Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 23:46

http://photo.europe1.fr/infos/international/mario-monti-italie-reuters-930620/14372551-1-fre-FR/mario-monti-italie-REUTERS-930620_scalewidth_630.jpg

http://photo.europe1.fr/infos/international/mario-monti-italie-reuters-930620/14372551-1-fre-FR/mario-monti-italie-REUTERS-930620_scalewidth_630.jpg

 

Le Premier ministre italien Monti craint un rejet de l'Europe par le peuple italien si l'Allemagne conserve son attitude intolérante. Un sentiment anti-allemand est en train de croitre au pays de Dante. A l'instar de la Grèce, l'enfer des plans d'austérité italiens n'a toujours pas convaincu l'intraitable chancelière.


Mario Monti, le Premier ministre italien a mis en garde contre des vagues de protestations anti-européennes dans son pays. "Si les Italiens ne récoltent pas un succès tangibles et de reconnaissance de leur volonté d'épargner et de conduire des réformes dans un avenir proche, une vague de protestation anti-européenne et surtout anti-allemande va déferler. L'Allemangne est considérée comme le chef de file de l'intolérance européenne."

"Le problème c'est que malgré les sacrifices, l'Union européenne ne montre aucune bienveillance, par exemple sous forme d'une baisse du taux d'intérêt" attaché à la dette du pays, a déploré M. Monti, attendu à Berlin, mercredi, dans les colonnes du quotidien Die Welt.

"Nous constatons malheureusement que notre politique ne reçoit pas en Europe la reconnaissance et l'estime qui lui reviennent objectivement", a-t-il ajouté.

"Si les Italiens ne voient pas dans un futur proche de résultats tangibles de leur disposition à économiser et à réformer, un mouvement de protestation contre l'Europe va voir le jour en Italie, dirigé aussi contre l'Allemagne, considérée comme meneur de l'intolérance au sein de l'UE, et contre la Banque centrale européenne", a-t-il prévenu.

M. Monti, qui a pris les rênes du gouvernement à l'automne pour tenter de sortir le pays surendetté de l'ornière, a mis sur les rails au pas de course une série de réformes et de mesures d'économies drastiques.

Dans Die Welt, il dit sa conviction que "les problèmes peuvent être résolus", aussi parce que les Italiens sont prêts à faire les sacrifices nécessaires et la classe politique est unie derrière son gouvernement.

"Je le dis volontiers à un lectorat allemand: les Italiens ne sont pas aussi éloignés que d'aucuns n'argumentent de ce que l'on appelle en Allemagne une culture de stabilité", a-t-il affirmé.

Sur le point de rencontrer la chancelière Angela Merkel, il professe son admiration pour l'Allemagne, "le pays qui a donné le plus à l'Europe, à savoir un modèle social équilibré et qui fonctionne".

"J'ai toujours oeuvré pour une Italie qui ressemble le plus possible à l'Allemagne", ajoute-t-il, se montrant convaincu que "l'Italie peut et va jouer à nouveau un rôle majeur en Europe".


 http://www.news26.tv/component/content/article/34-news/1544-monti-promet-une-revolte-italienne-contre-leurope.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche