Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 03:31

banks.jpg  


Mes amis

Abus bancaires : Ca suffit ! Banksters: Ca suffit ! Les banquiers sont nos pires ennemis. Je me souviens d'une campagne publicitaire qui s'affichait partout et qui disait: "Votre argent nous intéresse". Nos vies les intéressent ! Ils les vampirisent, en spéculant, en endettant les Etats, en les tenant à leur merci, en pressurant les plus pauvres, en squattant les décideurs, en organisant le Nouvel Ordre Mondial future dictature planétaire des Grandes banques, et j'en passe, comme des guerres qu'ils doivent aussi co-décider. Ras-le-bol de cette sangsue criminelle  !

Je viens de recevoir ces appels, je les répercute. A vous de voir ce que vous voulez en faire ! Revenez bientôt, cette publication est loin d'être finie...

Cordialement à tous, votre Eva

NO BANK DAY


NO  BANK  DAY :  

Site web, journée nationale, journée internationale :


http://www.facebook.com/note.php?created ... 



Description de l'entreprise :


Retrait immédiat de tout son solde disponible sur son propre compte, du 05 juin à partir de 6 heures du matin jusqu'au samedi 12 à 18h.


Mission :


Le But de l'opération est de conscientiser les banques sur les problèmes de spéculations qu'elle entretiennent avec leurs chers clients à savoir que les banques se développent grâce a notre argent ( travail ) et font pression sur les gouvernement pour rendre légal leur racket dont nous sommes victime et nous appauvrir encore plus .

"les banques vivent grâce a nous et non nous grâce a elles"


Produits :


"Pour un monde meilleur"


banquier-assis-sur-argent.jpg


STOP aux abus bancaires

Clients mécontents des banques
PETITION POUR UN DROIT AU CREDIT OPPOSABLE
ET CONTRE LES FRAIS BANCAIRES ABUSIFS


A Monsieur le Président de la République
et aux parlementaires


Ménages et entreprises sont contraints de disposer d’un compte bancaire pour leurs dépenses de tous les jours. Cinq banques se partagent 80% du marché de la distribution des moyens de paiement et de crédit : ces établissements se retrouvent donc en position dominante vis à vis de clients captifs. Cette situation d’oligopole conduit les banques à des abus et dérives tels que des frais bancaires élevés et une opacité des tarifs dénoncés par la Commission européenne en septembre 2009.


Malgré le plan de sauvetage de 360 milliards d’euros du gouvernement, les banques françaises ont dû admettre qu’elles ne tiendraient pas leurs engagements d’augmenter le volume des crédits de 3 % à 4 % sur l’année 2009. La Banque Centrale Européenne et la Banque de France ont même constaté une contraction d’un crédit court terme pourtant vital pour financer l’activité de tous les jours.


Les banques ont en réalité délaissé leur métier traditionnel – sécurisation des fonds déposés et distribution de crédit – pour investir des domaines plus profitables : les activités de marchés représentent une part toujours plus importante de leurs résultats. Les banques alimentent donc la spéculation et une économie casino avec l’argent des Français, et assèchent de fait l’offre de crédit.  Au final, ce sont les ménages et les TPE-PME qui paient les conséquences de la crise financière avec 70 000 défaillances d’entreprises et près de 500 000 chômeurs supplémentaires en 2009.


La crise des subprimes a rappelé une règle d’or en matière d’orthodoxie financière : le montant d’un crédit est déterminé par la capacité de remboursement du client. Or, les ménages modestes et les petites entreprises qui ne sont pas en capacité d’épargner, paient en permanence des agios assortis de commissions d’intervention élevées, mais ils se voient en même temps refuser l’accès au crédit par leur banque. Pourtant, un ménage ou une entreprise qui parvient à payer un découvert à un taux élevé, peut a fortiori rembourser un crédit court terme du même montant facturé au prix du marché.


Nous demandons donc l’instauration d’un droit au crédit opposable
. En clair, les banques auraient l’obligation de motiver par écrit tout refus de crédit. Le client aurait la possibilité de contester cette décision devant le Médiateur du crédit qui serait alors chargé de rechercher une solution avec la banque s’il estime le rejet du dossier non fondé. En cas d’échec de la médiation, la DGCCRF serait à son tour saisie et pourrait être amenée à condamner la banque pour refus de vente. Le droit au crédit opposable permettrait ainsi de rééquilibrer la relation entre les clients et leur banque, et en particulier de mieux répondre aux besoins des ménages et des entreprises qui sont les vrais acteurs de l’économie réelle.


Nous demandons l’instauration d’une véritable offre de crédit et la suppression des frais bancaires abusifs
. Le gouvernement a les moyens d’imposer un changement radical des pratiques des banques via la participation de l’Etat au capital du groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne : en effet, la BPCE pourrait se donner pour ambition de développer le crédit court terme au taux du marché. Elle pourrait également décider de supprimer les frais bancaires sur la gestion du compte et les dates de valeurs sur les chèques qui ponctionnent la trésorerie des entreprises et le pouvoir d’achat des ménages. Les banques concurrentes seraient alors contraintes de s’adapter à ces nouvelles pratiques pour ne pas perdre tous leurs clients. Le paysage bancaire s’en trouverait ainsi profondément et durablement modifié puisqu’il serait à nouveau au service des entreprises et des ménages. De la croissance.

http://sos-crise.over-blog.com/ext/http://www.petition-contre-les-abus-bancaires.org/petition/



Des questions ont été posées, sur Google :

Faut il retirer notre argent des banques avant qu'il ne soit trop tard 

 3 oct. 2008 ... La vraie question est "que faire de l'argent que tu auras retiré de ta banque?". Si tout le monde retire son argent de la banque, ...
fr.answers.yahoo.com › ... › Événements- En cache


Faut-il retirer l'argent de nos comptes courants ?
- 30 sept. 2008

Faut il retirer tout son argent des banques et acheter de l'or et ... - 29 sept. 2008

Pensez vous qu'il faille retirer tous son argent des banques de ... - 26 sept. 2008




vimeo.com
Paul Grignon nous livre une révision de son célèbre "Money As Debt" / "L'Argent Dette", qui grâce à vous, internautes et activistes, aura été vues près de 40 Millions de fois, (+ d'un million en France, merci !) et traduis en 15 langues, bénévolement la plupart du temps.

vimeo.com
Renflouements, plans de relance, dettes empilées sur d'autres dettes. Quand tout cela prendra-t-il fin ? Comment sommes-nous arrivés à une situation où il n'y a jamais eu autant de richesse matérielle


www.dailymotion.com
Les banques et les banquiers ne sont hélas trois fois hélas que les pauvres victimes d'un méchant système tombé subitement, à la surprise générale, sur la tête... Pour aider la finance sans


Lire aussi :

Les premières mesures du « Plan LaRouche » pour sauver l’économie américaine


Faire face aux Ides d’octobre


Nouveau Bretton Woods, un enjeu de civilisation !

Face au krach, des boucliers et des épées pour la République


Chronologie : La bataille pour un Nouveau Bretton Woods


LE PORTAIL DU PROTECTIONNISME

Krach 1995 - 2008 :

Dire la vérité au peuple

http://david.cabas.over-blog.fr/




http://r-sistons.over-blog.com/article-no-bank-day-banksters-abus-bancaires-ca-suffit-resister-des-idees-45780333.html



Articles récents

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche