Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 14:52

http://static.lexpress.fr/pictures/179/91871_capture-d-ecran-de-la-tv-ivoirienne-tci-montrant-laurent-gbagbo-apres-son-arrestation-le-11-avril-2011-a-abidjan.jpghttp://static.lexpress.fr/pictures/179/91871_capture-d-ecran-de-la-tv-ivoirienne-tci-montrant-laurent-gbagbo-apres-son-arrestation-le-11-avril-2011-a-abidjan.jpg

Capture de Laurent Gbagbo:

la France a peur d'assumer son rôle.

 

C’est curieux comme attitude ! Pourquoi renier une bonne action ? Pourquoi la réalisation du résultat voulu pour l’engagement militaire de la France pour une cause « si noble » en Côte d’Ivoire est en train d’être niée ?


Rodrigue KPOGLI
Mercredi 13 Avril 2011

 

Il y a quelque chose d’incompréhensible voire de pathologique dans
l’attitude de la France après que ses forces spéciales aient capturé le
président Laurent Gbagbo le lundi 11 avril 2011. La France avait dit se battre
aux côtés des criminels Guillaume Soro et Issiaka Ouattara alias Wattao pour
rétablir la démocratie et débarrasser le peuple de Côte d’Ivoire d’un «
dictateur » devenu fou et accompagné dans sa folie par un groupe de «
desperado » utilisant des « armes lourdes » contre des populations civiles.
Il s’agissait selon les termes mêmes de Nicolas Sarkozy et ses collaborateurs
d’une mission humanitaire. A cet effet, il a été déployé des blindés et
l’aviation.


La logique voudrait donc qu’à l’issue de l’opération, la France
revendiqua et assumât pleinement son acte. Et, elle l’a effectivement fait
dès les premières minutes ; tous les médias du monde avaient annoncé que les
forces spéciales françaises avaient capturé Laurent Gbagbo. L’ambassadeur
de France en Côte d’Ivoire avait d’ailleurs confirmé la « bonne nouvelle
».

Au lieu qu’on en reste là, les dirigeants français (Juppé, Fillon,
Longuet…) en symbiose avec les hauts gradés de l’armée françaises se sont
engagés dans un révisionnisme voire un négationnisme. On connaît Fillon, le
menteur, qui est allé nier avec aplomb au Cameroun en 2009, les massacres de la
France contre le peuple camerounais qui avait osé manifester son désir de
devenir indépendant. Aujourd’hui le même Fillon nie que la France ait eu une
responsabilité importante dans la capture du président Gbagbo.

C’est curieux comme attitude ! Pourquoi renier une bonne action ? Pourquoi
la réalisation du résultat voulu pour l’engagement militaire de la France
pour une cause « si noble » en Côte d’Ivoire est en train d’être niée ?


La France nie donc la paternité d’une "bonne œuvre". C’est curieux !
Plus curieux encore, Fillon, « fier du rôle de la France », dit que cependant
que ce qui est arrivé à Laurent Gbagbo est un « message symbolique
extrêmement fort à tous les dictateurs. Nous leur avons indiqué que la
légalité, la démocratie devaient être respectées et qu'il y avait des
risques pour ceux qui ne le faisaient pas». La chute de Laurent Gbagbo souligne
t-il, est la «victoire du droit», de «la démocratie» et «des Nations unies
en Côte d'Ivoire». La France – sans rire - refera-t-elle une action
qu’elle va nier plus tard dans un autre pays africain bientôt ?

Pendant que les « démocrates bien propres» Paul Biya, Idriss Déby, Sassou
Nguesso, les fils Eyadéma et Bongo, Blaise Compaoré, François Bozizé… bons
démocrates, élus et réélus à l’issue de fraudes électorales permanentes
dans la terreur avec l’assistance technique de la France boivent du petit
lait, Gbagbo, l’unique dictateur, le tyran et le criminel, le Hitler
d’Afrique - pour reprendre certains africains - est capturé et livré avec sa
famille aux bons et gentils criminels Soro et Alassane Ouattara en vue de faire
des photos et des séquences vidéo sur lesquels on ne voient aucun soldat
français. Ainsi, en montrant bientôt les images de la capture de Laurent
Gbagbo, on convaincra le monde entier que ce sont des africains entre eux.

Malgré tout ceci et puisqu’il faut dire merci à des secours, pas mal
d'africains absolument aliénés n'hésitent pas à rendre un « hommage
mérité » à la France sur RFI (appels sur l'actualité dans ces deux
éditions spéciales d'hier et d'aujourd'hui), France 24 (Venance Konan, Soro
Solo...), BFMTV et ailleurs. Des remerciements sans doute encombrants?

Pourquoi alors refuser d’être le père d’un tel exploit ? A-t-on peur du
poids de l'histoire? Les dénégations et les mensonges de la France
aujourd'hui ne changeront rien des faits: Laurent Gbagbo est bel et bien
capturé par la France. Et les africains l'ont intégré définitivement dans
leur mémoire.

Quoi qu'il en soit, demain ou après demain les africains, les dignes fils
d'Afrique, dans l'abnégation et le sacrifice, feront cette histoire. Et cette
image de Laurent Gbagbo capturé, frappé à l'oeil droit, humilié comme hier
Lumumba, Behanzin, Samory Touré forgera les traits de cette histoire au service
des enfants de la Mère Afrique.

12 avril 2011
Komla KPOGLI
Web. http://lajuda.blogspot.com/
http://www.alterinfo.net/Revolution-du-Muguet-le-premier-mai-on-marche-sur-l-Elysee_a57456.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche