Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 20:24

 

Des touaregs dans le Nord du Mali. REUTERS/Finbarr O'Reilly

 

 

Au Mali, la France fait la guerre aux Touaregs et au MNLA en faisant semblant de la faire contre AQMI. Comme quoi, une guerre peut en cacher une autre !
.
 
    Bonjour à toutes et à tous,

Il y a tout d'abord eu la guerre contre la Libye.

Comme sous Kadhafi les Touaregs ont pu mener en Libye la vie qu'ils désiraient, comme ils étaient libres, ils ont pris les armes pour défendre le "régime" de Kadhafi. Et, du coup, Kadhafi leur a livré autant d'armes qu'ils en ont voulu.

Quand la Libye a perdu la guerre, les Touaregs en armes se sont déplacés au nord du Mali, dans cette région, l'Azawad, qui dès l'origine voulait être indépendante ; mais que le colonialisme avait tout de même rattachée de force au Mali. Un mouvement d'indépendance de l'Azawad s'était par conséquent créé, le MNLA, dont voici le site internet :

http://www.mnlamov.net


Dans le MNLA, il n'y a pas que des Touaregs, loin de là. Mais, profitant des armes des Touaregs et de leur expérience militaire, ils mirent peu de temps à reconquérir leur territoire, l'Azawad, et à proclamer son indépendance :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4028


Cependant, l'impérialisme français n'était pas content, car il perdait ainsi une partie importante du Mali. Il lui fallait trouver une solution pour justifier une guerre contre le MNLA et les Touaregs en arme, afin de reconquérir l'Azawad et le rattacher à nouveau au Mali.

Dans cette région, la France possède une force armée supplétive dont elle nous fait croire qu'elle est son ennemie. Il s'agit d'AQMI, al-Qaïda au Maghreb islamique, qui change assez souvent de nom suivant les circonstances (à une époque, c'était le GIA, puis GSPC, etc.). Voici la preuve qu'AQMI appartient aux services secrets français :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1372


Bien sûr, seuls les chefs d'AQMI appartiennent aux services secrets français. Les militants de base l'ignorent totalement et croient sincèrement se battre pour établir un islam "fondamentaliste".


La France a donc armé AQMI mieux que ne l'étaient le MNLA et les Touaregs, et l'a renforcée en mercenaires. Ensuite, elle a ordonné à AQMI de conquérir le nord du Mali où le MNLA et les Touaregs ont par conséquent perdu le pouvoir.

Dans la réalité, AQMI, c'est-à-dire ses chefs, sont aux ordres de l'impérialisme français ; mais, dans le spectacle, AQMI considère la France comme son pire ennemi. Ce spectacle n'était cependant pas encore suffisant pour justifier une guerre française au nord Mali. Il a donc fallu demander à AQMI de faire diverses horreurs contre les populations locales.

Ce qui est le plus frappant, c'est l'imitation par AQMI de la destruction des Bouddhas de bâmiyân par les talibans en Afghanistan. Bien sûr, AQMI n'a pas eu le loisir de détruire des oeuvres bouddhistes, mais des sculptures musulmanes.

Ce sont en fait les USA qui avaient installé les islamistes au pouvoir en Afghanistan, dans le but de virer l'URSS ; par conséquent, les talibans étaient totalement infiltrés par la CIA qui, avec l'aide de l'ISI (service secret pakistanais à peu près aux ordres de la CIA), les avait armés et entraînés. Mais les Talibans, une fois au pouvoir, n'ont pas bien obéi aux USA, qui voulaient installer un pipe-line pour trimballer les hydrocarbures de la mer Caspienne tout en contournant leur ennemi l'Iran. Aussi, l'impérialisme américain se devait d'imposer ce tuyau à pétrole par la force, c'est-à-dire par la guerre.

Pour préparer la guerre contre l'Afghanistan, il fallait commencer par faire mal voir les talibans que l'on avait pourtant placés au pouvoir.

L'on n'osa pas, pile au moment où l'on venait de chasser l'URSS du pays pour le livrer aux islamistes, prétendre qu'il fallait virer les talibans à cause de leur attitude envers les femmes ; parce que, sous le régime "communiste", les femmes avaient justement l'égalité avec les hommes, et le droit à l'avortement libre et gratuit, à la pilule, aux études, à se balader tête nue, et maquillées, et en minijupe si elles le voulaient ! Il fallait par conséquent trouver autre chose, comme propagande.

L'on fit alors, par l'intermédiaire d'agents manipulés par la CIA et infiltrés au sein des talibans, détruire les fameux Bouddhas de bâmiyân en mars 2001, c'est-à-dire avant le 11 septembre 2001, ce qui montre bien que la guerre d'Afghanistan avait de toutes autres raisons que ce fameux 11 septembre, puisque sa préparation avait commencé avant.

Revenons à AQMI. Ses militants ont détruit, sous l'influence évidente des services secrets français, des symboles artistiques musulmans datant de plusieurs siècles. C'est la même tactique,  Il faut bien le remarquer, que celle que nous venons d'étudier et qui avait été employée par la CIA avec les talibans et les Bouddhas de bâmiyân..

Maintenant, avec toutes ces horreurs attribuées à AQMI dans le nord du Mali, la France a de bonnes excuses pour aller rétablir l'ordre dans ce pays. Elle a cependant décidé de le faire en douce, c'est-à-dire par l'intermédiaire de ses armées coloniales supplétives de la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest). Gageons que ces armées recevront de l'aide sous diverses formes. Et, si ça ne suffit pas, Hollande finira bien par faire intervenir officiellement l'armée française.

Voilà comment l'on fait semblant de faire une guerre pour en faire en fait une autre. La vraie guerre de la France au Mali n'est pas contre AQMI ; la vraie guerre, c'est la guerre éternelle des colonialistes sédentaires contre les nomades Touaregs.

   ,
    do
    http://mai68.org/spip

 

.


AQMI (Mali) Un djihadiste français, ami de François Hollande, parle à visage découvert

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche