Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 03:27

 

Un monde sans pitié

D’un côté, l’agence de notation Moody’s Investors Service annonce qu’elle publiera de nouvelles dégradations des banques européennes à partir du mois de mai. « A la mi-février, Moody’s avait annoncé qu’elle envisageait d’abaisser à court terme les notes de 114 banques européennes, en raison de la crise dans la zone euro et de la baisse de la note de plusieurs Etats du Vieux continent. Moody’s avait alors placé “sous surveillance” la note des grandes banques françaises (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, Natixis…) et celles d’une longue liste d’établissements financiers italiens, espagnols, britanniques, allemands, autrichiens, portugais, ou encore scandinaves » (Le Figaro).


Comme les prochaines notes vont avoir un effet plutôt très néfaste sur les cours des banques déjà bien attaquée par la Main anonyme, les banquiers préviennent qu’ils prennent leur temps… passant toutes les informations au tamis. La communication pouvait être parfaite mais voilà que le rédacteur du communiqué dérape en annonçant que les premières décisions ou notes concerneront les banques italiennes et espagnoles (il faudra surveiller BANCO SANTANDER)… Comme on veut tenir compte des événements politiques français, le verdict des banques françaises viendra un peu plus tard.


De l’autre, et c’est bien triste, Le Monde signale que la crise économique qui frappe l’Italie a entraîné 23 suicides d’entrepreneurs depuis le début de l’année, un phénomène qui a profondément ému le pays. C’est ce que vient d’annoncer le centre d’études de la CGIA, un syndicat de petits entrepreneurs et d’artisans.

 
49 Comments

Publié par le 16 avril 2012 dans Non classé

 

Un message que les lecteurs de LIESI apprécieront…

D’aucuns viennent de relever cette phrase significative du dernier rapport de stabilité financière du FMI :
 

Il ressort de la crise financière mondiale et des doutes grandissants quant à la viabilité de la dette publique de nombreuses économies avancées qu’aucun actif ne peut-être considéré comme véritablement sûr .

Rapport sur la stabilité financière dans le monde (GSFR), avril 2012

 
7 Comments

Publié par le 16 avril 2012 dans Non classé

 

Le prophète G. Soros vient de s’exprimer sur l’euro… La Magie du Marché

Dans des moments comme ceux-ci, la survie est la chose la plus importante

George Soros

Au classement des fonds d’investissement les plus riches, celui de George Soros arrive à la cinquième place. Fin 2009, les actifs gérés par le milliardaire représentaient la moitié des actifs administrés par la pièce maîtresse de la dynastie Rockefeller : JPMorgan Chase.

George Soros, milliardaire grâce à des spéculations de haut vol et jouissant de relations très privilégiées avec quelques familles oligarchiques du cartel bancaire, s’est rendu en Allemagne pour la promotion de son dernier livre Idées et solutions face à un chaos financier en Europe et en Amérique.

Il a expliqué que la crise de l’euro allait empirer et s’est même avancé en disant : le sort de l’euro sera connu dans les deux prochaines semaines et la devise européenne connaîtra un virage très compromettant, y compris l’Union européenne.

Pour George Soros, la Chancelière Merkel et le président de la BCE M. Draghi peuvent raconter ce qu’ils veulent, la prochaine crise de l’euro sera pire que les précédentes.

Les Etats-Unis sont maintenant devant l’Europe

LIESI a déjà eu l’occasion de l’exprimer il y a peu : pourquoi, depuis quelques semaines, y a-t-il tant de conversion d’euros en dollars ? Des patrimoines entiers sont ainsi convertis d’euro en devise américaine. Pourtant, juste avant que la BCE ne se soumette aux injonctions de l’homme de Goldman Sachs, l’actuel secrétaire au Trésor US, ce sont bien les Etats-Unis et le dollars qui étaient au plus mal ! Quel retournement en quatre mois !

C’est cela la magie du marché…

 
63 Comments

Publié par le 16 avril 2012 dans Non classé

 

15 avril 2012 – Publication du NUMERO 252 DE LIESI

Sommaire des numéros de LIESI 1 à 252 (cliquer)

ABONNEMENT OU ACHAT AU NUMERO (cliquer)

Sommaire de ce numéro : Remodelage du Moyen-Orient et préparation de la déconfiture européenne – Berlin abat ses cartes ! – Une pierre… deux coups – Peut-on envisager une fenêtre d’attaque contre l’Iran ? – La guerre avec l’Iran provoquerait un nouveau choc pétrolier – Que fait la Chine dans cette affaire ? – Retour sur les années 70.

Selon le plan du grand remodelage du Moyen-Orient de 1982, mis en évidence dans nos derniers numéros, l’attaque de l’Iran doit être l’élément catalyseur d’une prochaine guerre mondiale. Cet extrait d’une récente analyse d’Executive Intelligence Review traduit l’extrême tension du moment : « Les puissances occidentales jouent un bras de fer en augmentant constamment le danger dans la région, jusqu’au point où elles espèrent que la Russie et la Chine céderont et accepteront la politique occidentale de changement de régime en Syrie, en Iran, etc. Toutefois, l’accumulation des capacités mi­litaires est déjà si forte que la moindre erreur de calcul pourrait déclencher un conflit majeur ».

Nous avons la preuve que ce programme de remodelage du Moyen-Orient est en préparation depuis une trentaine d’années ; mais en réalité, ce plan est bien plus ancien. Rappelons qu’en 1954, dans son ouvrage Des Pions sur l’Echiquier, W.G. Carr commente ainsi la lettre Pike/Mazzini : « D’après les plans rédigés entre 1859 et 1871, cette “guerre” devait être dirigée de manière que l’Islam, le monde arabe incluant le mahométisme, et le Sionisme politique, incluant l’Etat d’Israël et par conséquent les Etats-Unis, se détruisent les uns les autres. A l’issue de cette guerre, les nations restantes, divisées et donc belligérantes, seraient forcées de se battre entre elles jusqu’à un état complet d’épuisement physique, moral, spirituel et économique ».

Le paradigme imposé à la suite des attentats du 11-Septembre, puis le développement des révolutions arabes, sans oublier le sujet du nucléaire iranien, agité comme un chiffon rouge par les médias sous influence aux populations lobotomisées, répondent à une logique si aveuglante qu’il est bien difficile de regarder ces enchaînements d’événements comme le fruit du hasard. Il y a bien un complot dépassant largement les Etats-nations ; et les gouvernements ne sont que les marionnettes d’un pouvoir de l’ombre, qui entend exécuter chaque partie d’un plan dont il n’est même pas l’auteur.

La crise géopolitique, la crise financière, monétaire, économique, la fin de l’Etat-nation, l’apostasie de Rome, les bouleversements sociaux, écologiques, l’abandon des concepts fondamentaux du droit international, etc., n’arrivent pas inopinément. Il s’agit désormais de faire sauter les fondations de l’édifice de l’ancien système[1] pour imposer les fondements du nouveau système : un Nouvel Ordre Mondial.

Toute l’actualité se réduit à cette évidence : le nier et pratiquer la politique de l’autruche ne servent à rien.

S’il ne faut pas pour autant désespérer, il est important d’être lucide sur la situation. En France, de prochaines élections sont attendues avec une certaine impatience par les groupes occultes, prêts à déclencher une série de dominos afin d’accélérer la ruine de l’Europe. Dans cette perspective, les capitaux fuient la France et la zone euro. Des patrimoines conséquents se déplacent vers les Etats-Unis. Le cas de Peugeot qui vient de s’allier avec une multinationale américaine est très significatif. [...]


LE PROCHAIN NUMERO DE LIESI SERA PUBLIE ENTRE LES DEUX TOURS DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES EN FRANCE. Nous répondrons ainsi à la question :

Pourquoi la BCE a-t-elle eu pour consigne de décaler le scénario de krach européen de décembre 2011 à la fin du printemps/début été 2012 ?


[1] Même la religion de la démonocratie sera écartée dans le futur paradigme. Ce sera le règne de l’athéisme, nous renvoyant aux heures les plus sombres du paganisme, avec l’exigence des sacrifices humains pour les dieux, c’est-à-dire les démons.

 

Pourquoi le cartel bancaire a-t-il choisi la Grèce comme la cible à effets dominos au sein de la zone euro ? Parce que c’est le berceau de la civilisation européenne, lieu de naissance de la démocratie… Ce qui se passe en Grèce doit faire jurisprudence pour tous les Etats-nations endettés !

 

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche