Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 16:05

  Publication en 2 volets : (1) Analyse  (2) 16 secrets

 

Hyperinflation I, nude woman with wheelbarrow full of money

Hyperinflation -  http://reinderdijkhuis.com/wordpress/category/personal-finance/

Hyperinflation : un scénario « diabolique » mais probable à 70%
28 octobre 2010 (Nouvelle Solidarité)
L’hyperinflation, un moyen radical pour réduire la dette mondiale ?

 

 

 

 

16 Secrets pour Survivre à l'Hyperinflation

(document PDF)

- Distribuez GRATUITEMENT ce document à tous vos contacts -

 

www.gold-up.blogspot.com

 

 

A Lire: TRES IMPORTANT

Vous avez le droit de distribuer gratuitement ce document.

Si vous avez un blog ou un site web, proposez-le à vos lecteurs

en téléchargement gratuit ou envoyez-les sur cette page :

>>> Cliquez ici pour accéder à la page de téléchargement gratuit.

Ce guide ne peut être utilisé que pour un usage privé et ne peut en

aucun cas être vendu.


L'auteur s'est efforcé d'être aussi précis et complet que possible

lors de la création de ce document. Malgré ceci, il ne peut en

aucun cas garantir que certains événements peuvent se produire

ou que les conseils apportés dans cet ouvrage soient une liste

exhaustive.


16 Secrets pour Survivre à l'Hyperinflation

Table des matières


Introduction …...............................................................................................................4

Pourquoi le troc n'est pas une façon de diriger une économie ? …..................

Une monnaie appelée, « patate chaude »….................................................................6

Agir avant le « bank run » (ruée bancaire)  ….....................................................8

Pourquoi la rupture de notre système monétaire est certaine à 100% ? ….......11

Pourquoi la dette ? …...................................................................................................11

1971 : L'année du défaut de paiement des USA sur leurs réserves en or.................12

Le système bancaire : une fraude mondiale ? …......................................................14

Comment survivre au choc social ? ….................................................................19

16 secrets pour survivre à l'hyperinflation ................................................................ 24

L'éternel recommencement ….............................................................................28

Ressources …................................................................................................................29

«   Nous   sommes   complètement   dépourvus   d’un   système   monétaire

permanent… C’est le sujet le plus important que les gens intelligents devraient

analyser et approfondir. Il est si important que notre civilisation actuelle

pourrait s’effondrer s’il n’est pas compris par beaucoup et si des solutions n’y

sont pas apportées au plus vite. »

Robert H. Hemphill, gestionnaire de crédits,

Réserve Fédérale d'Atlanta (1935)

 

 

Introduction


Ne vous méprenez pas, l'histoire économique sur les cycles de richesse

démontre qu'il y a une possibilité très réelle et imminente que l’énorme

dette actuelle  et les bulles monétaires que nous vivons soient en fin de

vie.

Jamais, de toute l'histoire humaine, la moindre monnaie fiduciaire n’a

survécu. Toutes les civilisations ayant adopté ce type de monnaie ont

disparu avec plus ou moins de souffrances.

Il   s’avère   que   toutes   les   devises   du   monde   sont   de   la   monnaie

fiduciaire…

Presque tous les gouvernements et banques centrales du monde entier

aggravent l’inflation en créant toujours plus de devises (planche à billets

électronique) sans contrepartie en richesse réelle.

Le spectre d'une collision catastrophique qui mettra fin à la société

moderne que nous connaissons n'est que trop réel.

Si cela devait arriver, voici un scénario probable, comme l’écrit Michael

Maloney dans son livre « Guide To Investing in Gold and Silver» : 

« L’hyperinflation   est   une   période   de   déflation-hyperinflation qui dégrade rapidement la valeur de

la monnaie-papier couplée à une déflation causée

par   la   crainte   parfaitement   naturelle   de   la

population de continuer à emprunter et à dépenser.

Ce   qui   entraîne   une   stagnation   et   une   faible

croissance de l'économie. »

 


I- Pourquoi le troc n'est pas une façon de diriger une

économie ?


Si ce jour arrive, il est très probable que la monnaie-papier  « dollar » ou

« euro »   dans   une   nation   telle   que   les   Etats-Unis   ou   une   grande

puissance économique européenne, va si rapidement dévaluer que les

gens vont chercher un autre moyen de stocker des richesses et obtenir

des nécessités de la vie. Lorsque cela arrive, nous nous attendons à ce

que les métaux précieux tels que l'or et l'argent vont être le moyen

préférable de stocker de la richesse, comme ils l'ont été à travers toute

l'histoire humaine.

Et quand cela arrive, le troc peut devenir une solution viable, si elle est

temporaire. C’est un moyen d'obtenir les choses dont nous avons

besoin sur une base quotidienne : nourriture, eau, vêtements, abris,

outils, etc…

Je tiens à réitérer que le troc semble ne pas être une solution à long

terme pour la reconstruction et le fonctionnement d'une économie.  Cela

a toutefois fonctionné assez bien dans les petites sociétés isolées. Mais

l'humanité n'a pas commencé à vraiment atteindre son potentiel en

termes de culture, d'innovation et de prospérité tant que l'argent et les

devises n'étaient pas inventés.

Le   scénario   le   plus   probable   dans   un   accident   catastrophique   du

système financier mondial est que les systèmes parallèles vont évoluer

et vont se poursuivre pendant une brève période de temps, peut-être des

mois ou des années, peut-être pour quelques semaines seulement. Un

système sera un système localisé de troc avec ses voisins, amis et

commerçants à proximité pour les choses nécessaires au quotidien pour

soutenir les individus et les familles.



II- Une monnaie appelée: « patate chaude »


Dans le même temps, il est presque certain que dans une version

localisée, un système de troc à petite échelle va s’organiser et un certain

type de monnaie sera utilisé.

− Soit ce qu’il reste du gouvernement se ressaisira et mettra en

place une nouvelle monnaie fiduciaire pour remplacer le dollar ou

l'euro ou le yuan.

− Soit les gens vont revenir à l'utilisation de la monnaie-papier en

échec,   même   si   sa   valeur   baisse   plus   vite   que   la   vitesse

nécessaire pour la glisser dans votre portefeuille.

Il est possible qu’un groupe organisé de membres d’une communauté

puisse créer une «monnaie   communautaire», des morceaux de papier

jugés par le comité pourraient représenter une certaine quantité de biens

ou de services; certaines collectivités ont commencé à expérimenter les

monnaies communautaires actuellement.

La raison de ce retour probable à un certain type de monnaie est le prix

des biens et des services. Le problème de déterminer le nombre de

poulets à échanger contre 1kg de sandwichs ou de pots de beurre est

tout simplement trop complexe et chronophage d'un processus pour

soutenir   de   plus   grandes   populations   sur   des   périodes   de   temps

prolongées.

 

Il faudrait localiser les personnes qui ont le beurre, qu’elles soient prêtes

à l’échanger contre vos poulets. Ceci est encore plus complexe et

chronophage.

 = ?

Même si les systèmes de troc peuvent surgir au niveau local et dans le

court   terme,   finalement,   il   sera   nécessaire   d'avoir   une   monnaie

accessible qui peut être utilisée pour acheter les choses de manière

efficace dont tout le monde aura besoin pour plusieurs jours de survie

quotidienne.

Mais   ce   que   vous   aurez   à   faire   dans   un   environnement   hyper

inflationniste sera d'obtenir votre argent-papier et le dépenser le plus

vite possible. Dans une période d'hyperinflation, de l'instant où vous

vous promenez du fournisseur de devises vers l'épicerie pour prendre un

litre de lait, le prix de ce lait pourrait avoir doublé, comme ce fut le cas

en Argentine.

Fernando Aguirre qui a écrit le livre « The Modern Survival Manual:

Surviving the Economic Collapse », nous décrit son quotidien durant

l’hyperinflation en Argentine:

« Je me souviens être au magasin de bricolage local pour acheter

quelques   outils.   Les   caissiers   courraient   comme   des   fous,   en

remplaçant   les   anciens   prix   avec   les   nouveaux,   qui   ont   parfois

changé dans la même heure.

C'était déprimant de voir un prix et ensuite d’entendre une annonce

du   caissier   qu’il   a   changé   alors   que     l'ancien   prix   est   toujours

affiché.   Parfois,   vous   n’aviez   pas   le   temps   d'atteindre   la   caisse

enregistreuse que le prix avait déjà changé. »

En tenant compte de ce risque ci-dessus, je crois fermement à la

préparation d’une planification : comment préserver votre patrimoine,

comment obtenir les choses nécessaires pour vous et votre famille au

jour le jour. En planifiant les scénarios les plus probables nous pourrions

faire face à une période d’intense crise financière.

La sagesse et l’intelligence sont de se préparer au pire.


III- Agir avant le « bank run » (ruée bancaire)


Heureusement,   nous   pouvons   faire   quelques   suppositions   éclairées

quant   aux   défis   auxquels   nous   serons   confrontés   lors   d’une   crise

financière majeure en nous basant sur des rapports de journaux des

crises   passées,   ou   à   partir   du   travail   d’écrivains   tels   que   Aguirre

concernant la crise financière argentine ou Bernd Widdig, qui a écrit sur

l'hyperinflation de la République allemande de Weimar.

Comme nous l'avons vu aussi récemment en 2008 et 2009, un accident

économique a un effet immédiat sur de susceptibles faillites bancaires.

Bien qu’à l’époque le gouvernement européen ou américain avait la

force et la stabilité et des moyens financiers pour conjurer la panique

généralisée du public et les paniques bancaires, les dernières nouvelles

de l’année 2011 ont contribué à un sentiment généralisé très alarmiste

très camouflé par les médias et les représentants politiques.

 

Le   ton   des   dépenses   de   consommation   s'est     durci   presque

immédiatement.

Il suffit d'observer la réalité des échanges commerciaux dans cet article

surprenant.   Remarquez   à   quel   point   les   marchés   actions   sont

surréalistes ! : Effondrement de l'économie réelle en cours

L'économie mondiale est en chute libre.

Dans l'accident financier à venir, le gouvernement américain et d'autres

États (notamment européens) sont susceptibles d'être de moins en

moins solvables fiscalement :

Après des dizaines d’années d’inconscience budgétaire, des quantités

massives d’injections de liquidités devront soutenir le système bancaire.

Nous   assisterons   alors   à   l'effondrement   politique   avec   des

gouvernements qui atteignent rapidement leurs limites et leurs capacités

d’action.

Alors que l’actualité sur les perspectives d’un

krach   majeur   se   répand   dans   la   presse

spécialisée indépendante et que la panique

grandit (presque instantanément par internet

et notre société interconnectée) la première

chose que la plupart des gens va faire  est

d'essayer de retirer leur épargne de leurs

comptes bancaires.

Certaines personnes vont essayer de sortir

tout ce qu'elles peuvent, craignant de le perdre si les banques et le

gouvernement sont incapables de couvrir toutes leurs pertes.

L'important   pour   vous   est   de   prendre   vos   précautions   le   plus   tôt

possible !

 

D'autres, plus optimistes, vont tout simplement essayer de retirer 500 ou

1000 € en « argent liquide d'urgence », suffisant pour les faire tenir une

semaine ou deux, jusqu'à ce que les choses se calment un peu.

De toute façon, le résultat sera que des milliards de dollars et d’euros

seront retirés en espèces de manière simultanée des banques. Ces

institutions qui fonctionnent sous des systèmes de réserve fractionnaire,

n’auront  dans  leurs  comptes  qu’une  petite  fraction  de   la   trésorerie

nécessaire pour honorer tous les retraits-clients.

Conséquence :   Des   milliers   de   déposants   seront   refoulés   par   les

banques et les guichets automatiques, des foules entières resteront les

mains vides. Dans de nombreux cas, les banques fermeront plus tôt

dans la journée, et pourront rester fermées pendant plusieurs jours, voire

plus. Lors de sa réouverture, de nouvelles règles seront certainement

mises en place, limitant les retraits d'espèces à peut-être 500 € ou 1000

€ ou moins de 50 € par client.

Nul ne peut le prévoir à ce jour.

La   population   va  être   exposée   à  la   réalité   du   fonctionnement   des

systèmes monétaires et l'inévitable conséquence d'un système basé sur

la dette perpétuelle.

« Je n’ai jamais vu personne ayant pu, avec

logique   et   rationalité,   justifier   que   le

gouvernement fédéral emprunte pour utiliser

son propre argent... Je pense que le temps

viendra où les gens demanderont que cela soit

changé. Je pense que le temps viendra dans ce

pays où ils viendront nous accuser, vous, moi,

et toute personne liée au Congrès, d’être resté

assis sans rien faire et d’avoir permis à un

système aussi stupide d’être perpétué. »

Wright Patman, membre démocrate du Congrès

1928-1976

 


IV- Pourquoi la rupture de notre système monétaire est

certaine à 100% ?


Voulez-vous une preuve de cette folie ?

Il suffit de regarder le compteur en temps réel de la Réserve Fédérale

des États-Unis (le dollar est la monnaie sur laquelle repose toutes les

monnaies mondiale, appelée aussi, « monnaie de réserve »). Observez

dans la rubrique « Money   Creation » dans la case « Federal   Reserve

Monetary Base » et faites votre opinion. Cliquez ici pour le voir.

Vous remarquez que ce chiffre s’effondre chaque seconde.

Jusqu’en 2009, ce chiffre progressait, et la tendance s’est inversée suite

aux nombreuses faillites bancaires encore en cours aux USA et à travers

le monde.

Remarquez, à contrario, que le chiffre dans la case « US Total Interest

2011 »(intérêts totaux) s’accroît à chaque seconde.

C’est comme si vous aviez de moins en moins d’argent en poche et

que vous deviez payer de plus en plus d’intérêts sur vos prêts à la

consommation !

Et encore, ceci n'est pas le pire... car cet argent en poche perd chaque

jour de sa valeur...

« Une   monnaie   papier,   basée   sur   la   seule

confiance dans le gouvernement qui l’imprime,

finit   toujours   par   retourner   à   sa   valeur

intrinsèque, c’est-à-dire zéro »

Volaire (1694 - 1778)

 

Un graphique de source officielle vous montre que le dollar a perdu plus

de 96% de sa valeur depuis 1913

Pourquoi cette lente descente aux enfers ?

« Par essence, la création monétaire ex nihilo

que pratiquent les banques est semblable, je

n’hésite   pas   à   le   dire   pour   que   les   gens

comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la

fabrication   de   monnaie   par   des   faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi.

Concrètement   elle   aboutit   aux   mêmes

résultats. La seule différence est que ceux qui

en profitent sont différents. »

Maurice Allais,

Prix Nobel de Sciences Économiques 1988

 

Visualisez le graphique ci-dessous pour comprendre !

Observez bien la courbe rouge : C'est la quantité de monnaie-papier en

circulation qui augmente.

Nous   voyons   parfaitement   que   plus   la   banque   centrale   américaine

« imprime » de billets, plus le pouvoir d'achat de ces billets s'effondre.

A croire que les employés de la FED s'acharnent à détruire le dollar

depuis 99 ans !

La monnaie de réserve mondiale coule à pic et entraîne les autres

monnaies mondiales avec elle...

Toutes les banques centrales du monde fonctionnent sur ce principe dès

l'instant où aucune  contrepartie réelle  ne vient garantir chaque billet

nouvellement créé.

Si vous êtes européen, et que vous entendez la presse vous expliquer

que la BCE a effectué une « recapitalisation » ou une « injection de

liquidités », comprenez que cette action vient de brûler instantanément

une partie de la valeur contenue dans chaque billet de banque que vous

possédez...

La rupture du système est donc certaine à 100% !

Même si la Réserve Fédérale injecte des milliers de milliards de dollars

(assouplissement monétaire ou « Quantitative Easing »), ce phénomène

est irréversible puisqu’il n'aura pour effet que de dévaluer la valeur des

billets (inflation). Ce qui détruit le pouvoir d'achat des populations.

Quand le public découvrira que la monnaie fiduciaire n’a aucune valeur

réelle et qu’elle est bâtie uniquement sur la confiance (notez que le mot

« fiduciaire »   tire   son   origine   latine   du   mot   « fiducia»   qui   signifie

« confiance », ce terme exact fait   partie de la langue maternelle de

Mario Draghi de la BCE...), les gouvernements montreront leur vrai

visage que la richesse n’est pas créée par le travail, mais uniquement

par la dette.

Un événement idéal pour instaurer de nouvelles règles : celles  qui ont

bouleversé l'Allemagne des années 30 avec la montée du national-socialisme...   N'importe   quel   gouvernement   est   accepté   par   les

populations s'il promet de sortir du chaos...


V- Pourquoi la dette ?


Saviez-vous que le moindre billet de banque est créé à partir d'une

dette ?

Il est temps pour vous de se réveiller et de découvrir le véritable jeu

auquel vous participez à votre insu chaque jour.

Visionnez cette excellente vidéo pédagogique de Mike Maloney pour

vous en convaincre : Voir la vidéo

 

Chaque   billet   émis   sur   notre   planète   est   emprunté   aux   banques

centrales et majoré d’intérêts.

Il n’y a rien d’autre.

Chaque billet créé n’a aucune contrepartie en valeur réelle et représente

une reconnaissance de dette envers son « imprimeur ».

Cet état de fait a été acté le 15 Août 1971 par le Président Nixon en

supprimant la convertibilité du dollar en or.

Cette décision a permis à la Réserve Fédérale d’imprimer autant de

billets que nécessaire sans avoir à détenir la moindre contrepartie en

métaux précieux dans ses coffres.


VI- 1971 : L'année du défaut de paiement des USA sur

leurs réserves en or


La guerre du Vietnam devenait un gouffre financier, il fallait   trouver

coûte que coûte une solution efficace pour financer la lourde armada

américaine embourbée dans « l'enfer vert ».

Alors que les réserves d'or devenaient insuffisantes pour « couvrir »

chaque dollar fraîchement créé par la FED, il fallu trouver une solution

d'urgence et massive pour maintenir le troupes en territoire ennemi à

plusieurs milliers de kilomètres de Washington pour ne pas perdre la

face aux yeux du monde.

Les USA ont donc réalisé leur premier défaut de paiement de l'histoire le

15 Août 1971 et la déclaration du Président Nixon

au sujet de la non-convertibilité du dollar en or pourrait être interprétée

de cette manière :

« Nous   n'avons   plus   assez   d'or   pour

garantir   chaque   dollar,   désormais,   grâce   à

un   jeu   d'écriture,   notre   monnaie   sera

garantie   par   un   autre   papier :   une

reconnaissance   de   dette

gouvernementale américaine».

Dès cet instant, les USA avaient le champ

libre   pour   devenir   la   première   puissance

militaire mondiale en participant  à la mise

en   place   des   bases   d'une   gigantesque

pyramide de Ponzi sur la règle du « je   te

dois, tu me dois » au lieu du « 1 dollar équivaut à ...grammes de valeur

matière».

Le   gouvernement   américain   fut   donc   la   première   victime   des

actionnaires d'une entreprise privée ayant le monopole de la création

monétaire : la FED qui n'est pas une « Réserve » et encore moins

« Fédérale ».

Cette entreprise est une institution privée qui figure à côté de la société

FEDEX dans les « pages jaunes » américaines.

Et pourtant, des institutions telles que la Banque Centrale Européenne

continuent à troquer des EUROS contre des DOLLARS !

Cliquez ici et regardez cette vidéo étonnante qui présente le caractère

scandaleux d'un tel système...

« Si   vous   empruntez   des   vêtements   à   un   commerce   ayant   le

monopole de la création de vêtements. Si ce commerce vous prête

100 vêtements à condition que vous lui donniez 5 vêtements par

mois (intérêts).

Que va-t-il se passer pour vous dans 20 mois ?..

Résultat : il faut réemprunter des vêtements si vous ne voulez pas

être à poil… »

La   création   de   la   masse   monétaire   fonctionne   exactement   sur   ce

principe.

C’est ce que nous appelons l’argent-dette.

Sans dette, il n’y a pas de création d’argent-papier. En revanche, le

désendettement détruit l’argent-papier... Un véritable cercle vicieux et

seul l’effondrement du système ou le courage politique peut y mettre fin.

Aucun pays au monde ne peut avoir un endettement illimité sur son PIB.

Tout s’effondrera avant.

Le système bancaire mondial est une immense fraude et elle est sur le

point d’être mise à nue. Les organisateurs devraient être poursuivis pour

crime contre l’Humanité et je ne sais pas s’il existe une sentence

suffisamment forte pour condamner 99 ans de mensonge envers des

millions de personnes ayant laissé leurs vies sur un champ de bataille ou

se tuant à la tâche pour nourrir ce système…

 

VII- Le système bancaire : une fraude mondiale ?


Je suis persuadé que nous assistons à l’effondrement de la plus grande

escroquerie de l’histoire humaine. Et comme toute escroquerie, elle finit

toujours par être découverte par ses victimes.

La question est de savoir si le système judiciaire osera se frotter à cette

entreprise   pyramidale   qui   se   nourrit   de   son   produit   principal :  la

cavalerie !

Lisez cette définition étonnante sur wikipédia :

« La   cavalerie   est   un   processus   financier   où   de   nouveaux

emprunts   servent   sans   cesse   à   rembourser   les   emprunts

antérieurs. Le système s'écroule lorsque l'emprunteur n'obtient pas

le Nième prêt : il sait alors qu'il ne pourra pas rembourser l'emprunt

précédent.   La   cavalerie   est   une   tentation   pour   des   acteurs

économiques au départ honnêtes mais confrontés à des difficultés

qu'ils croient passagères. Si c'est bien le cas, ils pourront se tirer

d'affaire   et   tout   rembourser   –   et   personne   n'aura   matière   à   se

plaindre,   ni   même   à   s'en   douter.   Dans   le   cas   contraire,   la   chute

sera retardée mais n'en sera que plus brutale.»

Avez-vous   remarqué   qu'au   bas   de   la   page   de   Wikipédia,   dans   la

rubrique « Voir aussi » que le terme « Chaîne de Ponzi » est juste

au-dessus de « Dette publique »... de la pyramide...

Lisez   également   cet   article   surprenant :  Le   temple   suprême   de

l'escroquerie        : la banque   

Réfléchissez-y quelques secondes, quand vous tenez un billet de 50

euros  dans  votre main, pensez-vous que  le fabricant de  billets  ait

dépensé 50 € pour découper un morceau de papier et y mettre un peu

d’encre ?..

Sa valeur réelle est imaginaire.

Elle est simplement décrétée par un autre morceau de papier : le cours

légal encadré par le Code Monétaire et Financier.

Nous faisons simplement tous le même rêve en même temps.

Du moment qu'une très grande majorité de gens croient que ce morceau

de   papier   est   capable   d’acheter   quelque-chose,   la   supercherie

fonctionne.

Dès que quelqu’un choisi de se réveiller, c’en est terminé.

« Il   est   appréciable   que   le   peuple   de   cette

nation ne comprenne rien au système bancaire

et monétaire, car si tel était le cas, je pense que

nous serions confrontés à une révolution avant

demain matin. »

Henry Ford, constructeur automobile


VIII- Comment survivre au choc social ?


Cette   trahison   découverte   par   des   personnes   désespérées   peut

provoquer,  pour un temps,  le chaos, comme des foules en colère

convergeant vers les agences bancaires ou se jetant dans des pillages

d’épiceries,   des   pharmacies   ou   des   supermarchés.

Selon toute vraisemblance, en quelques jours, un semblant d'ordre aura

été rétabli par le gouvernement, probablement débordé à faire face aux

émeutes   avec   l’appui   des   forces   de   l'ordre   lourdement   armées   et

entraînées.

Le gouvernement français semble avoir pris ses dispositions puisqu’il a

adopté le 1er Juillet 2011, pendant que le Sénat était quasiment vide à

cette période de l’année, un texte de loi sur l’armement utilisé par les

autorités pour le maintien de l'ordre public, à titre de riposte en cas

d'ouverture   du   feu   sur   les   représentants   de   la   force   publique   lors

d’émeutes ou d’insurrections.

Et notamment, l’emploi d’armes de guerre tels que des fusils à répétition

de calibre 7,62 avec possibilité légale d’infliger la mort pour protéger les

intérêts de l’État.

Pourtant, aucun événement grave de ce genre ne s’est produit depuis

2005 et aucun mouvement massif de foules présumées dangereuses

contre les intérêts de l’État n’ont été répertoriées dans la presse à ce

jour sur notre sol.

« Lorsqu'un gouvernement est dépendant des

banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et

non   les   dirigeants   du   gouvernement   qui

contrôlent la situation, puisque la main qui

donne est au-dessus de la main qui reçoit. [...]

L'argent n'a pas de patrie ; les financiers n'ont

pas de patriotisme et n'ont pas de décence ;

leur unique objectif est le gain. »

Napoléon Bonaparte, Empereur Français

(1769-1821)

Je pense que notre gouvernement a été la première victime française de

ce système vicieux et il s'en rend compte aujourd'hui. Son tempérament

survivaliste lui impose de prendre des dispositions pour se protéger face

à la révolte sociale.

Il semblerait donc que l’État se prépare à quelque-chose. Quelque-chose

de suffisamment dangereux pour avoir recours à une arme de guerre...

Vous pouvez lire le texte officiel en cliquant ici.

Une vidéo est également disponible ici pour vous rendre compte de la

puissance de feu de cette arme : cliquez ici

 

Je   vous   recommande   donc   de   ne   pas   prendre   part   aux

mouvements   de   foules   ou   manifestations   à   venir   et   d’agir

intelligemment,  en   toute   légalité   et   de  manière   exclusivement

pacifique.

Faîtes preuve de résilience et de calme. Affirmez-vous afin de trouver

des façons de faire face, avec des moyens de coopérer avec vos

voisins, et trouvez des façons de vous garder, vous-mêmes et vos

familles, en toute sécurité et nourris.

Durant les premiers jours ou quelques semaines de cette crise majeure,

certains   systèmes   de   troc   sont   susceptibles   d'évoluer.   Ils   seront

probablement localisés sur une très petite échelle. Le propriétaire d’une

pharmacie du coin se rendra compte que ses clients ne peuvent plus

acheter de médicaments ou de shampoings ou de couches jetables

parce leurs clients ne peuvent plus obtenir d’argent de leur banque, du

moins temporairement.

Ayant besoin de nourrir sa propre famille, il peut être disposé à échanger

un paquet de steaks surgelés (en supposant que le réseau électrique

continue de fonctionner) ou une portion de poulet en conserve pour les

choses dont lui et sa famille ont besoin.

Soyez prêt à échanger vos propres ressources avec celles de votre

entourage ou voisins.

En supposant que la crise se poursuive plus longtemps, des sites publics

de troc dans les villes sont susceptibles de surgir dans les centres

commerciaux  vacants  ou   les  stationnements  des  grandes  surfaces.

Fernando Aguirre écrit que ceux qui ont le mieux réussi dans la crise

argentine étaient les propriétaires de terrains qui ont accueilli ces « foires

au troc ».

 

Il y a des dizaines de milliers de sites web avec des articles sur les

éléments à mettre de côté dès maintenant pour le troc, en cas de crise

financière ou pire.

Pour   se   nourrir   par   la   chasse,   certaines   personnes   préconisent   la

préparation   de   munitions   couramment   utilisées,   telles   que   des

cartouches de fusils, carabines à gibier, arbalètes ou lances-pierres.

D'autres suggèrent des articles qui peuvent devenir coûteux ou difficiles

à obtenir : chocolat, liqueur, cosmétiques ou épices.

Les   rapports   sur   des   crises

passées   indiquent   que   ces

stratégies donnent des résultats

mitigés. A vous de voir.

Ma suggestion est de penser à

des   choses   que   vous   et   votre

famille   pourriez   trouver   de   la

valeur à l'utilisation de certaines

choses, dans l'éventualité d'une

crise   ou   d’une   catastrophe

naturelle.

L’idée   est   d’avoir   un   stock

suffisant pour vous soutenir pendant un minimum de 2 semaines.

Dans le cas d'une catastrophe financière généralisée et dévastatrice

suffisante pour interrompre les services publics, conservez des piles de

plusieurs tailles, une radio FM solaire ou à manivelle, des lampes de

poche, des bougies, des outils à main tels que couteaux, marteaux,

pinces   et   scies,   aliments   en   conserve   ou   non   périssables   seront

salvateurs, ainsi que potentiellement rentable pour le commerce.

En étant persuadé qu’un krach financier est inévitable, chacun devrait

garder sous la main un approvisionnement d'au moins deux semaines

d'eau en bouteilles ou en canettes.

 

Il suffit de garder à l'esprit que, même dans la pire des catastrophes, en

dehors de l'Armageddon absolue, une certaine forme de gouvernement

existe toujours, et finira par se réaffirmer en tentant de réglementer. Les

premières choses qu'il va vouloir réglementer sont les armes à feu et les

munitions, le second sera probablement l'alcool et la drogue.

Comme je l'ai écrit plus haut :

- le retour au troc organisé se formera dans les villes,

- ensuite, il est presque certain que le marché libre aura identifié un

peu   de   monnaie,   officielle   ou   officieuse,   pour   accélérer   le

processus d'achat / vente.

Probablement le premier signe sera de voir des « vendeurs » dans la

rue. Vous allez commencer à voir des gens dans les coins de rue ou à

l'extérieur des épiceries, qui proposent un «échange»,

de monnaie-papier contre de la monnaie réelle (or ou argent).

Sur les sites de ces trocs de villes, vous verrez des enseignes telles que

« Nous changeons votre argent en» ou  «j’achète votre or".

C'est à ce moment que votre planification familiale et votre préparation

sera payante !

Comme Mike Maloney   l'a écrit dans   son livre, en cas de panne de

devises, le prix « spot » de l'or et l'argent sera de notoriété publique, sur

toutes les lèvres.

Vous aurez des infos à la télé 24h/24 où sera diffusé le prix d'une once

d'or et d'argent à chaque heure, et l'information sera immédiatement

disponible en ligne. Dans le cas où le réseau électrique tombe en panne

ou vacille, les gens s’agglutineront autour des téléviseurs ou des radios

alimentées par un générateur (je conseille la radio solaire, note d'eva)

 

Pendant que la valeur des dollars ou des euros de l'épicerie ou à la

quincaillerie dégénèrent de minute en minute, il en sera de même pour la

hausse du prix d'une once d'or ou d'argent.

La routine, pour ceux qui possèdent actuellement assez de clairvoyance

d'avoir un stock d'or ou d'argent, est d'identifier un courtier avec lequel

vous vous sentez à l’aise, de préférence dans un endroit où vous vous

sentez en sécurité.

Durant la Tempête, venez le voir une fois tous les deux jours avec

des horaires différents et ne prenez qu’une pièce ou une poignée de

pièces d’or et d’argent et faîtes un échange limité en monnaie-papier

pour acheter ce que vous et votre famille avez besoin pour seulement

quelques jours.

Achetez une petite quantité de monnaie-papier, car elle perdra de sa

valeur aussi rapidement que vous l'obtenez dans votre portefeuille et, en

situation d'hyperinflation, elle peut perdre une grande partie de sa valeur

avant même de pouvoir l’utiliser chez votre épicier.

Votre but sera d'échanger uniquement votre métal précieux contre

de la devise-papier pour une dépense immédiate.

 

(Suite Post 2)


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche