Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 06:10

a crise climatique avec ses catastrophes humaines déjà présentes ou programmées pour les populations les plus pauvres ne pourra être limitée qu’avec un renoncement généralisé au productivisme actuel sous toutes ses formes, donc à des changements économiques et sociaux en profondeur.

http://www.solidarites.ch/geneve/index.php/ecosocialisme/climat-et-justice-sociale

 

C’est prouvé, il n'y a pas de crise climatique


Écrit par l’équipe du SPPI le 15 juillet 2008


      Christopher Monckton, qui fut jadis conseiller de Margaret Thatcher, démontre à l’aide de 30 équations que trois variables des modélisations informatiques utilisées par le panel climatique de l'ONU (GIEC) ont été initialisées avec des valeurs exagérées produisant une « réactivité du climat » (montée de la température avec l’augmentation des gaz à effet de serre), qui produit, dans le rapport publié en 2007 sur la dernière évaluation climatique du GIEC, une surestimation de 500 à 2000% de l'effet du gaz carbonique sur la température.


      Le réexamen de la réactivité du climat démontre que plus tard, dans ce siècle, un doublement de la concentration du CO2 par rapport aux taux pré-industriels augmentera la température moyenne mondiale de surface non pas des 6°F (~3,3°C) prédits par le GIEC, mais, gentiment, d’un peu plus de 1°F (~0,555°C). [*]


      Lord Monckton conclut :

      ...Peut-être, la réactivité du climat dans le monde réel est très inférieure aux estimations du GIEC. Peut-être, par conséquent, il n’y a absolument aucune « crise climatique. » ...La démarche pratique correcte face à point de problème consiste à avoir le courage de ne rien faire.


      Larry Gould, professeur de physique à l'université de Hartford et président (2004) de la Section de la Nouvelle-Angleterre de l'American Physical Society (APS), a étudié la science des changements climatiques pendant quatre ans. Il a confié :

      J'ai été impressionné par une conférence d'une heure qui éreintait les affirmations sur « réchauffement climatique » et expliquait les implications de la physique du transfert radiatif dans l’évolution du climat. J’ai été enchanté que le public réagisse à cet exposé scientifique par une ovation debout prolongée. C'est ce qui s'est passé quand, à l'invitation du président de notre université, Christopher Monckton a enseigné ici, à Hartford, ce printemps. Je suis ravi que Physics and Society, une revue de l’APS, publie son document détaillé qui perfectionne et expose ses résultats importants et révélateurs.

      Pour moi, la valeur de ce document réside dans sa présentation – ou, plutôt, son exposé – dépassionnée mais d’une clarté impitoyable de la méthode du GIEC pour évaluer la réactivité du climat. Les arguments détaillés dans ce document, et, à vrai dire, dans un grand nombre d'autres articles scientifiques, mettent en évidence des erreurs considérables, notamment les erreurs de prévision des nombreuses modélisations du climat, ainsi que les déclarations trompeuses du GIEC. Par conséquent, il n’y a aucun motif rationnel de croire soit le GIEC, soit toute autre thèse sur un dangereux « réchauffement planétaire » anthropique.


      Le document de Lord Monckton révèle que :

      - Le résumé du GIEC de 2007 sur le climat surestime l'impact du gaz carbonique sur la température de 500 à 2000% ;

      - l'enrichissement en CO2 de l’atmosphère augmentera d’un peu plus de 1°F (0,6°C) la température de surface moyenne mondiale d'ici à 2100 ;

      - pas une seule des trois variables clés dont dépend la réactivité du climat ne sont mesurables exactement ; [directly signifie ici exactement, ndt]

      - les valeurs du GIEC pour ces variables clefs sont tirées de seulement quatre articles publiés, et non pas 2500 ;

      - les valeurs affectées par le GIEC à chacune des trois variables, et donc à la réactivité du climat, sont exagérées ;

      - Le « réchauffement climatique » a cessé il y a dix ans, et la température de surface baisse depuis sept ans ;

      - pas un seul des modèles informatiques sur lesquels se base le GIEC ne prévoit un refroidissement si long et si rapide ; [**]

      - le GIEC a inséré dans l’ébauche des scientifiques un tableau qui exagère l'effet de fonte des glaces de 1000% ; [**]

      - il a été prouvé il y a 50 ans que prévoir le climat plus de deux semaines à l’avance est chose impossible ;

      - Les planètes Mars, Jupiter, la plus grande lune de Neptune et Pluton se sont réchauffées en même temps que la Terre ;

      - dans les 70 dernières années, le Soleil a été plus actif qu’à pratiquement toute autre époque des 11.400 années passées.



Document complet de Lord Monckton au format PDF



Original : scienceandpublicpolicy.org/press/proved_no_climate_crisis.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard



Notes salées du traducteur


      * En France, les petits gaz carbonicophobes nous parlent d’une grimpée des températures de 6° sans préciser qu’il s’agit de degrés Fahrenheit, malgré que chez nous la température s’exprime toujours implicitement en degrés Celsius.


      ** Ces deux items laissent entrevoir le calibre de la froidure qui risque de nous choir sur le paletot. Dans les signes possiblement inquiétants, on parle aussi de la phase prolongée sans tache solaire.



      Dixit Claude Allègre : il y a une imposture climatique. Et c’est maintenant prouvé, même en ne tenant pas compte des révélations stupéfiantes du ClimateGate. Mais Allègre se laisse manipuler. Il y a quelque temps, après qu’il a signé le document de l’Académie des sciences dans lequel les deux parties, gens sensés et secte carbonicophobe, pensent que leur point de vue est respecté, prétendant qu’il avait été démontré qu’Allègre avait tort, France Inter a démarré une campagne de propagande en faveur de la secte. Ça a commencé très tôt le matin et continué tard dans la soirée, en faisant un détour par La tête au carré, l’émission qui retaille la tête au format de la pensée obtuse. Lors de cette émission, il a été insinué que Claude Allègre est un âne de l’espèce rare du Bogdanoff. Si ! Si ! C’est authentique, je l’avais écoutée.


      Plus sérieusement, si le GIEC n’était un machin de désinformation de l’ONU, pourquoi n’utilise-t-il pas le réseau ARGO ? Les océans étant l’accumulateur de chaleur de la Terre, les très fiables et précises sondes ARGO fournissent directement la tendance de la température terrestre. Lire à ce propos (en français) Réchauffement ou refroidissement planétaire ? Une nouvelle tendance dans l’alarmisme climatique, et l’article qui est référencé à la fin : Avant l’ère industrielle, le taux de CO2 était à peu près le même qu’aujourd’hui. Pourquoi nous raconter le contraire ?


      Le SPPI a publié en anglais un article qui dénonce 35 erreurs ou exagérations dans le film d’Albert Gore, Une vérité qui dérange. Fait assez peu connu en France, ce film a été interdit de diffusion dans les écoles secondaires du Royaume-Uni par la Haute Cour de Londres parce qu’il propage neuf contre-vérités qui ont été assimilées à l’époque, en octobre 2007, à de la propagande.


      Ces derniers jours, après la troisième vague de froid sibérien pré-hivernale, les services météo des diverses chaînes du ministère de la Propagande ont tous raconté en quelque sorte que ce temps anormal ne fait que démontrer la réalité d’un réchauffement climatique.


      Il y a dans tout ça une volonté manifeste de tromper, non ?


      Et pendant ce temps-là, les autorités ne font rien contre les vraies problèmes, comme le plastique qui envahit les océans en détruisant la vie. Les gens d’en haut préfèrent envenimer la situation. Nous mettant jour après jour en rage parce qu’ils salopent continuellement notre beau ciel bleu de traînées chimiques toxiques, des avions inconnus aggravent la froidure et la pollution en mettant à exécution le Plan B de géo-ingénierie atmosphérique contre un réchauffement climatique fictif.



Jeudi 30 Décembre 2010
http://www.alterinfo.net/C-est-prouve-il-y-a-bien-une-imposture-climatique_a53241.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche