commis, c’est la justice qui intervient.

A ce propos, c’est pourtant Claude Guéant qui a monopolisé les écrans. était-ce le rôle du ministre de l’Intérieur de commenter en direct l’action du Raid ?

Claude Guéant n’avait absolument pas à communiquer. C’est tout à fait clair. Le ministre de l’Intérieur n’a pas à intervenir dans une affaire qui est entre les mains des juges. Non seulement l’autorité administrative n’a pas à interférer sur l’enquête -je rappelle que M. Guéant, tout ministre qu’il soit, n’est pas officier de police judiciaire- mais il a encore moins à commenter le déroulement de l’enquête.

Que pensez-vous de la façon dont a été conduite l’intervention pour interpeller Mohamed Mehra ? Ce choix du siège et de l’assaut plutôt que celui, qui prime habituellement lors des interpellations d’etarras, par exemple : une arrestation discrète, dès que le suspect sort de chez lui ?

A priori, il y a eu un grand temps de latence. Le temps de latence devrait profiter aux professionnels, les plus nombreux, les mieux équipés, les mieux entraînés… Après, sur les données de l’intervention, je m’en remettrai à l’avis de Christian Prouteau, s’il y a un expert en France, c’est bien lui : il est étonné qu’on n’ait pas réussi à le prendre vivant. Il pense qu’on n’a pas utilisé les bons moyens, et qu’on s’est bêtement privé de l’expertise du GIGN, et il faut reconnaître que dans ce genre d’affaire, les plus professionnels, les plus qualifiés et les meilleurs, ce sont les gendarmes du GIGN. Après, pourquoi a-t-on voulu prendre le Raid..?

Pour des questions politiques ?

Certains le disent. Je n’irai pas jusque-là : je n’ai pas le dossier en mains. Mais quand on juge d’une intervention violente où les policiers risquent leur vie il faut être prudent et mesuré, faire en sorte que les policiers ne risquent pas leur vie et ça pour moi, c’est une donnée extrêmement importante. à présent je suis de ceux qui regrettent vraiment qu’il n’ait pas été pris vivant et beaucoup de questions restent posées. Sur une affaire comme celle-là, il faudrait une expertise.

Une commission parlementaire ?

Je verrais plutôt l’Inspection générale de la police nationale et l’inspection générale de la gendarmerie. Pour moi, c’est un problème de techniciens. Les parlementaires n’apporteraient rien au débat, si ce n’est que la commission d’enquête parlementaire a des pouvoirs juridiques.

Y a-t-il eu une légèreté de l’action policière au vu de tout cela ?

La légèreté, c’est peut-être beaucoup dire mais on peut avoir le sentiment que les considérations médiatiques l’ont emporté sur tout le reste. Et on peut se poser la question de l’efficacité du dispositif « Vigipirate rouge ». Je la pose de façon récurrente, car en l’occurrence, on aura remarqué sa parfaite nullité. Les écoles sont censées être protégées par Vigipirate rouge et le contre exemple est terrible. Vigipirate, c’est de l’affichage et ça ne sert à rien. Par contre, renforcer les moyens de la DCRI, et des services de police en amont, oui. Mais depuis un certain nombre d’années, on sacrifie, on rogne sur les crédits, on baisse sur la qualité des personnels. Quand j’étais député, on a supprimé un certain nombre de postes de commissaires pour les remplacer par des gardiens de la paix, excusez-moi, mais ce n’est pas le même niveau.

Ces événements ont cependant fait remonter la droite au créneau sur le thème du « laxisme » supposé de la gauche, sur ces questions de sécurité. Qu’en pensez-vous ?

Cette accusation ne vaut pas un clou. Vraiment pas un clou. J’ai été directeur de la DST sous des gouvernements de gauche, la suite a prouvé que je n’étais pas de gauche puisque je suis devenu député Udf, mais la gauche ne m’a jamais demandé ma carte et j’ai pu agir de manière totalement libre, sans contraintes et avec le soutien de mes ministres, singulièrement Gaston Deferre. Dire que la gauche est plus laxiste que la droite, c’est du grand n’importe quoi.

Les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy ?

Je dis attention aux libertés, il ne faut pas tomber dan le travers de mesures liberticides. De plus, notre arsenal de lois est suffisant. Commençons par appliquer les lois. »

 

Source mondialisation.ca

 

.

Affaire Merah : le gouvernement bloque l’enquête parlementaire


Mohamed Merah a-t-il servi la France? Tandis que des sénateurs veulent tenter de décrypter l’attitude de l’appareil d’Etat dans les évènements de Toulouse-Montauban, le gouvernement continue pour sa…

Pour lire la suite cliquez ici

 

.

.

Il suffisait de regarder davantage. La preuve du mensonge policier était devant mes yeux, là, dans... Paris-Match, qui a un intérêt à faire disparaître au plus vite l'exemplaire de la semaine s'il ne veut pas le transformer comme preuve à charge contre le pouvoir en place. Dedans, en effet, il y a une photo, qui prouve l'impossibilité de la thèse officielle énoncée par Claude Guéant, qui avait dû s'y reprendre à deux fois fois pour la divulguer aux journalistes, devant la forêt de micros que je vous avais montrée. La photo, c'est celle du balcon d'où est censé s'être jeté Mohamed Merah. Un balcon qui ne fait pas trois mètres de large, et où stationnaient en armes au minimum trois policiers. Juste sur le bord de ce balcon, les preuves de quatre tirs de sniper ayant raté leur cible. Toutes les vidéos montrant l'assaut, prises par des voisins, avaient été faites sous un angle où ce fameux balcon n'apparaissait pas. Il n'y avait aucune image de disponible, sauf, aujourd'hui, celle-là. Il y a cinq ans, j'avais écrit un article montrant une photo prise à la Gare du Nord démontrant que la police l'avait laissée se faire saccager : elle était en une du Figaro. La presse censée soutenir Nicolas Sarkozy, a force d'avoir trop voulu en faire, est celle qui le condamne le plus en montrant ses manipulations : étrange paradoxe. Place donc à ce cliché mémorable :

balcon-f53da.jpg

Cette vue rend impossible la thèse officielle d'un Merah traversant son salon en tirant pour aller se jeter, toujours en tirant, sur le sol en bas de ce même balcon. Impossible. Soit les policiers sont rentrés entre temps, ce qui semble impossible par la seule porte existante (imaginez la bousculade) soit ce sont eux qui se retrouvent obligés de sauter pour laisser le tueur toulousain faire son dernier saut de Lucifer (avec pirouette pour éviter les échelles). Impossible. Une seule photo, et tout s'écroule ; et c'est celle-là la bonne. Et je ne vous parle pas de la thèse du sniper, qui en ce cas, aurait vraimenr été adroit, pour éviter... ses collègues dans un espace aussi restreint. A voir les traces des quatres tirs sur le béton du balcon, on peut penser que l'initiative eût été aventureuse.

hk-g36-e2e1f.jpgJe ne vous parle même pas de la précédente, qui remet en cause la phrase désormais célèbre d'Amaury de Hautecloque avec ces "armes non létales". Visiblement, les policiers du raid n'ont pas en main des lance-pierres. Mais ont leurs HK, dont un modèle est siglé..."UMP" (ici c'est un G-36C "Commando") à chargeur transparent de 30 cartouches. Et tous ceux qui escaladent les échelles en premier en sont munis. Il y en a même un muni d'un respirateur.

pm_avant-44f7e.jpg

Paris-Match, avec sa volonté d'en faire trop, vient d'enterrer l'explication officielle donnée à l'assaut de l'appartement de Mohamed Merah. On a bien affaire à un mensonge, qui devient de facto, par cette seule photo, mensonge d'Etat.

Source: agoravox

 -« Pourquoi vous me tuez ? ». Une telle question ne se peut que si quelqu’un connaît la ou les personnes qui l’a en face de lui. Cela signifie que Merah a bien joué un rôle dans les services secrets français, auquel cas n’aurait-il pas plutôt dit : « Ne me tuez pas » !

Si les vidéos sont bien authentifiées, alors nous pouvons remettre en question le scénario de la mort de Merah. A la lumière de ces paroles, une autre version apparaît. 

Aussi incroyable que cela puisse être, Mohamed a peut-être été abattu à l’intérieur de l’appartement puis jeté par la fenêtre pour faire croire à une fuite du suspect et ainsi pouvoir légitimer sa mort et décharger le RAID de toute responsabilité.

-"Je suis innocent": sans vouloir le défendre, cela se pourrait bien.

 Oui, ce balcon était bien encombré


 Joseph Kirchner pour WikiStrike



________________________________________________________________
Et pendant ce temps
la vraie terreur islamiste en Syrie
avec le soutien de l'Occident :
syria-faces-fresh-ceasefire-call-as-homs
Internationalnews 1er avril 2012 LeGrandSoir 1er avril 2012 Titre original: Dernières nouvelles de Homs et de Kusayr A la veille de la Semaine Sainte où nous contemplons l’Agneau de Dieu affreusement traité par le péché du monde qu’Il porte pour nous sauver, je viens vous donner des nouvelles fraîches de notre diocèse. Il est de notre devoir de vous informer sur les vrais développements du conflit en Syrie. Nous le faisons afin que l’opinion publique fasse pression pour épargner la […]
.
Rappel :
A voir aussi :

Pourquoi Mohamed Merah aurait pu être un "indic"

images_271.jpg

 

Lire la suite
share on Twitter Like Pourquoi Mohamed Merah aurait pu être un "indic" on Facebook

L'avocate du père de Mohamed Merah affirme détenir des preuves de "la liquidation" du tueur

zahia_mokhtari_l_avocate_du_pere_de_moha

L'avocate algérienne mandatée par le père de Mohamed Merah pour porter plainte contre le Raid, affirme détenir des preuves de "la liquidation" du tueur de Toulouse.

lire la suite

Lire la suite
share on Twitter Like L'avocate du père de Mohamed Merah affirme détenir des preuves de "la liquidation" du tueur on Facebook

Mohamed Merah. A voté !

images_269.jpg

Musulman ? Pas du tout car il était coraniquement inculte, pratiquant à la sauvette, délinquant le reste du temps.
Mohamed était un ni-ni. Un rejet de tous. Un pantin disponible.

lire la suite

Lire la suite
share on Twitter Like Mohamed Merah. A voté ! on Facebook

La colère de Jamel Debbouze face à l'exploitation de "l'affaire Merah"

images_270.jpg

Difficile d’avoir l’humeur potache à la lumière blafarde de la tragédie de Toulouse et de Montauban, impossible de se laisser aller à la boutade pour tourner en dérision ce qu’il est désormais convenu d’appeler "l’affaire Merah". lire la suite

Me Zahia Mokhtari

Me Zahia Mokhtari

 

Me Zahia Mokhtari, l’avocate algérienne mandatée par le père de Mohamed Merah,  vient de jeter un pavé dans la marre et, ni le ministre de l’Intérieur ni celui de la Défense n’arrivent à s’exprimer. Mutisme face à sa déclaration, hier,  ”Nous détenons deux vidéos identiques de 20 minutes chacune dans lesquelles Mohamed Merah dit aux policiers :Pourquoi vous me tuez ? (…) Je suis innocent“. Ce silence en dit long sur la trouille qui s’est emparée d’eux. Sans doute parce que, les récits poétiques de Merlin l’Enchanteur aka Claude Guéant lors de l’assaut du RAID, ne semblent pas coller.


Quel sera la position de ces gens, demain, si l’avocate exige de visionner les « terrifiantes vidéos » sur l’odyssée de la haine, la mouvance salafiste et la folie meurtrière exprimées dans celles-ci qui seraient accablantes pour Mohamed Merah ? Et si la voix n’était pas la sienne ? En réalité, rien n’a pu être corroboré et, il est facile de faire parler un mort en l’accusant de tout et de rien. Le manque de transparence dans ce dossier est tel que, le Gouvernement risque de faire passer en secret défense cette “affaire Merah” qui jettera encore plus le trouble et la suspicion.


Les marchands de sang aiment s’agglutiner autour de ce genre de vil mélodrame, pour engranger des voix et camoufler leur programme ou leur bilan. Suivez mon regard. Revenons un instant en arrière. Le premier parachutiste tué, à Toulouse, n’a pas fait la une des journaux, pas plus que l’enchaînement à Montauban de deux de ses collègues et la blessure grave de l’un d’eux. Il a fallu une récidive à Toulouse dans le collège-lycée juif pour que la mobilisation soit générale…


De Toulouse à Montauban, les témoins qui avaient vu le visage du tueur parlaient tous sans ambages, d’un homme corpulent, de taille moyenne et de type européen. Stupeur et tremblements du côté du Front national qui était resté silencieux, convaincu qu’un néo-nazi proche de ses idées était recherché. Et là, l’accusé, comme par enchantement, devenait un jeune homme plutôt filiforme, grand, et de type maghrebin. Où est donc passé l’homme corpulent aux yeux bleus ? Mohamed Merah portait-il des lentilles et une perruque ? Possible mais, il faut apporter des preuves.


Ceux qui ne souhaitent que stigmatiser l’arabe, le musulman et l’Islam n’auront pas le sommeil facile ces prochains jours, avec la venue de cette avocate sur le sol français. Une histoire rock’n'roll en perspective.

.

Ou encore ici (Source Le Monde).

 

Affaire Merah : l'avocate du père dit détenir des vidéos prouvant "la liquidation" du tueur


 Selon Me Zahia Mokhtari, "Merah a été manipulé et utilisé dans ces opérations par les services français et a ensuite été liquidé pour que la vérité ne voie pas le jour".

  Me Zahia Mokhtari, l'avocate mandatée par le père de Mohamed Merah pourporter plainte contre le RAID, a affirmé dimanche 1er avril à Alger, détenir des preuves de "la liquidation" du tueur de Toulouse par les autorités françaises. Elle a évoqué "deux vidéos identiques de 20 minutes chacune dans lesquelles Mohamed Merah dit aux policiers 'pourquoi vous me tuez' ou 'je suis innocent'".

MMokhtari, qui dit avoir reçu les vidéos de la part de "personnes au coeur de l'événement, qui voulaient que la vérité éclate", a précisé qu'elle en réservait la"divulgation" à la justice française et insisté sur leur authenticité.

Selon l'avocate, "Merah a été manipulé et utilisé par les services français et a ensuite été liquidé pour que la vérité ne voie pas le jour". Elle n'a pas souhaité donner plus de détails sur cette dernière affirmation.

Lors de cette conférence de presse, l'avocate a indiqué qu'elle remettrait à la justice française "une première liste de trois noms, ceux d'un responsable des services français et de deux autres personnes de nationalités différentes qui 'travaillaient' avec Mohamed Merah pour qu'elles soient entendues dans cette affaire". Le ministère de l'intérieur n'a pas souhaité commenter ces informations.

 Source: Le Monde

http://www.wikistrike.com/article-je-suis-innocent-mohamed-merah-102666778.html

 

10 avocats pour le père de Merah

Dix avocats, dont trois français, vont représenter en France le père du tueur en série Mohamed Merah qui veut engager des poursuites contre le RAID (unité d'élite de la police française) pour la mort de son fils, a indiqué lundi à l'AFP l'un d'eux, Me Zahia Mokhtari.

"Sept avocats algériens et trois avocats français vont représenter le père de Mohamed Merah en France", a dit Me Mokhtari, mandatée par le père du tueur. "Parmi eux figure un célèbre avocat français", a ajouté Me Mokhtari qui n'a pas dévoilé son identité.

L'avocate algérienne a précisé avoir remis au barreau d'Alger sa demande de visa qui doit la transmettre au Consulat de France à Alger. "En principe, j'obtiendrai mon visa jeudi. Je partirai aussitôt en France. Je vais déposer la plainte contre le RAID à Paris", a-t-elle précisé.

Mohamed Merah, 23 ans, avait été tué le 22 mars lors de l'intervention des policiers du Raid dans son appartement à Toulouse (sud-est), après 32 heures de siège. Les 11, 15 et 19 mars, il avait tué sept personnes: trois parachutistes, trois écoliers et un enseignant juifs à Toulouse et Montauban.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/02/97001-20120402FILWWW00675-10-avocats-pour-le-pere-de-merah.php
.

LIRE AUSSI : 
» Le père de Mohamed Merah va poursuivre le RAID.

..

Actualités correspondant à Interrogation sur les liens entre Merah et ...

6.jpg
Le Nouvel Observateur
  1. «Merah entretenait une relation avec un officier de la DCRI»
    Algérie Soir‎ - il y a 13 heures
    Dans un entretien accordé au journal en ligne «algeriepatriotique.com», Yves Bonnet affirme l'existence d'une relation entre Mohamed Merah et les services ...

 

.

Affaire Merah : les questions essentielles.

.

.Copernic, Ouvéa, Nanterre, affaire Paul Voise, Toulouse: quand la violence fait irruption dans les campagnes présidentielles

83ee4d7dde6732a117173ba8e9bfd56593330aac.jpg

 

.

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche