Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 01:21
0

Amis riches, gaffe à vos miches! Il est pas content et le fait savoir! Les présidentielles de 2012 risquent d’être rock’n roll avec des candidats comme ça!!! Deux questions restent toutefois en suspend: va-t-on réellement atteindre les présidentielles avant que le crash boursier promit par nombre d’économistes ne survienne? Le feu risque bel et bien d’être allumé sur le continent, mais est-ce réellement lui qui va tenir l’allumette?

Devant plus d’un millier de personnes à l’Agora de «L’Humanité», le candidat du Front de gauche pour 2012 a détaillé, de manière pédagogique, ses propositions de campagne.

Jean-Luc Mélenchon arrive sur le stand du Front de gauche, à la Fête de l’Huma. (AFP)

Jean-Luc Mélenchon promet d’animer 2012. Y compris lorsqu’il ne tape pas sur ses ex-camarades socialistes. Assis sur une chaise de l’Agora à la Fête de l’Humanité, micro en main, le candidat du Front de gauche à la présidentielle a déroulé ce samedi soir les propositions de son programme pour la présidentielle.

Interrogé par les journalistes du quotidien L’Humanité, l’ancien socialiste attaque par «la dette». «Je comprends que les gens aient peur (…) quand on voit la brutalité de ce qui est tombé sur la tête des Grecs», lance-t-il à une assemblée pleine à craquer qui l’applaudit à tout rompre. Mélenchon se fait pédago, parle plus lentement que d’habitude pour expliquer que la dette d’un ménage n’est pas la même que celle d’un Etat: «Vous ne contrôlez pas l’augmentation de votre salaire vous!, souligne-t-il. L’Etat peut lui choisir le niveau de revenu qu’il va avoir en augmentant les impôts!».


 «Cette dette a été creusée pour 75% de son montant par les gouvernements de droite!», poursuit l’ancien ministre de Lionel Jospin qui appelle son auditoire ne pas se «laisser intimider».

«Lettre au père Noël»

A domicile dans cette Fête de ses alliés du parti communiste, Mélenchon joue sur du velours. Il donne du «mes amis» et des «camarades» à ceux venus l’écouter pendant 45 minutes. Sa proposition pour sauver la Grèce? «Que la Banque centrale européenne prête directement au taux où elle prête aux banques aujourd’hui, c’est-à-dire à 0% ou 1%.»


Mélenchon prévient ensuite ses ex-camarades du PS: «Nous ne guérirons pas avec des demi-mesures (…) Ce ne sont pas des efforts qu’il faut répartir plus justement, c’est la richesse!». Lui répète sa volonté de reprendre «10 points de la richesse qui sont passés des poches du capital à celle du travail», mesure chiffrée à 195 milliards d’euros. Tout autre projet que le sien serait «une lettre au père Noël sans conséquences pour la suite». Manière aussi pour Mélenchon de discréditer le projet du parti socialiste.


Dénonçant un «coup d’Etat financier» des institutions européennes, il s’amuse à répéter que ses adversaires politiques «veulent partager les dettes» tandis que lui promet de «partager les richesses». «Les dirigeants sont cramponnés dans le vieux monde!», s’enflamme-t-il.


«Si le Front de gauche arrive au pouvoir, détaille Mélenchon, il faudra faire la chose suivante: nous irons voir nos partenaires européens pour leur dire (…) que le peuple français a décidé que nous ne respecterons plus le principe de concurrence libre et non faussée» et que «les anciennes habitudes bancaires seront abolies». «Nous avons des mesures techniques pour dompter la finance et la prendre à la gorge», prévient-il.

«Je note ceux qui ne sont pas venus»

Les réponses faites par Mélenchon sont longues, confondant l’interview avec le discours politique. «Lorsque je vous parle de ces sujets, poursuit-il, je ne vous parle pas comme un tribun ou un propagandiste (…) mais comme quelqu’un qui gouvernera ce pays (…) et qui appliquera ce qu’il y a à faire.» Et le candidat de promettre: «Nous allons non seulement lancer une révolution citoyenne pour notre patrie (mais) nous allons allumer le feu dans tout le continent!»


Chambreur avec ses anciens camarades du PS, il compte les candidats à la primaire socialiste venus à la Fête de l’Humanité cette année: Ségolène Royal, Martine Aubry ou Arnaud Montebourg. «D’abord je note ceux qui ne sont pas venus», s’amuse-t-il, pointant, sans le nommer, François Hollande. «Quand on est de gauche, on marque sur son calepin la date de la Fête de l’Humanité et on ne prévoit rien d’autre…»

Quant aux autres, Mélenchon les «remercie» d’être venu et lance à l’attention de Ségolène Royal, venue le matin avec deux propositions de loi sur «la réforme du système bancaire» et «l’interdiction des licenciements boursiers»: «Bravo! Tope-là! Va le dire au Modem!»

«Genoux tout mous»

Mélenchon relance ainsi son «offre publique de débat» du «NPA au PS», tout en prévenant qu’il n’est «pas question de faire la proposition d’un arragement de coin de table (…) ou un échange de nos voix contre des circonscriptions législatives ou des places dans un gouvernement.» Jean-Luc Mélenchon veut soumettre à la disussion des socialistes ses propositions comme celle d’un Smic à 1700 euros. Il prévient les plus fortunés: «Ils vont partager! De gré s’ils veulent négocier ou de force parce que nous allons le faire par la loi!» Et pour ceux qui, «dans les bureaux de vote», auraient «les genoux tout mous» et seraient tentés par le vote utile, «ne venez pas vous plaindre!».

«On ne gouverne bien d’en haut que quand le bas s’y met», ajoute-t-il. Mélenchon n’attend plus qu’une chose: que les socialistes lui offrent un seul et unique adversaire. Pour que la bataille à gauche commence.

 


Source: liberation.fr

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2011/09/17/melenchon-appelle-les-francais-a-%C2%ABallumer-le-feu-dans-tout-le-continent%C2%BB/

 

 

 

 

.http://s.tf1.fr/mmdia/i/53/2/les-candidats-a-la-primaire-ps-en-haut-martine-aubry-jean-michel-10495532ukbgu_1713.jpg?v=1

http://s.tf1.fr/mmdia/i/53/2/les-candidats-a-la-primaire-ps-en-haut-martine-aubry-jean-michel-10495532ukbgu_1713.jpg?v=1

 

6 candidats "socialistes"

face au journaleux Pujadas

:

 

Valls est un homme de Droite au PS pour tuer ce qui lui reste de Gauche. C'est un "client" du Club Bilderberg qui dévaste la planète par ses décisions ! A combattre !

 

Hollande est mou, émotif, indécis, social-démocrate, et inféodé à l'Europe de Bruxelles, à l'OTAN, à Israël, et au Nouvel Ordre Mondial. A bannir ! Il s'est même fait ramasser par Martine Aubry, très offensive (et plus énergique que lui).

 

Ne parlons pas du radical fédéraliste... horreur !

 

Ségolène Royal a la stature d'une femme d'Etat. Et de la dignité.

 

Mais celui qui a élevé le débat, celui qui a proposé du neuf, avec énergie, détermination, clarté, celui qui a bien cerné les problèmes et les solutions à apporter, c'est Arnaud Montebourg, formidable ! Il nous a réconcilié avec le PS.

 

Et naturellement, les Médias de propagande au service du CRIF, d'Israël, de l'Empire, du Nouvel Ordre Mondial, ne parlent même pas de celui qui met en cause la mondialisation criminelle, Arnaud  Montebourg, pourtant manifestement le candidat le plus brillant. Comme s'il n'existait pas ! Car il est non-aligné - et il n'est pas du sérail  (modelé par le CRIF), mais indépendant ! Hollande, le candidat du CRIF (comme Sarkozy, Copé, DSK, Valls) doit écraser les autres. Alors les Médias et les Sondeurs nous exposent à un matraquage continu en sa  faveur !

 

Les Médias décident pour nous, ils nous privent de la démocratie brandie pourtant continuellement. Inféodés à Israël, ils mettent en avant les candidats choisis par ce pays, et suprême imposture, ils nous font croire qu'ils sont plébiscités par nous. Quand ouvrirons-nous les yeux sur ce conditionnement permanent, au profit des tenants de la mondialisation militaro-financière qui fait notre malheur ?

 

eva R-sistons

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche