Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 14:18

 

Le député Belge Laurent Louis dénonce l'ILBD :

 

http://www.dailymotion.com/video/xw2p3t_le-depute-belge-laurent-louis-denonce-la-fete-des-pedophiles-du-22-decembre_news?start=407 

 

 

C'est pas encore la "Gay Pride" mais la fête aux pédophiles existe bel et bien. Célébrée 2 fois par an le jour des solstices, l' "Internationnal Boy Love Day" a pour but de célébrer les relations sexuelles entre adultes et enfants (soit disant) consentants ainsi que de faciliter la reconnaissance de ces relations par la société.
A ce rythme ce n'est plus qu'une question de temps avant que les pédophiles ne défilent dans les rues.

En juin 1998, plusieurs pédophiles se sont réunis, tout d'abord en personne puis sur Internet, pour créer l'International Boy Love Day (IBLD), célébrée le 24 juin. Selon eux, cette journée sert à revendiquer « le droit des hommes adultes à avoir des relations sexuelles avec des petits garçons ». Cette campagne voyage sur Internet et, pour célébrer ce jour, ces pédophiles allument des bougies bleues qui leur permettent de se reconnaître dans le monde entier, depuis les Pays-Bas jusqu'en Argentine, en passant par la Belgique, l'Égypte, l'Afrique du Sud, le Mexique, le Canada et les États-Unis.



Les réactions face à l'IBLD ne se sont pas fait attendre. Une partie de la société a préféré ne pas prendre position, trouvant le sujet désagréable. Certains groupes de jeunes, particulièrement en Europe, ont argumenté, au nom de la protection des tendances progressistes, que tous les individus doivent avoir le droit d'exprimer leurs opinions politiques, sexuelles et idéologiques. Certaines organisations de société civile et de défense des droits de l'enfant ont cependant souligné les retombées négatives de cette pratique, qui consiste à forcer les enfants à se soumettre pour satisfaire certains adultes plus puissants et anticonformistes.


Le 30 mai 2006, un groupe de pédophiles a créé un nouveau parti politique enregistré auprès des autorités néerlandaises, le Charity, Freedom and Diversity Party (CFDP). Fondé sur des mouvements de légalisation de la prostitution, cet organisme demande que la liberté de pensée et d'expression, garantie par la Constitution, passe avant les traités internationaux de défense des droits de l'enfant. Le CFDP affirme que ses membres comptent des hommes politiques hollandais importants, des chefs d'entreprise, des pères de famille, des instituteurs, des prêtres et « tous types d'hommes libres qui ont choisi d'exprimer leur sexualité et leur vie érotique à travers des relations libres avec des petits garçons et des petites filles ».


Dans son manifeste, le CFDP demande un abaissement de 16 à 12 ans de l'âge légal pour avoir des relations sexuelles consenties ainsi que la légalisation de la zoophilie, de la pornographie infantile et, bien entendu, de toutes les formes de violences sexuelles contre les mineurs. De plus en plus d'hommes de pays développés, parmi lesquels l'Espagne, la Norvège, les États-Unis, le Canada, l'Australie, l'Angleterre et l'Allemagne, s'unissent à ce mouvement.


Pédérastes ou pédophiles ?
Il est toujours nécessaire de revenir aux définitions. Le mot « pédéraste » vient du grec paiderastos, composé de paidos, qui signifie « enfant », et de erastos, qui signifie « amant ». À l'origine, dans la Grèce antique, la pédérastie correspondait donc aux rapports sexuels initiatiques entre un très jeune homme et un aîné. Aujourd'hui, le mot « pédéraste », devenu désuet et souvent péjoratif, a pris le sens d'homosexualité entre hommes adultes. En revanche, la « pédophilie », qui vient du mot paidofilia, est l'attraction sexuelle des adultes pour les enfants.


Historiquement, Freud et Lacan ont établi les principaux éléments qui permettent à la psychiatrie et à la psychologie actuelles de considérer que l'individu qui abuse d'enfants souffre de pathologies, parfois provoquées par des traumatismes. Sans arguments très solides, certains chercheurs expliquent la pédophilie comme la conséquence d'un traumatisme datant de l'enfance, les pédophiles ayant eux-mêmes été victimes d'abus sexuels. Certains scientifiques, comme R. J. Kelly et R. Lusk, soulignent que les préférences sexuelles du pédophile peuvent être dues à une réminiscence de l'époque où les premiers jeux sexuels ont normalement lieu avec les autres jeunes enfants. Selon la théorie de l'apprentissage social, les pédophiles pourraient en effet connaître une activation sexuelle précoce à ce moment-là, expliquant ainsi le fait qu'ils ne soient attirés que par les attributs physiques des enfants, comme l'absence de pilosité ou la petite taille des organes génitaux. En revanche, ces spécialistes ne mentionnent pas l'éventuelle situation de responsabilité du pédophile vis-à-vis de sa victime, qui a confiance en lui et sur laquelle il exerce un certain pouvoir. D'autre part, il a été démontré que la plupart des pédophiles sont des hommes et des femmes au fonctionnement social normal, capables d'assumer des responsabilités dans tous les aspects de leur vie quotidienne.

Les spécialistes de l'abus infantile
Le psychologue clinique argentin Jorge Garaventa, un des spécialistes les plus reconnus en Amérique latine dans le domaine de l'abus sexuel infantile, affirme que « les mauvais traitements et les abus sexuels sur des enfants ont lieu dans une situation d'inégalité, dans laquelle l'adulte dispose d'une autorité et utilise cette supériorité pour satisfaire le plaisir que lui procure sa victime, qui est anéantie et soumise ». Il assure en outre que « l'abus sexuel commis par un adulte sur un mineur, tout comme le viol, ne sont ni un besoin ni une pulsion sexuelle, mais un acte de domination et de soumission qui se traduit par une expression érotique ». Plusieurs spécialistes des nouveaux courants de psychologie humaniste, s'occupant de mineurs victimes de violence sexuelle, réfutent les vieux arguments qui considèrent la pédophilie comme une pathologie incontrôlable. Selon eux, il est dangereux de prétendre que les individus qui commettent de telles pratiques sont prisonniers d'une culture : en effet, il existe forcément un moment dans la vie où il faut choisir une voie, et ce choix se fait parfois dans la douleur. S'il est vrai que dans les cultures grecque et romaine, la pédérastie était socialement acceptée et que, pendant des siècles, la domination patriarcale a contribué à dissimuler cette forme de violence, il est néanmoins indispensable de remettre en question cette façon de penser dominante et d'écouter les spécialistes des pays du Sud, qui mettent actuellement en place de toutes nouvelles théories et des modèles efficaces d'assistance aux victimes.

Soigner les pédophiles ?
À ce jour, il n'existe aucune étude scientifique démontrant que les traitements psychiatriques contre la pédophilie fonctionnent sur le long terme. L'emprisonnement n'est pas non plus un moyen efficace : la plupart des cas de violence sexuelle les plus connus aux États-Unis et, plus récemment, en Autriche, ont été commis par des hommes emprisonnés pour des crimes sexuels, qui récidivent dès leur sortie de prison avec davantage d'animosité et de violence. Plusieurs pays ont opté pour la castration chimique afin de désactiver la partie du cerveau qui contrôle la libido ; cependant, il n'a pas encore été démontré que le contrôle des pulsions libidinales empêche les agressions sur les mineurs. Tandis que les pédophiles s'organisent en partis politiques et créent des réseaux de promotion des relations sexuelles infantiles, auxquels viennent se greffer quelques « hommes normaux », on estime que seulement un cas de viol sur trente-six est dénoncé. Les rapports de l'Unicef affirment qu'environ 1,2 million d'enfants dans le monde sont victimes de l'exploitation infantile. Que se passera-t-il si rien n'est fait pour enrayer ce courant, qui tend vers une normalisation des viols à l'encontre des mineurs ?

Lydia Cacho, Trafics.

http://bouddhanar.blogspot.com/2012/12/pedophilie-mythes-et-realites.html
 Le député Belge Laurent Louis denonce l'ILBD :
http://www.brujitafr.fr/article-le-22-decembre-c-est-la-fete-aux-pedophiles-113637426.html


 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche