Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 20:02
Illustration du naufrage du Titanic.

 

23 septembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Les rats quittent le navire Obama : après la démission cet été de deux des principaux conseillers économiques du Président – Peter Orszag et Christina Romer –, c’est Larry Summers qui a annoncé mardi son départ. De la « clique des quatre » qui a façonné la politique pro-Wall Street et pro-austérité de la présidence américaine, seul reste Timothy Geithner, le secrétaire au Trésor. Notons aussi que le sous-secrétaire au Trésor chargé de superviser le plan de renflouement TARP, Herbert Allison, a annoncé sa démission mercredi.


Si certains seront tentés de croire que c’est le présage d’une contre-offensive économique de Barack Obama, rappelons que la politique obscène mise en place par cette équipe est en train de dévaster le pays tandis qu’à chacun de ses discours, le Président cherche à faire croire le contraire. Croiriez-vous à la rédemption d’un alcoolique qui vous affirme corps et âme n’être pas saoul alors qu’il titube ?


Summers, Orszag et Obama n’ont jamais caché que leur tristement célèbre « réforme » de la santé, adoptée au forceps en mars dernier, visait à diminuer les dépenses sociales pour réduire le déficit. Si les premières mesures de cette loi doivent entrer en vigueur la semaine prochaine (dont le Conseil indépendant pour la réduction des coûts), les millions d’Américains offerts en pâture aux assureurs privés se retrouvent déjà sur l’échafaud : alors que le Président avait promis que les enfants non-assurés ayant des antécédents médicaux seraient couverts par les assurances privées, ces dernières viennent d’annoncer qu’elles arrêtaient, et dans certains cas supprimaient, les souscriptions. Ce sont ainsi plus de 500 000 enfants qui se retrouvent sans assurance alors que 50% des familles américaines sont touchées par le chômage et le sous-emploi.

Si les rats quittent le navire, c’est qu’ils fuient la débâcle annoncée de l’administration Obama. Mais pour arrêter le massacre de la population, il faut dégager le terrain pour que puisse être rétablie la loi Glass-Steagall de Roosevelt qui mettrait fin aux renflouements, au dictat de Wall Street, et redonnerait le contrôle du crédit aux pouvoirs publics. Pour cela, c’est Obama qui doit partir.

 

 http://www.solidariteetprogres.org/article7008.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Les pays en crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche